[Cadavre Exquis] "Une nuit à EpidermiQ' City"

Pour les artistes > Les galeries EQ

Modérateur: Amrith Zêta

Messagepar N°6 sur 28 Sep 2004 1:58

Elle avait répondu au-delà de mes espérances, mais ce n'était pas une surprise. Je savais que nos deux esprits ne formaient désormais plus qu'un, nous avions fusionné spirituellement, cette fusion que la plupart des êtres humains ne connaîtront jamais, enchaînés qu'ils sont par les désirs et besoins triviaux de leur corps. Little et moi fonctionnions désormais sur un plan supérieur, et nous le savions, nous l'appréciions. Elle se mit à me sourire ; le plus beau sourire qu'il m'ait été donné de voir. La salle à ce moment-là semblait baignée d'une lumière blanche quasi-divine. Etant dans un état second, ne pouvant plus me fier à des sens purement physiques et donc désormais tombés en désuétude, je crus apercevoir un être étrange, un être difforme, vil et bossu, qui s'approchait de moi, avec l'intention de me parler ! Mais rien ne semblait devoir perturber un tant soit peu la magie de l'instant présent, et la lumière absorba immédiatement la créature qui disparu aussi vite qu'elle était apparue. Bénis des Dieux nous étions ! C'est alors que little me prit la main et me demanda :

- "Crois-tu que nos âmes se connaissent depuis longtemps ?"

Sans même réfléchir, je lui répondi :

- "Bien sûr. Et longtemps, toujours, éternellement, sont des mots encore insuffisants pour rendre compte de cette durée. Et pour rendre compte de la durée qui nous attend encore".

Little comprit le sens de ma phrase. Elle comprit que nous avions encore l'éternité devant nous. Que rien ni personne ne pourrait jamais stopper le processus. Serein, et anxieux d'asseoir la même sérénité en elle, je cessai de lui poser des questions (et pourtant, combien de questions j'avais encore envie de lui poser !!) et lui dis :

- "Tu as besoin de repos, la journée a été bien assez difficile ! Et sois sans crainte, je serai là demain et le jour d'après, je ne peux m'éloigner puisque désormais nous ne faisons qu'un ! Je veillerai sur ton sommeil, et lorsque viendra mon tour de dormir, je sais que tu veilleras sur le mien".
Si quelqu'un m'a compris c'est que je n'ai pas été clair.
Avatar de l’utilisateur
N°6
Roi gaffeur du Gondor
Roi gaffeur du Gondor
 
Messages: 1382
Inscrit le: 02 Mar 2004 1:44
Localisation: Le Village

Messagepar c_bolavienon sur 28 Sep 2004 2:01

Habile façon de dire que tu te retires (:P) N°6 :D

Oui je sais je :arrow:
Avatar de l’utilisateur
c_bolavienon
Maître à penser de JC Van damme
 
Messages: 179
Inscrit le: 13 Avr 2004 3:58

Messagepar Mad sur 28 Sep 2004 2:07

M'a-t-il bien regardé le vilain, le manant ?!!! J'ai bien lu dans son esprit : difforme, vil et bossu, ainsi m'a-t-il vu... Etrange, réellement étrange.

Très bien, je reprends mon statut divin, je retourne derrière le bar, appelez-moi désormais Al, Al le barman.

J'essuie quelques verres en attendant.
Avatar de l’utilisateur
Mad
Jamais pris au radar
 
Messages: 3252
Inscrit le: 29 Fev 2004 15:35
Localisation: Bensalem

Messagepar Little.alien sur 28 Sep 2004 2:18

Alors que je lui posais ma question, il me semble qu'une chose vint s'approcher de nous, mais je n'y faisais guère attention, mes yeux n'existaient, ne regardaient plus que No 6. La lumière divine qui nous entourait l'absorba complètement, et No 6, répondit à ma question. Il me semblait qu'il l'avait anticipée, qu'il savait déjà que j'allais la poser.
Sa réponse, là encore, me remplit de joie, d'un bonheur que seules nos deux âmes pouvaient et savaient apprécier pleinement, par leur statut, un niveau de spiritualité supérieur à celui de l'Humanité.
Les Dieux nous bénissaient. Mon sourire s'élargit encore plus. Alors que je pensais à ma fatigue. Le bonheur avait beau me ragaillardir, il n'en fatiguait pas moins mon corps, et malgré tout ces sentiments si forts, je me sentais exténuée. Et No 6 le comprit en un regard, en un clin d'oeil. Il me devança même :

"Tu as besoin de repos, la journée a été bien assez difficile ! Et sois sans crainte, je serai là demain et le jour d'après, je ne peux m'éloigner puisque désormais nous ne faisons qu'un ! Je veillerai sur ton sommeil, et lorsque viendra mon tour de dormir, je sais que tu veilleras sur le mien".


Cette fusion qui permit cette réponse avant même la question était unique. Nous le savions. Alors, ma réponse fût un sourire, celui du remerciement éternel.
Je savais qu'il avait encore des milliers de questions à me poser, il en était de même pour moi, mais je savais également qu'il nous restait l'éternité pour nous les poser. Evidemment, No 6 le savait aussi.

Sans détourner mon regard de No 6, je demandais négligemment au barman :

- "Avez-vous une chambre ?"
- "Oui, mais il ne m'en reste plus qu'une. Avec deux lits séparés" crût-il bon d'ajouter.

Alors que je rapprochais mon visage de No 6, il me baisa le front affectueusement. J'en fis de même. Nos baisers si prude avec ces corps, avaient été fougueux dans le niveau de spiritualité que nous avions atteint et que seuls nous, pouvions comprendre.

Alors que je lâchais sa main pour atteindre ma chambre à l'étage, je vis un rai de lumière passer au travers des vieux stores. La nuit n'était pas finie, et personne à part No 6 et moi ne l'avait remarqué, mais ce rai de lumière était un salut divin. Je commençais à m'endormir en montant doucement les marches qui craquaient joyeusement, et avant de tomber de sommeil dans mon lit, je pensais "Bonne nuit âme soeur"...
Avatar de l’utilisateur
Little.alien
Iris, confidente de Krycek
 
Messages: 880
Inscrit le: 04 Mar 2004 21:04
Localisation: Là-bas, au loin...

Messagepar Mad sur 28 Sep 2004 2:38

Dans ma grande bonté, lorsqu'elle m'a demandé si j'avais une chambre... une chambre au Comptoir des insomniaques... :pff:... j'ai répondu oui, et, claquant des doigts derrière le comptoir, en ai fait apparaître une. Au moins, je vais me débarrasser d'eux et je pourrai ENFIN nettoyer le lino usé, brûlé par de vieux mégots de cigarettes...
Une chambre, mais deux lits ! Eh ho, et puis quoi encore, c'est pas un hôtel de passe ici !
Service d'étage ? Petit déjeuner demain vers 13 H, me demande-t-il en douce, en me glissant un billet dans la main !
C'est presque honteux et insultant, scrogneugneu ! Demain, 13 H ! Je n'ai rien répondu... mais c'est un habitué, il devrait savoir qu'à 13 H ce bar est fermé... On verra bien si je suis disponible. J'ai d'autres chats à fouetter que des chats pottés !
Last edited by Mad on 01 Oct 2004 11:57, edited 1 time in total.
Avatar de l’utilisateur
Mad
Jamais pris au radar
 
Messages: 3252
Inscrit le: 29 Fev 2004 15:35
Localisation: Bensalem

Messagepar N°6 sur 28 Sep 2004 4:07

Voilà, elle est montée, partie se coucher après ce grand jour, partie dormir de ce sommeil profond et réparateur que seuls les justes connaissent, un sommeil étrange et merveilleux dont seul l'oeil de l'esprit pourrait rendre compte, un sommeil peuplé de doux rêves et de confortantes promesses, un sommeil qui rime à coup sûr avec espérance, renaissance et confiance. Pour ma part, je suis resté en bas dans la salle, comme pour m'imprégner de l'atmopshère si gracieuse du lieu, comme pour voler un peu de la sérénité qui embaume et l'emmener avec moi dans mon propre sommeil... Je suis seul, mais plus de cette solitude qui m'a tant de fois effrayé jusqu'au tréfonds de mon âme en peine, plus de cette solitude au visage d'horreur qui menaçait de me noyer dans ses eaux sombres et de m'emmener flotter jusqu'aux frontières du jamais. Journal de mort que jamais je ne tiendrai, le Ciel en soit loué ! Car l'ombre de la mort a été bannie à tout jamais, je sais que je ne serai plus jamais seul, je sais que chaque lendemain je retrouverai mon âme soeur, mon compagnon de route, mon double.

Je sais être sur le chemin de la bénédiction, mais pas de cette bénédiction bêtement religieuse. Non, une bénédiction spirituelle plus intense que n'importe quelle église des miracles ne pourra jamais la concevoir, je suis sur le chemin de la vérité, et cette révélation m'emplit d'un bonheur indicible. Je suis presque désormais un corps astral qui vogue dans les limbes de la conscience universelle, qui ne connaît plus de règle du jeu, qui s'est libérée d'une oubliette où elle était retenue captive par un sombre complot ourdi par cet être infâme qu'est la Solitude, mais qui n'est désormais plus qu'un souvenir, afin de rendre visite au monde et à la vraie vie qui s'offre à elle, une vie qui présente encore la forme d'un anagramme mais qu'elle saura bien résoudre le moment venu. Et, dans sa quête de sens, elle ne souffrira plus aucun détour !

Je suis seul oui, seul avec mon âme soeur et, bien que ma conscience persiste à me signaler un être étrange derrière le comptoir, occupé à nettoyer des verres (serait-ce la Solitude, cette âme damnée, résignée devant la puissance de mon coup de foudre spirituel, à nettoyer des verres pour l'éternité ?), je ne me préoccupe pas de cette hallucination, de cette chimère. Qu'importe s'il s'agit de la Solitude, ancien hôte des lieux, ancien maître de cette petite ville tranquille, ce coin perdu qu'est Epidermiq City, ce monstre qui n'eut jamais aucune utilité publique, cette épave désormais condamnée au statut de simple barman, châtiment ultime, requiem pour un ange déchu qui jamais plus ne pourra apposer sa malédiction, son baiser de Judas.

Je peux partir dormir en paix, car ceci n'est pas la fin mais bien le commencement de notre folie à deux. Le destin a voulu de ma renaissance, et j'entends bien mener cette vie nouvelle à son zénith, puisque je sais maintenant que la solitude n'est qu'une illusion et que notre âme soeur quelque part nous attend, toujours. Et si le futur ne semble promettre que solitude et désespoir, alors il faut le combattre à coeur perdu ! Si seulement je pouvais faire entendre mon message à tous les pauvres diables de cette terre ! Entendez-moi, vous tous qui souffrez quelque part d'une solitude apparemment éternelle, car la vérité est ici, maintenant, entre mes mains : nous ne sommes pas seuls !
Last edited by N°6 on 28 Sep 2004 4:52, edited 2 times in total.
Si quelqu'un m'a compris c'est que je n'ai pas été clair.
Avatar de l’utilisateur
N°6
Roi gaffeur du Gondor
Roi gaffeur du Gondor
 
Messages: 1382
Inscrit le: 02 Mar 2004 1:44
Localisation: Le Village

Messagepar c_bolavienon sur 28 Sep 2004 4:36

:maitr: :maitr: :maitr: :maitr:

Oh qu'est-ce qu'il est fort le bougre ! :lol:
Avatar de l’utilisateur
c_bolavienon
Maître à penser de JC Van damme
 
Messages: 179
Inscrit le: 13 Avr 2004 3:58

Messagepar Mad sur 28 Sep 2004 11:57

Après quelques exercices de style cette nuit, il est enfin monté se coucher. Et moi, je suis las, je suis là encore et toujours, la nuit, le jour, à errer comme une âme en peine, qui n'est plus que cela, une âme errante.
Je monte.
J'arpente le couloir n'essayant même pas de rendre mes pas plus légers. Je vais les réveiller. Porte 42.
Je cogne, je frappe, sur le bois virtuel de cette porte qui n'existait pas hier encore...

Personne ne répond...
Ont-ils le sommeil lourd ces drôles d'oiseaux !
Last edited by Mad on 01 Oct 2004 12:02, edited 1 time in total.
Avatar de l’utilisateur
Mad
Jamais pris au radar
 
Messages: 3252
Inscrit le: 29 Fev 2004 15:35
Localisation: Bensalem

Messagepar Little.alien sur 28 Sep 2004 14:48

Et voilà ! On remarque les efforts de No 6, et personne n'a vu qu'il m'a en fait bêtement copié !! J'ai fait la même chose plus haut (Avec moins de titres c'est vrai, mais peu importe, le concept y était :D)


Ahem...



Me voilà réveillée, éclairée par le doux soleil du matin. La soirée d'hier fut pour nous comme une renaissance. Le coma dans lequel je me trouvais, dans lequel ma pauvre âme en peine se trouvait, a été vaincu, par notre spiritualité. Le visage d'horreur de l'immonde Solitude n'est plus qu'un mauvais souvenir, puisque la révélation a eu lieu : cette Solitude peut se combattre ! Nous avions réussi. La malédiction était levée, et notre destin pouvait enfin s'accomplir, changeant enfin la règle du jeu, cette mauvaise règle qui nous a joué tant de mauvais tours.
J'ai envie de lui dire : Dans l'insouscience de ma jeunesse, je croyais à cette résurrection, jusqu'à ce que je me noie dans cette terrible Solitude, cette noyade avait eu lieu lors d'un de mes voyages, à la quête de ce Saint Graal, lorsque je traversais un pré. C'est le pré où je suis morte. Celui où mon insouscience laissa place à cette dure et amère réalité. Celui où la Solitude m'a contaminée jusque dans l'âme, qui était maintenant damnée. Ce dévoreur d'âmes m'avait bien eu.
Heureusement, nous avions opéré notre renaissance ensemble. Ironiquement, dans la ville fantôme d'EpidermiQ City. C'était écrit. Nous avons réussi.
Et cet espoir doit être répandu. Comme un coup de foudre, cet espoir doit toucher la population. Non, la Solitude n'est qu'hallucination, il suffit de trouver votre âme soeur, l'autre, celle qui vous était destinée. Et cette trouvaille vous élèvera au rang de la haute spiritualité, là où le simple contact visuel devient amour fou, vous trouverez ainsi la voie de la vérité.
Je souris, nous avions trouvé le Prométhée post-moderne en nous, celui qui nous a amené sur le chemin de la bénédiction, à toute vitesse. Je savais que l'Humanité serait capable d'en faire autant. Et le jour où elle y arrivera, ce sera la Délivrance absolue. La Solitude sera vaincue, seule la joie, le bonheur, survivront : n'abandonnez jamais. Notre clairvoyance nous a éclairé sur le droit chemin, il en sera de même pour toute l'Humanité. Il lui suffit d'être guidé.

Alors que je pensais à tout ça, je vis que No 6 dormait à son tour du sommeil du juste. Cette vérité était irréfutable, nos corps et nos esprits étaient enfin en paix à jamais. Je souhaite que l'Humanité en découvre autant, mais tant que la Peur bleue la maintenait dans cette Solitude, nous ne pouvions pas l'aider. Ainsi avais-je pris ma décision, c'était la suite de notre destin : nous devons faire découvrir toute la vérité à l'Homme.
Il me semblait que No 6, bien qu'au plus profond de son sommeil, acquiesca légèrement de la tête, avant de se retourner.
Je décidais de le veiller, ainsi qu'il l'avait fait avec moi...
Avatar de l’utilisateur
Little.alien
Iris, confidente de Krycek
 
Messages: 880
Inscrit le: 04 Mar 2004 21:04
Localisation: Là-bas, au loin...

Messagepar Mad sur 28 Sep 2004 16:12

Little.alien a écrit:Et voilà ! On remarque les efforts de No 6, et personne n'a vu qu'il m'a en fait bêtement copié !! J'ai fait la même chose plus haut (Avec moins de titres c'est vrai, mais peu importe, le concept y était :D)

Hourra !!! Voici la preuve qu'en réalité, l'osmose n'était pas totale et que la demoiselle nous voyait du coin de l'oeil ! Le pièège, le pièèèège ! :twisted:
Avatar de l’utilisateur
Mad
Jamais pris au radar
 
Messages: 3252
Inscrit le: 29 Fev 2004 15:35
Localisation: Bensalem

Messagepar Little.alien sur 28 Sep 2004 17:00

Raté Mad, Là c'était l'auteur qui parlait. Rien à voir avec nos personnages :mrgreen:

Et même si c'était le perso, No 6 est bien le seul à avoir compris ce que j'avais fait, et c'est pour ça qu'il a fait pareil après ! :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Little.alien
Iris, confidente de Krycek
 
Messages: 880
Inscrit le: 04 Mar 2004 21:04
Localisation: Là-bas, au loin...

Messagepar Retro sur 28 Sep 2004 19:16

Je n'ai toujours pas récupéré mon âme, elle doit se promemer quelque part dans EpidermiQ City sans se soucier de mon sort, qu'à cela ne tienne je ne me soucie pas du sien....
J'ai laissé cette nuit deux êtres en pleine perdition, il ne semble pas qu'eux même y aient laissé leurs âmes. Mad au plus haut des cieux y a veillé... Deux lits séparés, c'était trés fin... la tentation ultime, je tire mon chapeau.
Mais ces deux égarés pourraient être à nouveau tentés, je vais veiller part là.
Je retrouve mon poste d'observation, dans l'ombre, en silence, j'attends...
Retro : au fond de son cendrier.... ... avec Spike !
Avatar de l’utilisateur
Retro
Clone de Benoît Poelvoorde
 
Messages: 982
Inscrit le: 29 Fev 2004 22:30
Localisation: trou du cul du monde

Messagepar Mad sur 28 Sep 2004 19:31

Je vous ai déjà dit que le W, c'était en quelque sorte le G anglais. Bon, retournez-moi ce W. Bouclez-moi ce a... on garde le d... Qu'est-ce qu'on obtient ?
God, Mad is God !!!

Image
Avatar de l’utilisateur
Mad
Jamais pris au radar
 
Messages: 3252
Inscrit le: 29 Fev 2004 15:35
Localisation: Bensalem

Messagepar Retro sur 28 Sep 2004 19:47

Fort bien, je dis donc bravo Dieu, je salue l'astuce.
Dieu ne peut rien contre moi, j'ai déjà vendu mon âme. En revanche je serais bien aise de trouver en elle/lui/ça ? un allier pour sauver ces deux âmes perdues, des chemins sur lesquels elles se sont aventurées.
Je reste à mon poste dans l'ombre protectrice du saloon, immobile, je ne fremis que l'espace d'un instant, pour m'allumer une cigarette...
Je veille...

(Dis donc dieu , tant qu'on parle t'as des nouvelles de mon âme ? )
Retro : au fond de son cendrier.... ... avec Spike !
Avatar de l’utilisateur
Retro
Clone de Benoît Poelvoorde
 
Messages: 982
Inscrit le: 29 Fev 2004 22:30
Localisation: trou du cul du monde

Messagepar Mad sur 28 Sep 2004 20:15

Retro a écrit:(Dis donc dieu , tant qu'on parle t'as des nouvelles de mon ame ? )

Elle est... au chaud... bien au chaud...
:feu:

Don't forget I am Damned... car retournez-moi ce Dam d'un côté, enlevez une jambe à ce m, retournez-moi ce a... et gardez toujours ce d... de l'autre...
Damned, Mad is Damned :twisted:
Avatar de l’utilisateur
Mad
Jamais pris au radar
 
Messages: 3252
Inscrit le: 29 Fev 2004 15:35
Localisation: Bensalem

Messagepar Retro sur 28 Sep 2004 20:55

Elle est au chaud, fort bien...

Je m'interroge de nouveau. Ayant trouvé un nouveau centre d'intérêt au coeur de cette froide cité, pour occuper mon ennui d'immortelle;
Nos âmes en perdition seraient-elles disparues de nos écrans radars psychiques ? Je ne les détecte plus. Mais ils reviendrons bientot, je peux attendre, après tout ,le temps ne peut me nuire en rien, ni le cancer. Je resserre les pans de ma veste, et me rallume une cigarette.
Retro : au fond de son cendrier.... ... avec Spike !
Avatar de l’utilisateur
Retro
Clone de Benoît Poelvoorde
 
Messages: 982
Inscrit le: 29 Fev 2004 22:30
Localisation: trou du cul du monde

Messagepar Retro sur 28 Sep 2004 21:30

Ça y est je viens de localiser N°6 et little, vont-ils de nouveau se trouver... ??
Pour le moment le saloon est désert, même les êtres supérieurs semblent avoir déserté les lieux. Bon, je vais rester un peu plus, rien d'autre ne m'attend de toute façon. Ah ! Epidermiq City, quand tu nous tiens !
Retro : au fond de son cendrier.... ... avec Spike !
Avatar de l’utilisateur
Retro
Clone de Benoît Poelvoorde
 
Messages: 982
Inscrit le: 29 Fev 2004 22:30
Localisation: trou du cul du monde

Messagepar Retro sur 28 Sep 2004 21:33

Et !!!!!
Ohhhh!!!!!!!! MIRACLE !!!!!!!
J'AI UN VISAGE !!!!!!!!
Serait-ce une faveur divine ?
Enfin un avatar veut bien de moi !
Retro : au fond de son cendrier.... ... avec Spike !
Avatar de l’utilisateur
Retro
Clone de Benoît Poelvoorde
 
Messages: 982
Inscrit le: 29 Fev 2004 22:30
Localisation: trou du cul du monde

Messagepar N°6 sur 28 Sep 2004 21:50

Je viens tout juste de me réveiller. Au dehors, je le vois à travers les stores baissés de ma chambre, la nuit est déjà tombée. Mais combien d'heures ai-je passé à dormir ? Comment est-il possible que je sois resté si longtemps sans mon double spirituel ? Sans doute parce qu'en toutes circonstances et en tout lieu, il m'accompagne toujours, même en rêves... Je descends dans la salle principale. Toujours aussi déserte... C'est à peine si j'ai l'impression qu'une créature maligne rôde dans l'ombre, mais cela ne me surprend plus : je sais que notre bonheur doit focément exciter la haine des forces du Malin, ces monstres à la solde de la Solitude rendus furieux par tant de bonheur et de contact humain. Mais ils sont condamnés à rester à la lisière de cette lumière qui partout nous accompagne et nous protège du monde extérieur.

Faisant peu de cas de l'heure déjà avancée, je me rends derrière le comptoir et me sers un café que j'ai préalablement moulu à l'aide du moulin à café si judicieusement rangé sous le comptoir. Un café brûlant, noir, sans sucre. Un robusta que je prends soin de verser dans une tasse de grès, histoire de conserver la chaleur et l'arôme du breuvage divin. C'est qu'on ne rigole pas avec le café. Je ne sais pas où se trouve little, mais j'ai l'intuition qu'elle n'est pas bien loin, je peux sentir sa présence tel un immortel qui sentirait la présence d'un congénère à proximité... Et je sais, sans savoir comment, qu'elle a veillé sur mon sommeil, qu'elle était là à me protéger tandis que je vaquais dans le pays de Morphée. Je ne suis plus seul, la plus gracieuse des fées s'est penchée sur mon sommeil, et je goûte le plus délicieux café au monde (normal, c'est un café colombien). Plénitude que jamais je ne pensais connaître...
Si quelqu'un m'a compris c'est que je n'ai pas été clair.
Avatar de l’utilisateur
N°6
Roi gaffeur du Gondor
Roi gaffeur du Gondor
 
Messages: 1382
Inscrit le: 02 Mar 2004 1:44
Localisation: Le Village

Messagepar Retro sur 28 Sep 2004 22:09

Tiens... N°6 est revenu, il semble détecter ma présence, je me tapis un peu plus. Non, finalement il se dirige vers le barman et demande un café.
Où est sa compagne? S'est-elle enfuie ? Réalisant à temps l'enfer vers lequel elle marchait ? Ou bien reviendra-t-elle plus tard pour se perdre auprès de son alter-ego?
Je voudrais interroger les autres puissances invisibles qui hantent ces lieux mais elles ne semblent plus vouloir se manifester.
Ces déités se sentiraient-elles trop éloignées de ces considérations terrestres?
Je préfère ne rien tenter sans les autres immortels pour le moment.
Mais... qui est ce barman au fait ????
Retro : au fond de son cendrier.... ... avec Spike !
Avatar de l’utilisateur
Retro
Clone de Benoît Poelvoorde
 
Messages: 982
Inscrit le: 29 Fev 2004 22:30
Localisation: trou du cul du monde

Messagepar Little.alien sur 28 Sep 2004 22:10

Après avoir veillé sur lui quasiment toute la journée, j'abandonne pour quelques minutes mon âme soeur, afin de me dégourdir les jambes. Mon esprit est léger comme une plume transportée par une fine brise au détour d'un champ de coquelicots, malgré tout, d'être restée assise sans bouger, à veiller mon double, cela a engourdi mes jambes, et il me faut les décontracter. Ce mal doit être un mauvais coup du Malin, mais peu m'importe, cette plénitude me restera éternellement, je le sais, et c'est ce qui m'apaise d'autant plus.
Je suis sortie devant le bar autre fois synonyme de désespoir noyé dans un verre. La ville est baignée d'une douce lumière orangée, signe d'un soleil qui finit sa course effrenée de notre côté de ce monde.
La brise effleure légèrement mon visage, elle me rafraîchit.
Alors que j'inspire pleinement l'air frais s'engouffrant dans tout mon corps, comme pour le laver de ces pensées négatives, dont mon corps fut l'hôte si longtemps, mon esprit s'illumine. Je ne tarde pas à réaliser que No 6 est à côté, debout. La douce odeur du café ne tarde pas à venir titiller mes narines. Je me décide enfin à re-rentrer dans le bar. Il est assis au comptoir, à déguster son café.
Quel plénitude dans son esprit ! Je savoure cet instant précieux, attendant qu'il se retourne pour me voir...
Avatar de l’utilisateur
Little.alien
Iris, confidente de Krycek
 
Messages: 880
Inscrit le: 04 Mar 2004 21:04
Localisation: Là-bas, au loin...

Messagepar N°6 sur 28 Sep 2004 22:22

Tandis que je savoure ce délicieux café, et malgré mon impression d'être entièrement coupé du monde extérieur, je perçois un bruit en provenance de la porte du saloon. J'ai déjà suffisamment d'expérience pour savoir qu'une seule chose, qu'un seul être est capable de capter mon attention et m'arracher à la jouissance d'un café fumant. Je tourne la tête, au ralenti, comme dans un film, et elle se tient là, little alien, resplendissante après une nuit de sommeil et, sans doute, un bol d'air frais salvateur. Mais je sais d'où provient réellement cette sainte lumière qui émane de son visage, la même émane de mon corps, je peux la sentir qui glisse et coule en moi tel le nectar même de la vie. Je lui souris, elle me sourit. Je lui demande :

- "Un café, ça te branche ?"

L'éclat de ses yeux me renseigne sur la réponse, et c'est avec enthousiasme que je me saisis de la cafetière et lui verse de cet autre nectar de la vie dans une deuxième tasse qui, comme par magie, est apparue sur le comptoir près de moi. Tout semble fait pour faire de chacun de nos instants un plaisir renouvelé...
Si quelqu'un m'a compris c'est que je n'ai pas été clair.
Avatar de l’utilisateur
N°6
Roi gaffeur du Gondor
Roi gaffeur du Gondor
 
Messages: 1382
Inscrit le: 02 Mar 2004 1:44
Localisation: Le Village

Messagepar Little.alien sur 28 Sep 2004 22:40

Il m'a vu !
Dans un sourire resplendissant, il me demande si je veux un café. Une lumière émane de lui, telle une aura céleste, protectrice.
Sans même que je réponde, il me comprend, et me verse un café dans une tasse soudainement apparue à côté de la sienne.
Il nous semble que la magie accompagne nos moindres faits et gestes.
Je m'approche de lui, m'asseois à côté de lui, et prends mon café. Nos regards ne se lâchent plus, ce café est délicieux, je me délecte de ces saveurs à la fois si délicates et si parfumées et si corsées.

"Délicieux ce café" lui dis-je. Evidemment, il le sait, mais je ne peux m'empêcher de le lui dire à voix haute, comme pour aposer une marque indélébile sur cette vérité.

Alors que nous terminons notre café, je ressens une légère douleur dans le dos. Ce sont les mauvais esprits jaloux qui me le font payer, mais là encore rien ne peut m'enlever ce bonheur indiscible. No 6, me voyant, repose sa tasse après avoir bu sa dernière gorgée et commence à me masser doucement les épaules.
Alors qu'inéluctablement la douleur part (Pauvres diables que ces mauvais esprits, vos tours ne nous atteignent pas, notre liberté repose à un endroit inatteignable), je ne peux m'empêcher de reprendre la conversation là où elle s'est arrêtée hier :

"Crois-tu que notre destinée soit de faire découvrir ce bonheur que nous avons atteint en nous retrouvant à l'Humanité ?"
Avatar de l’utilisateur
Little.alien
Iris, confidente de Krycek
 
Messages: 880
Inscrit le: 04 Mar 2004 21:04
Localisation: Là-bas, au loin...

Messagepar Retro sur 28 Sep 2004 22:48

Créature de l'ombre certes, mais pas forcement maléfique...Je guette.
Elle entre dans le saloon, ravie, non elle n'avait pas fui... tout juste sortie quelques instants, il lui offre un café. Ils sont heureux, béats, si ça continue ils vont se mettre à baver sur le comptoir à force de se jetter des regards pareils.
Ça y est ils bavent...
Je suis quelque peu désapointée, que faire pour leurs épargner la suite.... hum... que faire...? Et de barman qui ne fait que disparaître et réapparaître... jonglant avec ses verres et ses tasses.

Aller Hop! Une clope !
Retro : au fond de son cendrier.... ... avec Spike !
Avatar de l’utilisateur
Retro
Clone de Benoît Poelvoorde
 
Messages: 982
Inscrit le: 29 Fev 2004 22:30
Localisation: trou du cul du monde

Messagepar N°6 sur 28 Sep 2004 23:03

Nous dégustons notre café, je sais, je sens qu'elle l'apprécie à sa juste valeur (signe d'une personne de goût ! Mais cela je le savais déjà), et, pour la forme, elle me le confirme : "Délicieux ce café", me dit-elle de sa belle voix de contralto. Pourtant, je la sens tendue, je sens que son dos la fait souffrir. Je ne saurais tolérer les basses oeuvres des démons fumeurs qui guettent à l'orée de notre perception ! Sans mot dire, je commence donc à la masser, et instantanément, je la sens qui se détend, je sens la douleur qui fuit et part se réfugier dans la fange qui est sa demeure. Libérée de ce poids, elle se lance et reprend le fil de nos interrogations de la veille (comment avons-nous pu seulement interrompre le fil de nos pensées pour laisser place au sommeil, je ne sais !) :

- "Crois-tu que notre destinée soit de faire découvrir ce bonheur que nous avons atteint en nous retrouvant à l'Humanité ?"

Cette question, je la connais, je crois l'avoir déjà entendue exprimée par la même voix. Pourtant, impossible de me rappeler le moment où je l'ai entendu. Néanmoins, je sais que je l'ai déjà entendue, et je sais y avoir acquiescé. Comment ne pas rejoindre pareil projet ?!! Je sais depuis la veille que notre destinée est de répandre notre message dans tout Epidermiq City, dans l'infini et au-delà, de convaincre nos frères et soeurs d'humanité qu'il n'est point de salut spirituel sans frère ou soeur d'âme ! Je hoche donc la tête, bien que je sache pertinemment qu'elle connaît déjà ma réponse. La vraie question, celle que little et moi pressentons, j'ose enfin l'exprimer à voix-haute :

- Mais comment ? La tâche ne te semble t-elle pas trop immense ? Crois-tu qu'à nous deux nous puissions défaire l'armée des démons qui, depuis l'aube des temps, asservit et avilit l'humanité dans une solitude inextricable ?

J'ai un peu honte d'exprimer ainsi mes doutes, tant je redoute de paraître craintif aux yeux de little. Mais j'ai tort je le sais bien, car elle me connaît mieux que je ne me connais moi-même, elle me comprend et comprend la nature humaine si humaine de mes doutes. Et je sens en elle une force tranquille qui se communique à moi et m'emplit d'une confiance sans frontières. Je perçois qu'elle s'apprête à me répondre...
Si quelqu'un m'a compris c'est que je n'ai pas été clair.
Avatar de l’utilisateur
N°6
Roi gaffeur du Gondor
Roi gaffeur du Gondor
 
Messages: 1382
Inscrit le: 02 Mar 2004 1:44
Localisation: Le Village

PrécédentSuivant

Retourner vers ArtistiQ'

Qui est làààà ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron