Bernard Werber

Qui a peur d'Edgar Poe ?

Modérateur: Amrith Zêta

Bernard Werber

Messagepar Mad sur 13 Mar 2004 19:06

Je sais, il existe un topic sur L'Arbre des possibles, mais ceci est un article que j'ai écrit sur Werber, je dirais, en général... donc, voici :

Des fourmis et des hommes


N'avez-vous jamais rêvé de pouvoir voler, de voyager dans l’espace ?
N’avez-vous jamais rêvé de voir le monde comme le voit une fourmi ?
N’avez-vous donc jamais rêvé de savoir d’où vous venez, qui vous êtes réellement et vers quoi vous vous dirigez ?


Chacun d’entre nous s’est déjà pris au moins une fois à rêver cela, à se poser ces questions : par pur besoin de s’évader ou d’en savoir un peu plus sur la condition humaine (qui est loin d’être facile !!!),… Et quel est le meilleur moyen de s’évader à moindre prix, avec le moins de risques possibles (je parle aussi bien de risques physiques que de risques pour la santé morale !) ? Eh bien non, ce n’est pas la télévision ! Je veux parler de la lecture : le LIVRE !

C’est aussi tout naturellement que je vous propose un petit tour dans le monde d’un des écrivains français contemporains les plus intéressants : Bernard Werber, qui vient de publier Nos amis les humains le 1er octobre dernier (il a décidé de sortir un livre tous les ans, le 1er octobre) et qui a beaucoup de projets en vue.

Bernard Werber est né en 1961, à Toulouse. Il écrit sa première nouvelle à 7 ans. Comme nous pouvons nous en rendre compte facilement en lisant ses œuvres, Werber est un homme curieux de tout : et c’est l'année même de son bac, en 1978, qu’il commence à travailler sur Les Fourmis, son 1er roman. En 1980, il entame des études de criminologie à l'Institut de Criminologie de Toulouse. Il entre, en 1982, à l'Ecole Supérieure de Journalisme de Paris, et reçoit en 1983 le prix de la fondation News du meilleur jeune reporter et se voit attribuer une bourse pour un voyage en Côte d'Ivoire afin de suivre et d’étudier les fourmis Magnans. Il devient journaliste localier à Cambrai, puis pigiste à l'Evénement du Jeudi, Le Point et Libé. De 1984 à 1990, il travaille au Nouvel Observateur où il traite divers sujets scientifiques. Durant l’année 1990, étant au chômage, Werber profite de son temps libre pour apprendre le métier de scénariste de cinéma à l'INA.

Son 1er livre, Les Fourmis est publié par Albin Michel en 1991 : un parallèle entre la société humaine et celle des fourmis. Puis paraît Le Jour des fourmis en 1992 (thriller scientifique… épopée d’une fourmi…) et Les Thanatonautes en 1996 : les premiers « pas » de l’Homme dans l’au-delà, son exploration et les conséquences sur Terre, chez les vivants.
La trilogie des Fourmis s’achève avec La Révolution des fourmis (où la condition humaine est toujours remise en question : l’Homme peut-il changer les choses sans violence ?), en 1997 ; et la même année voit paraître Le Livre du voyage : un livre merveilleux à avoir toujours à portée de mains… au cas où l’on voudrait s’envoler, fuir la réalité, le temps de quelques pages…
Après des recherches documentaires en paléontologie, il rédige Le Père de nos pères qui est publié en 1998. Ce roman nous plonge dans l’enquête d’un ancien inspecteur de police et d’une jeune journaliste scientifique sur… les débuts de l’humanité.

En 1999, Werber réalise son premier court métrage: La Reine de Nacre, un polar fantastique avec de nombreux effets spéciaux autour du thème des échecs. En 2000 sortent L’Encyclopédie du savoir relatif et absolu où l’on peut trouver des questions et des réponses sur tout et n’importe quoi : recettes, philosophie, physique, etc. sans ordre particulier ; et L’Empire des anges, qui est la suite des Thanatonautes (le 3ème volet étant à paraître : Le Royaume des dieux).
Une suite au Père de nos pères : L’Ultime secret est sorti en 2001 (enquête sur l’intelligence artificielle et le pouvoir du cerveau humain), et le recueil de nouvelles L’Arbre des possibles, en 2002.
D’autre part, Werber est le scénariste de bandes-dessinées telles que la trilogie Exit (dessins d’Alain Mounier), Les Fourmis (dessins de Patrick Serres), et prochainement, une BD réalisée avec Puesch, sur la science-fiction.

Le thème évoqué de « l’arbre des possibles » se révèle être très important aux yeux de l’auteur : c’est une représentation arborescente des futurs possibles de l'humanité, un « arbre des futurs » en quelque sorte… Ceci est donc devenu un projet: « Essayer de donner une perspective aux événements présents, rechercher la "voie de moindre violence", entrevoir des futurs utopiques ou des mondes meilleurs que l'on n'ose même pas imaginer, et prévoir les grandes erreurs ou catastrophes qui pourraient faire chuter l'humanité. » Une carte des futurs est d’ailleurs en construction, et chacun peut y apporter sa contribution sur Internet.

L’actualité de Werber compte aussi la sortie d’une nouvelle version de L’Arbre des possibles illustrée par le célèbre Moebius, en novembre 2003. Le DVD de son premier court-métrage La Reine de nacre est sorti début octobre : une série de meurtres a lieu : des hommes en noirs tuent des hommes en blancs… Serait-ce une partie d’échecs à l’échelle humaine ? Bernard Werber vient aussi de réaliser un autre court-métrage de 7 minutes, Les Humains. Ce film est une sorte de parallèle au livre récemment paru Nos amis les humains (où les 2 derniers survivants de la Terre se demandent s’ils doivent perpétuer l’humanité) mais ici, le point de vue est celui d’extraterrestres.

Les thèmes récurrents chez Werber sont très divers. La condition de l’humanité sous toutes ses formes : ses origines (Le Père de nos pères), ses états (trilogie des Fourmis), son devenir (L’Ultime secret, L’Arbre des possibles) ; les questions spirituelles, métaphysiques et religieuses (Les Thanatonautes, L’Empire des anges) ; les symboles, la physique, l’éthologie, l’ethnologie, la philosophie, les religions, l’Histoire, le comportement humain, l’informatique, la science et la science-fiction, les rêves (L’Encyclopédie du savoir...), le macrocosme et le microcosme, etc.
Werber tisse ses intrigues avec son savoir, ses acquis. Il crée des liens entre toutes choses qui ne nous semblent pas forcément faites pour se rencontrer. Il aide le lecteur à s’évader et, en même temps, à se retrouver (Le Livre du voyage). A l’ère d’Internet, des médias et de la communication, il est l’auteur qui semble le plus à même de comprendre et de faire comprendre le monde dans lequel nous vivons : visionnaire, intelligent, conscient de ce qui nous entoure et de ce que nous ne voyons pas, Werber dévoile un visage nouveau de notre monde. Il sait rassembler la technologie et les symboles ancestraux, l’actualité et l’Histoire, les faits et les légendes pour ancrer solidement ses textes dans notre inconscient collectif. Il a su créer un nouveau style littéraire mêlant la science, la spiritualité, et surtout l’Homme ! Car, au centre de toute son œuvre, c’est bien l’être humain que nous retrouvons : qu’il soit vivant ou dans l’au-delà, qu’il soit bon ou mauvais, du passé, du présent ou du futur, c’est l’Homme qui se pose des questions, qui est mis en question, et sur lequel on se pose des questions…

Quelques sites Internet :

- http://www.werberweb.com
- http://www.werber.imaginet.fr
- http://www.arbredespossibles.com
- http://arbredespossibles2.free.fr
Avatar de l’utilisateur
Mad
Jamais pris au radar
 
Messages: 3252
Inscrit le: 29 Fev 2004 15:35
Localisation: Bensalem

Messagepar Mad sur 13 Mar 2004 19:07

Un autre lien par LeMartien
Avatar de l’utilisateur
Mad
Jamais pris au radar
 
Messages: 3252
Inscrit le: 29 Fev 2004 15:35
Localisation: Bensalem

Messagepar le savon à hélices sur 17 Mar 2004 11:42

werber...

j'ai adoré "les fourmis"... enfin, la partie enthomologie des "fourmis", parce que les personnages étaient pas géniaux, mais le bouquin tenait debout par les descriptions des moeurs des fourmis (la sexualité des punaises, un grand moment !), et le suspens autour de la cave, même si le résultat final (les idiots qui s'emprisonnent eux-même sous terre, dépendants d'une fourmilière que n'importe quoi peut détruire, ils sont totalement inconscients et masochistes !) était stupide

"le jour des fourmis", ne m'a pas marqué

j'ai détesté "la révolution des fourmis": les insectes se conduisent comme chez walt disney, c'est à dire comme des humains très cons, et les humains... werber, vieux bab des années 70 (ses références musicales sont génésis et le rock "progressif" de cette époque) nous fait un plan "le rock et l'informatique peuvent changer le monde, les djeunes sont plus malins que tout le monde..." ridicule.

"les thanataunautes", "l'empire des anges", "les pères de nos pères"... même constat: ce type a de bonnes idées de départ, mais ses personnages sont inexistant, et il écrit comme un pied. werber n'est pas un écrivain, c'est un scientifique (ou pseudo) qui écrit.

j'en ai commençé un qui m'est tombé des mains... et puis j'ai laissé tomber cet "auteur". quel dommage qu'il n'utilise pas un nègre pour coucher ses idées sur le papier...
le savon à hélices
Maître à penser de JC Van damme
 
Messages: 196
Inscrit le: 03 Mar 2004 13:37
Localisation: dans R'lyeh la morte

Messagepar Mad sur 17 Mar 2004 12:27

le savon à hélices a écrit:werber... quel dommage qu'il n'utilise pas un nègre pour coucher ses idées sur le papier...

T'y vas un peu fort là, non ?
Avatar de l’utilisateur
Mad
Jamais pris au radar
 
Messages: 3252
Inscrit le: 29 Fev 2004 15:35
Localisation: Bensalem

Messagepar le savon à hélices sur 17 Mar 2004 13:23

non, il a d'excellentes idées mais il écrit mal, qu'il s'allie avec quelqu'un qui sache créer des personnages ayant quelque épaisseur, et un minimum de psychologie, qui l'aide à retaper ses histoires, et j'achète toute la collection !

m'enfin ça n'engage que moi, ce type ne m'est pas indifférent, ses romans m'agacent parce qu'ils ne sont pas nuls (auquel cas je n'y jetterai pas un oeuil) mais alliant le meilleur (les idées) et le pire (l'écriture)
le savon à hélices
Maître à penser de JC Van damme
 
Messages: 196
Inscrit le: 03 Mar 2004 13:37
Localisation: dans R'lyeh la morte

Tu n'y vas pas de main morte Savon!

Messagepar Acid sur 17 Mar 2004 18:06

Moi j'aime bcp Werber et surtout parce qu'il a des themes qui sortent de l'ordinaire. C'est vrai que ca demarche peu paraitre scientifique. D'ailleurs dans lEmpire des Anges, l'un des protagonistes est en fait un "petit moi" de Werber :) et montre comment il a ecrit les Fourmis. C'est tres mathematique.
Il me fait rever, me transporte et puis j'apprends plein de trucs dans ces bouquins. Voila moi j'aime! :wink:
"Je suis vivant et vous etes mort!"
Avatar de l’utilisateur
Acid
Fan de Florent Pagny
 
Messages: 61
Inscrit le: 10 Mar 2004 18:36
Localisation: Somewhere only I know

Messagepar Romain sur 19 Mar 2004 8:09

le savon à hélices a écrit:non, il a d'excellentes idées mais il écrit mal, qu'il s'allie avec quelqu'un qui sache créer des personnages ayant quelque épaisseur, et un minimum de psychologie, qui l'aide à retaper ses histoires, et j'achète toute la collection !

m'enfin ça n'engage que moi, ce type ne m'est pas indifférent, ses romans m'agacent parce qu'ils ne sont pas nuls (auquel cas je n'y jetterai pas un oeuil) mais alliant le meilleur (les idées) et le pire (l'écriture)


Je ressens la même chose maintenant.
J'ai lu la trilogie des fourmis, c'était pas mal, mais ça aurait été mieux s'il n'y avait pas eu ce troisième et dernier volume, complètement raté. Et quand je dis raté, je veux dire que par moment, les scènes m'évoquaient une comédie musicale (et je n'aime pas ça du tout) agrémentée de personnages vraiment creux, voire niais sur les bords. J'ai senti sur cette fin un changement dans l'écriture de Werber, et pas en bien. Impression désagréable qui s'est affirmée quand j'ai lu Le père de nos pères... où là on atteint des degrés de médiocrité dont je ne le croyais pas capable.
Comme d'habitude l'idée est bonne, mais l'histoire est entièrement gâchée par des personnages sans reliefs (c'est le moins que je puisse dire), et un style qui finit par m'agacer (sa manie de fragmenter ses histoires en tout petits morceaux).
Quand j'étais plus jeune, je l'aimais bien, car c'est vrai que j'apprenais plein de trucs dans ses romans...mais maintenant...bof. De plus, j'arrive à anticiper la fin de ses bouquins. Par exemple, j'ai trouvé la clé (que j’ai trouvée bien nunuche) du mystère du Père de nos pères à la moitié du bouquin, et ça, c'est rédhibitoire pour moi.
Je crois que je cherche autre chose à présent, quelque chose de plus adulte. Du K Dick par exemple.
Avatar de l’utilisateur
Romain
Téléspectateur de TF1
 
Messages: 141
Inscrit le: 01 Mar 2004 17:06
Localisation: End-world

Messagepar le savon à hélices sur 19 Mar 2004 9:50

le dernier que j'ai lu, enfin, cinquante pages, çà partait sur les besoins qui motivent les agissements des hommes (manger, être en sécurité...) et le bouquin déplaçait les héros de rencontre en rencontre, à chaque rencontre ils découvraient un nouveau besoin qu'ils récapitulaient... un élève de cinquième aurait essayé un plan plus fin...
My name is mgbye. hre mgbye.
le savon à hélices
Maître à penser de JC Van damme
 
Messages: 196
Inscrit le: 03 Mar 2004 13:37
Localisation: dans R'lyeh la morte

Messagepar Acid sur 19 Mar 2004 11:36

le savon à hélices a écrit:le dernier que j'ai lu, enfin, cinquante pages, çà partait sur les besoins qui motivent les agissements des hommes (manger, être en sécurité...) et le bouquin déplaçait les héros de rencontre en rencontre, à chaque rencontre ils découvraient un nouveau besoin qu'ils récapitulaient... un élève de cinquième aurait essayé un plan plus fin...


TIens j'ai oublie le titre. C'est quoi deja???
En fait ca me rappelle vachement Le voyage d'Hector ou la recherche du bonheur de Francois Lelord qui enumere comment on peut etre heureux (avec recapitulation des autres recettes du bonheur a chaque fois) a travers l'experience de Hector un psychologue (je le conseille chaudement!!!!!)
"Je suis vivant et vous etes mort!"
Avatar de l’utilisateur
Acid
Fan de Florent Pagny
 
Messages: 61
Inscrit le: 10 Mar 2004 18:36
Localisation: Somewhere only I know

Katzenberg

Messagepar Mad sur 19 Mar 2004 12:39

le savon à hélices a écrit:le dernier que j'ai lu, enfin, cinquante pages, çà partait sur les besoins qui motivent les agissements des hommes (manger, être en sécurité...) et le bouquin déplaçait les héros de rencontre en rencontre, à chaque rencontre ils découvraient un nouveau besoin qu'ils récapitulaient... un élève de cinquième aurait essayé un plan plus fin...
Acid a écrit:TIens j'ai oublie le titre. C'est quoi deja???

Alors... Je les ai lu dans le mauvais ordre mais c'est soit "Le Père de nos pères" soit "L'Ultime secret"...
Avatar de l’utilisateur
Mad
Jamais pris au radar
 
Messages: 3252
Inscrit le: 29 Fev 2004 15:35
Localisation: Bensalem

Messagepar le savon à hélices sur 19 Mar 2004 13:12

c'est l'ultime secret.
My name is mgbye. hre mgbye.
le savon à hélices
Maître à penser de JC Van damme
 
Messages: 196
Inscrit le: 03 Mar 2004 13:37
Localisation: dans R'lyeh la morte

Messagepar LeMartien sur 20 Mar 2004 11:40

j'ai lu les thanathonautes et je dois dire que même si pour moi ça partait en couilles, je dois dire qu'il exploite à fond son idée. Il y a une évolution perceptible.
(*: LeMartien :*)
artiste fantaisiste
Avatar de l’utilisateur
LeMartien
Nominé(e) aux Oscars
 
Messages: 876
Inscrit le: 29 Fev 2004 21:28
Localisation: 02 80 94

Messagepar Mad sur 20 Mar 2004 12:44

LeMartien a écrit:j'ai lu les thanathonautes et je dois dire que même si pour moi ça partait en couilles, je dois dire qu'il exploite à fond son idée. Il y a une évolution perceptible.

Tu as lu la suite ? "L'Empire des anges" ? Et puis y'aura la suite encore, qui devrait paraître en octobre prochain "Le Royaume des dieux" (où j'espère qu'il sera question de Poe :P )
Avatar de l’utilisateur
Mad
Jamais pris au radar
 
Messages: 3252
Inscrit le: 29 Fev 2004 15:35
Localisation: Bensalem

Nos amis les humains

Messagepar Mad sur 23 Mar 2004 17:20

Je viens de lire « Nos amis les humains » de Bernard Werber et, sans révéler toute l’histoire à ceux qui vont le lire aussi, voici quelques petites remarques :

Les personnages principaux sont : Une rousse (tiens !) nommée Samantha (tiens, tiens !!) et un chercheur nommé Raoul, féru de science-fiction (hmhm. . . ). Elle croit en Dieu, lui croit aux E-T.

Ce livre (pièce de théâtre, pilote de série ??) est, tout d'abordune critique de la télé-réalité. Ah les Star Ac' et Cie, vous en prenez pour votre grade ! On se croirait vraiment « en temps réel », je m'explique : on est en plein phénomène télé-réalité (et ce depuis quoi 3 ans ?!) et on retrouve exactement cela au début du livre.

Aussi, Werber, brièvement, explore et exploite différents sujets brûlants de notre société (guerres, pollution, reality-show, mal-être, etc.). C’est à la fois une critique négative mais aussi, par moments, optimiste, de notre société : l’humanité, bien qu'elle soit quelque peu maltraitée !

Mais bon, je vous laisse le lire : il est très court, c’est pour cela que je ne peux pas trop m’étendre dessus sans vous en révéler le contenu. En tout cas, je vous le conseille ; je vous dis, il se lit très vite !
Avatar de l’utilisateur
Mad
Jamais pris au radar
 
Messages: 3252
Inscrit le: 29 Fev 2004 15:35
Localisation: Bensalem

Re: Nos amis les humains

Messagepar Acid sur 24 Mar 2004 15:58

Mad a écrit:Je viens de lire « Nos amis les humains » de Bernard Werber !


Moi j'ai ete tres decue, franchement Bernard si tu m'ecoutes, tu peux mieux faire :lol: C'est comme si il avait decide d'ecrire Cube en moins interessant avec une pointe de Big Brother. Y a meme pas de chute ni d'intrigue. Bref tu me decois Bernard.
J'attends le royaume des Dieux avec impatience, j'ai aime les Thanatonautes, j'ai adore L'Empire des Anges alors j'espere me recaler avec la fin.
Affaire a suivre
Acid
"Je suis vivant et vous etes mort!"
Avatar de l’utilisateur
Acid
Fan de Florent Pagny
 
Messages: 61
Inscrit le: 10 Mar 2004 18:36
Localisation: Somewhere only I know

Messagepar Guigui sur 24 Mar 2004 16:01

Tout à fait pour ma part j'ai été assez déçu de ce bouquin qui prend des allures de pièce de théâtre (limite), j'ai eu l'impression de lire une novellisation d'un épisode de OUTER LIMITS ou de TWILIGTH ZONE... Rien de franchement inspiré donc... Il avait peut être besoin de finir de payer sa maison qui sait ? ;)

En tout cas j'attend aussi la suite des THANATONAUTES et de L'EMPIRE DES ANGES avec impatience
:lit:
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

Messagepar le savon à hélices sur 24 Mar 2004 17:18

SPOILER "tanathonautes":

au passage, les thanathonautes, l'empire des anges... y'a un truc: à la grande question "qu'y a t'il après la mort", werber nous montre un monde bleu puis jaune puis rouge puis... arrivée au paradis (celui de la mythologie chrétienne, en gros). au fonds une montagne. et derrière il y a... (c'est la dernière ligne du roman): une grande question: "qu'y a t'il après la mort ?". je n'ai pas fini l'empire des anges, mais je suppose que si on a avancé d'un cran, on n'a toujours pas répondu à la question de départ... et que le tôme 3 n'y répondra pas non plus... bref, et on ne pourra pas le lui recprocher, weber ne nous dit pas ce qu'il y a après la vie... mais il nous titille avec l'idée !
My name is mgbye. hre mgbye.
le savon à hélices
Maître à penser de JC Van damme
 
Messages: 196
Inscrit le: 03 Mar 2004 13:37
Localisation: dans R'lyeh la morte

Messagepar Acid sur 24 Mar 2004 18:32

le savon à hélices a écrit:... mais il nous titille avec l'idée !

Oui c'est tout a fait ca, quand on lit du Werber, on reflechit et on apprend beaucoup de choses. Il nous titille le cerveau, il nous le retourne dans tous les sens. Au moins, c'est pas de la lecture passive!
"Je suis vivant et vous etes mort!"
Avatar de l’utilisateur
Acid
Fan de Florent Pagny
 
Messages: 61
Inscrit le: 10 Mar 2004 18:36
Localisation: Somewhere only I know

TZ

Messagepar Mad sur 26 Mar 2004 15:57

Pour "Nos amis les humains", c'est vrai, ça sent le bâclé... il l'a sorti a la place du "Royaume des dieux" en fait... C'est effectivement du style "Twilight Zone" ! J'adore "TZ", mais ce n'est pas du neuf...

Quand au titillement dont il est question, je ne le ressens pas trop comme ça. Je me dis plutôt : "Ah, tiens, il pense comme moi ! Je ne suis donc pas seule sur cette Terre !"

Pour le "Royaume des dieux", j'ai comme le pressentiment qu'il va être question d'Edgar Poe... M'en voulez pas hein, mais c'est plus fort que moi, 'faut que j'en parle !!!
Avatar de l’utilisateur
Mad
Jamais pris au radar
 
Messages: 3252
Inscrit le: 29 Fev 2004 15:35
Localisation: Bensalem

Messagepar Enhor sur 27 Mai 2004 18:57

Aperremment personne ne parle du 'livre du voyage'?C'est vrai que c'est un truc à part qui ne raconte rien,le genre de bouquin où l'on a du mal à rentrer puis qui nous subjugue.Ce bouquin m'a...étonné.Comme je l'ai dit ça ne raconte rien,c'est juste une sorte de petit guide spirituel mais si quelqu'un veut le lire je lui conseil de jouer le jeu car sinon il n'y a aucun intérêt.Avec ce bouquin on commence sceptique,on le reste quelques pages,on se prend au jeu,on en ressort différent,et 5 minutes plus tard on se dit qu'on est un crétin à avoir penser tout ça.Mais ça fait toujours réfléchir...Bref,si on vous le prête ou que vous le voyez pas trop cher c'est pas mal. :wink:
Are you threatening me ?
Avatar de l’utilisateur
Enhor
Pote de Stomy Bugsy
 
Messages: 206
Inscrit le: 25 Mai 2004 18:19

Voyage

Messagepar Mad sur 28 Mai 2004 12:53

Enhor a écrit:Aperremment personne ne parle du 'livre du voyage'?C'est vrai que c'est un truc à part qui ne raconte rien,le genre de bouquin où l'on a du mal à rentrer puis qui nous subjugue.Ce bouquin m'a...étonné.Comme je l'ai dit ça ne raconte rien,c'est juste une sorte de petit guide spirituel mais si quelqu'un veut le lire je lui conseil de jouer le jeu car sinon il n'y a aucun intérêt.Avec ce bouquin on commence sceptique,on le reste quelques pages,on se prend au jeu,on en ressort différent,et 5 minutes plus tard on se dit qu'on est un crétin à avoir penser tout ça.Mais ça fait toujours réfléchir...Bref,si on vous le prête ou que vous le voyez pas trop cher c'est pas mal. :wink:

Si, j'en ai parlé dans l'article "Des fourmis et des hommes".
Ce livre est un bijou, à avoir toujours avec soi, un peu comme un talisman, ou un monde secret que l'on emporterait toujours sur soi, pour s'y réfugier quand ça ne va pas.
J'ai joué le jeu en le lisant, il m'a transportée ! :wink:

Et c'est bizarre que tu aies remonté ce topic car je pensais justement à Werber tout à l'heure, à propos des Anges Gardiens, sur LVEI ! :)
Avatar de l’utilisateur
Mad
Jamais pris au radar
 
Messages: 3252
Inscrit le: 29 Fev 2004 15:35
Localisation: Bensalem

Messagepar LeMartien sur 02 Jui 2004 0:54

Mad a écrit:
LeMartien a écrit:j'ai lu les thanathonautes et je dois dire que même si pour moi ça partait en couilles, je dois dire qu'il exploite à fond son idée. Il y a une évolution perceptible.

Tu as lu la suite ? "L'Empire des anges" ? Et puis y'aura la suite encore, qui devrait paraître en octobre prochain "Le Royaume des dieux" (où j'espère qu'il sera question de Poe :P )


je suis en train de le lire :)
bon et puis le titre du tome 3 spoile un peu quand même :)
bref
sinon
qu'y a t-il après la mort c'est simple si tu lis l'empire des anges, je ne vois pas le vrai problème que tu poses savon à hélices...
(*: LeMartien :*)
artiste fantaisiste
Avatar de l’utilisateur
LeMartien
Nominé(e) aux Oscars
 
Messages: 876
Inscrit le: 29 Fev 2004 21:28
Localisation: 02 80 94

Messagepar Invité sur 16 Jui 2004 17:06

Voilà c'est pour savoir si vous savez quand va sortir "Royaume des Dieux"?
Invité
 

Tomes

Messagepar Mad sur 16 Jui 2004 20:43

Anonymous a écrit:Voilà c'est pour savoir si vous savez quand va sortir "Royaume des Dieux"?

C'est tous les 1er octobre que ses livres sortent il me semble... Par contre, d'après ce que j'ai lu dans une newsletter, ce livre est assez long et, l'année dernière Werber se demandait s'il n'allait pas en faire 2 tomes...
Avatar de l’utilisateur
Mad
Jamais pris au radar
 
Messages: 3252
Inscrit le: 29 Fev 2004 15:35
Localisation: Bensalem

Messagepar Mad sur 08 Oct 2004 9:46

Image

Comme tous les 1ers octobre, le Werber nouveau est arrivé ; il s'agit du tome 1 de : Nous les dieux : l'île des sortilèges

Résumé :

Quelque part, loin, très loin, se trouve une île que ses habitants appellent Aeden. Là, perchée sur un haut plateau, une ville: Olympie.
Dans son coeur, une étrange institution, L'Ecole des Dieux, et ses professeurs: les 12 dieux de la mythologie grecque, chargés d'enseigner l'art de gérer les foules d'humains pour leur donner l'envie de survivre, de bâtir des cités, de faire la guerre, d'inventer des religions ou d'élever le niveau de leur conscience.
Avatar de l’utilisateur
Mad
Jamais pris au radar
 
Messages: 3252
Inscrit le: 29 Fev 2004 15:35
Localisation: Bensalem

Suivant

Retourner vers Le coin des BouQuins

Qui est làààà ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron