Les auteurs russes

Qui a peur d'Edgar Poe ?

Modérateur: Amrith Zêta

Les auteurs russes

Messagepar mauvaises-opinions sur 26 Oct 2006 12:51

Image

LA BIOGRAPHIE

Lev Nikolaévitch dit Léon Tolstoï passe son enfance avec ses frères et soeurs en pleine campagne russe. A l'âge de quinze ans, il lit Voltaire et Rousseau dont les idées le marquent définitivement, mais il arrête ses études pour s'engager dans l'armée. Des combats qu'il a vécus, il tira des récits. Ses premiers écrits publiés relèvent de l'auto-analyse et dévoilent l'obsession de Tosltoï pour le Bien et la responsabilité de chacun. Tourmenté, il préfère mener une vie de paysan austère que de jouir des mondanités que son succès lui offre. A quatre vingt deux ans, en proie à une crise terrible, il s'enfuit et, tombe malade dans le train, meurt dans la gare d'Astapovo. On lui doit deux chefs-d'oeuvre de la littérature russe, 'Anna Karénine' et 'La guerre et la paix'.

Son œuvre :

Romancier, Nouvelliste, Auteur de théâtre, auteur d’essais tels que "Qu’est ce que l’Art", "Critique de la théologie dogmatique" … "Anna Karine" et "Guerre et paix" étant ses romans qui ont connu le plus grand succès :

Personnellement, je n’ai lu que trois de ses romans :

"Guerre et Paix" : l’histoire de la Russie à l’époque des guerres napoléoniennes. Réflexion sur cette époque et développement d’une théorie fataliste : le libre arbitre n’aurait que très peu d’importance et le déterminisme primordial.

"La Socrate à Kreutzer" : dans un wagon de chemin de fer, un homme parle d’un amour maladif : une jalousie extrême qui se répète pour aboutir lentement au geste irréparable qu’est l’homicide, roman développant la difficulté que les hommes ont à s’aimer et à vivre ensemble.

"Les Cosaques" : récit du service militaire d’un jeune aristocrate russe qui part servir son pays, défendant ses frontières menacées par des guerriers tchétchènes. Il découvre dans cette région des plaisirs simples et plus « sains » d’une vie qu’il ne connaissait pas; malheureusement une femme vient troubler cette nouvelle quiétude : amour impossible car elle est promise à un autre. Une histoire d’amour triangulaire et un sujet récurrent dans son œuvre : une critique du comportement de la vie métropolitaine .


Grand critique de l’orthodoxie, cela l’emmènera à concevoir un christianisme détaché du matérialisme et non violent; inspirant Gandhi, Martin Luther King, Nelson Mandela et beaucoup d’autres. Cela fait près d'un siècle que Tolstoï est mort, pourtant les sujets développés dans ses oeuvres sont toujours d'actualités ...
"Catch you with my death bag. You make think I've gone insane ... but I promise, I will kill again." Bob
Avatar de l’utilisateur
mauvaises-opinions
Psy d'Adrian Monk
Psy d'Adrian Monk
 
Messages: 410
Inscrit le: 25 Aou 2006 0:27
Localisation: Nancy

Retourner vers Le coin des BouQuins

Qui est làààà ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron