[M6] CALIFORNICATION : saison 3

De X-Files à Neon Genesis Evangelion en passant par Baywatch !

Modérateur: Amrith Zêta

welcome

Messagepar Guigui sur 04 Oct 2007 9:57

LOL bienvenu Angèle :)
T'inquiète Dod j'envois un MP d'accueil à chaque nouveau membre. Après s'ils n'ont pas envie de se présenter tant pis pour nous, mais c'est pas tant obligatoire que ça :)

Allez fin du HS et on recause de CALIFORNICATION :cop:
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

Messagepar Guigui sur 22 Oct 2007 21:37

M6 a acheté la série, sans doute pour une diffusion en 2008... Suffira d'être un peu patient :)
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

14/03/08

Messagepar Guigui sur 20 Fev 2008 8:21

Guigui a écrit:M6 a acheté la série, sans doute pour une diffusion en 2008... Suffira d'être un peu patient :)

Voilà on y est : la série sera diffusée dès le 14 MARS SUR M6 !!! :)
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

Messagepar Luder sur 24 Fev 2008 21:55

Quant à la TSR, ça commence demain soir, en deuxième partie de soirée :) Vivement :D
Avatar de l’utilisateur
Luder
Doublure des fesses d'Al Pacino
 
Messages: 517
Inscrit le: 01 Mar 2004 18:57
Localisation: Suisse

Messagepar Mad_Dog sur 25 Fev 2008 21:34

Ayé!

J'ai vu la saison 1.

La série est sympathique, mais absolument pas exceptionnel. On sent que Showtime à voulut racoler un peu à tout va sur le côté "borderline" (ouais des nichons, ouais des "fucks", ouais des plans culs, ouais de l'alcool et de la drogue.) Pourtant, les épisodes les plus réussis sont ceux sans les excès du personnage... le rapport d'Hank Moody avec son ex-femme, sa fille et son agent restent de loin les éléments les plus intéressants de la saison.

Rien de méchant, rien de bandant non plus, la saison 1 se laisse passer gentiment, avec un final bouclant tout le reste.... sauf la dernière scènes... 10 secondes totalement incohérentes qui détruise tout ce qui avait été construit sur la saison! Tout ça pour faire une sorte de "pseudo-happy-end!"

Ils ont intérêt à rectifier le tir en saison 2!
Avatar de l’utilisateur
Mad_Dog
Téléspectateur averti
 
Messages: 468
Inscrit le: 01 Avr 2007 23:17

Messagepar Guigui sur 12 Mar 2008 8:20

La série début ce vendredi 14 sur M6, en 3ème partie de soirée avec les 2 premiers épisodes :)
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

[M6] CALIFORNICATION : Season 1 : vu

Messagepar Guigui sur 16 Mar 2008 12:29

La série début ce vendredi 14 sur M6, en 3ème partie de soirée avec les 2 premiers épisodes...

ayé...

Bon, j'ai enfin vu la nouvelle série de DD, et le moins que l'on puisse dire c'est que je me range totalement du côté de Torrance : la série est facile, gratuite, fait de la provoc' pour faire de la provoc' (encore que ça doit pas provoquer beaucoup de monde à part ma grand mère) avant d'y insufler la moindre consistance aux scénarios et surtout aux dialogues... Sans déconner : la moitié des vannes je fais les mêmes à mes collègues (et je parle pas de ma chérie) de boulot le matin avec la tête dans l'cul (mais j'avoue que lorsque DD dis "dans mon cul" ça me fait marrer).

Damiano a écrit:Je commence tout de suite par vous dire que l'histoire est TRES TRES loin d'être originale (...)Vous en conviendrez que le schéma est extrêmement cliché, vu, revu et rerevu (et revu encore). N'est-ce d'ailleurs pas là le 1er sujet qui vient à l'esprit de tout écrivain/scénariste lorsqu'il décide d'écrire une histoire ?

En plus, rien de le concept de départ est effictivement tout sauf original. Et surtout il y a un truc qui me dérange vraiment : c'est Hank qui nique tout ce qui trouve avec une facilité surnaturelle. Ce type est à moitié une épave et sans chercher à faire quoi que ce soit (contrairement à un Christian Troy) il nique sans arrêt : on dirait une caricature de fantasme masculin. Du coup les situations mais aussi et surtout les personnages perdent énormément en crédibilité et en charisme...
Par exemple j'aurais carrément trouvé plus intéressant pour le concept du show et le perso que ce dernier soit un gros frustré qui en plus de perdre son art aurait aussi perdu son sex-appeal légendaire. Sans pour autant arrêter de se la péter comme il le fait en se raccrochant à une gloire passée...

Et puis ces scènes de cul gratuites sont sans intérêt et même pas drôles (je n'ai pas vu la fin du 2ème épisode ayant arrêté avant). Au moins dans Nip/Tuck les scènes sont vraiment sexys (sans voir le moindre téton) et souvent amusantes, mais surtout jamais gratuites car faisant partie intégrante des intrigues et sont parfois une bonne partie de leurs résolutions. A croire que les producteurs de CALIFORNICATION ne tablent que sur une chose pour attirer le chalant : les tétons !!! J'attendais bien plus que cela tout de même...

Ceci dit c'est dommage car le casting est bon, et les acteurs s'en sortent plutôt bien, surtout DD qui ne fait jamais penser à Mulder (rien que pour ça bravo). J'espère que pour la suite la série se consacrera à sa carrière professionnelle plutôt que sexuelle parce que bon...

Image

Désormais, j'ai donc 3 modèles dans la vie : Christian Troy, Hank Moody et Guigui-le-sexy ;)

Normal :) En tout cas que tu kiffes cette série ne m'étonnes pas de toi : elle est faite pour toi :)

La série devrait avoir une dizaine d'épisodes par saison (ouf ! HBO style !). J'espère que les scénaristes sauront varier les sujets et entretenir son côté écrivain crapuleux sans tomber dans les traditionnels clichés hollywoodiens. Car on ne voit pas encore comment la série va évoluer, tant de possibilités étant ouvertes !

J'espère que les prochains scénarios seront plus consistants que ceux des 2 premiers épisodes parce que sinon je vais vite décrocher... En tout cas, merci Damiano pour tes (p)reviews ;)

Pour finir je dirai comme Mad-dog : c'est quand même très moyen tout ça...
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

Re: [M6] CALIFORNICATION : Season 1 : vu

Messagepar Toomseuge sur 16 Mar 2008 14:54

Je pensais la même chose que toi Guigui après le visionnage du premier épisode, et peut-être aussi devant le 2ème, mais la série, sans être exceptionnelle effectivement, mérite mieux que cette première impression. Dans le dernier "Générique(s)", son créateur revient sur le côté pseudo "provoc'" et dit qu'il a surtout voulu se lâcher un peu et s'amuser, mais que le fond de l'histoire est une histoire d'amour et familiale. Le trio Hank, sa femme, et leur fille devient de plus en plus attachant au fur et à mesure. L'agent devient rapidement un personnage excellent également. Pour ma part, j'ai pris beaucoup de plaisir à mater cette petite série après les réticences initiales. L'humour de plus en plus présent au fil des épisodes doit aussi y être pour quelque chose.
"Champagne for my real friends, and real pain for my sham friends!"
Toomseuge
Nègre de BHL
 
Messages: 284
Inscrit le: 08 Mar 2004 17:04

Messagepar torrance sur 16 Mar 2008 15:41

Oui, moi aussi, j'ai davantage apprécié la série dès lors que je me suis attaché aux relations familiales et aux émotions. Le côté provoc, cul et consorts, n'est en fait qu'un écran de fumée. Parfois drôle, parfois lourd et inutile.
Mais sans être exceptionnelle, la série m'a fait passer un bon moment, et certains épisodes et certains pans ont été assez émouvants et dignes d'intérêt.
Avatar de l’utilisateur
torrance
Ecrivain psychopathe
Ecrivain psychopathe
 
Messages: 890
Inscrit le: 29 Fev 2004 18:34
Localisation: Overlook Hotel

Messagepar Gruicmaster sur 16 Mar 2008 16:11

Regarde la suite. Ne serais-ce que l'épisode 8 ou DD joue à la perfection.
Image
Avatar de l’utilisateur
Gruicmaster
Air Lord Valwin
 
Messages: 497
Inscrit le: 11 Aou 2004 8:56

vous avez gagné !

Messagepar Guigui sur 16 Mar 2008 17:24

Gruicmaster a écrit:Regarde la suite. Ne serais-ce que l'épisode 8 ou DD joue à la perfection.

Bon ok, je vais continuer à zieuter par-ci par-là... Mais ça pas dis que mauv' me suive sur ce coup :)
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

Re: [M6] CALIFORNICATION : Season 1 : vu

Messagepar Mad_Dog sur 17 Mar 2008 17:28

Guigui a écrit:Pour finir je dirai comme Mad-dog : c'est quand même très moyen tout ça...


Comme je l'ai dit, j'ai quand même continué à regarder par curiosité, et parce que lorsqu'une série fait que 10 épisodes, je m'oblige à au moins regarder la moitié.

Et petit à petit, ça devient sympathique, mais à cause :
1- De la famille de Duchovny.
2- De son agent un peu looser.
3- D'une intrigue sur une histoire de manuscrit où ENFIN on parle d'écrivains, de publications, etc... (mais ça ne viendra malheureusement qu'à la toute fin de la saison)
4- Et en lisant un article sur Fluctuat.net, je me suis aperçu que Hank Moody n'était pas un dragueur du tout. Au contraire, il passe son temps à se faire manipuler par les femmes, qui se jettent sur lui, le considérant comme un type d'une nuit, qu'on prend et qu'on jette!
Et lorsque je me suis mis à voir cet aspect là, ça à commencé à me faire sourire, car il passe de "gros dragueur" à "gros looser"!

C'est une bonne petite série, ça se regarde gentiment, mais ça n'est pas la série de l'année!
(surtout qu'à l'époque où elle a été diffusé, (l'été 2008) il y avait Mad Men saison1, Dexter saison 2, Flight Of The Conchords, John From Cincinatti, et Weeds saison 3, et que tout ça, c'était de la balle!!)
Avatar de l’utilisateur
Mad_Dog
Téléspectateur averti
 
Messages: 468
Inscrit le: 01 Avr 2007 23:17

Messagepar Amrith Zêta sur 17 Mar 2008 17:43

Mad Dog a écrit:John From Cincinatti [...] c'était de la balle !


C'était comme des glaçons dans du cognac.
Un boulet.
Amrith Zêta
Membre de la Seele
 
Messages: 1833
Inscrit le: 01 Mar 2004 13:46

Messagepar Mad_Dog sur 17 Mar 2008 18:42

Amrith Zêta a écrit:
Mad Dog a écrit:John From Cincinatti [...] c'était de la balle !


C'était comme des glaçons dans du cognac.
Un boulet.


Enfin, moi, j'ai apprécié JFC, c'est vrai que c'était minoritaire (aux vues des audiences sur HBO) c'était agréable, décalé et bizarre.

J'ai pas non plus des gouts universels!
Avatar de l’utilisateur
Mad_Dog
Téléspectateur averti
 
Messages: 468
Inscrit le: 01 Avr 2007 23:17

Messagepar Luder sur 17 Mar 2008 20:32

Comme Weeds... Vu ce que la saison 1 avait à offrir, je suis étonné d'entendre dire que la S3 était de la balle. J'avais décidé de pas regardé la S2, mais qui sait finalement...

Pour revenir à Californication, j'ai l'impression qu'on est tous plus ou moins passé par les mêmes étapes. Le premier épisode m'avait vraiment pas convaincu. Le deuxième déjà un peu plus. Mais après avoir vu les 6 premiers épisodes (7 et 8 ce soir :P ), je peux dire que c'est effectivement plaisant à voir.

Et puis comme Mad_Dog l'a dit, avec des saisons de 10 épisodes, le minimum syndical ça serait quand même de mater au moins la moitié :)
Avatar de l’utilisateur
Luder
Doublure des fesses d'Al Pacino
 
Messages: 517
Inscrit le: 01 Mar 2004 18:57
Localisation: Suisse

Messagepar Gruicmaster sur 17 Mar 2008 20:51

Ne continue pas Weeds ! La série a complètement jump the shark avec la saison 3. Continue Calif, les deux suivants sur ta liste sont bien plus regardable. J'irais même jusqu'à dire que tu seras touché par le 8 qui est mon préféré.
Image
Avatar de l’utilisateur
Gruicmaster
Air Lord Valwin
 
Messages: 497
Inscrit le: 11 Aou 2004 8:56

Messagepar Mad_Dog sur 17 Mar 2008 23:10

Gruicmaster a écrit:Ne continue pas Weeds ! La série a complètement jump the shark avec la saison 3.


Pas d'accord!! La saison 3 est peut-être l'une des moins bonne, sans doute à cause du grand nombre d'épisodes et un coup de mou au milieu, mais le début est excellent et la fin, chaotique à souhait, offre un dénouement qui est peut-être une excellente fin de série!

Ha, et la fin de la saison 1 de Californication est à chier!! Non, pas l'épisode final.... juste la dernière minute du dernier épisode! Un cas d'école du "comment montrer son incompétence en tant que scénariste et se chier dessus (grave)"
Avatar de l’utilisateur
Mad_Dog
Téléspectateur averti
 
Messages: 468
Inscrit le: 01 Avr 2007 23:17

Messagepar Gruicmaster sur 18 Mar 2008 0:03

Tout à fait d'accord pour la fin de Calif... mais pas du tout d'accord avec la saison 3 de Weeds qui nous a resservit que du réchauffé sans aucune nouvelles idées. Les personnages secondaires tombent petit à petit dans les méandres de l'oubli sans aucune explication valable.
Je te demanderais bien ce que cette saison a bien pu t'apporter de plus que les deux premières mais du coup il faudrait mieux poster dans le topic Weeds qui est toujours par ici : http://www.epidermiq.com/forums/viewtopic.php?t=1713
Image
Avatar de l’utilisateur
Gruicmaster
Air Lord Valwin
 
Messages: 497
Inscrit le: 11 Aou 2004 8:56

De passage

Messagepar tonnerre de brest sur 20 Mar 2008 4:40

J'ai découvert Californication après l'avoir attendu avec beaucoup d'impatience, dans sa sortie française à une heure vraiment indue, sur M6 donc.

Je partage l'enthousiasme de Damiano tout en attendant la suite pour voir si la série prendra plus de consistance (je n'ai lu que le début du topic pour me préserver des spoilers, sauf les derniers messages). Soyons circonspects.

Bien entendu le retour de Duchovny sous la lumière des projecteurs me comble de plaisir, et le voir endosser la responsabilité de ladite série et de son succès, puisqu'il est quasiment dans tous les plans, de même. J'ajouterai que je lui trouve un talent d'acteur plus varié que certains ne le disent, et Californication lui permet d'exprimer des attitudes, des compositions, qu'on ne lui connaissait pas trop, et qui l'extraient enfin de la "gangue Mulder" de laquelle il avait tant de mal à sortir. Ce qui n'empêche pas que Hank a malgré tout des relents de Fox, j'y reviendrai.

J'ai passé un très agréable moment devant ces deux premiers épisodes, dont le format court correspondent à la légèreté du propos. Le caractère ultra-cliché du postulat de départ, l'écrivain en panne d'inspiration, ses tentatives ratées de retrouver sa famille unie, qu'il oublie en baisant à tout va, en buvant, se droguant.... Une kyrielle de films ont déjà traité ce type de thème en 1 H. 30 sans avoir recours à une série entière.

Mais finalement le fait que la série assume totalement son sujet et son caractère non-révolutionnaire, ne cherchant pas à faire dans la surenchère spectaculaire (pour moi les scènes de cul n'ont rien de spectaculaire), lui donne un caractère touchant: derrière la débauche il y a surtout du sentimental, du "cheap" pour ceux qui n'aiment pas ça, et la force de ses deux premiers épisodes est d'apporter en si peu de temps une grande accroche aux personnages de Hank, de sa femme, de sa fille, et à pratiquement tous les personnages secondaires.

On me rétorquera que c'est parce qu'ils sont caricaturaux ? Je ne pense pas. Par exemple le coup de la fille qui branche Hank dans une librairie, couche avec lui de façon "musclée", et qui s'avère être la fille de celui qui va épouser son ex, voilà qui pose un personnage. Dans la première scène, impossible d'imaginer qu'elle a 16 ans. Son apparition dans la scène "clichée" de Hank-qui-va-au-repas-du-futur-mari-de-son-ex et qui se rend compte qu'il s'est fait baisé par la fille de ce dernier -dans tous les sens du terme- retourne le cliché en quelque chose d'assez pernicieux, graveleusement, humoristiqueme, et immoral. Dans ce petit coup de théâtre, il y a une façon de mener le télespectateur par le bout du nez assez talentueuse.

Et c'est vraiment un grand éclat de rire avec la scène d'anthologie décrite par Damiano je crois, avec le gerbi sur le tableau. Prendre une scientologue en levrette en lui disant que c'est de la "dianétique perverse", se prendre un coup de cul qui fait basculer en arrière, créant un gag de situation invraissenblable, un gag domino, qui se termine dans un Enooorme tellement poussé qu'on est dans du burlesque porno, c'est efficacement drôle.

Encore une fois, rien de révolutionnaire, mais simplement du bien vu, qui fait mouche, et qui rend le personnage touchant.

Car au fond, quoi de plus conformiste que l'histoire d'un type qui s'accroche à sa femme, qui ne peut cesser de l'aimer ? Le canevas est classique, mais c'est sur les lieux communs bien traités qu'on écrit parfois les histoires les plus intéressantes. C'est simple, ça va droit au but. Le type n'arrête pas de voir sa femme partout, en apparition, d'avoir des dialogues amoureux, et de se réveiller seul comme un con, dans une désespérance complète que l'aspect désabusé du personnage n'arrive pas à cacher (on ne fait d'ailleurs que le souligner).
A ce niveau, ses rapports avec sa fille sont très bien décrits, et écrits.

Alors les scènes de cul, assez peu excitantes il faut le dire, deviennent un post-coïtum, amour triste, pour reprendre le nom d'un film, qui définissent réellement la loose du héros.

Finalement, c'est le rapport direct à l'histoire, aux protagonistes, la transparence du sujet, qui donnent son insolence à la série. Le fil conducteur ? Le regard d'un intello new-yorkais sur L.A., son rapport fascination/répulsion à cette ville, et son journal intime, a priori, tel que ça se présente. Pas besoin d'autre chose. C'est une chronique de moeurs, et d'une certaine manière c'est peut-être plus enrichissant que des séries qui pêtent beaucoup plus haut que leur cul dans ces thématiques. On verra.

Moi je découvre, vous, vous avez déjà vu: peut-être que ça va devenir de la merde en barre ! :lol:

Mais franchement, pour conclure, vous n'avez jamais eu envie de pêter la gueule du connard qui fait exprès de laisser sonner son portable pendant une séance ciné, de parler à voix haute, montrant son profond mépris pour autrui ? Hank est sans doute un connard, mais il a sacrément raison, et il doit y avoir du fantasme de Hank chez pas mal de mecs.

Guigui a écrit:

Et surtout il y a un truc qui me dérange vraiment : c'est Hank qui nique tout ce qui trouve avec une facilité surnaturelle.


Moi aussi ça m'a frappé. Mais sans vraiment me déranger. Je trouve que Duchovny interprète très bien le type qui a tatoué sur le front: "n'est plus bon qu'à niquer".

Et puis Mad-dog et fluctuat ;) te répondent assez justement:

Et en lisant un article sur Fluctuat.net, je me suis aperçu que Hank Moody n'était pas un dragueur du tout. Au contraire, il passe son temps à se faire manipuler par les femmes, qui se jettent sur lui, le considérant comme un type d'une nuit, qu'on prend et qu'on jette!


Ca me parait assez évident avec la fille de 16 ans. Hank pense qu'il a charmé une fille, mais quand ils baisent elle lui met des pêches dans la gueule. Si ça c'est pas être réduit d'entrée de jeu à un état "d'homme-objet"... Toujours dans le rapport de cette scène "librairie de chambre" avec la scène "diner chez l'ex", on voit Hank en bien facheuse posture, entre la fille qui touche la couille droite et la scientologue qui lui tâte la couille gauche. Aussi déshinibé soit-il, il se retrouve dans une merde pas possible qui en fait l'antipode du séducteur, et il en mène pas large.

Guigui a écrit:

A croire que les producteurs de CALIFORNICATION ne tablent que sur une chose pour attirer le chalant : les tétons !!! J'attendais bien plus que cela tout de même...


Moi j'attendais que ça au contraire ! Pour une fois que dans une série ou un film américain on voit des nibards pendant le sexe !
Parce que depuis dix ans aux U.S.A., dans les oeuvres audiovisuelles, tout le monde baise en caleçon, en culotte, et avec soutien-gorge.
"La vie Rêvée Des Anges", film français avec une scène d'amour plus qu'explicite, avait été classé film porno, n'oublions pas.
Franchement, quand je vois une scène de Q dans un film américain où les protagonistes sont en sous-vêtement, non seulement ça me décrédibilise toute la scène ( imaginez-vous baiser ainsi...), mais ça m'enerve.

Parce qu'aux states on peut flinguer, mitrailler, torturer à tout va, sans avoir de problème de censure.
Mais montrer un têton ou un poil, ça non ! Et ça a gagné la France ces conneries.

Des nibards libérés, enfin ! ;)
L'agent Squeulit pensait qu'il s'agissait en fait d'une pierre de forme triangulaire
Avatar de l’utilisateur
tonnerre de brest
Barbu Alcoolique
 
Messages: 711
Inscrit le: 04 Jui 2004 0:40
Localisation: Soit Mille sabord, résident du Sirius, actuellement amarré quai de Saône

Re: De passage

Messagepar Guigui sur 20 Mar 2008 8:08

Comment ça fait trop plaisir de te relire mon cher Tonnerre :)
tonnerre de brest a écrit:Moi j'attendais que ça au contraire ! Pour une fois que dans une série ou un film américain on voit des nibards pendant le sexe !
Parce que depuis dix ans aux U.S.A., dans les oeuvres audiovisuelles, tout le monde baise en caleçon, en culotte, et avec soutien-gorge...

C'est faux rien que pour Sex & The City :)

C'est bon je me scoperai les épisodes suivants pour me les mater : vous m'avez convaincu tous ;)
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

Re: De passage

Messagepar Mad_Dog sur 20 Mar 2008 22:13

Guigui a écrit:
tonnerre de brest a écrit:Moi j'attendais que ça au contraire ! Pour une fois que dans une série ou un film américain on voit des nibards pendant le sexe !
Parce que depuis dix ans aux U.S.A., dans les oeuvres audiovisuelles, tout le monde baise en caleçon, en culotte, et avec soutien-gorge...

C'est faux rien que pour Sex & The City :)


Ca se fait depuis Dream On sur HBO!!
Avatar de l’utilisateur
Mad_Dog
Téléspectateur averti
 
Messages: 468
Inscrit le: 01 Avr 2007 23:17

Re: De passage

Messagepar Guigui sur 20 Mar 2008 22:27

Mad_Dog a écrit:Ca se fait depuis Dream On sur HBO!!

DREAM ON est fini depuis plus longtemps que 10 ans, mais oui c'est aussi un autre bon exemple et il y en a d'autres :)
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

Re: De passage

Messagepar Mad_Dog sur 21 Mar 2008 21:12

Guigui a écrit:
Mad_Dog a écrit:Ca se fait depuis Dream On sur HBO!!

DREAM ON est fini depuis plus longtemps que 10 ans, mais oui c'est aussi un autre bon exemple et il y en a d'autres :)


Sans oublier Oz, regardé par les mâles hétéros parce que "putain, c'est violent!!" et les femmes et les mâles homos parce que "on voit la zigounette des prisonniers!!"
Avatar de l’utilisateur
Mad_Dog
Téléspectateur averti
 
Messages: 468
Inscrit le: 01 Avr 2007 23:17

Messagepar Gruicmaster sur 21 Mar 2008 23:12

Et The Sopranos. Sex and the city n'a rien inventé.
Image
Avatar de l’utilisateur
Gruicmaster
Air Lord Valwin
 
Messages: 497
Inscrit le: 11 Aou 2004 8:56

Messagepar torrance sur 21 Mar 2008 23:27

Toutes les séries HBO contiennent de la nudité, de DREAM ON à CARNIVALE, en passant par OZ, LES SOPRANOS, SIX FEET UNDER, TELL ME YOU LOVE ME (et comment !!), SEX AND THE CITY etc... C'est le propre du câble.

Là-dessus Showtime semble vouloir faire croire qu'elle est la p'tite rebelle. Alors qu'elle ne fait que refaire ce qui se fait depuis quinze ans sur HBO.

Ce qui me gêne un peu dans les séries Showtime (et c'est le cas dans CALIFORNICATION), c'est que cette prétendue irrévérence, ce côté "no limit", très outrancier, ne semble que servir une certaine hype, ou du moins une certaine "pose".
Comme si Showtime disait "venez voir nos séries, vous aurez du cul, des injures et des blagues anti-américaines".
HBO, elle, n'a jamais communiqué là-dessus, car ses séries n'ont pas besoin de ça. Sans cul, sans injures, sans ce côté rebelle, les séries HBO seraient toujours mille fois plus profondes et intenses que 99% des autres séries.
Quand on voit du cul sur HBO, ça sonne vrai, et surtout, c'est compris dans des scénars et des histoires qui le justifient pleinement. Sur Showtime, je me demande parfois si on voit un téton parce que ça veut dire quelque chose ou juste pour se la péter rebelle. Et j'avoue que ça me dérange quelque peu.

Il n'empêche que Californication reste très agréable à regarder, mais honnêtement, on mettrait un autre acteur que DD dans la série, elle perdrait une immense partie de son intérêt.
C'est bel et bien sa performance, l'humanité qu'il y apporte qui rendent cette série intéressante.
Les liens qu'il tisse à l'écran avec l'actrice qui joue sa fille sont palpables, il illumine littéralement tout dans cette série, et tire le tout vers le haut. Avec un acteur moins classieux, intelligent, talentueux, et humble que DD, ce serait une toute autre histoire.
Avatar de l’utilisateur
torrance
Ecrivain psychopathe
Ecrivain psychopathe
 
Messages: 890
Inscrit le: 29 Fev 2004 18:34
Localisation: Overlook Hotel

PrécédentSuivant

Retourner vers Séries Q'ultes

Qui est làààà ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités

cron