Page 1 sur 1

Poèmes sur Buffy.

MessagePosté: 18 Jul 2006 17:44
par KNIGHT
Des poèmes que j'avais écrits pour Serieslive sur l' une de mes séries préférées :

Les mecs de Buffy (Saison 5)

Il a pas su la jouer Finn, le Riley !
Il a eu l' Eté, il passera pas l' hiver !
C'est rare de conserver longtemps une Summers !
Le Bleu se casse, n'est-ce pas Blucas ?
Et place au rouge sang du vampire dément.
Le Spike impatient, amant à ses dépens,
D' une Tueuse amoureuse,
D' une vamp' super-killeuse.



Les 7 Saisons de Miss Buffy

La Saison 1, c'est l' année des copains !
La saison 2, c'est l' année des amoureux !
La saison 3, c'est la saison du chocolat ! C'est l' année de la Foi ! C'est l' année des choix !
La saison 4, c'est l' année de la force 4 ! C'est l' année de la colocat' ! La saison Four, c'est l' année des allers et retours !
La saison 5, c'est l' année de la foldinqu' ! L' année des personnes qui minqu' ! Et ta soeur ? Elle bat le beurre ! Ou plutôt la margarine Glory !
La saison 6, c'est l' année de la Buffy-bis ! L' année des sorcières en folizes !
La saison 7, c'est l' année des Slayerettes ! Des Buffettes en jupettes ! Du sacrifice de Spikounette ! Du retour de Faith la soeurette ! Des massacres à la hachette !



Parcours d' une vie

Larmes de pluie couleur de sang,
Tueuse blonde au coeur ardent,
Solitaire impatiente à l' humour insolent,
Aux répliques parfaites, au verbe grinçant,
Déploie tes ailes au firmament.
Amoureuse éternelle les cheveux dans le vent,
Ange brûlant, de vie débordant,
Epaulant tes amis à ton corps défendant.

Guerrière animée par le feu du Chaos,
Aidée de tes amis encore hier ados,
La rouquine Willow, Alex le rigolo,
La nuit tombée tu chasses
Vampires et goules,
Démons et menaces,
Avec courage tu fais face,
Loin des gens innocents.

Au fil des saisons, les méchants se multiplient :
le Maître, et Angelus, et Adam, et Glory.
Un par un tu les vaincs, servant ainsi le bien.
Sauvant Sunnydale, écrasant les vauriens.
Mais les ténèbres subsistent, se multiplient les Apocalypses.
Pertes et victoires, trop longue est la liste.

Le dernier ennemi apparaît, et te fait affronter
Tes compagnons de route, tes amis, tes alliés,
Te confrontant ainsi aux responsabilités
Auquelles te soumet ta sombre destinée.
La Force ainsi vaincue, le Premier éliminé,
Tes soeurs à tes cotés, te voient donc triompher.
Le cours peut reprendre, ta vie recommencer.



KNIGHT, le Poète disparu.



Parcours d' une vie II

Buffy sublime Tueuse, au délicat visage,
Des vampyrs pourfendeuse dans la fleur de l’ âge.

Elle erre solitaire, presqu’ étrangère au monde.
Elle accomplit ses rondes dans les cimetières amers
De toute vie déserts, aux repos éphémères.

Veillant sur le commun, embrassant son destin,
Elle poursuit sans relâche les pleutres démons, les lâches,
Combattant le malin toujours avec panache.

A ses côtés bien sûr le Scooby-Gang assure.
Et Giles le mentor, source de réconfort,
Guérit bien des blessures, souffrances qu’ elle endure.

Les années passent ainsi. La Tueuse grandit,
Connaît les affres de la vie. Mieux encore : elle mûrit.
Comble de l’ ironie, son public lui aussi.

Buffy devient ici une femme accomplie
En plus d’ être aussi une icône infinie,
Chevalière Ninety, héroïne sexy.

Whedon, le Créateur, en a voulu ainsi.
Inventif et doué, il a su nous donner
Sept années de bonheur. Pour tout cela merci.



Instants choisis.

Petite Tueuse perdue au fond des bois.
Tu poursuis les vampires tout au long de la nuit.
Tu refuses que le destin ne te dicte sa loi.
Plutôt que de chasser, c'est toi-même que tu fuis.
Ta solitude injuste désole tes amis.

Loin de toi de croire : " puiqu' il en est ainsi ".
De tous les instants, tu profites, tu jouis.
Jusqu' à trouver enfin le clair aboutissement
De tes ennuis, de tavie, de ton cheminement.

Meneuse de ses troupes. Chef de ton groupe,
Tu mènes tes guerrières dans le combat final,
Tu bottes le derrière des Force du Premier Mal.
Tu triomphes non pas seule, mais entourées de filles
A peine encore ados, mais débordant de rage,
Pleines de qualités, et surtout de courage.
Le bien combat et gagne, et le Mal bat sa coupe.
Et Buffy peut donc vivre, une vie enfin normale
Dont elle peut profiter, Qu' elle a bien mérité.



L' amour selon Willow

Séduisante rouquine sachant être coquine,
Elle cache ses sentiments, timide sans déguisement,
A peur de dévoiler les biens sombres secrets
De sa forte intriguante personnalité.

Auprès de sa Buffy, elle se laisse vite aller,
S'affirme peu à peu, copine dévouée,
Elle glisse dans la magie, va s'y abandonner.
Jusqu' à l' ivresse, jusqu' à l' excès.

Petite Sorcière deviendra grande.
Après avoir joué au jeu de l' amitié
Avec ce cher Alex, un gars un peu coincé,
Le grand copain d 'enfance
Aveugle à l' évidence.

Trouvant par la suite enfin une âme soeur
En la personne de Oz, loup-garou au grand coeur.
Garçon silencieux, musicien amoureux.
Mais la peur de blesser la belle personne aimée
Va le pousser à s'éloigner.

Trahie, abandonnée, pour Tara elle plaît,
Se prend d' amour, d' affection, d'amitié,
Tara l' a retournée, Willow sait qu' elle est gay.
Changement assumé, affirmation donnée
Elle vit le grand amour, Sa perle a donc trouvé
Les deux se font la cour, Et osent enfin s'aimer.

Mais Oz est de retour, pleins de rêves secrets
Déçu par sa Willow, Que croyait-il, ce fou ?
Que la rouquine aux cheveux doux Allait attendre le loup ?
Comprenant qu' il ne peut reconquérir celle-ci,
Il repart aussitôt, et laisse les amantes
Il quitte Sunnydale, ses amis, la série.

Will vit une belle histoire avec sa chérie.
Perturbée par sa drogue, son opium, sa magie.
De tous ses sortilèges, elle ne peut se passer
Tara, ne pouvant supporter de la voir plonger
Dans le côté obscur de la sorcellerie
Rompt avec elle, et avec les Scoobies.
Willow se désintoxe, renoue avec Tara,
Et reconquiert sa douce, si belle, à nouveau là.

Mais un crétin barjot, un nerd appelé Warren,
Un bien affreux jojo, lui ôtera sa reine.
Le diabolique ennemi, qui menace Buffy,
lui tire dessus chez elle, pour la mettre hors-circuit.
Hélas pour lui, pour Will, une de ses balles dévie
Et frappe ainsi au coeur l' amour d' une vie.

Willow n'aura de cesse, le coeur rempli de haine
Accablée de chagrin, de pourchasser Warren.
Elle s'oppose aux Scoobies, à Buffy, et ses anciens amis.
Et c'est l' ami d' enfance, Alex l'insoumis
Qui sauve encore le monde, touche Willow au coeur,
Son amoureuse transie, son alliée, son amie.


Ses amis lui pardonnent, mais Willow doit guérir.
Partie en Angleterre, elle peut se reconstruire.
Ses amis la comprennent, pardonnent sa folie,
Lui offrent encore une fois leur aide et un abri.
Parmi les jeunes filles, venues à Sunnydale,
Des Potentielles élues pour remplacer Buffy
Une en particulier, parmi toutes celles-ci,
Par la rousse, est séduite, et Will & Kennedy
Forment un nouveau couple, pour affronter la vie.

Willow devient déesse, Kennedy une Tueuse,
Et pour la jeune fille, la fin est merveilleuse.

hé ben...

MessagePosté: 18 Jul 2006 18:45
par Guigui
La vache, tu te tapes de sacrés délires ;)

MessagePosté: 18 Jul 2006 21:18
par Mad
Remarque, j'ai bien posté des poèmes à moi (sur L-I) qui pouvaient s'aparenter à Lost, alors...

MessagePosté: 18 Jul 2006 21:34
par Luder
C'est pas plus "délire" que certaines fanfics par exemple ;)