Mort des émissions d'opinions à la télé française??

Par ici les brèves de comptoir

Mort des émissions d'opinions à la télé française??

Messagepar Mad_Dog sur 16 Jui 2007 11:14

Le FLT n'existant plus, les forums du Village/pErDUSA n'existant plus, étant faché avec le forum de Serialmaster, c'est donc ici que je viens de poster cela :

Je poste une interview de Daniel Schneidermann au Journal du Dimanche (issue de là :http://www.lejdd.fr/cmc/media/200724/schneidermann-pas-du-bluff_29382.html)
qui est FRANCHEMENT très inquiétante (et personnellement, au vue du climat politique actuel....)

Schneidermann: "Pas du bluff"
Propos recueillis par Nicolas MOSCOVICI
leJDD.fr

Vendredi 15 juin, Daniel Schneidermann a peut-être enregistré pour la dernière fois Arrêt sur images (ASI) (*). Après douze ans de bons et loyaux services sur France 5, le programme semble, à en croire le journaliste, plus que jamais menacé de ne pas réapparaître sur la grille des programmes à la rentrée. En attendant l'arbitrage de sa direction, Schneidermann organise la résistance.


France 5: Images à l'arrêt ?

Au 15 juin, quelle est la situation d'Arrêt sur images (ASI) ?

Nous n'en savons rien. Nous ne sommes sûrs de rien. Comme je le dis à la fin de l'enregistrement, pour la première fois en douze ans, nous ne savons pas si notre émission sera toujours programmée à la rentrée. Elle ne le sera pas cet été, c'est une certitude. Nous attendons désormais la décision de la direction qui doit intervenir après le 18 juin. J'espère le plus rapidement possible. Pour tout dire, cette manière de faire n'est pas très respectueuse, ni vis-à-vis de l'équipe, ni vis-à-vis du public. Cela en dit long sur les méthodes de gestion de cette direction...


Pourquoi Arrêt sur images disparaîtrait ?

Le milieu médiatique a toujours été celui qui a le moins assumé la critique. ASI énerve et c'est d'ailleurs sa fonction...


Cela fait quand même douze ans que l'émission existe...

Oui et ce n'est pas la première fois que Arrêt sur images est menacé de disparition. Toutefois, la chaîne nous prévenait avant le dernier enregistrement de la saison. L'an dernier, les rumeurs d'arrêt du programme avaient été démenties par la direction. Cette fois, ce n'est pas le cas...


"Je ne suis pas naïf"


D'où votre volonté d'expliquer que la possibilité de ne pas repartir pour une saison n'a rien d'un faux suspense ?

Oui, car je peux comprendre que le public soit lassé des rumeurs récurrentes de disparition d'Arrêt sur images. Mais, je le répète, ce n'est pas du bluff.


Vous affirmez sur votre blog que d'autres programmes (Ripostes et F.O.G) sont également menacés de disparition.

C'est la vérité. Je suis en contact avec Serge Moati (Ripostes), qui n'est pas fixé sur son sort. Et je maintiens que les trois émissions visées sont les seules qui traitent de politique intérieure. Je suis donc obligé de m'interroger. Comme lorsqu'on m'annonce qu'une décision concernant ASI sera prise le 18 juin, au lendemain du second tour des élections législatives.


La disparition de votre émission serait donc due à des «pressions» politiques...

Non, je ne dis pas cela. Je me pose la question de savoir si la direction recueille des conseils de la part du pouvoir politique. Je ne suis pas naïf: je sais comment s'effectuent les nominations dans le service public, je sais comment se vote le budget. Il y a un lien très étroit avec l'Etat.



Moati et Schneidermann menacés en même temps de ne plus apparaître sur France 5, la ficelle parait un peu grosse, non ?

Il faut poser la question à Patrick de Carolis. Moi, je ne suis propriétaire de rien. Je remplis ma mission, mais je peux concevoir que l'on puisse trouver d'autres personnes pour le faire. Mais que je sache, ce n'est pas ce qui est prévu.



"La direction est nulle"

Sur votre blog, vous vous en prenez violemment à votre direction, Patrick de Carolis (PDG de FranceTélévisions) et Patrice Duhamel (directeur des programmes). Ne cherchez-vous pas le bâton pour vous faire battre ?

Non, il ne faut pas le voir comme cela. Mais il faut les remuer. Pour tout dire, la direction est nulle, c'est tout.



Vous avez prévu des actions "sur le terrain" pour plaider votre cause. Serez-vous présent au Salon de la télévision ce week-end à Paris ?

Non, et Patrick de Carolis n'y sera pas non plus contrairement à ce qui était prévu. En revanche, il est toujours prévu de faire un tour à Dijon en milieu de semaine (**).



Sans Arrêt sur images, quel serait votre futur ?

(Long silence). J'hésite entre deux voies, continuer dans la critique des médias ou bien revenir à une pure fonction de journaliste sur d'autres thèmes que les médias. En réfléchissant sur la relation entre internet et les médias traditionnels.



C'est-à-dire ?

Pour prendre un exemple, la fameuse vidéo de Sarkozy en conférence de presse durant le G8, soit disant imbibé d'alcool, là n'est pas l'important, d'un côté vous avez des internautes qui se marrent et de l'autre, vous avez des médias traditionnels qui n'en disent pas un mot. J'aimerais faire le lien entre les deux. En plus, je suis sûr que cela ne coûte pas forcément très cher.



(*) Consacrée au traitement de l'information à l'étranger et notamment en Israël, au Sénégal et en Italie, l'émission sera diffusée dimanche à 12h30 sur France 5.

(**) Le 20 juin à Dijon, Patrick de Carolis doit participer à un «forum FranceTélévisions». Des supporters d'Arrêt sur images pourraient être présents...
Avatar de l’utilisateur
Mad_Dog
Téléspectateur averti
 
Messages: 468
Inscrit le: 01 Avr 2007 23:17

Messagepar Wonk sur 16 Jui 2007 22:56

Tiens, ça tombe bien, je ne bosse pas mercredi et l'auditorium est à même pas 1km de chez moi, je vais surement allez jetter un coup d'oeil.
Image
Avatar de l’utilisateur
Wonk
Habitué du Minton's Playhouse
 
Messages: 754
Inscrit le: 23 Jui 2004 13:32

Messagepar Mad_Dog sur 19 Jui 2007 0:29

Voilà

Arrêt sur Image c'est fini. Comme ça! Pouf! Décision de France 5...

J'étais loin de porter cette émission dans mon coeur, ni même d'être un fidèle (j'ai passé plusieurs mois parfois à ne pas la regarder) mais il y avait quand même un point de vue décaller, des enquêtes sérieuses sur le temps de parole, des débats qui avançaient. Maintenant, qui va décrypter les médias? + Clair? Europe 1 et Morandini?

Schneidermann était gavant, il coupait la parole, prenait position, polémiquait parfois, mais, au moins, il coupait les gens de gauche comme les gens de droite. Et il répondait aux internautes. Il acceptait la critique à son endroit (faisant même de la pub à ses adversaires) et comprenait qu'on puisse être agacé par so attitude.

Le pire, c'est qu'on se dit que le climat politique n'est pas extérieur à cela : France 5 dirigé par un proche de la droite, cette décision qui tombe juste après les legislative, le fait que Schneidermann ait exprimé sur son blog des points de vues ouvertement anti-sarkozyste. On ote les moutons noirs, on vire tout ce qui pourrait entacher l'image du candi.... président Sarkozy.

Le mot de Schneidermann (que quoi? Un ou deux pécore va lire ici.)

Donc, ça se finit ainsi. Par cette phrase, en début d’après midi, sur le site du Point : "Après douze saisons, l’émission « Arrêt sur Images » de Daniel Schneidermann ne sera pas reconduite la saison prochaine, apprend-on de source officieuse."

Et cette autre phrase merveilleuse : "la direction de France 5 n’était pas joignable ce matin".

Apparemment, le service des audiences, lui, l’était, qui a fourni au Point toutes les décimales du crime. Providentiel art de la statistique ! Merveilleux mélange bricolé à la hâte, entre les 4 ans et plus, les 15 ans et plus, et les 25-59 ans.

Cette fois, les infos du Point étaient bonnes. La chaine a confirmé l’arrêt de l’émission en fin d’après-midi.

Au passage, je suis sincèrement heureux pour les équipes de Moati, et pour les télespectateurs de Ripostes, que notre soeur en infortune, elle, ait sauvé sa tête.

Il faut que vous sachiez que c’est ainsi que les courageux dirigeants de France 5 en ont fini avec la plus ancienne émission de la chaine : sans un mot face à face, sans une convocation, sans l’ombre d’une raison donnée.

Quelques minutes après la mise en ligne de l’urgent du Point, le directeur de l’antenne Vilamitjama a appelé notre producteur Alain Taïeb. Il a parlé de "refonte générale de la grille". Il a dit "c’est ferme et irrévocable". Alain a dit qu’on ne se débarassait pas comme ça, au téléphone, des anciens serviteurs. Du coup, Vilamitjana, dans sa mansuétude, a consenti à le voir (moi, je suis aujourd’hui sur les bords de Loire). Il lui a dit : "c’est une formidable émission, mais elle est usée." C’est tout. Pas un reproche explicite. Auprès de certains des journalistes qui, en ce moment même, m’appellent en rafales, il a été plus loquace. Il parait qu’il nous aurait demandé de modifier la formule, de parler plus de ceci, moins de cela. Sachez que c’est faux. L’homme qui tient le stylo pour signer notre arrêt de mort, et porte le titre de directeur d’antenne, ne nous a jamais fait aucune suggestion que ce soit.

Mais l’important n’est pas dans cette grossièreté. L’important n’est pas que Carolis et ses hommes décident, sans l’ombre d’une explication, de tuer Arrêt sur images. L’argument de l’ancienneté n’est pas un argument, ni dans un sens ni dans l’autre.

L’important, c’est qu’ils ne sont pas effleurés par l’idée que cette émission remplissait une mission indispensable de service public.

L’important, c’est qu’ils renoncent impunément, sans un soupir, à cette mission : critiquer à la télévision, avec les armes de la télévision, le pouvoir des images.

Cette mission était, en 1995, au coeur du projet de chaine de la connaissance. C’était après la première guerre du Golfe, et ses dérapages en direct. C’était après la fausse image du faux charnier de Timisoara. Ceux qui avaient imaginé cette chaine, et s’appelaient Georges Duby ou Jean-Noël Jeanneney, avaient voulu voir si on pouvait retourner le monstrueux outil contre lui-même. Ils ne savaient pas très bien comment faire. Cavada, premier président, m’appela. "Ca vous tente ?" Je n’en avais pas la moindre idée, mais oui, ça me tentait. J’avais tout de même une intuition. Pour dépouiller les images de leur pouvoir, il fallait les arrêter.

Mais je ne vais pas tout vous raconter.

Vous.

D’abord je pense à vous. A tous vos messages, sur ce blog, depuis quelques jours que les nuages s’amoncelaient, et que la manigance devenait de plus en plus visible. A tous ces mots surgis du fond du coeur, à votre attachement à cet improbable rendez-vous du dimanche, à votre désarroi devant l’idée que ça s’arrête. A vous tous, si nombreux, si sincères, mais si dispersés aussi. Je partage votre désarroi, à tous. Mais les graines que nous avons semées sont en vous, maintenant. En vous et en d’autres. Le monstre médiatique est vulnérable. Sa lâcheté d’aujourd’hui en est encore une preuve. Ce travail continuera. Pas nous ou par d’autres, ici ou ailleurs.

Ensuite, je pense à l’équipe, la jeune et enthousiaste équipe de l’émission. Je ne me fais pas de souci pour eux. Honnêtement, à l’heure où j’écris, je ne sais pas ce que nous allons tous devenir. Quand j’ai conclu la dernière, dimanche, par un "ici ou ailleurs", j’improvisais. Je n’avais rien préparé. Ca m’est venu comme ça. Je ne peux pas croire que cette mission, qu’exerçait Arrêt sur images, cette mission d’être la petite voix du doute, ne trouvera ni feu ni lieu. Je sais que l’équipe se recasera. Vous reverrez leurs visages, vous ré-entendrez leurs voix, vous n’en avez pas fini avec eux.

Je fanfaronne, mais au fond je n’en sais rien. Peut-être, après tout, sommes-nous entrés dans cette ère où tout doute est désormais inutile. Peut-être sommes-nous entrés dans l’éternité décomplexée de la Star Ac, des rires et des applaudissements. Peut-être sommes-nous entrés dans le triomphe décomplexé des tambours. On verra bien.

Enfin, je pense à eux, évidemment, au quatuor des assassins tremblants. Tous ces mois à ronger leur frein, à attendre l’heure, avant de porter enfin le coup de poignard. Tous ces mois, ou toutes ces années. Ah, Carolis, depuis quand rêviez-vous secrètement de prononcer les mots que vous venez de prononcer ? Depuis que nous avions mis en lumière votre petit bidonnage sur France 3, quand vous aviez vendu des images de reconstitution d’un sauvetage en montagne, comme celles d’un sauvetage réel ? Depuis qu’il vous a fallu piteusement venir vous expliquer devant les télespectateurs de la médiatrice de France 3 ? Quel effet ça fait, Carolis, de porter si longtemps votre vengeance ?

Il parait que Vilamitjana avait déjà demandé l’arrêt de l’émission à Carolis l’an dernier (l’an dernier, c’est à dire après que nous ayions traité dans l’émission du problème de Mme Borloo, présentatrice de journal, et que Arlette Chabot s’en soit fort énervée). Je n’en sais rien. A vrai dire, ça m’est égal. Claude-Yves Robin (directeur général de France 5), Philippe Vilamitjama (directeur de l’antenne), Patrice Duhamel (directeur général de France Télévisions), Patrick de Carolis (PDG) : je ne sais pas, dans le quatuor, qui a tenu le poignard, qui a tenté de retenir la main de qui, qui s’est caché derrière qui. A vrai dire, ça m’est égal. Tous quatre sont à mes yeux responsables.

Au fond, la question n’est pas : pourquoi s’arrête Arrêt sur images ? La question est : pourquoi ne s’arrête-t-elle que maintenant ? Comment avons-nous fait, pour tenir douze ans ? "Si je touchais à l’émission, j’aurais l’impression d’être liberticide", nous disait, souriant et un peu étonné lui-même de cette drôle d’impression, Jean Mino, qui fut le premier directeur des programmes de la chaine, à sa création. Puis, vinrent d’autres hommes, qu’effleura sans doute la même impression.

Jusqu’au quatuor actuel. A-t-il décidé seul ? A-t-il entendu des suggestions ? Je n’en sais rien. Peut-être, seulement, aura-t-il été enhardi par la tendance de la saison, à la décomplexion.

Les hasards de la vie font que je dois me rendre, lundi prochain, à Genève. J’y suis invité par le comité des télespectateurs de la télévision publique. C’est un comité qui a une existence officielle. Parce que là-bas, figurez-vous, ils ont apparemment inventé un système pour que les télespectateurs puissent donner leur avis à propos des programmes de la télévision qu’ils paient. Un avis argumenté, se traduisant en mots et en phrases, et pas seulement en courbes d’audience. Je ne sais pas exactement comment ça marche. Je vous dirai à mon retour. Mais s’ils m’offrent l’asile médiatique, il n’est pas impossible que j’accepte.






(Ne vous inquietez pas, l'émission de Franz Olivier Giesbert, patron du Point et ami de Sarkozy... est toujours là!!)

Et après, on se demandera pourquoi j'ai envie d'éclater à coup de burin le crane de chacun des votants de Nicolas Sarkozy. On arrive dans une société d'écrasement médiatique au service du pouvoir, telle que même dans nos débats les plus dingues du FLT, on ne s'imaginait pas possible. (Ou dans le temps où c'était Pompidou ou Giscard qui donnait les ordres.)

(Et le petit malin qui s'avise de dire que c'est un effet qui a été fait exprès par la gauche afin de dire que la droite "c'est le mal", il va se prendre un gros coup de pioche dans le dos.)
Avatar de l’utilisateur
Mad_Dog
Téléspectateur averti
 
Messages: 468
Inscrit le: 01 Avr 2007 23:17

Messagepar Sullivan sur 19 Jui 2007 14:11

Une pétition a été mise en place.

Les chances de reprises sur France 5 me semblent nulles, mais cela peut aider à monter un projet de reprise sur une chaine du cable voire une web TV, je pense.

http://arret-sur-images.heraut.eu/
Image
Avatar de l’utilisateur
Sullivan
Pote de Stomy Bugsy
 
Messages: 227
Inscrit le: 17 Mar 2004 3:14
Localisation: Sodalidas Quaerito

Messagepar Sullivan sur 20 Jui 2007 20:58

Daniel Schneidermann est parfois insupportable mais j'avoue que je l'aime quand même à cause de ça. La Direction de France Télé fait en sorte de ne plus revevoir les e-mails des téléspectateurs. Schneidermann nous donne leurs mails persos :

http://www.bigbangblog.com/article.php3?id_article=655


Sull'
Image
Avatar de l’utilisateur
Sullivan
Pote de Stomy Bugsy
 
Messages: 227
Inscrit le: 17 Mar 2004 3:14
Localisation: Sodalidas Quaerito

Messagepar Guigui sur 24 Jui 2007 11:34

Sullivan a écrit:Daniel Schneidermann est parfois insupportable mais j'avoue que je l'aime quand même à cause de ça. La Direction de France Télé fait en sorte de ne plus revevoir les e-mails des téléspectateurs. Schneidermann nous donne leurs mails persos :

Tout ça c'est vraiment du foutage de gueule !!! Ça ne m'étonne pas du service des téléspectateurs... En tout cas ça a bien fait chier :

www.bigbangblog.com a écrit:Actualisation : aussitôt après le lancement de ce concours, la fonction courrier du BBB, victime de son succès, est tombée en rade. Fatalitas !Mais cela semblait rétabli jeudi matin.

Par ailleurs, pour éviter un spammage tragique des boîtes des Dirigeants suprêmes, et puisque l’heure est à la gentillesse, j’ai retiré leurs adresses mail personnelles, incluses dans la première version de cette note.


:roll:
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

Télé burin, télé bourrin

Messagepar tonnerre de brest sur 26 Jui 2007 2:01

Ce qui me les casse sévère dans cette histoire, c'est qu'à la place de Schneidermann, on va se retrouver avec une émission de substitution, un simulacre de critique audiovisuel, afin de donner le change. Ainsi la censure claire et nette portée sur Arrêt Sur Image trouvera son subterfuge au travers des raisons invoquées, manque d'audience, manque de renouvellement, et autres balivernes.

La question est: quelle type d'émission remplacera ASI si les télespectateurs ne sauvent pas l'émission via la pétition ?
On sent déjà les requins qui cherchent la place. Franz Olivier Giesbert est donc en lice. Pour tous ceux qui ont eu le sadomasochisme de subir son émission "Culture et Dépendance", où, avec Elisabeth Levy, il dispensait la bonne parole conformiste et réactionnaire, imaginez le désastre. La critique de la télé mise au pas par un thuriféraire de Sarkozy... Dans la catégorie flagorneur et idôlatre pourquoi pas Zemmour tant qu'on y est ? Non, n'exagérons pas, Giesbert est quand même à un niveau au-dessus.

Daniel Schneidermann a fait avec ASI un travail d'explication de texte audiovisuel vraiment intéressant. Le plus intéressant étant le décryptage des images, soudain "désacralisées" dans leur évidence qu'impose la "vérité médiatique", ramenées à leur réalité: du montage, du cadrage, de la mise en scène.
Ceci dit en tant que personne, sa façon de mener les débats est souvent irritante, se posant avec force et fracas. De plus il n'a pas toujours eu raison contre d'autres penseurs, dont Bourdieu, avec qui il s'est ramassé une méchante claque, avec un comportement pas très avantageux.

Il n'en reste pas moins que son émission est la seule à ce jour à tenter de décrypter les codes du langage de l'information, et à ce titre, avec ses qualités et ses défauts, on ne peut qu'admirer la pugnacité d'un type qui a réussi à garder son indépendance. Et dont l'émission, de plus, était quasiment la seule qui restait d'un élan d'émissions de "décryptage" issue des années 90, et la plus radicale dans son analyse du medium.

Si ce type est viré pour être remplacé par une pochade, c'est un scandale.

Mad_Dog a écrit:

Et après, on se demandera pourquoi j'ai envie d'éclater à coup de burin le crane de chacun des votants de Nicolas Sarkozy. On arrive dans une société d'écrasement médiatique au service du pouvoir, telle que même dans nos débats les plus dingues du FLT, on ne s'imaginait pas possible.

(Et le petit malin qui s'avise de dire que c'est un effet qui a été fait exprès par la gauche afin de dire que la droite "c'est le mal", il va se prendre un gros coup de pioche dans le dos.)


Hé, hé. Si tu veux de l'aide, j'ai un gros rateau pointu.
L'agent Squeulit pensait qu'il s'agissait en fait d'une pierre de forme triangulaire
Avatar de l’utilisateur
tonnerre de brest
Barbu Alcoolique
 
Messages: 711
Inscrit le: 04 Jui 2004 0:40
Localisation: Soit Mille sabord, résident du Sirius, actuellement amarré quai de Saône

Re: Télé burin, télé bourrin

Messagepar Mad_Dog sur 26 Jui 2007 10:25

tonnerre de brest a écrit:C
La question est: quelle type d'émission remplacera ASI si les télespectateurs ne sauvent pas l'émission via la pétition ?
On sent déjà les requins qui cherchent la place. Franz Olivier Giesbert est donc en lice. Pour tous ceux qui ont eu le sadomasochisme de subir son émission "Culture et Dépendance", où, avec Elisabeth Levy, il dispensait la bonne parole conformiste et réactionnaire, imaginez le désastre. La critique de la télé mise au pas par un thuriféraire de Sarkozy... Dans la catégorie flagorneur et idôlatre pourquoi pas Zemmour tant qu'on y est ? Non, n'exagérons pas, Giesbert est quand même à un niveau au-dessus.


Pitié, pas FOG, le lecheur de fesse présidentiel. Faut quand même dire qu'il a écrit dans "Le Point" que Sarkozy avait été courageux parce qu'il avait été élu malgré une campagne de dénigrement des médias. C'est étrange comme il semble englober que les médias soient Marianne, Libé et Charlie Hebdo (et l'huma sans doute) alors que la plupart des autres ont servis (et vont continuer à servir) la soupe pour Sarkozy.

Bref, moi, j'ai discuté avec un gars qui semble bosser pour France 5. Apparemment, il m'a expliqué que Schneidermann n'était pas facile à vivre dans la vie, ce qui me fait penser que "pourquoi pas" un autre présentateur, ça ne me choquerait pas outre mesure.

Par contre, il m'a confirmé que Maia Escovick était quelqu'un d'intègre! :grin:
Avatar de l’utilisateur
Mad_Dog
Téléspectateur averti
 
Messages: 468
Inscrit le: 01 Avr 2007 23:17

Re: Télé burin, télé bourrin

Messagepar Guigui sur 02 Jul 2007 11:46

Mad_Dog a écrit:Bref, moi, j'ai discuté avec un gars qui semble bosser pour France 5. Apparemment, il m'a expliqué que Schneidermann n'était pas facile à vivre dans la vie, ce qui me fait penser que "pourquoi pas" un autre présentateur, ça ne me choquerait pas outre mesure.

Ca ne m'étonne pas. Une émission similaire avec une autre équipe serait la bienvenue. J'avoue que j'ai arrêté de regarder ASI à cause des présentateurs qui me gonflaient !!! Je pense de toute façon que le net peu à peu prendra de plus en plus de place et que le contre pouvoir sera là !

Le FLT vaincra ;)
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

Paul Amar?

Messagepar Mad_Dog sur 18 Jul 2007 15:54

Paul Amar pour arrêter les images

Treize ans après son faux pas en direct au JT de France 2, Paul Amar est définitivement revenu en grâce aux yeux de France Télévisions.

Celui qui avait proposé des gants de boxe à Jean-Marie Le Pen et Bernard Tapie venus débattre (et quel débat) autour des Européennes histoire de donner le ton - et c'était fait limoger immédiatement après - va remplacer Daniel Schneidermann aux commandes d'une émission de décryptage des médias et de l'actualité.

On ne connaît ni la production, ni la case horaire sur laquelle l'émission sera diffusée. Une émission qui aura ses preuves à faire et la confiance du public à gagner, tant le "limogeage" de Schneidermann a été bruyant et bruyamment critiqué. Arrêt sur images avait son public, certes pas phénoménal mais en même temps on est sur France 5, et personne n'a compris la nécessité de revoir le concept. On ne peut que trouver un peu suspicieux de se débarasser d'une pour en diffuser une autre sur le même principe.
Co

http://tele.fluctuat.net/blog/18440-pau ... mages.html
Avatar de l’utilisateur
Mad_Dog
Téléspectateur averti
 
Messages: 468
Inscrit le: 01 Avr 2007 23:17

Larguer les Amar

Messagepar tonnerre de brest sur 05 Aou 2007 7:05

Remplacer l'indépendant Schneidermann par Paul Amar relève du foutage de gueule, sauf si Paul Amar s'est refait une santé morale.
Je ne critique pas le journaliste, mais sa vocation à traiter de sujets aussi épineux. Et puis quels intervenants ? Quel concept ?
Et si on devait dès maintenant parler du traitement médiatique auréaulant de gloire Cécilia Sarkozy pour son action en faveur des infirmières bulgares, le dispositif nous permettra-t-il de comprendre les enjeux nucléaires et militaires qui semblent se cacher derrière l'heureux dénouement de l'affaire ?
Enfin, mieux vaut Amar que F.O.G. :roll: .
L'agent Squeulit pensait qu'il s'agissait en fait d'une pierre de forme triangulaire
Avatar de l’utilisateur
tonnerre de brest
Barbu Alcoolique
 
Messages: 711
Inscrit le: 04 Jui 2004 0:40
Localisation: Soit Mille sabord, résident du Sirius, actuellement amarré quai de Saône

Re: Larguer les Amar

Messagepar Mad_Dog sur 06 Aou 2007 15:46

tonnerre de brest a écrit:Enfin, mieux vaut Amar que F.O.G. :roll: .


Mieux vaut Garcimore que F.O.G.
Avatar de l’utilisateur
Mad_Dog
Téléspectateur averti
 
Messages: 468
Inscrit le: 01 Avr 2007 23:17

Re: Larguer les Amar

Messagepar Zarathoustra sur 07 Aou 2007 15:36

tonnerre de brest a écrit: le dispositif nous permettra-t-il de comprendre les enjeux nucléaires et militaires qui semblent se cacher derrière l'heureux dénouement de l'affaire ?


Ne t'avances pas trop, pour le moment rien ne semble prouver que des accords militaires et nucléaire civil soient liés à la libération de ces malheureux.
"Le suffrage universel ne fait que légitimer l'exercice du pouvoir par ceux qui l'ont déjà." Alexis de Tocqueville
Avatar de l’utilisateur
Zarathoustra
Nègre de BHL
 
Messages: 292
Inscrit le: 04 Avr 2004 13:05
Localisation: Maison dorée de Samarkand

hors sujet

Messagepar Guigui sur 07 Aou 2007 19:37

Tiens, il me semblait que le porte parole "tête à baffes" de l'Elysée ou un autre type lybien l'avait clairement déclaré... Mais bon on s'éloigne du sujet du topics là ;)
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

Re: hors sujet

Messagepar Zarathoustra sur 07 Aou 2007 19:57

Guigui a écrit:Tiens, il me semblait que le porte parole "tête à baffes" de l'Elysée ou un autre type lybien l'avait clairement déclaré... Mais bon on s'éloigne du sujet du topics là ;)


Vous êtes peut-être mieux informés que moi... il me semblait (bien utile ce verbe) que l'Elysée avait tout réfuté en bloc et que le Lybien en question était revenu sur ses propos.
"Le suffrage universel ne fait que légitimer l'exercice du pouvoir par ceux qui l'ont déjà." Alexis de Tocqueville
Avatar de l’utilisateur
Zarathoustra
Nègre de BHL
 
Messages: 292
Inscrit le: 04 Avr 2004 13:05
Localisation: Maison dorée de Samarkand

Messagepar Mad_Dog sur 04 Sep 2007 17:48

Enorme!! Je viens de lire ce mail, trouvé dans ma boite mail, suite à ma signature de la pétition contre l'arrêt d'Arrêt sur Image.

Bonjour à toutes et à tous,

En ces jours de rentrée, je souhaite vous donner de bonnes nouvelles de l'avenir d'Arrêt sur images.

Nous avons été silencieux cet été. Pourtant, du Tour de France à la libération spectaculaire des infirmières bulgares, en passant par les nouveaux empiètements de la presse people, nous aurions eu beaucoup de sujets à traiter, dans un univers médiatique plus monocolore, et plus violent que jamais.

Mais nous préparions la rentrée.

En un mot comme en cent, nous avons décidé de construire un site.
Puisqu'aucune chaine de télé ne veut produire ni diffuser Arrêt sur images, et puisque au fond seuls ses télespectateurs veulent que cette émission continue, nous allons nous passer de la télévision.

Nous allons faire l'émission sur Internet.

Evidemment, ce ne sera pas la même émission. D'ailleurs, ce ne sera pas vraiment une émission.

Ce sera...un site.

Avec des textes, comme dans les blogs. Avec des images diffusées par les télés, évidemment. Avec des reportages, filmés ou écrits, sur les personnages de la tragi-comédie médiatique. Et avec des débats en plateau, comme dans l'émission supprimée par France 5. Les débats seront évidemment plus courts. On ne regarde pas des images sur Internet de la même manière qu'à la télévision.

Donc, la grand messe du dimanche sera éclatée en une pluie de rendez-vous et d'enquêtes. Il y aura des rendez-vous quotidiens ou hebdomadaires. Il y aura aussi des surgissements inopinés. Il y aura des visages que vous connaissez déjà. Il y aura aussi de nouveaux visages. Le site sera très réactif à l'actualité, mais nous construirons aussi un solide fonds d'archives, pour restituer sa mémoire à l'univers audiovisuel, univers de la fugacité et de l'amnésie.

Le site sera essentiellement financé par ses abonnés.

Nous avons beaucoup hésité à choisir ce mode de financement. Ne fallait-il pas tout miser sur la pub ? Ne fallait-il pas faire appel à de généreux investisseurs?

C'est votre nombre, qui a emporté notre décision. Votre nombre, et la motivation de tous ceux d'entre vous que nous avons croisés cet été, au hasard de nos déplacements.

Nous n'avons donc pas fait appel à des investisseurs. Et nous souhaiterions que le recours à la pub soit modéré.

En choisissant ce mode de financement, nous savons que nous allons à contre-courant d'un certain air du temps. L'air du temps répète que l'évolution vers la gratuité de tous les services produits sur Internet est inéluctable. L'air du temps répète qu'on n'y peut rien.

Nous n'aimons pas trop écouter l'air du temps.

Nous faisons donc le pari inverse. Nous parions qu'assez de citoyens estimeront qu'une information indépendante sur l'univers médiatique est un service qui a un coût.

Pour autant, nous ne souhaitons pas nous limiter aux convaincus. Certaines parties du futur site seront accessibles à tous. Nous voulons qu'il contribue fortement au débat public. Nous voulons que ses analyses, ses informations, irriguent Internet, et viennent contrarier le ronron de la grosse machine.

La campagne d'abonnements sera lancée courant septembre, le temps d'achever les derniers préparatifs. Tous les détails de la résurrection d'Arrêt sur images vous seront alors dévoilés en priorité, à vous tous qui avez signé pour que votre émission continue.

Simultanément à cette campagne, nous entreprendrons la construction du site définitif.

Ce devrait être l'affaire de quelques mois. Le temps de trouver les mains qui le construiront (ce qui n'est pas le plus facile) et...de le construire, accueillant, durable, vaste, confortable, équipé pour traverser le déluge.

Vivement 2008 !

Daniel Schneidermann


Je lui souhaite bien du bonheur.

Une équipe de gens, déterminé, décidant de faire un site sur les abus du monde médiatique.... ça vous rappelle rien?

Eternel recommencement, c'est vraiment le serpent qui se mord la queue!
Avatar de l’utilisateur
Mad_Dog
Téléspectateur averti
 
Messages: 468
Inscrit le: 01 Avr 2007 23:17

Messagepar Mad_Dog sur 19 Sep 2007 8:26

Lu sur le blog télé de Fluctuat.net (qui doit être l'un des blogs télé les plus banal que je connaisse.)

Alors c'est donc ça l'émission pour laquelle la direction de France 5 a évincé Arrêt sur Images ?
Pauvre service public, tu es décidément tombé bien bas.

Dans un décor de Talk-Show aux couleurs bleues high-tech, Paul Amar est au centre, face caméra et lit son prompteur avec l'aisance d'un cancrelat renversé sur son dos. Il sue, il a chaud, il se dit qu'il n'aurait pas dû reprendre deux fois de la paëlla à la cantine ce midi. Son texte est digne d'une rédaction d'un élève de seconde : thèse, antithèse, synthèse. Les mots de liaisons sont bien appuyés pour qu'ils n'échappent à personne.
Derrière lui le public est regroupé en deux barquettes d'œufs, l'une à droite, l'autre à gauche, dans une symétrie irréelle. La table en arc de cercle accueille successivement les journalistes, éditorialistes et invités de l'émission.

En régie, filmé par une caméra à l'épaule, le rédacteur en chef explique qu'en bon élève de la démocratie participative, les téléspectateurs pourront poser leurs questions par SMS, que rien ne sera censuré mais qu'il filtrera juste les messages diffamatoires et les insultes. Rha non, hein, pas de ça ici, Monsieur.

Revu & Corrigé a un programme chargé pour cette première : l'enlèvement de la petite Maddy, l'affaire Clearstream, Laurent Gerra qui "flingue la télé", mais, attention, tout cela vu sous "l'angle des médias". Pas question ici de défricher l'information ou de l'expliquer, non. Seulement de discuter de son traitement. Paulo le rabâchera jusqu'à la nausée... sans jamais le pratiquer.

Alors voilà, ça commence par un petit sujet sur Madeleine McCan, la gosse kidnappée au Portugal, qui nous remémore les grandes lignes du fait-divers et le traitement "des médias" qui ont d'abord été du côté des parents avant de les considérer comme des criminels. Et derrière le reportage de la musique de circonstance : à suspens pendant l'enlèvement et puis larmoyante lorsque l'on suit les parents et le retour en Angleterre.

Au retour plateau, Paulo interroge un journaliste qui nous montre des images du site Internet lancé par les parents de Mady. Derrière les images, le single : "Don't You Forget About Me" de Simple Minds. Et pas gonflé, juste après, Amar interroge d'un air suspicieux et sur un ton faussement improvisé (mais qu'on imagine dûment répété) d'une douteuse mise en abyme rédemptrice : "Dites-moi, il y avait de la musique sur les images du site, elle m'a dérangé, c'est vous qui l'avez mise ?". Réponse du journaliste : "Non, c'est celle du site, jamais nous ne nous serions permis". Et juste avant, sur le reportage, c'était peut-être pas vous, la musique suintant les bons sentiments et le populisme consensuel ?

Alors, c'est pour ça que l'émission Arrêt Sur Images a été arrêtée ?

Oui, l'émission de Daniel Schneidermann avait ce ton un peu professoral "asseyez-vous on va vous expliquer, vous vous faites avoir" de temps à autre agaçant. Et parfois il y avait la sensation que l'équipe d'ASI avait un peu trop à cœur de critiquer les autres sans se remettre en question (même s'il y avait une séquence d'arrêt sur les images d'ASI, mais qui restait plus potache que critique).

Au moins, ASI osait affronter de face les polémiques, se remettait en cause quand il y avait lieu, citait les journaux et ne couvrait pas le tout sous le générique "les médias", comme le remarque justement Daniel Schneidermann tout au long de sa critique de Revu & Corrigé.

À n'en pas douter, pétrie dans sa suffisance, la direction de France 5 va laisser vivre cet ersatz pendant une année, mais la longévité (douze ans !) d'Arrêt Sur Images ne risque pas d'être égalée.

Revu et Corrigé : tous les samedis à 19h00 et rediffusion les dimanches à 13h45.


Bon, voilà :evil:

Apparemment, de son côté Schneidermann prépare activement son site. (Il parait qu'il y a déjà un reportage sur une réunion politique dont le service d'ordre était méga musclé!)
Avatar de l’utilisateur
Mad_Dog
Téléspectateur averti
 
Messages: 468
Inscrit le: 01 Avr 2007 23:17

Messagepar Mad_Dog sur 20 Sep 2007 14:47

Tiens, des nouvelles du site d'Arret sur Image :

A - Mougeotte et Le Lay, inculpés:

http://arretsurimages.net/post/2007/08/ ... ctionnelle

B - De Villepin, "gentiment" désinvité des plateaux de télé:

http://arretsurimages.net/post/2007/09/ ... se-sur-TF2
Avatar de l’utilisateur
Mad_Dog
Téléspectateur averti
 
Messages: 468
Inscrit le: 01 Avr 2007 23:17


Retourner vers Le Qafé

Qui est làààà ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités

cron