[TF1] LOST : Saison 3

De X-Files à Neon Genesis Evangelion en passant par Baywatch !

Modérateur: Amrith Zêta

[TF1] LOST : Saison 3

Messagepar Død Kalm sur 22 Oct 2006 21:15

Image

:arrow: Previously on LOST :
Saison 1
Saison 2


Bon je ne suis pas artiste donc pas de photos "Epidermiq' kiffe LOST" ! :lol:

Mais en attendant voilà mon avis sur les 3 premiers épisodes :

3x01
Début étonnant, ok, un peu prévisible mais n'empêche que ça donne une nouvelle dimension. Les Autres sont sur le devant de la scène apparemment. Seul regret, il y a l'effet Carver de Nip/Tuck : pendant longtemps, on ne savait presque rien d'eux, et on en avait peur. Là on sait bien plus de choses, et le mystère désépaissit, la peur aussi forcément. Ils deviennent des gens presque comme tout le monde, qui lisent, qui écoutent de la musique, qui discutent, et qui vont même aux toilettes ! Bref, des réponses, mais encore beaucoup de questions, ce qui en fait un épisode assez étrange et différent de tout ce qu'on a vu : on a pas trop l'impression de voir du LOST...

3x02
Ca se poursuit sur le même registre que le précédent, mais en mieux. On en voit plus et ça ressemble plus à du LOST. Sun et Jin sont forts, Sayid aussi !

3x03
Alors là j'ai du mal à saisir...C'était quoi ça ? Bon ok je me suis endormi, mais quand même, j'ai eu énormément de mal à comprendre ou ça allait et quel était l'interêt de tout ce remue ménage !! Je suis assez dubitatif sur la suite !
Image
Avatar de l’utilisateur
Død Kalm
vibro de Kimber
 
Messages: 722
Inscrit le: 08 Jul 2004 12:07
Localisation: DTC

Messagepar underhilldaisy sur 23 Oct 2006 8:27

Je trouve déjà le début de saison long! Et il reste encore 16 épisodes environ!
Je ne m'attendais à ce que ca parte comme un boulet de canon de toute facon. A part la saison d'intro du 3x01 qui nous amène à nous questionner encore plus, je trouve qu'on perd notre temps! Surtout que je suis sûre qu'on ne va rien apprendre de vital en plus ...
*Ce n'est pas la girouette qui tourne, c'est le vent*
Avatar de l’utilisateur
underhilldaisy
Jamais pris au radar
 
Messages: 1856
Inscrit le: 01 Mar 2004 13:21
Localisation: Bdx

Messagepar torrance sur 23 Oct 2006 10:58

Le 3x03 redonne à ceux qui ne supportaient pas de voir Locke déstabilisé ce qu'ils attendaient : un Locke trappeur mystique. C'est soudain, et même si j'aimais l'évolution du personnage, le revoir complètement jeté comme au bon vieux temps du 1x04, eh bien, je suis preneur. Un début de saison qui ne fera que confirmer ce que le grand nombre reproche à LOST : il ne s'y passe pas grand chose et la frustration est toujours le ressort. Et moi je signe toujours en bas de page. Car LOST est toujours à mille lieux de tout ce que tout le monde attend et continue d'écraser honteusement toute concurrence network. (mais bon, HEROES arrive et bénéficie d'une narration beaucoup plus progressive qui semble sur de bons rails, donc on verra bien).
Avatar de l’utilisateur
torrance
Ecrivain psychopathe
Ecrivain psychopathe
 
Messages: 890
Inscrit le: 29 Fev 2004 18:34
Localisation: Overlook Hotel

Messagepar Mad sur 24 Oct 2006 19:20

Oui, ce troisième épisode est de loin le meilleur de la saison 3. Ces clins d'oeil, Hurley le maginfique, Locke le mystique, Desmond le devin...

C'est que du plaisir ! :grin:
Avatar de l’utilisateur
Mad
Jamais pris au radar
 
Messages: 3252
Inscrit le: 29 Fev 2004 15:35
Localisation: Bensalem

Messagepar Amrith Zêta sur 24 Oct 2006 23:35

torrance a écrit:Car LOST est toujours à mille lieux de tout ce que tout le monde attend.


Justement ce n'est pas le cas de ces trois épisodes, qui étaient grosso modo tout ce que l'on attendait de la série. J'attends toujours, précisément, que LOST prenne des risques, change de direction, modifie son débit, bouleverse la donne, et donc devienne la sus-citée série "à mille lieux de tout ce que tout le monde attend". Pour le moment c'est le contraire, on a deux années plus un début de troisième cycle presque identiques et sans surprises. Certains y verront sans doute un gage de qualité, une constance, mais le moins que l'on puisse dire c'est que maintenant LOST est complètement le cul vissé là où tout le monde l'attend, aux frontières de la caricature involontaire.
Amrith Zêta
Membre de la Seele
 
Messages: 1833
Inscrit le: 01 Mar 2004 13:46

Messagepar underhilldaisy sur 29 Oct 2006 11:10

on a appris quelque chose en regardant le 3x04! Enfin, c'es tminime mais bon ....
sinon une questio me taraude sur Abby, mais je suppose que c'est dû au départ de la comédienne: ils avaient fait un épisode dans lequel on voyait qu'Abby était au centre spécialisé dans lequel était Hurley. Elle était folle ou je ne sais quoi. Et après plus rien. Qu'est-ce qu'ils ont voulu nous montrer? Que l'île aurait pu "guérir" Abby comme elle a guéri Locke, la femme noire dont je ne me souviens plus le nom ... ? Ou bien ils ont mis ca comme ca histoire de?
*Ce n'est pas la girouette qui tourne, c'est le vent*
Avatar de l’utilisateur
underhilldaisy
Jamais pris au radar
 
Messages: 1856
Inscrit le: 01 Mar 2004 13:21
Localisation: Bdx

Messagepar KNIGHT sur 29 Oct 2006 12:51

Ils ont mis ça comme ça, histoire d' introduire un rebondissement supplémentaire à la fin de l' épisode. Et de faire gamberger inutilement les fans. Faut parfois pas chercher plus ! 8-)
" Venu de la Lumière et des Cieux, me voici en exil, séparé d' eux. "
(Le Pendule de Foucault, Chap. VIII)
Avatar de l’utilisateur
KNIGHT
Chevalier d'Epidermiq
 
Messages: 430
Inscrit le: 30 Mai 2005 8:54
Localisation: Sur Terak Nor.

Messagepar Toomseuge sur 31 Oct 2006 10:05

J'ai beaucoup aimé le 3x04. C'est le premier épisode de la saison 3 pour lequel je n'ai rien à redire. Bon dosage entre les différentes intrigues/iles. Une réelle tension. Du suspense, et des scènes chocs. Les flashbacks de Sawyer ne ralentissent pas l'action sur l'ile et sont intéressants.

Avec le 3x03, on sentait une tentative de "retour aux sources". De l'humour à travers certaines répliques, un Locke qui se retrouve, une superbe scène onirique dans l'aéroporte (malheureusement un peu gratuite je pense) etc mais l'intrigue de l'épisode était...tirée par les cheveux? un peu ridicule? Locke a besoin d'utiliser sa drogue maison pour comprendre qu'il doit s'inquiéter du sort de Ecko? Sans parler du timing parfait de l'ours qui laisse le temps à Locke de se droguer et a trainé Ecko jusque dans sa grotte sans trop l'égratigner. Il a même pris le soin de laisser des poils partout sur sa piste. C'est le petit poucet version ours.
"Champagne for my real friends, and real pain for my sham friends!"
Toomseuge
Nègre de BHL
 
Messages: 284
Inscrit le: 08 Mar 2004 17:04

Messagepar KNIGHT sur 31 Oct 2006 13:50

Je suis en retard. (Comme Charlie dans la saison 1) :

Le 3.01 : "A Tale of Two Cities"
Jack. Suite de l' ép. 2.24. Un groupe d' Américains ordinaires vit tranquillement dans ce qui semble être une banlieue pavillonnaire. Mais soudain, alors que l' on reconnait des visages familiers, un bruit sourd les fait sortir de chez eux : le vol 815 s' écrase sur l' Île ! Henry Gale ordonne à Goodwin et Ethan d' infiltrer les groupes de rescapés.
Retour au présent : Jack, Sawyer et Kate sont prisonniers des Autres. Chacun se voit dôté d' un parrain, chargé de lui apprendre les règles. De l' observer. Leur comportement. Leurs réactions. Tous trois sont torturés d' une certaine manière, alors qu' ils doivent subir les questions de leurs hôtes s'efforçant de les connaître encore davantage...
Pour la première fois, on assiste au crash du vol 815 vu du sol. Un début d' ép. absolument fou, pour cette scène, qui rappelle pourtant le 2.01. A savoir toujours le même point de départ. Stagnation ?
Le début de l' épisode laisse à penser que les expériences DHARMA continuent, et que nos rescapés sont des rats de laboratoires observés dans l' ombre...
Pour ce qui est du flash-back, celui de l' ép. est consacré à Jack, et à ses tourments pour essayer de connaître le nom de l' homme qui lui a volé sa femme Sarah... Pas grand chose d' intéressant à y découvrir, et pour un peu, on passerait à côté. Mais il se finit sur une touche terriblement émouvante. Une très grande série.
Et encore un épisode riche en dilemmes moraux (insignifiants) : ouvrir ou ne pas ouvrir la porte, s'évader ou pas...
" Venu de la Lumière et des Cieux, me voici en exil, séparé d' eux. "
(Le Pendule de Foucault, Chap. VIII)
Avatar de l’utilisateur
KNIGHT
Chevalier d'Epidermiq
 
Messages: 430
Inscrit le: 30 Mai 2005 8:54
Localisation: Sur Terak Nor.

Messagepar underhilldaisy sur 05 Nov 2006 13:15

On avance tout doucement dans l'épisode 3x05. Déjà on se débarasse d'Eko qui me gonflait au plus haut point. Un bon point en ce qui me concerne donc. Et on voit enfin le "monstre" de l'île. C'est très bizarre d'ailluers cette espèce de fumée noirâtre gigantesque ... Ca doit être la métaphore de quelque chose ....
Par contre je ne sais pas torp comment prendre le personnage de Juliet. A mon avis, c'est elle la "salope" dans l'histoire, et non pas Ben ....

Enfin un épisode qui se laissait regarder. J'aimerai bien qd même qu'on avance un peu plus et qu'on ne passe pas toute la saison que Locke qui va tenter, en tant que "nouveau chef" de retrouver Kate, Jack et Sawyer. Et un épisode sur deux d'aller les voir eux dans leurs cages respectives.
*Ce n'est pas la girouette qui tourne, c'est le vent*
Avatar de l’utilisateur
underhilldaisy
Jamais pris au radar
 
Messages: 1856
Inscrit le: 01 Mar 2004 13:21
Localisation: Bdx

Messagepar Død Kalm sur 05 Nov 2006 19:15

La fumée noire on l'a déjà vue à plusieurs reprises. Il s'agit d'une représentation des peurs de celui qui la voit si je ne me trompe pas...Donc celui qui a peur a tout a craindre d'elle. :? Je pense que monstre ou pas monstre, on est passé au delà de ça depuis que les Autres ont rendu le tout beaucoup moins mystérieux et fantastique : ils ont un immense pouvoir et sont en contact avec le monde...

Juliet, je pense aussi que c'est elle la vraie salo...Et que Ben n'est pas aussi vicieux qu'il en a l'air. Les deux derniers épisodes étaient d'un meilleur niveau, mais j'espère qu'on ne va pas passer la saison entière à voir Sawyer, Jack et Kate dans une cage et Locke faire le chasseur comme l'a dit daisy...
Image
Avatar de l’utilisateur
Død Kalm
vibro de Kimber
 
Messages: 722
Inscrit le: 08 Jul 2004 12:07
Localisation: DTC

Messagepar Mad sur 06 Nov 2006 19:46

Mad, déçue par "Everyman For Himself". Mad, pas encore vu le 5 parce que Mad... elle était en vacaaaaances au soleil !!! (mais pas sur l'île...)

Vraiment, le 4 était d'un prévisible monstrueux...!
Avatar de l’utilisateur
Mad
Jamais pris au radar
 
Messages: 3252
Inscrit le: 29 Fev 2004 15:35
Localisation: Bensalem

Messagepar underhilldaisy sur 20 Nov 2006 22:42

Reprise de LOST saison 3 en Février visiblement ....
*Ce n'est pas la girouette qui tourne, c'est le vent*
Avatar de l’utilisateur
underhilldaisy
Jamais pris au radar
 
Messages: 1856
Inscrit le: 01 Mar 2004 13:21
Localisation: Bdx

Messagepar Luder sur 22 Nov 2006 18:18

J'ai pas lu les spoilers, donc si vous répondez à mon message merci de le faire sans spoilers ;)

Voilà, donc n'ayant rien lu sur la nouvelle saison de Lost, j'ai appris par hasard l'autre jour que la S3 ne comportait que 9 épisodes je crois. Est-ce que c'est vrai ? C'est curieux et surprenant comme procédé pour une série comme Lost. Du coup, si on a 4-5 saisons (avec une 20aine d'épisodes pour les prochaines), peut-être que les scénaristes n'auront pas trop tirés sur le filon par rapport à ce qu'ils avaient prévu au départ ?

Pas comme "Prison Break" où on parle maintenant de 6 saisons... :roll:
Avatar de l’utilisateur
Luder
Doublure des fesses d'Al Pacino
 
Messages: 517
Inscrit le: 01 Mar 2004 18:57
Localisation: Suisse

Messagepar Mad sur 22 Nov 2006 20:54

Euh, trouvé sur http://www.lost-forum.fr :

27/09/2006 - Saison 03 - Episode Spécial 00
04/10/2006 - Saison 03 - Episode 01
11/10/2006 - Saison 03 - Episode 01 (Rediffusion)
11/10/2006 - Saison 03 - Episode 02
18/10/2006 - Saison 03 - Episode 02 (Rediffusion)
18/10/2006 - Saison 03 - Episode 03
25/10/2006 - Saison 03 - Episode 03 (Rediffusion)
25/10/2006 - Saison 03 - Episode 04
01/11/2006 - Saison 03 - Episode 05
08/11/2006 - Saison 03 - Episode 06

Pause annuelle

07/02/2007 - Saison 03 - Episode 07
14/02/2007 - Saison 03 - Episode 08
21/02/2007 - Saison 03 - Episode 09
28/02/2007 - Saison 03 - Episode 10
07/03/2007 - Saison 03 - Episode 11
14/03/2007 - Saison 03 - Episode 12
21/03/2007 - Saison 03 - Episode 13
28/03/2007 - Saison 03 - Episode 14
04/04/2007 - Saison 03 - Episode 15
11/04/2007 - Saison 03 - Episode 16
18/04/2007 - Saison 03 - Episode 17
25/04/2007 - Saison 03 - Episode 18
02/05/2007 - Saison 03 - Episode 19
09/05/2007 - Saison 03 - Episode 20
16/05/2007 - Saison 03 - Episode 21
23/05/2007 - Saison 03 - Episode 22
Avatar de l’utilisateur
Mad
Jamais pris au radar
 
Messages: 3252
Inscrit le: 29 Fev 2004 15:35
Localisation: Bensalem

Adhérez !

Messagepar zerosum sur 23 Nov 2006 14:07

Bon, j'ai absolument rien suivi de cette saison 3...
J'ai juste cru comprendre qu'ils avaient encore tué un personnage inutile pour faire joli pendant les sweeps. Quelle surprise ! Comme par hasard un des "petits nouveaux" de l'année dernière d'ailleurs, après les déjà très indispensables Ana Lucia et Libby ! J'ai cru aussi comprendre qu'ils avaient introduit des nouveaux personnages, tous droit sortis du néant où résidaient jusque là les figurants du crash. (ceux qu'on a mis savamment dans l'ombre alors que dans le même temps on prétend avoir fait des études de sociologie et ose citer des philosophes du contrat social ! Un comble...)
M'enfin. De nouveaux personnages donc. Super !!! Ça promet tout plein de flashs-back passionnants tout ça (vu que ceux des autres personnages tournent déjà en rond et ne mènent, très clairement, nulle part), une dose supplémentaire de good-looking aussi (comme s'il n'y en avait pas déjà suffisamment) histoire d'attirer la ménagère frustrée et le mâle en rut (décidément la marque de fabrique de JJ Abrams et le secret de son inépuisable génie créatif ! >:) ), du triangle amoureux à n'en plus finir et encore plus de suspens pour les prochains "kikicrevra pendant les sweeps !". J'ai trop hâte de ne pas voir ça ! :p

Mais je vais éviter de parler sur ce que je n'ai pas vu. Je venais juste ici pour m'interroger sur les quelques trucs que je viens de lire, et qui me donnent encore plus envie de détester la série ! Non seulement "Lost" serait, comme chacun le sait maintenant, une vaste arnaque mal foutue et sans intérêt (qui aura inévitablement pour effet de tuer dans l'oeuf toutes les futures séries à mythologie potentielle), mais en plus la série se doublerait d'un autre aspect très douteux : l'ombre de la Scientologie qui planerait derrière !
Je viens de lire en effet certaines rumeurs qui établiraient JJ Abrams comme un ancien membre de l'Eglise de la Scientologie.
Simple rumeur ? Peut-être... Il n'empêche que sa proximité avec Tom Cruise laisse songeur pour le coup. Tom Cruise qui a cherché à tout prix à le propulser sur M:I:III, ça peut s'expliquer par le simple succès de "Lost", certes, mais bon...
On peut aussi s'amuser à relier les pièces du puzzle susceptibles de mener directement jusqu'à Tom Cruise ou la Scientologie elle-même. Le choix de l'acteur William Mapother par exemple pour le rôle très mythologique d'Ethan (on sait tous qu'il s'agit du cousin de Tom Cruise), ou encore le casting de la nouvelle série de JJ Abrams "Six Degrees", avec Erika Christensen, elle-même membre de la Scientology...
Abrams mêlé à la Scientologie ? Pures conjectures, me dira-t-on. Et peut-être bien oui, j'en sais rien après tout.
Et j'ai un peu honte de me laisser aller à ce qui ressemble à une chasse au sorcières. Seulement, ça va un peu plus loin que ça : lorsque le contenu même de la série apparaît douteux, là ça devient tout à fait autre chose !

Toutes ces histoires de Dharma Initiative, en plus d'être superbement sottes, clichées et faciles, me laissent en effet assez sceptique. Et l'issue potentielle de la chose m'effraie quelque peu, étant donné le succès de la série et la bêtise globale de son auditoire (oui, j'aime toujours autant être aimable ! :mrgreen: :p ), à qui on ferait avaler absolument n'importe quoi [la preuve : on arrive sans mal à leur faire croire que "Lost" est une série intelligente, un monument télévisuel, peuplé de personnages construits et intéressants, dont les scénaristes savent ce qu'ils font et où ils vont, avec une récompense de taille à la clé - vive la naïveté !!!].
Le fait est que "Lost" est une série à "vertu" hautement moralisatrice, qui ne peut aller qu'en s'engouffrant plus encore dans cette brèche à mesure qu'elle avancera. Elle l'est déjà beaucoup au cas par cas, mais on n'a encore aucune idée de combien elle risque de l'être dans son "plan d'ensemble".
Et c'est ça qui perturbe : une série où on s'aventure de plus en plus vers des sciences alternatives "new age", avec cette omniprésence notamment de champs électromagnétiques (L'E-Meter n'est peut-être pas bien loin...), des considérations ouvertement psy, tournant par ailleurs toute entière autour de la foi (opposée à la science), l'abandon de la raison, avec des origines possiblement extraterrestres (combien de doigts de pieds Xenu avait-il ? Voilà peut-être LE seul vrai mystère auquel la série apportera une réponse...).
Des monstres en forme de fumée noire, qui contient les "fantômes" du passé. L'image parle d'elle même : la fumée noire, c'est l'antithèse par excellence d'un esprit "clear", comme disent les Scientologues. Tout cette thématique du "bon ou pas bon" (pour ceux qui seront choisis ou ne le seront pas - une métaphore de la montée en grade lorsque l'on parvient à accéder à niveau de "clearing" supérieur ? Car ce sont bien les êtres "purs" qui sont choisis, non ?).
Rien que le procédé du flash-back joue en ce sens : à défaut d'apporter quoi que ce soit aux storylines, ou même à la psychologie (inexistante) des personnages, ça reste une magnifique illustration de la nécessité de se débarrasser des fantômes du passé. Ce bon vieux "tabula rasa", premier titre de la série (un "tabula rasa" que les scénaristes ont, au passage, très connement confondu avec certains concepts du même nom, établis par le philosophe John Locke, mais qui n'ont absolument rien à voir avec les basses considérations des scénaristes, qui s'en tiennent plutôt à sa déformation populaire : l'expression "faire table rase du passé". Pour le savoir philosophique, faudra repasser ! N'est pas Wachowski qui veut ! :lol: )
Le "tabula rasa", ou l'ardoise effacée, "l'être clear" si cher aux Scientologues... :roll:

La thématique de la chrysalide (le summum intellectuel qu'on puisse attendre de "Lost", professé par le grand Locke au très unclear Charlie en saison 1) qui prend tout son sens : oui, la transformation est possible ! Oui, vous aussi vous pouvez devenir clear ! Oui, vous aussi vous pouvez adhérer à l'Eglise de la Scientologie !
"Lost" a beau essayer, très laborieusement, de faire référence à de grands penseurs et de grands courants de pensée, avec les noms notamment de Locke, Rousseau, ou bien encore les images récurrentes du I-Ching, mais au fond, on voit bien que la seule pensée à laquelle ces scénaristes sont capables d'accéder, c'est celle de Ron Hubbard !

Allez, tous à vos E-Meter ! Prochaines auditions en Février 2007 ! :!:
.*´ )
*.•´¸.•*¨) :: ¸.•*¨)
(¸.•´ :: (¸.•´ :::: (¸.•*´¯`*••• BELIEVE TO UNDERSTAND •••••••
Avatar de l’utilisateur
zerosum
Pote de Stomy Bugsy
 
Messages: 214
Inscrit le: 09 Mar 2004 16:33
Localisation: Ailleurs

Messagepar torrance sur 25 Nov 2006 2:14

Seul problème à ta "théorie", en dehors de ton avis sur la série (que tu ne regardes pas, donc) : J.J. Abrams n'en branle pas une sur LOST. Il a co-écrit le pilote et le 3.01. Basta. Si Damon Lindelof et Carlton Cuse sont d'horribles scientologues, on pourra reparler de ton délire paranoïaque. :roll:
Avatar de l’utilisateur
torrance
Ecrivain psychopathe
Ecrivain psychopathe
 
Messages: 890
Inscrit le: 29 Fev 2004 18:34
Localisation: Overlook Hotel

Messagepar KNIGHT sur 25 Nov 2006 8:43

la bêtise globale de son auditoire (oui, j'aime toujours autant être aimable !), à qui on ferait avaler absolument n'importe quoi


Voilà des propos qui font toujours autant plaisir à lire, limite insultants pour ceux qui regardent. Voir ce que j'ai pu déjà dire au sujet de Prison Break. Ce n'est pas forcément parce qu' on regarde une série, qu' on est naïf sur celle-ci. :evil:

J.J. Abrams n'en branle pas une sur LOST. Il a co-écrit le pilote et le 3.01. Basta.

J' allais dire pareil.
" Venu de la Lumière et des Cieux, me voici en exil, séparé d' eux. "
(Le Pendule de Foucault, Chap. VIII)
Avatar de l’utilisateur
KNIGHT
Chevalier d'Epidermiq
 
Messages: 430
Inscrit le: 30 Mai 2005 8:54
Localisation: Sur Terak Nor.

simpliste

Messagepar tonnerre de brest sur 28 Nov 2006 7:16

zerosum a écrit:Mais je vais éviter de parler sur ce que je n'ai pas vu. Je venais juste ici pour m'interroger sur les quelques trucs que je viens de lire, et qui me donnent encore plus envie de détester la série ! Non seulement "Lost" serait, comme chacun le sait maintenant, une vaste arnaque mal foutue et sans intérêt (qui aura inévitablement pour effet de tuer dans l'oeuf toutes les futures séries à mythologie potentielle), mais en plus la série se doublerait d'un autre aspect très douteux : l'ombre de la Scientologie qui planerait derrière !
Je viens de lire en effet certaines rumeurs qui établiraient JJ Abrams comme un ancien membre de l'Eglise de la Scientologie.
Simple rumeur ? Peut-être... Il n'empêche que sa proximité avec Tom Cruise laisse songeur pour le coup. Tom Cruise qui a cherché à tout prix à le propulser sur M:I:III, ça peut s'expliquer par le simple succès de "Lost", certes, mais bon...
On peut aussi s'amuser à relier les pièces du puzzle susceptibles de mener directement jusqu'à Tom Cruise ou la Scientologie elle-même. Le choix de l'acteur William Mapother par exemple pour le rôle très mythologique d'Ethan (on sait tous qu'il s'agit du cousin de Tom Cruise), ou encore le casting de la nouvelle série de JJ Abrams "Six Degrees", avec Erika Christensen, elle-même membre de la Scientology... :!:


Je comprends ta répugnance envers la scientologie que je partage, mais ton argumentaire me parait plus que simpliste quand tu évoques le rapport cinéaste / acteur.
Si on te suis, sous prétexte que Tom Cruise est un connard de gourou de cette secte dangereuse (et malgré tout un acteur de talent), tous les gens qui bossent avec lui seraient des scientologues: Stanley Kubrick, scientologue ? Spielberg aussi ? M. Mann itou, ainsi que Brian De Palma tant qu'on y est !
Cela donne l'équation suivante: Abrams fait MI3, avec Cruise dans son autocélébration, et cela suffit à faire d'Abrams un scientologue. Mouais, va dire ça aux autres cinéastes que j'ai cité (notament Spielberg, qui rappela publiquement Cruise à l'ordre quand celui-ci confondit promotion de "La guerre des Mondes " avec celle de la scientologie).

Tant que t'y es, l'importance de la Corée dans Lost pourrait aussi te faire dire que cette série est une promotion pour la secte Moon !

Ta théorie ne fait que s'ajouter aux multiples théories qui tentent de percer les mystères de l'ïle lostienne. En évacuant ce qui fait le fond de cette série: comment un groupe d'hommes face à l'irrationnel de la nature et l'irrationnel de la science, tentent de constituer une société, un groupe, avec ses luttes de pouvoir, ses querelles de croyances et de non-croyances, afin de survivre.

C'est là la finalité de Lost, et les mystères n'y sont que moyens, quand bien même sont-ils fascinants. L'enjeu de Lost est civilisationnel. A force de théoriser, on l'oublie parfois.
L'agent Squeulit pensait qu'il s'agissait en fait d'une pierre de forme triangulaire
Avatar de l’utilisateur
tonnerre de brest
Barbu Alcoolique
 
Messages: 711
Inscrit le: 04 Jui 2004 0:40
Localisation: Soit Mille sabord, résident du Sirius, actuellement amarré quai de Saône

Re: simpliste

Messagepar Toomseuge sur 28 Nov 2006 15:49

De toutes façons, au final on s'en fout un peu de savoir qui est scientologue ou non, non? Il faut se faire à l'idée qu'aux USA, la scientologie est légale. Elle a pignon sur rue. En se promenant sur Hollywood bd, on voit carrément leur vitrine avec les gens en train de passer les tests... Dans un pays aussi religieux que les USA, où les sectes les plus folles sont tolérées, la scientologie ne choque pas autant que chez nous. Si on décide de "blacklister" tous les scientologues, on se prive de scénaristes ou cinéastes bourrés de talent comme Paul Haggis, ou d'écrivains comme Chuck Palahniuk, donc perso je ne me focalise plus là dessus depuis longtemps...
"Champagne for my real friends, and real pain for my sham friends!"
Toomseuge
Nègre de BHL
 
Messages: 284
Inscrit le: 08 Mar 2004 17:04

Re: simpliste

Messagepar torrance sur 28 Nov 2006 23:33

Toomseuge a écrit:aux USA, la scientologie a pignon sur rue.


Pas uniquement aux USA. La Scientologie a pignon sur rue en France aussi. Son "Celebrity Center" du 17e arrondissement de Paris est même trouvable dans les pages jaunes...
Avatar de l’utilisateur
torrance
Ecrivain psychopathe
Ecrivain psychopathe
 
Messages: 890
Inscrit le: 29 Fev 2004 18:34
Localisation: Overlook Hotel

Lost et scientologie

Messagepar tonnerre de brest sur 29 Nov 2006 6:24

Toomseuge a écrit:De toutes façons, au final on s'en fout un peu de savoir qui est scientologue ou non, non? Il faut se faire à l'idée qu'aux USA, la scientologie est légale. Elle a pignon sur rue. En se promenant sur Hollywood bd, on voit carrément leur vitrine avec les gens en train de passer les tests... Dans un pays aussi religieux que les USA, où les sectes les plus folles sont tolérées, la scientologie ne choque pas autant que chez nous. Si on décide de "blacklister" tous les scientologues, on se prive de scénaristes ou cinéastes bourrés de talent comme Paul Haggis, ou d'écrivains comme Chuck Palahniuk, donc perso je ne me focalise plus là dessus depuis longtemps...


Certes, mais ce n'est pas tellement le problème que soulève Zerozum.
Lui prétend affirmer que cette série délivre un message scientologue.
Or, il n' y a là que spéculations hasardeuses tirées par les cheveux (désolé, zerosum ;) ).
Parmis celles et ceux qui essaient de trouver vers quoi s'achemine "Lost", il y a des théories dites "sectaires": les Autres, une secte ? Peut-être, mais dans la fiction. Pas dans le contenu que délivre la série.

Combien de fois faudra-t-il répéter que le propos est avant tout "civilisationnel" ? Lost montre avant toute chose qu'une additions d'individus ne suffit pas à créer une société rationelle et solidaire face à des dangers irrationnels et dévastateurs (qu'ils relèvent de la technologie ou de la nature). Un des enjeux est dit dans un titre: "Vivre ensemble, mourir seul".

Crénom, pour les contempteurs de la série, ceux-ci pourront dire à quel point son propos est réduit, rien qu'avec ce titre !

Sauf que le propos est tout, sauf réduit.
Ce qui est fascinant, ce sont justement les évolutions des personnages au travers de leurs relations au sein de la "communauté" des rescapés. Comment les enjeux de pouvoir, de pensée (Homme de foi vs homme de Science), les enjeux sentimentaux, créent une interconnexion entre les personnages, constituent un groupe, ou le défont (on peut par exemple analyser dans la S2 les rapports conflictuels parrallèles entre Jack et Locke, d'une part, et Ana-Lucia et Eko, d'autre part, et les conséquences que cela peut avoir sur une communauté).

Zerozum nous dit que le principe du "Nouveau Départ", de la tabula rasa, est symptomatique d'une expression scientologue dans la série, et que les flash-backs y contribuent. A mon sens, c'est une erreur monumentale, car plus les flash-backs nous révèlent ce qu'on vécut les personnages, plus ils prennent conscience de la lourdeur de leur passé: quand Sawyer fait son "coup d'état" par l'appropriation des armes, il reste en totale adéquation avec ce qu'il fut: "un zèbre ne change pas de rayures". On sait que c'est faux, que Sawyers est un gentil bad boy, mais ceci est déjà présent dans les flash-backs ! Son expérience sur l'île ne fait que confirmer ses vrais penchants, celle d'un type bourré de scrupules.
Alors que d'autres font acte de trahison, comme Michael (un des personnages "victimes", et non "coupables", dans les flash-backs).

Lé série peut être abordée sous deux angles:
- soit les mystères de l'île sont la finalité de la série
- soit ils n'en sont que le moyen pour décrire comment un microcosme social parvient à survivre sans perdre son humanité.

Les deux font l'objet d'une importance égale: tout le monde y trouve son compte. Amateur de théories, amateurs de personnages. Principes d'une série qui ne se fonde pas sur une "mythologie", mais sur une spéculation constante, sur ces deux thèmes.

Quant à la scientologie, toomseugue, elle a bien pignon sur rue comme le dit torrance: à Lyon, elle s'étale sur les pentes de la Croix-Rousses dans un bâtiment qui fait office de vitrine. Curieusement, certaines vitres ont été remplacées par des panneaux de bois: surement des subversifs qui ont caillassé les fenêtres de ces chiens (j'insulte la race canine).
En Espagne, le centre de la scientologie est devant... le parlement !

Alors effectivement, du point de vue américain, il est vain de "blacklister". Mais comparer la chasse aux sorcières macCarthystes à la dénonciation des sectes dangereuses me parait risquée, du point de vue terminologique.
Concernant Cruise, on sait qu'il n'a pas réussit à instrumentaliser Kubrick ou Spielberg, et a du fermer sa grande gueule de producteur devant De Palma. En cela, je ne le boycotte pas (en atendant la suite, car il est à un tournant de sa carrière).
Sur "MI 3", Abrams n'a été qu'un tacheron, un exécutant: il suffit de comparer le discours-manifeste de De Palma sur la foi en l'image cinématographique à cet "épisode" relevant de l'auto-célébration de l'acteur. Cruise a abandonné ce qu'il avait rêvé avec la franchise "Mission Impossible": faire du film d'espionnage dont le personnage est vue selon le regard différent de divers auteurs. Abrams n'est pas un auteur de cinéma. C'est un boulimique qui s'éparpille dans ses séries, qui n'en glande pas une sur Lost, et a considérablement abandonné Alias, d'après ce que j'ai cru comprencre (pas vu la S5 :roll: ).
En revanche, je suis vénère quand je lis ta révélation sur Paul Haggis. J'ai du mal à ne pas "focaliser". Donc, il suffit de mesurer l'investissement de propagande des artistes: Paul Haggis ne me semble pas un propagandiste avéré, Travolta si (avec son misérable film de S.F. tiré d'un roman de Ron Hubbard), et Cruise le devient.
Cela oblige à plus de discernement dans la vision des oeuvres (si "Le Dernier des Samouraïs" peut paraître "suspect", "La Guerre des Mondes" ne l'est en rien !).

Voilà pourquoi, selon moi, l'analyse de zerozum manque particulièrement de discernement, que ce soit du point de vue des sources "rumeurs", ou de la comparaison objective entre les thèmes lostiens et la scientologie.

Que l'on se penche sur les thèmes sociétaux de cette série, et on verra à quel point elle est riche.
:)
L'agent Squeulit pensait qu'il s'agissait en fait d'une pierre de forme triangulaire
Avatar de l’utilisateur
tonnerre de brest
Barbu Alcoolique
 
Messages: 711
Inscrit le: 04 Jui 2004 0:40
Localisation: Soit Mille sabord, résident du Sirius, actuellement amarré quai de Saône

Messagepar KNIGHT sur 02 Déc 2006 9:12

Pour le discours sur Lost = comment se (re)construit une civilisation, je ne suis pas convaincu. Je n'arrive pas à le voir. Et dans le genre ("construction d' une civilisation") Deadwood enfonce 100 fois Lost et le pulvérise. Peut-être aussi BSG. Je ne dis pas que cette dimension n'a pas eu sa place, mais pour l' instant, peu de choses ont obligé les survivants à s'ériger en une communauté. Pour cela, il faut un intérêt commun. On a surtout des personnages qui s'arrengent peu ou prou de leur condition, et qui se font leur petit jardin.

Dans Lost, les personnages prennent largement le dessus et donnent lieu à des histoires très humaines et poignantes, proches de celles présentées dans Quantum Leap, dans X-Files (beaucoup d' histoires tournaient autour de drames humains personnels, avec une série de personnes en marge, à la limite, à part, avec à côté un voile de "normalité" tentant de les dissimuler).

Si on ne considère que le côté mythologique de Lost, on sera forcément déçu...


Tiens, un propos d' Amrith pourait être collé ici :
La plupart des animaux vivent seuls, sauf lorsque le groupe protège la conservation et la transmission des gènes.

Ca me fait penser à Locke, Sawyer, Eko, qui pourraient très bien survivre sans les autres, probablement.
Last edited by KNIGHT on 03 Jan 2007 19:08, edited 1 time in total.
" Venu de la Lumière et des Cieux, me voici en exil, séparé d' eux. "
(Le Pendule de Foucault, Chap. VIII)
Avatar de l’utilisateur
KNIGHT
Chevalier d'Epidermiq
 
Messages: 430
Inscrit le: 30 Mai 2005 8:54
Localisation: Sur Terak Nor.

Messagepar Amrith Zêta sur 03 Jan 2007 18:23

Lost n'a aucun propos civilisationnel.
Lost n'a ni contenu sociologique, ni contenu politique, et à peine quelques anecdotes philosophiques sans lien les unes aux autres à citer de temps en temps. Lost est au mieux le baratin, au pire le néant. Y voir l'intelligence analytique, y voir la bêtise scientologue, ce sont deux manières opposées d'avoir tort puisqu'il n'y a rien à y voir.
Et ses pauvres contemplateurs de répéter depuis trois ans et demi leur misérable axiome cliché "Foi Contre Science", puisque seul exemple dont ils disposent pour tenter de faire avaler au commun des mortels leur érudition auto-construite à partir d'anti-matière. La société telle que présentée dans Lost est presque harmonieuse, sans conflit majeur, raisonnée, le danger vient toujours de l'extérieur. Si pour vous l'analyse d'une société qui se reconstruit c'est ça, alors vous devriez peut-être tenter Babar - qui explose probablement tout en matière d'étude du système monarchiste. Toute la série est fondée sur des ressorts psychologistes éhontés, en réalité moins bons que ceux utilisés dans le soap, centrée sur les sentiments lourdauds de personnages qui sont tous gentils mimi dans le fond, et absolument pas sur les idéologies et les rapports de domination, qui sont pourtant la sève de toute société qui s'organise. Cette série n'a rien à dire, mais contrairement à d'autres blockbusters du même genre, elle ose simuler l'existence d'un fond secret, une trappe miraculeuse où tout ce qui est bien serait conservé pour la Saison 5. Placarder des symboles ésotériques asiatiques sur des portes de laboratoire et nommer un personnage Rousseau - sans parler du chiffre 108 bon sang comme c'est subtil - c'est joli sur la forme, mais ça ne fait pas du sens. Ca fait surtout pitié quand on voit la débâcle avec laquelle ils introduisent puis zigouillent des personnages inutiles pour remplir les trous.
Amrith Zêta
Membre de la Seele
 
Messages: 1833
Inscrit le: 01 Mar 2004 13:46

Saison 4 : la dernière pour Lost?

Messagepar mauvaises-opinions sur 15 Jan 2007 18:21

Je ne savais pas trop où je pouvais poster ça, mais bon ...

Les producteurs de "Lost" ont déjà en tête la fin de leur série. La fin est peut-être proche...

"Dès le départ, j'ai toujours su que si nous arrêtions aux alentours de 90 ou 100 épisodes, nous ne serions jamais amenés à faire la saison de trop. Nous savions que la première saison serait l'introduction, que la seconde se déroulerait dans la trappe et que la troisième s'intéresserait aux Autres. Mais je ne vais pas vous dire quel sera l'intrigue de la quatrième (...) A la fin de la saison 4, nous en aurons produit près de 93 heures, et je pense que cela pourrait se rapprocher de la fin idéale." C'est par ces mots que Damon Lindelof a lâché ce qui semble être une des premières bombes de l'année Séries ! Lost pourrait donc s'arrêter dans un avenir plus ou moins proche...

L'exemple de X-Files a marqué Lindelof et Carlton Cuse. Prolongée par la Fox contre la volonté de son créateur Chris Carter, la série avait déçu les fans de la première heure. Ils ne veulent pas que le même phénomène arrive à Lost. Savoir s'arrêter au bon moment, lorsque la série est encore au top dans les audiences, lorsque l'envie créative est encore suffisante, voilà ce qui se ressemble à leur credo. Mais ils ne sont pas les seuls à décider : il faut faire avaler la pilule à ABC. Il n'est pas sûr que le network accepte de laisser partir ce qui reste comme l'un de ses plus grands succès et l'une de ses plus belles vitrines commerciales. Selon Lindelof, il semblerait néanmoins que le diffuseur soit sensible aux arguments des producteurs de Lost...

Connaître la date de fin de Lost va-t-il débloquer les réponses ? Beaucoup de téléspectateurs se sont détournés de Lost, frustrés de n'obtenir aucune réponse aux multiples mystères de l'île. Carlton Cuse, producteur exécutif de Lost, a sous-entendu que le compte à rebours final allait permettre aux scénaristes d'apporter enfin des réponses tant désirées... Cuse pense également qu'annoncer la fin prochaine de la série va renforcer sa popularité. Savoir que sa série culte, ou son ex-série culte, va s'achever peut en effet pousser les téléspectateurs à s'accrocher, à revenir ou à venir, comme un chanteur annonçant sa retraite prochaine avant le début de son ultime tournée... Lindelof et Cuse ont indiqué qu'ils souhaitaient que la saison 4 soit diffusée d'une traite, à la manière de 24 ou de la seconde partie de la saison 3 (les 16 épisodes restants étant diffusés en 16 semaines).

Lost revient sur ABC le 7 février prochain. Après les critiques émises à propos des 6 premiers épisodes de la saison (trop centrés sur Kate, Jack et Sawyer selon certains), les producteurs ont prévenu que les autres disparus seraient plus présents à l'avenir. Afin de ne pas affronter frontalement la concurrence d'American Idol, Lost sera désormais diffusée à 22h... Et la saison prochaine ?


Lu sur Allociné

Bon, en attendant moi, je n'arrive même pas à finir la saison 2 ... :roll:
"Catch you with my death bag. You make think I've gone insane ... but I promise, I will kill again." Bob
Avatar de l’utilisateur
mauvaises-opinions
Psy d'Adrian Monk
Psy d'Adrian Monk
 
Messages: 410
Inscrit le: 25 Aou 2006 0:27
Localisation: Nancy

Suivant

Retourner vers Séries Q'ultes

Qui est làààà ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités

cron