Qui a peur d'Edgar Poe ?

Qui a peur d'Edgar Poe ?

Modérateur: Amrith Zêta

Messagepar Mad sur 24 Jan 2005 22:09

Et un gage à N°6, un ! :yes:
Avatar de l’utilisateur
Mad
Jamais pris au radar
 
Messages: 3252
Inscrit le: 29 Fev 2004 15:35
Localisation: Bensalem

Messagepar N°6 sur 24 Jan 2005 23:03

Yeeeeeeha, j'suis arrivé le premier, t'as un gage Mad ! Tu devras imiter le cri du marsupilami en rut le soir au fond des bois !

Bon, pendant que Mad s'entraîne, voici une petite référence à Poe sur laquelle je suis tombé hier en lisant une nouvelle. Il s'agit d'une nouvelle de science-fiction, signée du grand, très grand Arthur C. Clarke ( :maitr: ). Elle s'intitule "Breaking Strain" (en français euh, j'en sais rien, sorry), et date de 1949. Elle met en scène deux astronautes pris au piège d'un vaisseau qui n'en a plus que pour 10 jours d'oxygène... Aucune solution possible, ils sont condamnés... Sauf si... Sauf si l'un deux venait à disparaître, permettant à l'autre de profiter d'un répit salvateur puisque grâce aux jours supplémentaires d'oxygène respirable qu'il aura ainsi gagné, il pourra rallier Vénus et survivre...

Le grand truc de l'histoire, c'est que l'on suit l'intrigue du point de vue de l'un des deux astronautes, celui qui paraît solide et raisonnable, tandis que l'autre dès le début s'effondre devant l'horrible vérité et semble beaucoup plus faible. L'un est sérieux, droit, méthodique, l'autre est un hédoniste, égoïste et un faible... L'un tente par tous les moyens de trouver une solution, tandis que l'autre se soûle pour oublier. Sauf que voilà, tout n'est pas si simple, et tandis que les jours passent, notre cher astronaute droit dans ses bottes se révèle être plutôt du genre pyscho-rigide et commence à craquer nerveusement, tandis que l'autre, le soi-disant hédoniste, révèle un caractère finalement plutôt solide et sain. Et notre psycho-rigide de se transformer en psychopathe et d'envisager le meurtre de son collègue...

J'ai pris la peine de donner le background, histoire qu'on saisisse la référence à Poe. En effet, l'histoire s'oriente très vite vers la descente aux enfers du premier astronaute (Grant), son joli code moral qui s'etiole petit à petit, la folie qui s'empare de lui, la haine qu'il ressent de plus en plus pour son camarade. Jusqu'à ce qu'il se décide à l'assassiner en versant du poison dans son café.

Grant a versé du poison dans le café de son collègue, qui ne se doute de rien, tout va pour le mieux. Sauf que Grant doute, il ne peut s'empêcher de 'se faire des films', il se demande subitement s'il ne s'est pas trompé de verre et si le fameux poison n'est pas dans son verre à lui :

"He took rather a long time, for at the last moment something quite maddening and quite ridiculous happened. He suddenly recalled one of the film classics of the last century in which the fabulous Charlie Chaplin tried to poison an unwanted wife - and then accidentally changed the glasses.
No memory could have been more unwelcome, for it left him shaken with a gust of silent hysteria. Poe's Imp of the Perverse, that demon who delights in defying the careful canons of self-preservation, was at work and it was a good minute before Grant could regain self-control".

Voilà, la référence est à "Imp of the Perverse" (connaît pas non plus le titre français), et est à l'évidence placée histoire que le lecteur saisisse la parenté entre Grant et le 'héros' prototypique de Poe. Cette descente aux enfers n'est pas le seul intérêt de l'histoire, puisque les choses se révèleront quelques lignes plus bas être plus complexes que ce que l'on pensait, et le dénouement se révélera être saisissant. Mais pour connaître ce dénouement, une seule solution : lire la nouvelle (comment que je fais trop bien de la pub à Clarke !). Remarquez il le mérite, cet auteur est immense - pour ceux qui ne le connaissent pas, il est l'un des grands auteurs de sf du XXe siècle, spécialiste de sf 'réaliste', le genre que l'on appelle 'hard science'. Il est ainsi notamment le co-scénariste de "2001 l'odyssée de l'espace" et auteur de la nouvelle ("La Sentinelle") qui a inspiré le film.

J'ai fait un post plus long que nécessaire, je n'ai pas résisté à la tentation de m'étendre et de parler du grand Arthur C. Clarke, risquant ainsi d'ennuyer mon auditoire par des circonlocutions rébarbatives.... I feel perverse right now... (référence uniquement destinée à Mad, qui sera la seule à saisir j'en suis sûr... Mais ça m'amuse ! :wink:)
Last edited by N°6 on 24 Jan 2005 23:25, edited 1 time in total.
Si quelqu'un m'a compris c'est que je n'ai pas été clair.
Avatar de l’utilisateur
N°6
Roi gaffeur du Gondor
Roi gaffeur du Gondor
 
Messages: 1382
Inscrit le: 02 Mar 2004 1:44
Localisation: Le Village

Messagepar N°6 sur 24 Jan 2005 23:07

Mad a écrit:Et un gage à N°6, un ! :yes:


Garce ! J'en étais sûr ! En tapant sur 'envoyer' je me suis dit : 'avec tout le retard que j'ai pris elle aura posté avant moi la garce, et c'est moi qui vais me taper ce putain de gage !!'

Pffff, c'est pas ma faute, j'ai reçu des textos pendant que je tapais mon post, il a bien fallu que j'y réponde (en plus c'était le genre de texto auxquels on est forcé de répondre). En plus il a bien fallu que je te recopie le passage en question ! Je me suis fait chier pour te faire plaisir, alors que je devrais déjà dodoter à l'heure qu'il est ! Grrrrrrr ! Si c'est comme ça, j'vais me coucher moi ! :?
Si quelqu'un m'a compris c'est que je n'ai pas été clair.
Avatar de l’utilisateur
N°6
Roi gaffeur du Gondor
Roi gaffeur du Gondor
 
Messages: 1382
Inscrit le: 02 Mar 2004 1:44
Localisation: Le Village

Messagepar Mad sur 24 Jan 2005 23:15

N°6 a écrit:Yeeeeeeha, j'suis arrivé le premier, t'as un gage Mad ! Tu devras imiter le cri du marsupilami en rut le soir au fond des bois !

Hé, dis donc, lis mon poste du dessus... 8)

Voilà, la référence est à "Imp of the Perverse" (connaît pas non plus le titre français)

Baudelaire a traduit en "Le Démon de la Perversité".

et est à l'évidence placée histoire que le lecteur saisisse la parenté entre Grant et le 'héros' prototypique de Poe.

Oui, si on connâit la nouvelle de Poe, on saisit plus ce que doit ressentir le personnage. Sombrer dans la folie, avoir ce démon dansl a tête qui nous pousse à douter, cette schizophrénie qui était latente jusqu'alors et qui sort, pressée par le stresse, par l'orgueil ou la peur...
Avatar de l’utilisateur
Mad
Jamais pris au radar
 
Messages: 3252
Inscrit le: 29 Fev 2004 15:35
Localisation: Bensalem

Messagepar Mad sur 24 Jan 2005 23:16

N°6 a écrit:Pffff, c'est pas ma faute, j'ai reçu des textos pendant que je tapais mon post, il a bien fallu que j'y réponde (en plus c'était le genre de texto auxquels on est forcé de répondre). En plus il a bien fallu que je te recopie le passage en question ! Je me suis fait chier pour te faire plaisir, alors que je devrais déjà dodoter à l'heure qu'il est ! Grrrrrrr ! Si c'est comme ça, j'vais me coucher moi ! :?

Ton gage n'est pas méchant, je te l'ai mis sur LVEI ;)
Garçon !
Avatar de l’utilisateur
Mad
Jamais pris au radar
 
Messages: 3252
Inscrit le: 29 Fev 2004 15:35
Localisation: Bensalem

Messagepar Mad sur 27 Fev 2005 21:00

Mon bouquiniste préféré m'a trouvé une perle de livre, tiré à 200 exemplaires, datant de 1948... Il est comme neuf !!!
C'est "Le Corbeau", avec d'autres poèmes de Poe... Il est beeeaaauuu !!!
:oui:
Avatar de l’utilisateur
Mad
Jamais pris au radar
 
Messages: 3252
Inscrit le: 29 Fev 2004 15:35
Localisation: Bensalem

Messagepar Mad sur 14 Mar 2005 8:48

Image

"The Mask of Red Death: An Edgar Allan Poe Mystery" d'Harold Schechter.

Je m'aperçois que je ne suis pas venue vous parler de ce livre. Est-ce que ça intéressera quelqu'un ? Je ne sais pas...

(à noter qu'il y a eu un premier opus intitulé "The Hum-Bug")

Vous voyez "Se7en" ou "MillenniuM" eh bien ce roman c'est ça (sans le côté religion et don) mélangé à du Dupin (ou Sherlock Holmes pour ceux qui ne connaissent pas Dupin)... Et avec de l'humour... Comment vous illustrer ? Vous voyer les personnages qu'incarne Johnny Deep dans "Edward aux mains d'argent" ou "La Légende de Sleepy Hollow" ? Eh bien le personnage de Poe dans ce livre a les même attitudes, c'est le même genre de personnage.

L'histoire ? Une série de meurtres atroces, notamment sur des enfants, a lieu à New York...
Edgar Poe, journaliste, se retrouve embringué dans plusieurs histoires insolites : son ami Barnum est victime d'émeutes, d'un soulèvement des foules qui croient qu'un Indien de son show est le coupable, un albinos vient lui demander son aide en qualité de graphologue, il doit aussi faire la critique (sévère) d'un livre sur Kit Carson...
Si je vous dis que Tout est lié, vous me croirirez ?
Rien n'arrive par hasard en tout cas, les coïncidences ont toujours dans le but de mettre nos héros sur la bonne voie... Toutélié je vous dis ;)

Bref, c'est peut-être moins intrigant que le DVC, mais c'est plus original, et beaucoup plus descriptif dans l'horreur... :twisted:
Avatar de l’utilisateur
Mad
Jamais pris au radar
 
Messages: 3252
Inscrit le: 29 Fev 2004 15:35
Localisation: Bensalem

Messagepar Crue sur 25 Mai 2005 7:52

pour toi Mad .... :luv: :luv: :luv:

sur yahoo.fr
LOS ANGELES (AFP) - L'acteur américain Sylvester Stallone, connu pour ses rôles musclés dans les superproductions de Hollywood, a écrit et s'apprête à produire un film sur la vie de l'écrivain et poète Edgar Allan Poe, a indiqué mardi le journal Variety.

Stallone, 58 ans, a déjà écrit le scénario. Il produira, financera et distribuera le film et souhaite que Robert Downey Jr en tienne le rôle principal, selon le quotidien spécialisé.

Le héros des séries à succès "Rocky" et "Rambo", ainsi que d'autres films d'action comme "Daylight", "Demolition Man" et "Cliffhanger", professe une grande admiration pour Poe (1809-1849), considéré comme le précurseur du roman policier moderne et l'un des premiers maîtres de la littérature américaine, ajoute Variety.
Avatar de l’utilisateur
Crue
Pas cuit
 
Messages: 694
Inscrit le: 14 Mar 2004 10:41

Messagepar Mad sur 26 Mai 2005 18:53

Oui, je remercie d'ailleurs aussi Emilie pour son mp ;) Et puis Guigui et Crue bien sûr :)
Ça faisait plus de 10 ans que j'entendais parler de ce projet... Tenez :
http://www.stallonestories.com/mf/mf9205/
Si ça se fait, j'attends avec impatience,curiosité et anxiété ce film...

J'aurais tellement voulu voir Johnny Depp dans le rôle de Poe, dans un film réalisé par Tim Burton...
Avatar de l’utilisateur
Mad
Jamais pris au radar
 
Messages: 3252
Inscrit le: 29 Fev 2004 15:35
Localisation: Bensalem

Messagepar Mad sur 11 Aou 2005 8:07

Un DVD devrait sortir aux USA le 1er septembre, regroupant 3 nouvelles et un poème de Poe : http://www.poenightmares.com/
...
Avatar de l’utilisateur
Mad
Jamais pris au radar
 
Messages: 3252
Inscrit le: 29 Fev 2004 15:35
Localisation: Bensalem

Messagepar Mad sur 19 Jan 2006 11:36

Vous savez pourquoi je poste ?

C'est l'anniversaire d'Edgar Poe !!!
Avatar de l’utilisateur
Mad
Jamais pris au radar
 
Messages: 3252
Inscrit le: 29 Fev 2004 15:35
Localisation: Bensalem

Messagepar Cresp0 sur 19 Jan 2006 12:02

Mad a écrit:Vous savez pourquoi je poste ?

C'est l'anniversaire d'Edgar Poe !!!


Mais ??
Il est mort non?? :cry:






....




.......

:D :D :D
Avatar de l’utilisateur
Cresp0
Fiancé(e) de the Bride dans KILL BILL
 
Messages: 743
Inscrit le: 15 Mar 2004 20:47
Localisation: Somewhere in the desert...

Messagepar Mad sur 19 Jan 2006 13:46

Oui, et alors... ?! Il est né aussi pour pouvoir être mort :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Mad
Jamais pris au radar
 
Messages: 3252
Inscrit le: 29 Fev 2004 15:35
Localisation: Bensalem

Messagepar Mad sur 19 Jan 2007 22:20

Up !
'Cause today is Mr Poe's birthday!
Avatar de l’utilisateur
Mad
Jamais pris au radar
 
Messages: 3252
Inscrit le: 29 Fev 2004 15:35
Localisation: Bensalem

Messagepar St Lo sur 28 Aou 2007 10:19

En fait, je me méfie des biographies anglosaxones, même si leur point de vue à tendance à changer de plus en plus...
Y'a bien mon mémoire, mais c'est un peu prétentieux.
C'est toujours bien d'avoir plusieurs points de vue de toute façon. Je ne conseille rien en particulier, car à mon avis, il faut en lire le plus possible pour se faire une idée, peser le pour et le contre, etc. De plus, des découvertes sont encore à faire, notamment en ce qui concerne ses derniers jours. Le roman dont je parlais, The Poe Shadow, a été écrit d'après des faits avérés, des recherches sur la mort de Poe, etc.
Image
RIP
I AM
Avatar de l’utilisateur
St Lo
Nègre de BHL
 
Messages: 250
Inscrit le: 21 Aou 2007 12:35
Localisation: madmoiselle.20six.fr

Messagepar St Lo sur 09 Oct 2007 23:33

Je n'ai pas posté le 7, manque de temps ; mais, comme tous les 7 octobre...
Poe's death...
Image
RIP
I AM
Avatar de l’utilisateur
St Lo
Nègre de BHL
 
Messages: 250
Inscrit le: 21 Aou 2007 12:35
Localisation: madmoiselle.20six.fr

Messagepar St Lo sur 19 Jan 2008 20:20

Il y a 199 ans aujourd'hui naissait Edgar Poe...
Image
RIP
I AM
Avatar de l’utilisateur
St Lo
Nègre de BHL
 
Messages: 250
Inscrit le: 21 Aou 2007 12:35
Localisation: madmoiselle.20six.fr

Messagepar mauvaises-opinions sur 20 Jan 2008 15:17

[mode=pas modo]

Image

Poe connu dans nos contrées par Baudelaire et dont la mémoire se perpétue grâce à St Lo! Merci grâce à toi nous n'oublierons jamais ces deux dates :
:arrow: le 19 janvier 1809 : naissance de Poe
:arrow: 7 octobre 1849 : mort de Poe

Désolée, mais c'était vraiment trop tentant

[mode modo]

:cop: Ha bravo c'est très fin!!!
Last edited by mauvaises-opinions on 20 Jan 2008 21:28, edited 1 time in total.
"Catch you with my death bag. You make think I've gone insane ... but I promise, I will kill again." Bob
Avatar de l’utilisateur
mauvaises-opinions
Psy d'Adrian Monk
Psy d'Adrian Monk
 
Messages: 410
Inscrit le: 25 Aou 2006 0:27
Localisation: Nancy

Messagepar Wonk sur 20 Jan 2008 16:14

mauvaises-opinions a écrit::cop: Ha bravo c'est très fin!!!


En effet c'était peut être pas le mieux vu de rigoler du fanatisme de St Lo pour Poe sachant que c'est l'un des rare truc un peu real sur lequel elle écri(vai)t même si tout le monde s'en fout comme d'un topic sur l'animation ou bien d'un sujet sur le championat de france de beatbox.
Néanmoins ça reste bon enfant.

RIP Ed'.
Image
Avatar de l’utilisateur
Wonk
Habitué du Minton's Playhouse
 
Messages: 754
Inscrit le: 23 Jui 2004 13:32

Messagepar mauvaises-opinions sur 20 Jan 2008 16:32

C'est pas très fin je sais, mais c'est pas bien méchant non plus ...
J'imagine que St Lo sera capable de faire la différence entre de la pure méchanceté et un brin de titillage sur son fanatisme...
"Catch you with my death bag. You make think I've gone insane ... but I promise, I will kill again." Bob
Avatar de l’utilisateur
mauvaises-opinions
Psy d'Adrian Monk
Psy d'Adrian Monk
 
Messages: 410
Inscrit le: 25 Aou 2006 0:27
Localisation: Nancy

Messagepar St Lo sur 20 Jan 2008 18:28

Le seul truc qui me gêne en fait c'est : 19 janvier et pas 18 ;)
Image
RIP
I AM
Avatar de l’utilisateur
St Lo
Nègre de BHL
 
Messages: 250
Inscrit le: 21 Aou 2007 12:35
Localisation: madmoiselle.20six.fr

Messagepar mauvaises-opinions sur 20 Jan 2008 21:30

Voilà c'est corrigé !
"Catch you with my death bag. You make think I've gone insane ... but I promise, I will kill again." Bob
Avatar de l’utilisateur
mauvaises-opinions
Psy d'Adrian Monk
Psy d'Adrian Monk
 
Messages: 410
Inscrit le: 25 Aou 2006 0:27
Localisation: Nancy

Messagepar St Lo sur 20 Jan 2008 21:50

M'ci m'dame !
Image
RIP
I AM
Avatar de l’utilisateur
St Lo
Nègre de BHL
 
Messages: 250
Inscrit le: 21 Aou 2007 12:35
Localisation: madmoiselle.20six.fr

Messagepar St Lo sur 04 Jul 2008 11:54

Un roman que je viens de lire (juste avant la biographie Poe, A Life Cut Short, de Peter Ackroyd Image ) parle de Poe, de la fin de sa vie et de sa mort, d'une manière romancée et en remodelant un peu les faits avérés pour qu'ils collent à la fiction, donc, 'faut pas croire tout ce que l'on y lit, mais ça nous plonge tout de même dans l'époque de Poe :
Noir Corbeau (The Blackest Bird), de Joel Rose.
Image
Tout commence par le meurtre de Mary Rogers (fait réel) (qui inspira Poe pour une nouvelle retransposée à Paris : "Le Mystère de Marie Rogêt". Un vieux flic, Jacob Hays, mène l'enquête. Et Poe est un des suspects...

Et aussi, un autre roman "policier" sur sa période à West Point, où Poe est l'assistant d'un "détective", vétéran de la police new yorkaise, Landor.
Il y a eu un suicide,... ou un meurtre déguisé en suicide, mais le coeur du jeune élève soldat a été volé... Rite satanique ? Brouillage de pistes ? : The Pale Blue Eye (Un oeil bleu pâle), de Louis Bayard. Du suspens jusqu'à la fin !
Image
Image
RIP
I AM
Avatar de l’utilisateur
St Lo
Nègre de BHL
 
Messages: 250
Inscrit le: 21 Aou 2007 12:35
Localisation: madmoiselle.20six.fr

Messagepar St Lo sur 05 Jul 2008 8:48

Un autre, lu y'a pas longtemps non plus For Edgar, de Sheldon Rusch :
Image

Un tueur en série met en scènes les nouvelles d'Edgar Poe. Une jeune femme flic se charge de l'enquête. Ses problèmes personnels entrent aussi en jeu et l'emmènent dans ses rêveries, lorsque son père était encore vivant ou lorsque sa colocataire de fac est tombée du toit...

Un peu trop prévisible à mon goût, mais ambiance gore à souhait, genre "Se7en" :)
Image
RIP
I AM
Avatar de l’utilisateur
St Lo
Nègre de BHL
 
Messages: 250
Inscrit le: 21 Aou 2007 12:35
Localisation: madmoiselle.20six.fr

PrécédentSuivant

Retourner vers Le coin des BouQuins

Qui est làààà ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron