La soirée Indé à Paris

Garou d'la balle ? Défendez ici votre liberté de penser.

Modérateur: Amrith Zêta

La soirée Indé à Paris

Messagepar Guigui sur 20 Sep 2006 12:08

Sexy comme des bûches, La mode musique pour une soirée Indé le 7 octobre 2006 à l'OPA

Il va falloir se draper ! La garde-robe d'automne n'est pas sûre de contenir toutes ces robes. Il va falloir s'attendre à des surprises. N'essayez pas de trouver de la haute couture, encore moins du prêt à porter. Peut-être qu'au fond ces moustachus que vous retrouverez sur le flyer, sexy comme des bûches pour une soirée Indé, ont raison : tant qu'à faire, venir en moule bite : on s'habillera sur place. Parce qu'il y en aura des costumes le 7 octobre 2006 à l'OPA à Paris (M° Bastille).


Image

Voici tout de même un modèle de protocole vestimentaire :

Vers 21 heures, à l'heure où le soleil se couche sous le drap d'une brume bleuâtre, les drapées noirs sobres feront leur apparition. Sobre satin, parce que cela rime avec Eric Satie, qui rime avec Bonhomme. Un tissu doux pour une voix à fleur de peau, minimaliste disent certains, qui berce, juste ce qu'il faut pour endormir la lueur du jour et se laisser embrasser par la nuit. Suréquipé, vous ne le serez pas, dressés with the gun.

Vers 22h30, dressing urbain, comme disent certains. Il va falloir sortir dans les rue, celle de San Francisco, celle des clochards et des bouteilles, une grosse chemise pour les courants d'air dans les rames de métro, peut-être même la parka parce qu'on se noie souvent dans les histoires d'eau avec Boulbar. Un guitare électrique, mais sèche, malgré la pluie, et une voix chaude pour pull à col roulé parce qu'on veut tous se l'attacher cette fille aux yeux gris-clairs. Rien que pour de l'amour.
Vers minuit, place au fluo. Les chemises colorées, pantalons et jupes teintées, c'est la mode des années 1970 pour faire danser Magdalene. On entre dans le monde de la BD - Tarantino n'est pas loin - et toutes les folies sont permises, n'ayez pas peur de la disgrâce ! Staël se charge de votre électrocardiogramme ! Des vêtements pour des beats de la machine sur lesquels on se trémoussera jusqu'au temps de dire ouf.

01h30 - 02h00 : la nuit commence et continue et on en perd le fil. Vêtements de circonstance, bigarrés, paumés, chauffés et fluides. L'heure des fou à lier. David Law and the Arkitekts se chargeront de construire la scène et la piste, Pink Floyd ou David Bowie, plus de flash, davantage de rythme, exactement de quoi se larver les corps les uns sur les autres, je n'ai pas dit lover, branché les lunettes, des grosses, s'il vous plaît, pour un Larbie Lastek. Non, non, non, ne pensez pas vous saper pour une vie normale.

03h30, on est pas fatigué, non, de non, et il est temps d'envelopper un ensemble harmonieux de jupes de flamenco pour chanter en l'honneur de Barcelone, une petite veste en cuir parce qu'on ne perd pas le Nord, ni le rock et que c'est précisément au Nord qu'il faut chercher les mouettes de Saint Goustan. Mais n'oubliez pas les masques, parce qu'on se demande que sont devenues les filles pupilles murènes d'Alias Nautilus (ex Buveurs de lune), des masques blancs, la Comedia del Arte, pour s'effleurer et cacher sa calamité mélancolique. Et on en redemandera, un verre, parce qu'au bout du compte, on sera tous mort demain qui commencera à se lever à l'horizon.

La soirée Indé,le samedi 7 octobre 2006, 5 concerts organisés par La musique n'a pas de prix à l'OPA (Paris Bastille), 9, rue Biscornet, 75012 Paris, M° Bastille !

- Avec http://musiciens.biz et L'entremetteur et bien d'autres...
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

Retourner vers MusiQ'

Qui est làààà ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron