Les Chroniques de Mobias

Pour les artistes > Les galeries EQ

Modérateur: Amrith Zêta

Les Chroniques de Mobias

Messagepar Mobias sur 19 Déc 2008 21:24

Les Chroniques de Mobias ont pour décor un monde post-apocalyptique, ravagé par les abus et les débordements des pouvoirs des Supers, ces êtres doués de capacités extraordinaires. Quelques centaines d'années après l'an 2000 (on ne sait plus très bien, le temps n'est plus calculé), les humains tentent de survivre suite à la Grande Catastrophe (une succession de catastrophes nucléaires et écologiques) tant bien que mal. Les Supers ne sont plus, du moins officiellement. Un homme, l'intendant Argenor, essaie de rendre la gloire perdue de l'humanité en dressant une ville et en instaurant une règle : tous les humains qui montrent des capacités spéciales seront traqués et éliminés pour que ce qui reste de ce monde ne soit pas détruit pour toujours.
On suivra donc l'histoire d'Argenor, un homme ambitieux et influant, voulant rebâtir un monde détruit ; de Mobias, Traqueur chargé de poursuivre les Supers, déterminé à ce que l'histoire ne se répète pas ; de Mitra, une jeune femme dotée de pouvoirs et voulant les mettre au service du bien ; de Zac, un mercenaire téléporteur plus intéressé par le profit que par le sort de la planète ; de Jarel, un enfant tronc rêvant de la grande époque des Super Héros... et bien d'autres.
je m'étale et ne voulant pas trop en dévoiler, je mets en ligne le premier chapitre, en espérant que ça vous plaira :


Chapitre 1 : Ville de New hope, Désert de New York, la famille Hankers.

C'est la dernière ville de l'ancien Etat de New York encore debout et pourtant elle ressemble elle aussi un champ de ruines. Même le vent gémit le long des bâtiments effondrés, désolé par ce qu'il y voit. Aux ruines du passé, les habitants ont construits des abris, parfois de fortune.
Mais les survivants de la Grande Catastrophe ne vont pas se décourager maintenant, pas après ce qu'ils ont vécu. Le fils Hankers, Todd, est trop jeune, il n'a pas assisté à la Grande Catastrophe, son père non plus d'ailleurs. Les récits leur viennent des doyens de la ville. Récits qui doivent être repris par les aînés de chaque famille, pour ne pas oublier. Todd en a entendu beaucoup sur la Grande Catastrophe et de l'explosion, mais ce matin il voit pour la première fois le grand Cratère.
Devant les paysages dépouillés, de grandes étendues qui ont pour seul habitant le vent, Todd se sent minuscule, insignifiant. Il a fallu deux heures, dans une vieille voiture inconfortable, pour arriver jusqu'ici. Mais le but du père de Todd était atteint : son fils se retrouve face au Cratère et observe le vide, sans un mot. Tout n'est que désolation, ici le vent souffle encore plus fort, il pleure l'histoire du monde.
Le vieux Hankers laisse son fils comme ça pendant près de dix longues minutes pour qu'il s'imprègne bien de l'horreur du spectacle. Mais il décide de se mettre au travail, parce qu'il faut bien gagner son pain, et le travail des Hankers, c'est la récupération de la ferraille :
-"Viens fils, faut s'éloigner du cratère, on trouvera rien de bon, tout à fondu ici !"
-"D'accord...j'arrive papa...Dis, il s'est passé quoi ici ?"
-"Ca fils, c'est le résultat des actes -héroïques- des Supers....putain de Supers... Tu vois ça ? Et bien c'est un de ces super héros du dernier millénaire, Energyman jcrois bien qu'il s'était fait appelé comme ça, il voulait absorber toute l'énergie des centrales nucléaires, pour une nouvelle ère écolo qu'il disait.... résultat tout lui a pété à la gueule ! Tout ce que tu vois ici, jusqu'à l'horizon...... tout"
-"Tout ?"
-"Wé fils, tout ! Ici c'est cet Energyman qui a tout fait pété, ailleurs c'est d'autres supers qui ont tout détruits, je t'ai déjà parlé de celui qui a créé un trou noir qui à rayé toute l'Europe ?"
-"Non pa' ! C'est quoi l'Europe ?"
-"Un lointain souvenir de ton arrière grand père ! Jte raconterai ce soir avant te coucher ! Mais ce qu'il faut que tu retiennes fils, c'est qu'on laissera plus des Supers nous bousiller ce qui nous reste de notre planète... "
Les Hankers continuent leur chemin et s'éloignent du cratère pour arriver dans une ville fantôme, mine d'or des ferrailleurs. La ville a été détruite par le souffle de l'explosion et donc la ferraille n'a pas fondue. Il ne reste que la structure des bâtiments. Sous la poussière, il n'y a qu'à se servir. La ferraille se troque bien car c'est avec ça que les nouvelles villes se construisent, comme pour New Hope sa muraille... Il se fait tard et Todd et son père savent qu'il ne faut plus traîner, les villes fantômes ne sont pas très sures à partir d'une certaine heure. Malgré l'heure, le garçon ne met pas tellement d'ardeur au travail, son esprit est ailleurs, sûrement resté au cratère :
-"Et y en encore des supers de nos jours Pa' ?"
-"Wep, mais t'inquiète pas fils, avec ce que leurs réservent les Traqueurs, ils sont pas près de se montrer... c'est une organisaaaaAAAAaah..."
Trop occupé à "éduquer" son fils, le vieil homme ne fait pas attention, et le bâtiment qu'ils sont en train de fouiller s'effondre sur lui. Il se retrouve très vite piégé sous une énorme poutre de métal. Todd crie de toute ses forces mais le nuage de poussière l'aveugle et il doit attendre que ça se dissipe. Il n'entend plus son père, la fumée se dissipe, enfin il voit son père. Et là, tout est allé si vite... lui même n'a pas compris, comment il aurait pu. Dès que la fumée s'est dissipée, il a vu son père, il a vu cette poutre et quelques instants plus tard il est en train de la porter à bout de bras comme si c'était un vulgaire bout de bois... il a sauvé son père.
-" Non ... pas toi mon fils..."
-" Attends je vais t'aid...."
-"Non !! Ne me touche pas !! Ils savent maintenant ! .... Cours, cours aussi loin de moi et de New Hope... cours et ne reviens pas !"
-"Mais, papa..."
-"Je ne suis plus ton père !! et tu n'es plus mon fils !!!!! Paaaaaaaaaaars !!!!!
Et c'est terrorisé, les larmes coulant sur son visage que Todd s'enfuit, il venait de sauver son père mais il venait de tout perdre. Il court aussi vite qu'il le peut... le vent gémit derrière lui, désolé de ce qu'il y voit....
Mobias
 

Re: Les Chroniques de Mobias

Messagepar Guigui sur 21 Déc 2008 15:18

J'aime beaucoup l'idée de départ, comme quoi on a pas fini de tourner autour du thème des super-héros. En plus le style est sympathique. Simplement je ne pense que tu fasses bien de mettre un petit texte explicatif en préambule : on comprend très bien de quoi il retourne en lisant ton texte. Autre critique : pour un chapitre 1 c'est bien court :)

Sinon c'est cool :yeah:
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

Re: Les Chroniques de Mobias

Messagepar Mobias sur 21 Déc 2008 15:57

Guigui a écrit:J'aime beaucoup l'idée de départ, comme quoi on a pas fini de tourner autour du thème des super-héros. En plus le style est sympathique. Simplement je ne pense que tu fasses bien de mettre un petit texte explicatif en préambule : on comprend très bien de quoi il retourne en lisant ton texte. Autre critique : pour un chapitre 1 c'est bien court :)

Sinon c'est cool :yeah:


Pour le texte en préambule, je ne l'avais pas mis sur la Bulle et quelqu'un m'a suggéré en mp d'en mettre un donc j'ai voulu tester ^^
Pour la longueur, je pourrai m'attarder sur de la description de décors et/ou de personnages mais j'ai choisi cette option de mini épisodes (tous les chapitres ont à peu près cette longueur), concrètement le chapitre 1 et 2 pourraient n'en faire qu'un ;). Peut être je devrai voir pour transformer ça en nouvelle, une fois tous les mini épisodes écrits, faut voir...


Chapitre 2 : Au même moment, Ile de Floride, QG des Traqueurs.

L'ile de Floride, 150 000 km² de métal formant la plus grande ville du monde. Les intendants se flattent de cette grandeur mais en fait il s'agit de 145 000 km² de décharge et de bidons villes, entourant une immense infrastructure où la technologie et le confort y sont beaucoup plus développés, injustement développés diront certains. Cette infrastructure, aux allures de donjon, est la ville-forteresse du Chancelier Argenor. Il dirige celle-ci et son autorité est reconnue dans toute la Floride, crainte par delà les murs.
Même les récits ne savent plus quand et comment cet homme a obtenu autant de pouvoirs mais tous les habitants de l'île sont unanimes, Argenor est un sauveur. Il offre un toit et une protection aux habitants de sa mégapôle. Pour habiter au donjon, cela s'obtient au mérite. C'est ainsi que les architectes, ingénieurs et intendants sont les mieux logés, ensuite il y a les soldats. Ces derniers sont au sommet du donjon, et leurs quartiers se séparent en deux groupes. Les Gardiens, chargés de la protection du donjon et de la ville, et les Traqueurs, chargés de poursuivre les criminels et les "supers".
Un être humain qui utilise ses pouvoirs, n'importe où dans le monde, est immédiatement repéré par les Traqueurs. Peu de gens le savent mais la "machine" qui repère les Supers est directement reliée à l'une des leurs. Elle n'a pas de nom et personne ne veut lui en donner, les Traqueurs la surnomme juste la Damnée. Elle a perdu tout libre arbitre, maintenue dans une cuve remplie d'un liquide qui la garde en vie. Des multitudes de fils et de tubes traversent son corps de toute part pour la relier à une machine qui donnera une image de ses visions. Quand un super utilise son pouvoir, celui de la Damnée se déclenche et donne l'endroit précis sur un écran de l'endroit où se trouve le Super. La dernière marque d'humanité que possède la Damnée, c'est une larme qu'elle verse à chaque fois qu'elle a repéré, malgré elle, un des siens. Les ingénieurs n'arrivent pas à régler ce défaut technique, car ce matin, la Damnée pleure encore.
-"On en tient un, 200 km Sud, Sud Ouest de New Hope dans le désert de New York...un niveau 5, je répète, un niveau 5, en mouvement très rapide...préparez Unité d'intervention..."
-"Ici Traqueur Mobias, on s'en occupe, je vous envoie notre position, transmettez un visuel et déterminez point de rencontre avec la cible, à vous"
-"Position transmise, calcul de trajectoires... rencontre estimée au point 12500A685B : Ville Fantôme, marge d'erreur de 0,210 km..."
-"Une ville fantôme... tant mieux, ça jouera à notre avantage, on vous informe dès qu'on l'a attrapé pour procédure de sentence...transmission terminée."
Tandis que la Damnée pleure, les hommes autour d'elle sourient car ils savent que les Traqueurs de Mobias, les Déicides, sont les meilleurs dans leur domaine.
Armure légère qui absorbe les dégâts énergétiques, brouilleurs télépathiques que les Traqueurs ne quittent jamais, armes blanches, armes à feu capables de stopper les Supers les plus résistants, les Traqueurs sont prêts !
-"Unité Déicides, ici Contrôle, on vient de perdre le signal du Super, la cible a arrêté d'utiliser ses facultés à 100 km du point de rencontre..."
-"Contrôle ici Mobias, transmettez nouvelles coordonnées"
Mobias a sur le moment un mauvais pré-sentiment, il sait que quand un Super découvre ses pouvoirs, ils ne peut s'empêcher de les utiliser pendant environ une demi heure, euphorie du moment ou incapacité de se contrôler, il n'a jamais pu déterminé la cause exacte de cette durée. Mais avec le temps, cela s'est avéré une moyenne assez fiable et ça laissait largement le temps aux Traqueurs d'intercepter leur cible. Mais avec celui-ci, ça ne fait que quelques minutes, et pour quelqu'un qui fuyait, parce que c'est l'impression qu'il donnait, cela a encore moins de sens.
Avec leur engin rapide, hybride que l'on pourrait comparer aux anciens avions et hélicoptères de l'ancien millénaire mais en beaucoup plus rapide, l'unité d'élite rejoint très vite le point de contact : une vaste étendue désertique. Aucun endroit pour se cacher, et même si il y avait eu une cachette quelconque, le détecteur thermique aurait vu quelque chose. Les Déicides observent le terrain et il ne faut que quelques secondes à Mobias et ses hommes pour savoir ce qui s'est passé ici les quelques minutes avant leur arrivée.
"Ici contrôle, veuillez faire votre rapport..."
-"Ici traqueur Mobias, quelqu'un a intercepté le Super avant nous..."
Mobias
 

Re: Les Chroniques de Mobias

Messagepar Mobias sur 25 Déc 2008 22:02

Chapitre 3 : Un mois plus tôt, les Terres Foudroyées, village de Gongada.

Le paisible village de Gongada va connaître aujourd'hui quelques bouleversements. Enfin "paisible", tout est relatif quand on a pour décor un paysage dévasté et brûlant. Mais cet endroit est suffisamment paisible pour que Mitra et son frère s'y installent. Mitra est une jeune fille d'une rare beauté mais avec le regard triste, comme si elle renfermait tous les malheurs du monde. Son Frère Sifer est moins réservé, fier et protecteur. Ils ont parcouru un long chemin pour fuir les Traqueurs. En effet, il y a quelques semaines de ça, les capacités de Mitra se sont révélées, ce qui a bien entendu alerté les Traqueurs. Ils ont pu par chance échappé à une mort certaine et ont parcouru le désert pour arriver en cet endroit. Le décor peut paraître repoussant mais une communauté d'hommes s'y est tout de même installée car c'est là que se trouve une miraculeuse oasis. Ce sont les habitants qui la définissent de miraculeuse mais c'est en fait, jadis, un Super qui avait édifié un champ de force protecteur contre le souffle de l'explosion de la Grande Catastrophe, ce qui a eu pour effet de conserver la terre intacte à cet endroit. Mais cette version, tout le monde l'a oublié. Ce qu'il y a de miraculeux par contre, c'est que plus d'une centaine d'années plus tard, l'endroit soit toujours aussi verdoyant. Personne n'a d'explications et donc la version du miracle a été retenue. Enfin tout ça pour en revenir aux bouleversements que va connaître Gongada aujourd'hui. En effet, l'oasis et la situation "paisible" du village sont convoitées. Les habitants de Gongada l'ont très vite compris et ont créé leur propre milice pour faire face aux pillards. Mais ce matin les pillards sont d'un autre genre car ce matin la Damnée a versé une larme...
-"Imbécile Spike, t'a déclenché ton pouvoir beaucoup trop tôt, les Traqueurs vont rappliquer !"
-"Wé t'es chiant Spike, on aura pas le temps de violer les femmes !"
-"Désolé Patron mais c'est toute cette bouffe à portée, j'arrive pas à me contrôler..."
Spike est une montagne de muscle, près de 2 mètres, qui a cette particularité de sécréter, par les pores de sa peau, une substance qui devient, à son grès, aussi dure que le titane. Il s'en sert pour recouvrir son corps afin d'être invincible aux attaques physiques, aux balles et même aux explosions, mais plus il crée cette substance, moins il peut faire de mouvements, jusqu'à ressembler à une statue. Il crée aussi toutes sortes d'armes blanches dont il est passé maître dans leur utilisation...
-"Bon bah maintenant que t'es d'attaque, fonce dans le tas Spike ! ... Bon les autres, va falloir être rapide, les Traqueurs vont pas tarder, Zac, tu te tiens prêt pour nous sortir de là ?"
Cette bande de pillard est formée d'une dizaine d'hommes, tous avec la ferme intention de tuer, de violer et de voler ! Tous sauf un, Zac reste en retrait, l'air indifférent à ce qu'il se passe autour de lui.
-"Faites ce que vous avez faire, moi je ferai ce pourquoi on me paye !"
Spike, qui s'est déjà créé une armure et quelques armes blanches avec sa capacité est déjà en train de charger, suivi par une horde armée jusqu'aux dents. Seuls Nixx et le "patron" sont des supers, ce dernier est rempli d'énergie électrique, pouvoir qu'il apprécie particulièrement. La milice est très vite submergée, Spike repousse les tirs tandis que son chef déchaîne ses éclairs sur les soldats et les villageois. La panique gagne très vite le paisible village de Gongada.
-"Non ! Mitra qu'est-ce que tu veux faire ??!!"
-"Sifer, je peux les aider, regarde il y a des blessés, je dois..."
-"Non !!!! Ils te tueront, ils ne feront pas de différence avec les autres !"
-"Mais..."
-"Viens, il faut quitter le village !"
Sifer prend sa soeur par le bras et tente de se frayer un chemin parmis les morts et les blessés, ramassant au passage une arme pour défendre sa soeur. Mais pendant qu'il baisse son attention, le temps de ramasser l'arme, Mitra en profite pour se diriger vers un enfant mourant. Ses mains se mettent soudainement à briller d'une lumière blanche, elle s'approche de l'enfant et les pose sur son corps meurtri. La lumière envahit désormais tout le corps du jeune garçon blessé, et ses blessures se referment une à une. Son visage crispé se détend peu à peu, la peur dans ses yeux disparaît. Mitra vient de sauver cet enfant. Tout s'est passé si vite, Sifer, occupé avec des pillards, est brusquement attiré par la lumière.
-"Non ! Mitra ! Ils nous ont repérés maintenant ... qu'est-ce que ça t'apporte de les sauver ?"
-"Je...je devais le faire, je ne pouvais rester là à le regarder mourir..."
-"Qu'est-ce que tu cherches à faire ?? Les supers héros sont morts et enterrés, arrête de croire en ce mythe ! Maintenant, il faut partir"
Pendant ce temps, Zac ne prend même pas la peine de regarder la bataille, ses yeux sont tournés vers l'horizon, où il aperçoit au loin un véhicule approchant à grande vitesse.
-" Des Traqueurs...Cons de pillards, ils ont merdé sur ce coup là... désolé les gars mais je vais pas prendre le temps de vous attendre... vous êtes foutus !"
Zac décide d'enclencher son pouvoir et se met en position. Il a le pouvoir de créer un portail qui téléportera quiconque l'empruntera. Cette capacité prend quelques minutes à s'enclencher, c'est pourquoi Zac ne peut pas se permettre d'attendre ses employeurs. Il peut aussi se téléporter instantanément, mais seulement sur une dizaine de mètre et avec un laps de temps de quelques secondes entre chaque téléportation.
Le portail est prêt, les pillards sont toujours dans le village et les Traqueurs arrivent. Il est vraiment temps pour Zac de partir, c'est pas son genre de se soucier des autres, c'est donc dans l'indifférence qu'il emprunte son portail.
-"Tu as vu ça Mitra, c'est notre seule chance, je sais pas où ça nous mènera mais on a pas trop le choix..."
Mobias
 

Re: Les Chroniques de Mobias

Messagepar Guigui sur 03 Jan 2009 13:21

Alors vraiment je vais me répéter mais c'est vraiment une très bonne histoire. Les courtes descriptions sont efficaces (ce qui pas si souvent le cas avec les web-écrivains en herbes). En tout cas les images me venait facilement en tête et du coup je verrai bien tout ceci en BD. Et maintenant je sais d'où tu tiens ton pseudo...

Bravo continue comme ça... J'encourage aussi les autres à lire ces quelques lignes et à commenter :)
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

Re: Les Chroniques de Mobias

Messagepar Mobias sur 03 Jan 2009 22:43

Merci msieur Guigui. Bon les fêtes étant passé, faut que je m'y remette. J'ai l'histoire pour 12 Chapitres, ce qui correspondrait à une "saison" (avec un gros cliff à la fin et tout et tout ;) ), y a plus qu'à mettre ça en forme. Je peine un peu pour le chapitre 4 qui est une discussion entre Mitre, son frère et Zac et j'ai peur que ça fasse un peu trop cul cul la praline... donc je potasse.

"je verrai bien tout ceci en BD."
> Hmmm, va falloir qu'on parle en mp nous deux ;) ça me plait ça :)
Mobias
 

Re: Les Chroniques de Mobias

Messagepar Guigui sur 04 Jan 2009 9:53

Mobias a écrit:"je verrai bien tout ceci en BD."
> Hmmm, va falloir qu'on parle en mp nous deux ;) ça me plait ça :)

Malheureusement avec tous mes projets en cours je n'aurais pas le temps avant... genre 2012 :)
Par contre tu pourrais monter une équipe, y aurait moyen je pense sur ton forum non ?!
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

Re: Les Chroniques de Mobias

Messagepar Mobias sur 04 Jan 2009 14:11

pas de dessinateurs sur la Bulle :/
Mobias
 


Retourner vers ArtistiQ'

Qui est làààà ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron