Livres que vous avez envie de conseiller à d'autres

Qui a peur d'Edgar Poe ?

Modérateur: Amrith Zêta

Messagepar LeMartien' sur 08 Mar 2004 0:00

Je cherche "Les chevaliers de la table ronde", alors est ce qu'il existe des éditions récentes ? Ou la vraie histoire originale ? Ou autre ??

(o: LeMartien :o)
LeMartien'
 

Messagepar moon' sur 08 Mar 2004 0:01

LeMartien' a écrit:Je cherche "Les chevaliers de la table ronde", alors est ce qu'il existe des éditions récentes ? Ou la vraie histoire originale ? Ou autre ??

Je dirai que Chrétien de Troyes peut être la solution à ton problème :p

membre de l'association protectrice des sirenes :p
moon'
 

Messagepar retro' sur 08 Mar 2004 0:03

Pour LeM;
Tu auras ce que tu cherches auprès de Chrétiens de Troyes, sinon il existe plein d'études/romans/dérivés etc. sur le thème.
Dans les romans qui reprennent le thème tu as ceux de Marion Zimmer Bradley qui sont très bien documentés historiquement parlant, ils reviennent à un mythe plus ancien.
Et si tu veux te faire plaisir en restant dans le thème d'Arthur, je te conseille fortement "L'Enchanteur" de Barjavel... que du bonheur.

Retro...documentaliste a-peu-prèhistorique

Mon empire pour un autre "LE SHERIF AVAIT LES DENTS LONGUES"
retro'
 

Messagepar Pipo' sur 08 Mar 2004 0:05

Bonsoir.
Moi je vous conseille fortement le "Voyage au bout de la nuit" de Céline. C'est que du bonheur: cynique, condescendant, méprisant, méchant, détestable et malsain...un chef d'oeuvre à mon avis! :)
[quote]Barjavel : La nuit des temps, Une rose au paradis qui sont excellents[quote]
J'ajoute "Ravage", toujours de Barjavel: un roman de 250 pages qui relate une catastrophe mystérieuse: la disparition de l'électricité en 2052. Et c'est parti pour une fin du monde apocalyptique dans les règles de l'art, avec destruction de l'humanité, avillissement, barbarie et décadence de ses survivants qui s'écharpent à l'arme blanche pour survivre dans cette nouvelle ère, sans oublier une efficace épidémie de choléra...Barjavel relève magistralement le tout d'une bonne dose d'humour noir: un régal, à mon avis encore mieux que "la nuit des temps". Celui-ci,plus j'y réfléchis, plus il me fait penser à une transposition de "Roméo et Juliette" dans le genre fantastique.
Je poursuis avec "Fahrenheit 451" et son pompier renégat de Ray Bradburry, le génial "Je suis une légende" de Matheson (déja cité dans ce topic mais il le mérite :) ).
Je termine avec un dernier coup de coeur: Philip K Dick et son "Maitre du haut chateau". L'histoire en quelques mots: 1947, la seconde guerre mondiale s'achève sur la défaite des alliés. Les forces de l'Axe se partagent entre autres parties du monde, les USA, la partie ouest étant occupée par les japonais, la zone est par les allemands. Cependant un homme, dans un mystérieux chateau, aurait écrit un livre relatant la victoire des alliés en 1945...
A lire bien évidemment ! :)

Ciao ciao
Pipo
Pipo'
 

Messagepar Mad sur 08 Mar 2004 0:22

Lulle' a écrit:Dans le policier flippant, en plus classique : "La chambre des curiosités", de D Preston et L Child.

Je l'ai lu ! Et il y a énormément de clins d'oeil à Edgar Poe dedans ! J'étais toute contente. J'en avais entendu parler dans une émission de télé... :boing:
Avatar de l’utilisateur
Mad
Jamais pris au radar
 
Messages: 3252
Inscrit le: 29 Fev 2004 15:35
Localisation: Bensalem

Messagepar pippinvert sur 08 Mar 2004 21:44

Dans le genre roman d'aventures, je ne saurais trop vous conseiller L'Abyssin et Sauver Ispahan de Jean-christophe Rufin.

Suivez les périgrinations de Jean-baptiste Poncet à travers L'Afrique pour aller chercher auprès du Roi d'Abyssinie une ambassade pour Louis XIV. Bien sur, rien ne va se passer comme prévu. Le style est flamboyant, limpide. Des livres à conseiller aux réfractaires de la littérature française, aux passionnés de voyages et aux avides d'aventures et d'horizons lointains.

Bonne lecture.
Avatar de l’utilisateur
pippinvert
lecteur de Closer
 
Messages: 76
Inscrit le: 29 Fev 2004 19:47
Localisation: Paris

Messagepar xfabien sur 10 Mar 2004 0:37

Je vais bientôt commencer "American Tabloïd" de James Ellroy, 1er volet de la trilogie Underworld USA. La suite, "American Death Trip", est sorti en 2001.En voici la critique par le journal "Le monde":

Machine diabolique
Dans le deuxième volet de son histoire de l'Amérique, James Ellroy passe au crible les années 1960.
AMERICAN DEATH TRIP (The Cold Six Thousand) de James Ellroy. Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Jean-Paul Gratias, RivagesThriller, 864 p., 150 F (22,86 EURO).

Contrairemen t à l'usage, ce qui fait l'intérêt de ce thriller politico-historique ce n'est pas le suspense sur le sort ou l'identité des victimes.

Elles sont bien connues puisqu'il s'agit de Martin Luther King, de John Kennedy et de son frère Robert. Toutes les autres, et elles sont nombreuses, sont en quelque sorte des victimes que l'on pourrait qualifier de collatérales : témoins gênants, hommes de main ayant trop servi, cobayes en tous genres.

Dans le deuxième tome de sa trilogie Underwold USA, James Ellroy passe au crible les années 1960 depuis l'assassinat de J. F. Kennedy à Dallas le 22 novembre 1963 jusqu'à celui du sénateur Robert Kennedy en pleine campagne présidentielle le 4 juin 1968. L'histoire est bien connue, ou du moins ses contours extérieurs, et la suite également : l'arrivée au pouvoir de Richard Nixon. Ce qui prête toujours à polémique, ce sont les manœuvres en coulisse. James Ellroy s'applique à démonter tous les rouages de cette machine infernale, analysant le rôle de la Mafia, du Ku Klux Klan et de divers lobbies représentants du crime organisé. Cette plongée dans l'envers de l'histoire américaine se donne les allures d'une reconstitution historique minutieuse : le récit proprement dit est truffé de documents : comptes rendus d'écoutes téléphoniques, rapports du FBI, des parrains de la Mafia etc.

D'un côté le film des événements défile en accéléré "Ward ôta cinq balles de son barillet. Il se mit à genoux. Jack vit le revolver. Jack vit la balle restante. Ward remit le barillet en place. Ward le fit tourner. Ward visa la tête de Jack." De l'autre les documents joints fournissent la clef de l'histoire, détaillent les combines destinées à éliminer les témoins qui pourraient contredire la thèse officielle du tireur isolé Lee Harvey Oswald. Les hommes politiques apparaissent comme de simples marionnettes sous la coupe des divers syndicats du crime, ce qui est parfaitement convaincant. Les nécessités de la fiction romanesque donnent au projet d'Ellroy un relief saisissant tout en lui imposant certaines limites.

C'est le cas de l'invention d'une sorte de grand témoin, le policier Wayne Tedrow, qui sert de fil conducteur à cette visite guidée des enfers. Wayne s'est trouvé en mission à Dallas en novembre 1963 sans savoir que c'est son père Wayne Senior qui l'y a fait envoyer pour qu'il soit mêlé à l'attentat contre le président. On retrouve Wayne junior impliqué dans tous les complots. Au point qu'on finit par avoir l'impression que tous les bouleversements de l'histoire des Etats-Unis ne sont que la résultante d'une histoire de famille un peu compliquée. Que l'assassinat des Kennedy, celui de Martin Luther King, et même la guerre du Vietnam ont été décidés, planifiés et exploités dans l'ombre par une poignée de vieux requins, Howard Hughes, le milliardaire excentrique, Edgar J. Hoover, le redoutable patron du FBI, quelques parrains de la Mafia, furieux de ne plus disposer de Cuba pour y développer leurs casinos, et Wayne Senior, le patriarche tyrannique.

C'est un peu comme si après avoir évacué le douloureux passé de sa mère dans ses romans policiers, James Ellroy s'attaquait à l'histoire des Etats-Unis avec l'envie œdipienne de régler le sort du père. C'est un point de vue qui limite la portée de son propos, c'est aussi ce qui lui donne sa rage et son efficacité.

Gérard Meudal

• ARTICLE PARU DANS L'EDITION DU 13.04.01


Je ne peux que vous conseillez ces 2 livres d'autant que le dernier, "American Madness", est prévu normalement pour cette année.

Enfin vous pouvez visiter un site très complet sur l'auteur et son oeuvre :http://www.edark.org/ellroy/french/index.html


Fab the White

The Board is set,
the pieces are moving,
we come to it at last...
the great battle of our time.

Edité par - xfabien le 02/02/2003 19:36:13
xfabien
 

Messagepar underhilldaisy' sur 10 Mar 2004 0:41

Moi c'est tout vu, c'est chez les heureux du monde d'edith wharton (voir le topic qui lui est consacré), c'est une des plus belles histoires d'amour jamais écrites je trouve.

***bien des personnes en vie méritent la mort, et bien des morts méritent la vie.pouvez-vous la leur rendre?***GANDALF
underhilldaisy'
 

Messagepar Minnie sur 10 Mar 2004 0:44

Xfabien, THE fan de James Ellroy . Pour dire que je me suis fais offrir à Noël les 4 tomes de James Ellroy sur Los Angeles conseillé par (devinez qui ?.....) oui ..... xfabien .

Sinon, je vous conseille le livre de torrance. (mais j'arrête là sinon, on m'accuse de cirage de pompes )

Marie
L'imaginaire, bien plus que l'idéologie, sera toujours, pour une âme libre, le meilleur fond où ancrer tranquillement son insoumission (Francis Lacassan)
Minnie
 

Messagepar Beyond Reality sur 10 Mar 2004 0:44

La croisade de l'idiot est un recueil de sept nouvelles de science-fiction de Clifford D. SIMAK disponible au format poche chez Denoël. Si vous aimez Isaac Asimov, Theodore Sturgeon, ou encore Fredric Brown, alors vous adorerez ce livre. De la SF humaniste du meilleur cru...

"L'absence de preuve n'est pas la preuve de l'absence"
Beyond Reality
 

Messagepar little alien sur 10 Mar 2004 0:45

Ca tombe bien, je voulais sortir un topic sur les bouquins à conseiller, en fait, sur les bouquins de SF, car, étant fan d''XF, je peux supposer qu''on aime à peu près tous le SF.

donc, en ce moment, je suis en train de me relire l''excellent tryptique "Fondation", "Fondation et Empire" et "Seconde Fondation" (il en existe un quatrième qui fut écrit bien plus tard, qui s''appelle "Fondation Foudroyée") du non moins excellent Isaac Azimov : THE génie de la littérature SF!
et je le conseille donc à ceux qui aiment le SF, et même je conseillerais plus largement de lire tous les bouquins d''Azimov, et pis aussi de Van Vogt!

la suite bordel, la suite
little alien
 

Messagepar Beyond Reality sur 10 Mar 2004 0:46

Voici quelques textes de SF très susceptibles d'intéresser des X-philes :

Les Fils des ténèbres (1992) de Dan SIMMONS, où le fantastique contemporain repousse loin les limites de l'imagination et de l'horreur, sur fond d'enquête policière et de sciences médicales.

L'horreur dans le musée et L'horreur dans le cimetière de Howard Philips LOVECRAFT, deux recueils de nouvelles fantastiques indémodables qui couvrent à peu près les années 20 et 30.

Le voile de l'espace (1994) suivi de Béantes portes du ciel (1997) de Robert REED, qui racontent comment et pourquoi "ils" sont parmi nous depuis la nuit des temps et comment cette révélation va littéralement transformer la vie de Cornell Novak, le personnage principal qui traque les ovnis depuis qu'ils ont enlevé sa mère. [je trouve le second volume moins bon que le premier]

Au carrefour des étoiles (1963) de Clifford D. SIMAK, qui dévoile la vie secrète d'un humain trop anodin en apparences.

"L'absence de preuve n'est pas la preuve de l'absence"

Edité par - beyond reality le 30/09/2003 19:46:01
Beyond Reality
 

Messagepar Beyond Reality sur 10 Mar 2004 0:47

L'homme qui parlait aux dauphins (2003) de Eric Demay : n'importe quelle page de texte de ce livre sur les dauphins vous convaincra de le lire en entier, et ce faisant, vous serez surpris(es) d'avoir parcouru toutes les pages d'une seule traite...

Encore quelques livres de SF à ne pas manquer :

L'étoile et le fouet suivi de Dosadi de Frank HERBERT

Le cycle de la Culture (L'homme des jeux, L'usage des armes, Une forme de guerre, Excession, Le sens du vent...) de Iain M. Banks

Les monades urbaines de Robert SILVERBERG

"L'absence de preuve n'est pas la preuve de l'absence"
Beyond Reality
 

Messagepar Invité sur 13 Mar 2004 10:19

dans la catégorie des bouquins à réhabiliter pour les générations futures, je crois qu'il y a un de ces nombreux livres qui ont eu a subir l'affront d'être intégrés aux listes des textes de l'éducation nationale, j'ai nommé Choderlos de Laclos et ses liaisons dangereuses...

...outre le fait que toute personne prénommée Choderlos me semble digne d'entrer au panthéon ou tout autre monument à la gloire des hommes illustres, ce livre est tout simplement à pleurer d'intelligence, de style, de brio pervers...

...pour tous ceux qui n'auraient pas eu le bonheur de le lire en classe de première (et plus encore pour tous ceux à qui on l'a imposé et qui l'auraient vomi de dégoût), les liaisons dangereuses sont 175 lettres échangées entre de joyeux aristocrates du XVIIIeme siècle, avec d'un côté les pigeons et de l'autre les manipulateurs, les rôles changeant selon les circonstances...et dieu sait qu'ils sont tous superbes ces personnages...ce bon choderlos a inventé la psychanalyse...
...j'ajoute pour tous les gens qui souhaitent lier l'utile à l'agréable dans leurs lectures et qu'ils ont soit quelqu'un à séduire, soit quelqu'un à quitter, (voire les deux en même temps), et veulent éviter de le faire d'une façon terne, ils trouveront dans ce chef d'oeuvre des dizaines de lettres-types toutes plus perverses les unes que les autres, chaque ligne est une perle...tout ce livre est un vaste complot fait de mechanceté, de jalousies, de drames...je vous assure que j'en ai copié des paragraphes entiers dans mes correspondances, vous ne pourrez plus vous empêcher de vous sentir investi d'un sens supérieur du machiavélisme...
...encore une fois, pour écrire ce message, j'ai sorti le livre de la bibliothèque, et je n'ai pas pu faire autrement qu'en lire 20 pages...je vous en retranscrirais volontiers un extrait si seulement toutes les 20 pages n'étaient pas excellents....
(bon, il faut que je lâche ce livre)
Diantre, cet auteur est diabolique...


Passons au reste, là, la choix est dur...bon, on a le droit à plusieurs choix j'espère...

Disons "American Psycho" de Bret Easton Ellis, bon, de la même façon que Laclos a été mis en pièce par l'Education Nationale, Ellis a été habilement détruit par le cinema...donc, ceux qui n'ont vu que le film et n'ont pas aimé doivent lire le livre, c'est 20 fois mieux, ne serait-ce que parce que le livre est terriblement plus horrible et glauquissime (depuis, je ne vois plus les rongeurs avec les mêmes yeux), nettement plus psychologique, et nettement plus intelligent (ne serait-ce que parce que l'auteur, lui, n'essaye pas d'atteindre des victimes innocentes en leur jetant des tronçonneuses depuis le 35eme étage.....lui, il les atteint avec une perceuse à bout portant, et ça, c'est la version soft)...nettement mieux donc...
Pour les non-initiés, imaginez Jean Marie Messier (enfin, en beau) qui se met à trucider des braves gens juste pour faire mal...et vous avez American Psycho...d'autant que c'est efficace comme style d'écriture ce qui ne gâche rien...et c'est même drôle parfois...


Continuons la liste, "Comment je suis devenu stupide" par...euh, je ne sais plus...ah si, Martin Page....donc, pas, je crois que c'est marqué dessus....vous prenez pleinement conscience que les gens intelligents sont souvent malheureux, vous saisissez que l'expression "imbecile heureux" n'est pas fortuite...alors vous décidez de prendre votre vie en mains et de devenir con...oui, c'est un peu brutal comme résumé, mais c'est ça l'idée...ça ne mange pas de pain mais c'est tres drôle

ensuite, qu'est-ce qui me vient à l'esprit...peu de choses...ahh si...enfin, bon, y a Orwell, mais lui, j'en ai déjà fait des tonnes sur l'autre forum, on ne va pas épiloguer...



Ah ben, sinon, bien sûr, il y a Lovecraft...
...à propos de Lovecraft, j'ai récemment demandé à certains de mes chers collègues étudiants s'ils aimaient Lovecaft, et sur les 3 sondés, aucun ne connaissait...bon, bien sûr, ces braves gens font semblant de lire Lipovetsky dans le texte, alors ça doit leur paraître bien bas comme occupation...j'ai cru noter que je n'étais pas le seul à savoir qui c'était puisque vous y avez fait allusion, cependant, je me demande si c'est connu ou pas...
...quoiqu'il en soit, pour Lovecraft, biensûr, c'est large comme auteur, d'autant que globalement, toutes les nouvelles se ressemblent (enfin, la trame est toujours la même), mais j'ai quand même lu les oeuvres complètes presque d'une traite (pour éviter d'avoir peur en y repensant),
alors laquelle conseiller...ah ben si, oui, bien sur, "le témoignage de Randolph Carter", j'ai eu une peur tout à fait irrationnelle après la lecture de cette nouvelle, il était très tard, j'étais tres tres fatigué, je voulais finir le livre, il ne restait plus que celle-là, je l'ai donc lue à moitié endormi, or, cette hisoire-ci se joue complètement sur la dernière page...je ne vous raconte pas la fin, mais le fait est que je n'ai pas pu fermer la lumière pour dormir cette nuit là, d'ailleurs, je ne l'ai jamais relue cette histoire, pour ne pas gâcher la plaisir...alors rien que pour cette histoire là, il faut acheter les oeuvres complètes (et ne me dites pas que vous n'avez pas eu peur, c'est juste que vous n'étiez pas dans les bonnes conditions...)...



Bon, il faut que j'arrête, sinon, je ne vais pas m'arrêter...ah ben, si, Jules Verne, "les millions de la Begum", c'est naïf au possible et pas connu, mais je l'avais trouvé passionant, d'un autre côté, c'est sur la cité idéale, mon sujet de mémoire, donc, il n'est pas totalement illogique que j'ai aimé ce livre (à déconseiller à tout individu présentant une ascendance allemande, toutefois)...


Nom de moi, il faut que j'y aille...

par Moi-même, maître du monde en devenir.....
Invité
 

Messagepar Lightbringer sur 13 Mar 2004 10:29

^
II
MOI
tant que j'y pense, le message précédent, c'est moi qui l'ai écrit, mon cerveau n'est juste pas apte à écrire et à s'identifier en même temps...

...donc, celui qui j'avais oublié et que je viens de finir, c'est "Globalia" de Ruffin...bon, il n'est pas utile d'en faire la pub vu qu'il a déjà eu outrageusement le droit à des tas de plateaux télé, cependant, c'est assez justifié...

...si vous n'avez pas la télé (déjà, vous avez de la chance), l'idée, c'est notre beau monde dans quelques années...toute notre civilisation occidentale vit sous des bulles de verres entourant les villes de la démocratie globale, pour protéger tous ses heureux ressortissants contre les méchants terroristes qui veulent lutter contre nos gentilles valeurs de liberté et fraternité.....si certains trouvent qu'il n'est peut-être pas si loin ce monde, ils n'ont pas tort...de plus, c'est toujours en rapport avec mon mémoire...

...enfin, voilà qui est dit....


Par Lightbringer, ou autre chose du même genre, toujours tyran en devenir....

préparez vous à l'avènement de mon ère...
Lightbringer
 

Messagepar pippinvert sur 13 Mar 2004 12:59

donc, celui qui j'avais oublié et que je viens de finir, c'est "Globalia" de Ruffin...bon, il n'est pas utile d'en faire la pub vu qu'il a déjà eu outrageusement le droit à des tas de plateaux télé, cependant, c'est assez justifié...

Celui-ci je m'y met après "Rouge Brésil" du même auteur et qques autres livres insignifiants (harry potter 4 et 5... :wink: ).
J'ai posté plus haut un conseil de lecture pour "L'Abyssin" et "Sauvez Ispahan". As-tu lu ces livres et si oui, qu'en as-tu pensé.

A propos de Lovecraft, j'ai relu récemment "le mythe de Cthulhu" paru en poche et j'ai été un peu déçu. J'ai pas vibré autant qu'à la première lecture. Faudrait que je me refasse l'oeuvre dans son ensemble (notamment les nouvelles de "la couleur tombée de ciel" :shock: ), pour vraiment me rendre compte si ma période Lovecraft est passée.
Avatar de l’utilisateur
pippinvert
lecteur de Closer
 
Messages: 76
Inscrit le: 29 Fev 2004 19:47
Localisation: Paris

Messagepar Mad sur 13 Mar 2004 13:20

pippinvert a écrit:A propos de Lovecraft, j'ai relu récemment "le mythe de Cthulhu" paru en poche et j'ai été un peu déçu. J'ai pas vibré autant qu'à la première lecture. Faudrait que je me refasse l'oeuvre dans son ensemble (notamment les nouvelles de "la couleur tombée de ciel" :shock: ), pour vraiment me rendre compte si ma période Lovecraft est passée.

La 1ère fois que j'ai lu du Lovecraft "Je suis d'ailleurs" je crois... j'ai aussi été déçu par rapport à ce que je pensais... Même si l'ambiance de ses histoire est bonne, je trouve que c'est la strusture des textes et le suspense qui pêchent un peu, peut-être trop prévisible pour nous... ce qui n'était sûrement pas le cas à l'époque... Disons que ça vieillit mal parce que maintenant on est comme "spoilé" par d'autres oeuvres cinématographiques ou télévisuelles du même genre. :?
Avatar de l’utilisateur
Mad
Jamais pris au radar
 
Messages: 3252
Inscrit le: 29 Fev 2004 15:35
Localisation: Bensalem

Messagepar Lightbringer sur 14 Mar 2004 3:38

Pour ce qui est de Ruffin, je n'ai lu que Globalia, et le seul reproche que je peux lui faire, c'est qu'il m'a totalement volé la trame de mon roman d'anticipation, mais comme je ne suis pas chien, je lui pardonne...
à ce propos, je suis sûr qu'il est fan d'X-files, ce brave petit, parcequ'il nous a vaguement plagié le CSM dans un de ses personnages, et Baïkal, le héros a des resonnances tres Mulderiennes (d'un autre côté, Mulder est LE héros universel [si, si], je suis sûr que Nietzsche a pensé à Mulder pour écrire Zara...quoi il n'existait pas encore...).


Maintenant, Lovecraft, je crois qu'il trouve son interet dans la quantité plus que dans l'interet individuel de chaque histoire...
Evidemment, on peut aisément lui reprocher le postulat de départ de quasiment chaque nouvelle, un rien naïf, sur le thème : un citadin distingué hérite de la maison d'un vieil ancêtre dans la campagne profonde près d'Arkham, il découvre qu'il fait partie d'une famille de déjantés, que la malédiction est implacable, tout le monde le déteste. Il découvre un livre bizarre dans la bibliothèque. Il y a du bruit à la cave. Il se demande bien ce que ça peut être. Et en moins de trois jours, c'est plié, il est rattrapé par la malédiction, le voila devenu serviteur de Cthulhu...
Bon, bien sur, là, c'est un rien résumé de façon méchante, cependant, on ne s'en rend compte qu'apres des tas d'histoires, c'est du vrai Balzac, ou Tolkien pour faire plus "in", un vrai roman global, avec des tas de personnages qui partent, reviennent, meurent, en tuent d'autres dans chaque histoire...
On finit même par s'y perdre vu qu'ils ont globalement tous des prénoms imbuvables.
Maintenant, pour ce qui est de l'interet des histoires, je suis assez partagé, dans la mesure où il y a d'un côté les arguments que je viens de développer qui ne sont pas en sa faveur, et puis il y a de l'autre le drame existenciel que j'ai vécu en lisant l'histoire je crois que c'est "les veilleurs hors du temps", qu'il n'a pas pu finir et que son "continuateur" n'a pas eu le temps d'achever non plus, je me suis dit que si j'avais à tel point le désir de savoir comment ça se finissait c'est surement que c'était pas si prévisible que ça.

Cependant, il est vrai que certains procédés litteraires ont mal vécus, mais pour l'époque, ça devait effectivement être novateur...disons que pour l'époque, sa vision des extraterrestres voyageant dans l'ether devait paraitre d'avant garde, mais depuis qu'ils sont officiellement devenus réticuliens, gris petits et humanoides, ben, ils ne ressemblent plus à grand chose, ses extraterrestres (cf : "the wisperer in darkness" bon, mon intégrale est en anglais, alors je vous laisse traduire), mais il reste toujours l'ambiance, c'est toujours tendu, toujours étrange, on est sur terre, chez les vivant, tout en ayant un pied (palmé) dans l'irrationnel

Ensuite, il y a la mythologie qu'il a inventé, c'est quand même passionnant, je ne sais pas si vous vous êtes interessé au contexte de l'oeuvre, mais il y a tous les ans des dizaines de personnes qui écrivent à la "royal library" de Londres pour demander si ils ont le Necronomicon... manifestement, certains sont prêts à croire que le mythe de C. n'est pas uniquement sorti du cerveau de Lovecraft... et je dois dire que je la trouve assez interessante sa mythologie, pleine de trucs monstrueux qui n'attendent qu'une chose, qu'on les accueille à nouveau dans nos esprits.

Et surtout, il y a Lovecraft lui même, je ne sais pas si vous avez lu une biographie de lui ou même regardé un doc sur Arte le concernant (absolument passionant ce film, je me serais coupé un bras de dépit pour ne pas l'avoir enregistré si ça ne m'avait pa empêché de taper sur mon clavier) : il était totalement névrosé (enfin, je crois que ses histoires le prouvent), inadapté social, mysogine, convaincu d'être aryen, totalement détaché de la réalité...et des tas d'autres trucs...
sa vie est un vaste échec (d'ailleurs, il n'est devenu célèbre qu'a titre posthume)...bizaremment, ça n'a fait qu'accroitre notre proximité litteraire.

Bon, donc, le concernant, pour faire simple, achetez ses oeuvres integrales (en anglais de préférence, encore qu'il soit assez bien traduit) et lisez tout, avant cela, vous ne serez pas à même de juger (bon, à la limite, je vous dispense de ses guides touristiques sur l'europe...encore que, ils ont au moins l'interet d'avoir été écrits par quelqu'un qui n'a jamais quitté Providence...ça ne le rend que plus drôle...).


Sur ce, moi, j'ai un footing matinal qui m'attend (ah, oui, il n'est que 3h40 du matin...ben, je vais encore attendre un peu et apprendre à dormir en même temps que tout le monde)

(stand) by ME, minus et cortex en même temps...futur maître du monde dans tous les cas.
Lightbringer
 

Messagepar Mad sur 14 Mar 2004 14:46

Lightbringer a écrit:Maintenant, Lovecraft, je crois qu'il trouve son interet dans la quantité plus que dans l'interet individuel de chaque histoire...

Exactement, c'est plus l'univers Lovecraft qui est intéressant et qui fait entrer le lecteur dans un monde spécial...
Avatar de l’utilisateur
Mad
Jamais pris au radar
 
Messages: 3252
Inscrit le: 29 Fev 2004 15:35
Localisation: Bensalem

Messagepar KiKiJ sur 20 Mar 2004 19:21

Bon alors mon coup de coeur du moment c'est Le Portrait de Dorian Gray, d'Oscar Wilde, que je devais lire pour un cours d'anglais.
Eh bien je n'ai pas été déçu! :shock:
J'ai trouvé dans ce livre, dans ses personnages, pas mal d'aspects de ma personnalité, ce qui m'a assez troublé, dans le bon sens du terme.
Un petit speech pour ceux qui ne connaîtraient pas: Dorian Gray est un jeune homme d'une beauté pure, qui fait un pacte avec...personne en fait maintenant que j'y pense, je ne crois pas qu'il soit fait référence à une entité en particulier...bref on va dire que c'est avec les dieux, ou le Diable, c'est pas super important de toutes façons, il faut juste savoir que ce pacte fait référence au mythe de Faust. Donc il fait un pacte qui consiste à rester d'apparence jeune, et ce sera son portrait qu'un de ses amis a peint qui vieillira à sa place et qui aura donc toutes les traces des différents vices lui rongeant l'âme. Son portrait sera donc le reflet de son âme, qui devient de plus en plus perverse au fil du roman.
En vrac, ce roman parle de l'importance de la jeunesse et de la beauté, du Vice en général, et de pleins d'autres aspects dont je me souviendrai en le relisant! :)
Si j'ai le courage, j'en ferai une review complète destinée à La Bibliothèque Idéale.
KiKiJ
Téléspectateur de TF1
 
Messages: 110
Inscrit le: 01 Mar 2004 0:34
Localisation: Essonne

Narcisse & Poe

Messagepar Mad sur 20 Mar 2004 19:33

KiKiJ a écrit:Bon alors mon coup de coeur du moment c'est Le Portrait de Dorian Gray, d'Oscar Wilde, que je devais lire pour un cours d'anglais.

Il apparaît, D. Gray, dans le film "La Ligue des gentlemen extraordinaires", alors qu'il n'est pas dans la BD.
C'est vrai, c'est un bon bouquin que celui-là... Je vais encore la ramener avec Poe, mais il semblerait que cette histoire ait été un peu inspirée à Wilde par "Le Portrait ovale" de Poe, en plus du mythe de Narcisse. :wink:
Avatar de l’utilisateur
Mad
Jamais pris au radar
 
Messages: 3252
Inscrit le: 29 Fev 2004 15:35
Localisation: Bensalem

Re: Narcisse & Poe

Messagepar KiKiJ sur 21 Mar 2004 4:05

Mad a écrit:Il apparaît, D. Gray, dans le film "La Ligue des gentlemen extraordinaires", alors qu'il n'est pas dans la BD.


D'ailleurs faudra que je le voit ce film, les critiques sont plutôt bonnes il me semble.

Mad a écrit:C'est vrai, c'est un bon bouquin que celui-là... Je vais encore la ramener avec Poe, mais il semblerait que cette histoire ait été un peu inspirée à Wilde par "Le Portrait ovale" de Poe, en plus du mythe de Narcisse. :wink:


Pour Poe c'est bien possible, je n'en sais rien, je ne connais rien à l'oeuvre de Poe, et c'est sûrement très dommage!
Mais c'est vrai que pour Le Portrait de Dorian Gray, les 2 grandes bases du roman sont les mythes de Faust et de Narcisse.
KiKiJ
Téléspectateur de TF1
 
Messages: 110
Inscrit le: 01 Mar 2004 0:34
Localisation: Essonne

Messagepar Kami sur 10 Mar 2007 19:47

En matière d'ésotérisme les écrits du controversé Thuesday Lobsang Rampa... Puis les romans (en Japonais !) de Ginga eiyû densetsu, Saint Seiya, Burai, Kaze no Tairiku et d'autres...
Kami
Téléspectateur de TF1
 
Messages: 138
Inscrit le: 06 Mar 2007 2:16

Précédent

Retourner vers Le coin des BouQuins

Qui est làààà ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron