Sex and the City : les films

Avatar pourri ? The Dark Knight chef d'oeuvre ? You decide !

Modérateur: Amrith Zêta

Re: bonne nouvelle

Messagepar torrance sur 28 Mai 2008 11:32

Guigui a écrit:
Mauv' a écrit:Pfff j'aurais pas du lire les critiques autres que celle de Mr Cinéma voilà mon enthousiasme est tombé

Mais siiii allez... Depuis quand on fait confiance à SERIES LIVE et un journal suisse pour les critiques de films ?! Qui plus est on se doutait que le film sera édulcoré par rapport à la série... D'ailleurs c'est marrant parce qu'avant les trucs un peu trash était pour le cinéma et pas du tout pour la télévision et on dirait bien que la tendance est inversée. Bref on savait que ça serait plus une comédie romantique qu'une chronique hilarante sur la vie sexuelle des New-Yorkais... Un peu à l'image des saisons 5 & 6 qui se sont énormément recentrées sur les personnages... Bref, moi je fais confiance à Mr.Cinéma :)


Je devais m'occuper de la critique de S&C, mais les projos ont eu lieu pendant Cannes. Mais Olivier, qui s'est occupé du papier, connaît également très bien la série, et c'est un bonhomme assez exigeant, et surtout, cinéphile à mort. Je lui fais totalement confiance. Après, évidemment, on est jamais à l'abri de la déception. Mais s'il a mis 3, c'est que le film doit être agréable.
Après, c'est toujours pareil : j'ai mis 2 à INDY 4 (j'ai même failli mettre 1), j'ai trouvé ça en dessous de tout et certains ont plutôt apprécié.
C'est la limite de l'exercice critique : il n'y a aucune vérité totalement objective (et je parle pas de chacun ses goûts, hein).
Avatar de l’utilisateur
torrance
Ecrivain psychopathe
Ecrivain psychopathe
 
Messages: 890
Inscrit le: 29 Fev 2004 18:34
Localisation: Overlook Hotel

oh ça va hein...

Messagepar Guigui sur 28 Mai 2008 18:35

Belle plume :)

Sinon je disais pour le côté quotidien... Si c'était un magazine de cinéma je dis pas mais là... Ceci dit le type a l'air de bien connaître aussi... Mais bon... On verra... Je reste sur sa liste avec FTF en tête et cela suffit à me rassurer ;)
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

Re: bonne nouvelle

Messagepar Luder sur 29 Mai 2008 1:21

Guigui a écrit:Mouais enfin les critiques de journaux quotidiens (Suisse qui plus est) ne m'inspire pas beaucoup confiance


Guigui a écrit:Sinon je disais pour le côté quotidien...


Certes... :roll:

Mis à part ça, c'était quoi le fameux quotidien ? Si c'est le Matin (orange ou bleu) c'est de loin pas le plus glorieux quotidien suisse. Ce qui n'empêcherait pas d'avoir un bon critique (j'en sais rien, vu que j'évite de le lire). Après, t'as d'excellentes critiques dans des quotidiens, qu'ils soient de Suisse, de France ou d'ailleurs. C'est donc un peu léger de ne pas faire confiance aux critiques des quotidiens simplement parce qu'elles paraissent dans des quotidiens.

Enfin, l'extrait posté par Damiano me parait pas être si mauvais que ça. Il se trouve que ça correspond plus ou moins à l'idée que je me suis faite de ce film. Pourtant, il y a quelques semaines encore j'avais prévu d'aller le voir. Et puis bon, 2h20... même avec la critique positive de Mr Cinéma, je pense que je trouverais ça long. Alors oui, peut-être beaucoup d'a priori mais bon, c'est typiquement le genre de film qui ira tout aussi bien en DVD.
Avatar de l’utilisateur
Luder
Doublure des fesses d'Al Pacino
 
Messages: 517
Inscrit le: 01 Mar 2004 18:57
Localisation: Suisse

du calme

Messagepar Guigui sur 29 Mai 2008 7:27

Je vanais juste Damien pour son côté Suisse (private joke), vous emballez pas sinon on vient vous envahir bouffer votre chocolat ;)

Encore une fois le truc qui me fait ne pas faire confiance à la critique de ce journal et son passage sur FTF... Plus crédible après ça le gars ! :)
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

Messagepar Luder sur 29 Mai 2008 11:14

Guigui a écrit:Je vanais juste Damien pour son côté Suisse (private joke), vous emballez pas sinon on vient vous envahir bouffer votre chocolat ;)


Arf :lol:

Guigui a écrit:Encore une fois le truc qui me fait ne pas faire confiance à la critique de ce journal et son passage sur FTF... Plus crédible après ça le gars ! :)


Bah ça dépend sur quel plan FTF était jugé. Si c'était un bon film ou une bonne adaptation. Bon film, bah j'avoue ne pas être objectif sur ce sujet donc je réponds pas, mais pour ce qui est de l'adaptation ça me parait plus que réussi. Faut dire aussi qu'XF se prêtait plutôt bien à une telle adaptation. Au contraire de S&C. Après, si les producteurs ont réussi le challenge, bravo et tant mieux.

Sinon, si tu veux une critique plutôt négative de S&C et qui n'est pas tendre non plus avec FTF (considéré parmis d'autres comme "au pire une calamité, au mieux un ratage"), j'ai ce qu'il te faut. Et c'est dans un quotidien suisse ;)

SPOILER
:arrow: lien vers l'article

Enfin bon... là je doute déjà un peu plus du critique (pas à cause de ses attaques sur FTF), notamment sur son jugement de l'apparence physique d'un personnage. Est-ce vraiment un point crucial déterminant sur la qualité du film ? J'en doute.
Avatar de l’utilisateur
Luder
Doublure des fesses d'Al Pacino
 
Messages: 517
Inscrit le: 01 Mar 2004 18:57
Localisation: Suisse

critique

Messagepar Guigui sur 01 Jui 2008 15:04

Je copie/colle direct l'article de Luder... Je dirais juste que le film nous a beaucoup plu à Mauv' et à moi et qu'il y a un détail avec lequel on est entièrement d'accord avec la critique ci-dessous :

la tribune de Genève a écrit:Il y a quatre ans, la célébrissime série Sex and The City avait laissé Sarah Jessica Parker, Kim Cattral, Cynthia Nixon et Kristin Davis plaquer leurs fans, après six saisons d'un succès planétaire jamais démenti.

Mais, qui pourrait encore l'ignorer, les quatre New-Yorkaises culte, meilleure publicité de tous les temps pour la Grosse Pomme selon le directeur de l'Office du tourisme, reviennent aujourd'hui sur grand écran. Une sortie mondiale pour une nouvelle ode à Manhattan, aux lieux branchés et à la mode.

Mariage en vue
La quarantaine sinon plus et désormais casées, Samantha la nymphomane assumée, Miranda la cérébrale sur la défensive et Charlotte la romantique fleur bleue se préparent à vivre un véritable événement: le mariage de Carrie Bradshaw. La chroniqueuse explosive des relations amoureuses, l'icône des célibataires du cru va enfin épouser Mr Big, l'homme de ses rêves. En guise de cadeau de noces, un super appart' dans Fifth Avenue. La chose doit se célébrer en grande pompe (ça tombe bien vu la passion de Carrie pour les chaussures), mais rien ne se déroulera comme prévu.

A l'image du film, bien qu'il tente la copie conforme. C'est logique. Outre quelques réussites (Le fugitif, Deux flics à Miami ou la première mouture de Mission impossible), l'adaptation des séries au cinéma (X-Files, Charlie's Angels, Chapeau melon et bottes de cuir, Les mystères de l'Ouest), s'avère au pire une calamité, au mieux un ratage. Question de cadence notamment. Difficile d'imprimer celle d'un épisode calibré à un long-métrage.

Sex and the City n'échappe pas à la règle. Après une mise à niveau pour les non initiés, cette «septième saison» condensée s'étale lourdement sur plus de deux heures. Et ce n'est pas l'ajout d'un nouveau personnage, Louise de Saint-Louis, l'assistante de Carrie, qui allège la sauce. D'autant que si Jennifer Hudson affiche quinze ans de moins que ses camarades de jeu, elle pèse bien vingt kilos de plus.

Quant au sexe, nerf de la série, rideau ou presque. Non seulement Carrie a abandonné sa chronique «hot» pour un livre, mais nos drôles de dames s'étant rangées, leurs aventures sexuello-sentimentales sont rares, sinon inexistantes.

Maturité oblige, elles doivent compter sur les interrogations existentielles de Mr Big et l'unique infidélité du mari de Miranda pour avoir du grain à moudre!

L'humour et la mode
Jusqu'à l'obsédée Samantha, «cloîtrée» à Los Angeles entre deux virées tonifiantes à New York, qui se contente de se transformer en plat à sushis pour exciter son mec. Ou de fantasmer sur son sulfureux voisin pour calmer sa libido.

Restent l'humour, quelques blagues salées et le délirant côté «fashion victims». Si les quatre copines se révèlent nettement plus «love» que «sex», elles sont toujours aussi dingues de fringues, dont elles changent à un rythme frénétique. Ce sont même les seules scènes qui déménagent vraiment. A lui seul, le poste costumes à dû faire exploser le budget.


En effet, à aucun moment on a eu l'impression d'être devant un film de cinéma mais plutôt d'une mini-saison 7 se résumant à 5 épisodes (2h20 = 5 épisodes)... Sinon le fil est globalement une réussite mais à ne conseiller UNIQUEMENT aux fans, les autres n'y verront aucun intérêt et cela sera bien normal... Je ferai une review en règle mais pour le moment y a UN JOUR SANS FIN sur RTL9 alors j'y vas :)
Last edited by Guigui on 01 Jui 2008 15:49, edited 1 time in total.
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

review

Messagepar Guigui sur 02 Jui 2008 20:54

Oui qu'est ce qu'il est bon ce film à revoir tous les jours ;)

Mais bref...

Introduction
Voici ma review de Sex & The city saison 7... pardon Sex & The city : le film. En effet, comme je l'ai dis : à aucun moment on a l'impression d'être devant un film de cinéma mais plutôt d'une mini-saison 7 se résumant à 5 épisodes (2h20 = 5 épisodes). Et il semble que beaucoup de critiques aient eu la même impression.

Image

Les différents publics

Analyser les différentes catégories de personnes qui sont allé voir le film ainsi que leurs appréciations mettra, je pense, en avant les points forts et les points faibles de cette adaptation plutôt réussie à mon sens.

Les gros fans...

Mon sens donc, c'est celui des fans de la série qui ont vu tous les épisodes 1 ou 2 fois (voir plus) et qui apprécient vraiment les personnages et leurs parcours. Qui ont aimé les 2 dernières saisons qui se sont pas mal focalisées sur les personnages, quitte à s'éloigner un peu des bases du show. Bref, ce public là devrait plutôt bien aimer ce film qui semble être adressé essentiellement à eux tellement le scénario du long métrage multiplie les références et les clins d'oeil. Et surtout il se repose essentiellement sur le parcour des perso, donc il faut vraiment les aimer pour supporter ce bilan-synthèse de la série TV.
Car effectivement c'est un bilan et en même temps une synthèse ponctuée de redites. En effet pas mal de situations du film ont déjà eut lieu plus ou moins de la même façon dans la série. Ça pourrait être un peu gonflant, mais comme on est content de retrouver l'univers particulier de Carrie Brashaw cela n'est pas si gênant et on sera plutôt du côté de la critique de Mr. Cinéma. En tout cas Mauv' et moi avont ressentis le film ainsi malgré quelques détails facheux qui font que ce n'est pas totalement parfait tout de même...

Les gens qui connaissent la série...

Sont en général déçu. Bien sûr ils ont sans doute rient de temps en temps, car le film reste tout de même assez drôle avec des vannes scato, quelques anecdotes amoureuses et sexuelles assez cocasses et la bonne humeur de certaines situations. Ils ont rit donc, mais bien moins que devant leur téléviseur. En effet ces gens qui connaissent pour avoir vu une partie des saisons par-ci par-là sur M6 garde une idée très précise de ce qu'est Sex & The City. Celle d'un show provocateur, parlant essentiellement de cul. Bref réduisant uniquement la série a son postulat de départ qui été de dépeindre les moeurs sexuelles contemporaines des habitants aisés de la grosse pomme avec ironie, humour et parfois cynisme mais toujours de manière crue.
C'est sûr qu'avec des dialogues et des situations plus grand public la version cinéma paraît en dessous des petits épisodes de 23 minutes. On a quand même un peu de cul dans le film : quelques paires de nichons, des ébats sexuels et même une bite mais c'est vraiment le minimum syndical et HBO avait habitué le téléspectateur a bien plus. Bref si on y va dans l'espoir de retrouver l'esprit provoc' des débuts de la série ce sera raté... Car il ne faut pas faire fie de l'évolution du show dans ses 2 dernières saisons, qui comme je le disait plus haut, se concentrent beaucoup plus sur les personnages. Et le film est, je le répète de manière plus directe, à l'image des 2 dernières saisons.
J'ai même entendu des critiques disant qu'on se foutait de Carrie, car on suivait la série pour les 3 autres filles, voilà quelqu'un qui a dût s'arrêter à al moitié de la série et qui n'a pas compris que Carrie, la narratrice était la synthèse des 3 autres personnages mais bon ceci est accessoire.

Ceux qui ne connaissent pas...

Devraient ne pas aimer... Et on ne peut pas les en blâmer. Suivre 2h20 de film qui n'en est pas un et qui se concentre sur 4 filles dont on ignore tout et dont on se fout, ça peut foutre la rage... Après on critique le film en disant que ce n'est pas normal tout ce déballage de grandes marques et que ce n'est plus un film mais une pub. Pourquoi pas... Or c'était déjà le cas dans la série et cela fait partie de l'univers de l'histoire (c'est comme le background ufologique chez X-Files, l'aspect mercantile en moins)... Etrangement personne ne s'en offusque lorsque la même chose se fait dans AB FAB même si dans ce dernier cas la moquerie est plus appuyée. De toute façon si vous ne connaissez pas la série n'allez pas voir le film : ce n'est sans doute pas pour vous, sinon vous auriez déjà vu quelques épisodes le vendredi soir sur M6 :)

Image
Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii....

Pour résumer : je dirais que le pari de faire un film est malgré tout réussi, mais faut vraiment aimer la série à l'origine sinon ce n'est pas la peine. Chez nous la salle était composée des 2/3 de nanas avec pas mal de groupes de quadras et de cinquantenaires sortant en groupe (moins sexys que celles du films d'ailleurs) pour une moyenne d'âge totale entre 20 et 30 ans. Les producteurs ont donc bien atteint leur coeur de cible mais faudrait pas qu'ils en fassent un autre, là ça serait vraiment de trop et ça se casserait bien la gueule...

Moi j'attend surtout qu'HBO fasse un film LES SOPRANOS maintenant ;)

D'ailleurs pendant un moment on a attendu un spin-off sur SAMANTHA JONES, il semblerait que cette idée ne verra jamais le jour mais une nouvelle série sur le sexe avec l'actrice est plus que jamais d'actualité sur HBO encore :

Raphaëlle Raux-Moreau avec The Hollywood Reporter sur Allocine.com a écrit:Image
Après six saisons de Sex & the City, une adaptation cinématographique qui cartonne en ce moment aux Etats-Unis et un livre, Kim Cattrall semble ne pas avoir tout dit sur le sexe ! La comédienne va en effet tenir la vedette d'une nouvelle série, destinée à HBO ET centrée sur la sexualité d'une femme de New York !

Adaptée de la série britannique Sensitive Skin, le projet racontera l'histoire d'une femme d'âge mûr vivant à New York. Cette mère de famille va alors redécouvrir sa sexualité et va commencer à s'interroger sur la place qu'elle occupe dans le monde et les choix qu'elle a fait au cours de sa vie. Si Kim Cattrall tiendra le premier rôle, elle sera aussi productrice exécutive de cette série écrite par Mitchell Burgess et Robin Green, tous deux récompensés pour leur travail de scénaristes sur Les Soprano. Diffusée en 2005 sur la BBC 2, la version originale a duré le temps de deux saisons.

Ce projet marque une nouvelle collaboration entre Kim Cattrall et la chaîne HBO. Après Sex & the City, l'actrice avait participé et produit Kim Cattrall: Sexual Intelligence, un documentaire centré sur le sexe... Décidément, le rôle de Samantha Jones conduit à la spécialisation !
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

Messagepar St Lo sur 02 Jui 2008 21:44

C'est vrai, c'est pas vraiment la peine d'aller au ciné pour le voir, un écran de télé suffit. Mais c'est pas un navet.

J'ai effectivement aussi trouvé que c'était comme dans la série, rien n'a vraiment changé, sauf que ça y est Carrie et Mr Big se décident à se marier...

Y'a des scènes très drôles tout de même (Ah... c'te Charlotte !)
J'ai aimé aussi le coup du chien de Samantha. Et Louise est un personnage assez attachant.

On a tout de même du mal à s'y reconnaître, entre tout ce strass, ces paillettes, ces plumes et autres pantoufles à talons hauts... Enfin moi en tout cas, c'est pas mon lot quotidien (ouf !)
Image
RIP
I AM
Avatar de l’utilisateur
St Lo
Nègre de BHL
 
Messages: 250
Inscrit le: 21 Aou 2007 12:35
Localisation: madmoiselle.20six.fr

Messagepar Darky sur 05 Jui 2008 19:14

En tout cas au Québec, le film se fait démolir.

http://www.cinoche.com/dossiers/143
Image
The World's Changing
Avatar de l’utilisateur
Darky
Jumeau de Patrice Carmouze
 
Messages: 320
Inscrit le: 03 Mar 2007 22:50
Localisation: Québec

critique

Messagepar Guigui sur 05 Jui 2008 19:20

Darky a écrit:En tout cas au Québec le film se fait démolir.

http://www.cinoche.com/dossiers/143

Elle est sympa cette critique... Peut être le monsieur a des complexes et se fait du soucis devant tant de liberté accordé aux femmes... Il a peut être raison >:) :p

Faut bien se dire que Sex & the city est pas la première comédie qui parle de personnes superficielles seulement ce film en fait l'un de ses intérêts justement car y a quand même une bonne dose de second degré...

LOL : "Sexe à New York est certainement un truc de filles (sorte de rite initiatique d’une confrérie secrète?) au même titre que le hockey est un truc de gars..."

c'est pas faux, sauf que moi le Hockey... :lol:
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

Messagepar Amrith Zêta sur 06 Jui 2008 0:32

Les critiques publiées sur les sites de Chronic'art ou Libération sont à peu près de la même teneur. Il n'y a pas qu'au Québec que les méchants aiguisent leurs couteaux.
Amrith Zêta
Membre de la Seele
 
Messages: 1833
Inscrit le: 01 Mar 2004 13:46

Messagepar Jean miX.L. sur 09 Jui 2008 16:15

Ayé, je l'ai vu et j'ai bien aimé.

J'apprécie la série à la base donc c'est logique puisque le film est effectivement une 7ème saison assumée.

Le film assume non seulement cela mais aussi son support d'origine, la série télé, en proposant un générique sous forme de "résumé des épisodes précédents" (une première au cinéma).

Le but était donc avant tout de faire plaisir aux fans plutôt que d'attirer un nouveau public (et on le voit bien chez les critiques ciné qui n'ont pas apprécié le film).

Sex and the city est attachant car, tout en faisant l'apologie de la mode (le placement de produit est d'ailleurs affolant, surtout en ce qui concerne la robe de mariée), le film tourne bien le milieu en dérision.

Et puis, au final, la morale du film est que tout ce business n'apporte rien.

Pour en revenir aux critiques, c'est vrai que c'est plutôt un public féminin qui est visé. Les mecs étaient en minorité dans le ciné où j'étais et, à 2 ou 3 exceptions prêts, ils étaient venus accompagné leurs copines).
Image
Avatar de l’utilisateur
Jean miX.L.
Créatif multi-fonctions
Créatif multi-fonctions
 
Messages: 597
Inscrit le: 02 Fev 2005 10:32
Localisation: 71

Messagepar mauvaises-opinions sur 11 Jui 2008 13:11

Rapidement, parce que je ne vais pas passer mes vacances à poster, j'ai adoré en même temps je fais partie de la section grande fan. Enfin, après c'est sûr le film possède des défauts (comme dit assez souvent c'est pas vraiment un film) mais j'y reviendrai plus tard...
"Catch you with my death bag. You make think I've gone insane ... but I promise, I will kill again." Bob
Avatar de l’utilisateur
mauvaises-opinions
Psy d'Adrian Monk
Psy d'Adrian Monk
 
Messages: 410
Inscrit le: 25 Aou 2006 0:27
Localisation: Nancy

bientôt le 2 !

Messagepar Guigui sur 29 Nov 2008 11:16

Tiens j'avais jamais répondu à ce message :)

Damiano a écrit:Je viens de voir ce film. Nullissime.

Comme t'abuse... Une chose est sûre c'est qu'intrinsèquement il vaut mieux un film S&TC qu'un film XF ;)

La première moitié est une grosse merde pitoyable. Tout est mauvais, la pire scène étant quand Big change d'avis et veut retourner au mariage (la gueule qu'il fait !) puis quand Charlotte lui crie dessus sur une musique dramatique !

Y a du patos mais tout comme les saisons 4, 5 & 6. Ceci dit ça reste assez ligth, car oui ce film est une comédie romantique (avec tous ses lieux commun) mais reste quand même plus frais et original que ses consoeurs. Ceci dit je le répète c'est certain que le film est moins percutant que la série mais ça on le savait déjà avant...

Tout du long, on se tape les Cartier, Dior, Cartier, Dior, Cartier, Dior, puis les Dior, Cartier, Dior, Cartier, Dior, Cartier... Apologie de la superficialité à outrance. Aucun scénario.

Alors OK certes y a du placement de marques à outrance MAIS DANS LA SERIE AUSSI !!! Et ce background (nécéssaire à mon avis), sert les personnages mais aussi l'histoire. Ici il n'est pas seulement question de superficialité mais aussi (par opposition) à de valeurs plus saines. En effet regarde le parcours de Carrie dans le film : au début elle veut un mariage de princesse, le truc qui déboîte ton compte en banque, elle abuse à mort dans la superficialité ce qui va tout gâcher. Tout au long du film elle évolue (enfin ! ainsi elle rattrape les 3 autres filles) pour se rendre compte du "concret" et qu'un mariage c'est aussi du pragmatisme et qu'importe le coût de la cérémonie. Il y a donc des scènes touchantes faisant éccho aux derniers épisodes qui mettaient chaque perso face à ses responsabilités et cela n'avait rien de superficiel (du coup cela dénotait franchement et était d'autant plus fort dans le show). Pour moi le film revient aussi sur cette superficialité pour la dénoncer un minimum. Bref, cela n'est pas si outrancier que cela finalement...

Et le pire dans tout ça ? Aucune vanne de sexe ! Aucune vanne tout court d'ailleurs. Toutes les "blagues" sont effectivement dans la bande annonce !

Il est vrai que les dialogues étaient plus inspirés dans la série...

Pour conclure je vous annonce qu'un 2ème opus est en préparation !!! Personnellement autant le 1er film je disais pourquoi pas, autant ici remettre le couvert je n'en vois pas l'utilité. On nous assure qu'il ne sera pas question de maternité ici, c'est déjà ça m'enfin bon, s'ils voulaient continuer autant tourner une saison 7 & 8 maintenant pour la TV, car cela ne sera pas encore un "vrai" film de cinéma (voir ma review)...
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

Re: bientôt le 2 !

Messagepar Amrith Zêta sur 29 Nov 2008 19:28

Guigui a écrit:Une chose est sûre c'est qu'intrinsèquement il vaut mieux un film S&TC qu'un film XF ;)


Vaudrait mieux une bonne adaptation d'une merde qu'une mauvaise adaptation d'un classique ?
Ca se discute.
Amrith Zêta
Membre de la Seele
 
Messages: 1833
Inscrit le: 01 Mar 2004 13:46

Re: Sex and the City : le film

Messagepar Yoan sur 29 Nov 2008 21:12

Je n'ai pas vu le film, et je n'ai donc aucune réelle légitimité à intervenir. Mais tant pis, je boue.

"Sex And The City" le film, tu conviens comme tant d'autres Guigui que c'est éminemment plus sage que la série. On l'ampute dès lors de son attrait numéro 1, puisqu'on nous a vendu partout sa légendaire irrévérence. Ici point de réelle désinvolture donc, ou alors c'est anecdotique. Tu conviens également que les dialogues perdent tout autant en perspicacité qu'en drôlerie. En d'autres termes, ils sont moins bien écrits. Merde.
Pour couronner le tout, tu admets sans résistance qu'il n'y a pas de vrai scénario, et qu'en un sens il ne s'agit pas d'un vrai film.

Et bien ce "truc", ça fait quand même 3 de putain de longues heures. 180 minutes à brasser de l'air, c'est d'autant plus gigantesque que dans toute sa superficialité, la série fonctionnait sur un format court.
Partant de là, je ne pige pas comment tu peux sauver un tel non-sens, et surtout, je ne suis absolument pas convaincu par ton insistante dithyrambe tentant d'asseoir la réalité d'un message profond chez "Sex And The City". Faut quand même pas charrier, ce n'est pas parce qu'on case une fin réfléchie et pertinente, que ça change concrètement quoi que ce soit à la façon dont se voient 95% des épisodes : comme d'aimables et légers divertissements.
Tu peux considérer que le final pousse à reconsidérer le propos général de la série, mais ça ne marche que rétrospectivement, et tu ne pourras pas nier qu'avant ça, tout ce qu'on constate c'est une série récréative et amusante. Et en fait c'est tout ce qu'elle est, si tant est qu'on puisse kiffer les folles aventures de jeunes bourgeoises bien sûr.

Mais bon... (Long soupir)
"Playing things too safe is the most popular way to fail". (Elliott Smith)
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Prof de gratte de Jimi Hendrix
 
Messages: 388
Inscrit le: 29 Fev 2004 22:18
Localisation: Miles away

Re: bientôt le 2 !

Messagepar Guigui sur 30 Nov 2008 11:24

Amrith Zêta a écrit:Vaudrait mieux une bonne adaptation d'une merde qu'une mauvaise adaptation d'un classique ?
Ca se discute.

:fuck:

Yoan a écrit:"Sex And The City" le film, tu conviens comme tant d'autres Guigui que c'est éminemment plus sage que la série(...)Tu conviens également que les dialogues perdent tout autant en perspicacité qu'en drôlerie. En d'autres termes, ils sont moins bien écrits. Merde.

Oui ils sont bien moins écris, mais c'est pas non plus les pires dialogues de l'histoire du cinéma. Ils sont tout justes passables dans le sens où s'ils n'apportent pas un plus qualitatif sur le film ils ne le plombent pas non plus.

Pour couronner le tout, tu admets sans résistance qu'il n'y a pas de vrai scénario, et qu'en un sens il ne s'agit pas d'un vrai film.

Alors avoir un scénario qui a rythme d'épisode de série mis bout à bout ne veut pas dire que son scénario est inexistant. Il y en a bien un, il y a bien une histoire n'en déplaise à Damieno, simplement tout est articulé de façon à rappeler (un peu trop à mon sens) la série. C'est un choix qui visiblement a été fait et il se discute, pour ma part je trouve ça dommage, mais cela ne veut pas dire que niveau écriture ça a été le néant. N'extrapolez pas pour vous donner raison non plus :cul2:

Et bien ce "truc", ça fait quand même 3 de putain de longues heures. 180 minutes à brasser de l'air, c'est d'autant plus gigantesque que dans toute sa superficialité, la série fonctionnait sur un format court.

2h20 pour être précis, soit environ la durée de l'ensemble de la saison 5 (qui comporte très peu d'épisodes), dont le film se rapproche pas mal niveau construction pour le coup...

Partant de là, je ne pige pas comment tu peux sauver un tel non-sens, et surtout, je ne suis absolument pas convaincu par ton insistante dithyrambe tentant d'asseoir la réalité d'un message profond chez "Sex And The City". Faut quand même pas charrier, ce n'est pas parce qu'on case une fin réfléchie et pertinente, que ça change concrètement quoi que ce soit à la façon dont se voient 95% des épisodes : comme d'aimables et légers divertissements.

Comme je l'avais dis avant la sortie du film : Le message de la série apparaît alors clairement : "hey les nanas, faut sortir un peu de la rêverie que vous a inculqué la société : l'amour et les mecs c'est pas comme dans les romans : faut mûrir un peu !!!" Une série sur les désillusion et la sérénité de la réalité acceptée... Et bien sûr le film est de cet acabit comme c'était prévu, ma réponse à Damieno ne faisait que souligner à quel point il se trompait et qu'il occultait totalement un pan du récit... D'ailleurs je n'ai jamais été dithyrambique au sujet de ce film que j'ai bien apprécié malgré ses défauts flagrants, je n'ai fais que le défendre face à des arguments de mauvaise foi (voir Damieno) et contre des attaques de personnes n'aimant pas le show d'origine. Encore une fois ce film ne pourra plaire qu'aux vrais fans étant donné que le réel intérêt de ce film sont les personnages auquels nous sommes attachés... Je l'ai vivement déconseillé à toute personne ne connaissant pas ou peu la série d'HBO.

Tu peux considérer que le final pousse à reconsidérer le propos général de la série, mais ça ne marche que rétrospectivement, et tu ne pourras pas nier qu'avant ça, tout ce qu'on constate c'est une série récréative et amusante. Et en fait c'est tout ce qu'elle est, si tant est qu'on puisse kiffer les folles aventures de jeunes bourgeoises bien sûr.

Alors là je n'ai jamais dis le contraire et tout ceci je l'ai même expliqué dans les pages précédentes de ce topic : ... (suite de mon auto-citation ci-dessus) "Mais bien sûr tout ça c'est le "sous-texte" et le show ne joue pas de son message pour se vendre : il reste axé sur la comédie sentimentale avant tout..."

Maitentant mon avis sur le 2ème opus (peut être) à venir est le suivant : vu que le 1er était plaisant mais passable (du fait des personnages et de la fanattitude), tirer sur la corde sera forcément casse gueule et là ça risque de ne plus passer... Un peu comme une saison 9 d'XF par exemple... >:)
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

Re: Sex and the City : le film

Messagepar Gruicmaster sur 30 Nov 2008 11:43

Lachez la grappe à X-Files. Aucun mais alors aucun rapport avec Sex and the city.
X-Files commencait fort, le vautrage et la déception étaient plus facile.
Sex and the city est aussi vide qu'une coquille d'oeuf, on pouvait guère faire moins bien au ciné.
Image
Avatar de l’utilisateur
Gruicmaster
Air Lord Valwin
 
Messages: 497
Inscrit le: 11 Aou 2004 8:56

Re: Sex and the City : le film

Messagepar Guigui sur 30 Nov 2008 12:02

C'était pour l'image Gruic, bien sûr que la comparaison n'est pas juste :clop:
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

Re: Sex and the City : le film

Messagepar Yoan sur 02 Déc 2008 2:24

Guigui a écrit:N'extrapolez pas pour vous donner raison non plus


Au temps pour moi, tu as très exactement dit que ce n'était pas un film.
Et pour avoir relu ta critique, tu dis grosso-modo que le ** truc qui n'est donc pas un film ** ne plaira pas à grand monde, fans purs et durs exceptés. Wah... L'exploit aurait précisément été de les décevoir, eux qui ne réclamaient qu'une chose : retrouver leurs personnages, accompagnés de leurs gimmicks déjà largement rebattus au sein de la série.

Aller, la ferme Yoan... :roll:
"Playing things too safe is the most popular way to fail". (Elliott Smith)
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Prof de gratte de Jimi Hendrix
 
Messages: 388
Inscrit le: 29 Fev 2004 22:18
Localisation: Miles away

Re: Sex and the City : le film

Messagepar torrance sur 02 Déc 2008 10:50

Pour ma part, j'ai toujours apprécié la série. Du moins les 4 premières saisons. De très bons moments passés entre potes, le soir tard. Après c'est sûr que S&TC n'a jamais été l'irrévérence même. Mais ça, c'est plus la faute de la presse qui lui a collé cette image, rapidement reprise comme argument de vente par HBO et la Team de la série.
Pas vu le film en revanche, et je ne compte bizarrement pas me le faire. Tout simplement parce que je ne vois pas l'intérêt d'un tel film. Et que plusieurs personnes aimant la série me l'ont gentiment démonté. Dont acte.
Avatar de l’utilisateur
torrance
Ecrivain psychopathe
Ecrivain psychopathe
 
Messages: 890
Inscrit le: 29 Fev 2004 18:34
Localisation: Overlook Hotel

Re: Sex and the City : le film

Messagepar Guigui sur 02 Déc 2008 13:29

Yoan a écrit:
Guigui a écrit:N'extrapolez pas pour vous donner raison non plus


Au temps pour moi, tu as très exactement dit que ce n'était pas un film.
Et pour avoir relu ta critique, tu dis grosso-modo que le ** truc qui n'est donc pas un film ** ne plaira pas à grand monde, fans purs et durs exceptés.


Pas la peine de le prendre mal Yoan. Surtout je suis précis dans ce que je dis : c'est pas forcément un récit de "film" mais de mini-saison pourtant j'affirme que c'est avec un vrai scénario et une vraie histoire (en répondant à Damieno). Ma réaction ne portait que sur ce point quand tu fais l'amalgame scénario/film en m'imputant le tout : "Pour couronner le tout, tu admets sans résistance qu'il n'y a pas de vrai scénario, et qu'en un sens il ne s'agit pas d'un vrai film." donc je me permet de réagir.

Wah... L'exploit aurait précisément été de les décevoir, eux qui ne réclamaient qu'une chose : retrouver leurs personnages, accompagnés de leurs gimmicks déjà largement rebattus au sein de la série.

Ça n'engage que toi, car ce film a beaucoup plus ravis ses fans qu'un certain autre film tiré d'une autre série sorti le même été... >:)

Pour répondre à Torrance, l'intérêt de cet opus ciné est bien sûr moindre vu la teneur de la série elle même. Réaliser un film S&TC a autant d'intérêt que faire un film FRIENDS par exemple. Le seul truc à la rigeur c'est que l'histoire du film permet à Carie d'évoluer comme les 3 autres persos à la fin de la série. Car à ce niveau ce personnage central était à la ramasse comparé aux rôles secondaires. Bref une mise à niveau sous forme de bilan "final"...
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

Re: Sex and the City : le film

Messagepar Yoan sur 02 Déc 2008 20:35

Je ne prends rien mal Guigui, c'est pas mon genre.
Mais j'admets que cette série m'agace prodigieusement, et n'ayant pas vu le film, j'ai bien conscience d'être particulièrement mal placé pour l'ouvrir. Simplement, et en dépit du caractère inopportun de ce petit caprice, je n'ai pas pu m'empêcher de relever qu'on a fait un **film** qui n'a pour seul argument qu'un respect plus ou moins méticuleux de personnages déjà tout prêts.

Alors il ne fait aucun doute que j'abuse. Mais j'ai le droit de penser que de ton côté, tu es drôlement indulgent... :roll:

Je vais visiter d'autres topics, je n'ai rien à faire ici et je plaide coupable.
"Playing things too safe is the most popular way to fail". (Elliott Smith)
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Prof de gratte de Jimi Hendrix
 
Messages: 388
Inscrit le: 29 Fev 2004 22:18
Localisation: Miles away

Re: Sex and the City : le film

Messagepar Guigui sur 02 Déc 2008 22:06

LOL, oui c'est vrai que je suis indulgent... Mais envers un truc plus ou moins frivole c'est pas trop compliqué. Avec ce show (et Ally MacBeal) je me suis rendu compte que je pouvais aussi apprécier les histoires de gonzesses (comprenez les histoires "romantiques") voilà tout, car tout ceci a apporté un courant d'air frais à un genre sclérosé par les clichés. D'ailleurs je précise que je suivais cette série à l'époque où elle était confidentielle sur M6 et Téva et passait à minuit/1h du mat'. La popularité de la série est arrivé trèèèès tard, quasiment à sa fin... Et avec les rediffusions des dernières années, la série a trouvé le "grand public"... C'est pour ça que tout ce qu'on peut affubler comme critiques sur la série ne me touche pas car je n'ai pas suivi la hype féminine mais j'ai bel et bien accroché à un show aux qualités d'écritures bien présentes... Maintenant pour le film c'est clair qu'encore une fois l'intérêt de son existence et très réduit, mais cette fois-ci je n'ai pas boudé mon plaisir même si j'ai tiqué sur les lacunes de l'opus ciné (comme j'ai tiqué sur celles des saisons 4 à 6)...
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

Re: Sex and the City : le film

Messagepar Guigui sur 09 Avr 2010 19:25

Hem... Je viens de voir le trailer du 2 ! C'était courru d'avance le 2ème opus semble déjà briller par son inutilité narrative... On prend les perso et on les change superficiellement de cadre et on ressorts des intrigues déjà vu 2 fois dans la série avec quasiment les mêmes enjeux... Supeeeeer... Ce coup-ci ce sera sans moi !
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

PrécédentSuivant

Retourner vers CinémathèQ'

Qui est làààà ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités

cron