Page 1 sur 1

Disparition de Ray Charles, père de la "soul music"

MessagePosté: 11 Jui 2004 11:29
par Polonours
Disparition de Ray Charles, père de la "soul music"

Par Dean Goodman



LOS ANGELES (Reuters) - Ray Charles, dont la voix a donné naissance à la "soul music" et qui est décédé jeudi à l'âge de 73 ans, était ces derniers temps un homme très diminué, réduit à chuchoter et incapable de se tenir debout sans assistance.


"C'est le seul vrai génie que compte la profession", avait un jour déclaré à son propos un autre orfèvre en la matière, Frank Sinatra, alias "the Voice". Modeste, Ray Charles avait alors répliqué: "Art Tatum était un génie, de même que Einstein. Pas moi".


Un mois et demi avant sa disparition, le chanteur, instrumentiste et compositeur était arrivé en fauteuil roulant à moteur dans ses studios d'enregistrement, auxquels la ville de Los Angeles conférait le statut de bâtiment historique.


Après avoir été hissé sur un podium, le frêle artiste, qui est aveugle depuis l'âge de six ans et avait subi voici peu le remplacement d'une hanche, avait pris la parole à l'aide d'un micro, mais il était difficile de l'entendre.


"Je suis un peu faible en ce moment, mais je vais reprendre des forces", avait-il confié avant une courte séance de photos en compagnie notamment de Clint Eastwood, qui a tourné avec lui des séquences de son film consacré aux pianistes de blues.


Le "Genius of the Soul", qui compte des millions d'admirateurs dans le monde entier depuis plus d'un demi-siècle, avait suspendu les tournées il y a près d'un an afin de subir son opération de la hanche.


Des complications indéterminées l'avaient toutefois obligé à annuler de nouveaux projets de concerts, en particulier une apparition qui était prévue en avril à New York.


Un "tabloïd" affirmait dernièrement que Ray Charles était en passe de succomber à un cancer du foie et que des dispositions étaient prises pour ses obsèques.


Mais Joe Adams, un proche du musicien depuis 46 ans, confiait alors à Reuters: "Je ne vois rien de crédible dans cet article (...) Ils semblent en savoir plus que moi."


Comme on lui demandait s'il s'attendait à voir Ray Charles reprendre les tournées, Adams avait répondu: "Je l'espère. C'est sa vie, mais il aura 74 ans en septembre (...) Il veut le faire au plus vite, car c'est son moyen de communication. C'est également sa thérapie. Je ne sais pas s'il reprendra ou non."


ACCRO A L'HEROÏNE


Malgré ses ennuis de santé, Ray Charles avait travaillé à un CD composé de duos avec des artistes aussi divers que Norah Jones, Elton John, B.B. King, Diana Krall, Johnny Mathis et Willie Nelson. Sa publication était annoncée pour la fin de l'été.


Le biographe de Ray Charles, David Ritz, qui le connaît depuis le début des années 1970 et a écrit avec lui "Brother Ray", avait déclaré pour sa part: "Son aspect physique a changé, mais pas son caractère".


Devenu aveugle vers l'âge de six ans après avoir contracté un glaucome, Ray Charles est souvent présenté comme l'inventeur de la "soul music", parallèlement au défunt Sam Cooke.


Son premier succès national fut "I Got A Woman" en 1955.


Parmi une longue série d'autres figurent "Hallelujah I Love Her So", "What'd I Say", "Georgia On My Mind", "Hit The Road Jack" ou "Unchain My Heart".


Ray Charles fut l'un des plus grands innovateurs de la scène musicale américaine, mélangeant le gospel en vogue dans les églises noires avec la sensualité du blues pour créer un genre appelé "soul music".


Il voit le jour le 23 septembre 1930 à Albany, en Géorgie, sous le nom de Ray Charles Robinson mais passe son enfance à Greenville, en Floride. Sa mère fait office de blanchisseuse pour gagner des sous et son frère aîné se noie sous ses yeux dans une baignoire. L'année suivante, le futur musicien perd la vue à la suite d'un glaucome.


Très affecté par la mort de sa mère quand il a 15 ans, le futur Ray Charles quitte l'école pour Jacksonville et entamer une carrière de musicien. Deux ans plus tard, il se rend à Seattle avec ses économies (600 dollars).


C'est là qu'il change de nom pour Ray Charles, afin d'éviter la confusion avec le champion de boxe Sugar Ray Robinson. Il y enregistre son premier disque ("Confession Blues-1948") et devient accro à l'héroïne.


Ensuite viendront les grands succès, dont "I Got a Woman" en 1952. En 1986, le chanteur est honoré par le président Ronald Reagan, qui lui décerne une Kennedy Center Award.


Ray Charles eut neuf enfants de cinq femmes différentes. Son mariage, qui dura 20 ans, avec Della se termina par un divorce en 1977.

Image

MessagePosté: 11 Jui 2004 11:55
par Guigui
Voilà ce qu'était un vrai artiste et non pas les buses d'aujourd'hui... Et oui je parle comme un vieux du haut de mes 23 ans...

Ciao l'artiste...

MessagePosté: 11 Jui 2004 12:06
par Little.alien
RIP Ray :/

MessagePosté: 11 Jui 2004 21:29
par LeMartien
chapeau bas Ray.

MessagePosté: 13 Jui 2004 8:27
par MaRiNa
:cry:

C'est clair que c'était un vrai artiste.