C'est fini le net libre !!!

Par ici les brèves de comptoir

Messagepar Mad_Dog sur 10 Déc 2007 17:01

Ton bilan est bien....

... même si on peut le tempérer.

Amrith Zêta a écrit:Dans notre patrimoine on a ni plus ni moins que le troisième auteur le plus lu au monde, Jules Verne. Elles sont où les adaptations en films, en séries TV qu'on pourrait/devrait en faire ? A l'étranger. Les conventions de SF baptisées Jules Verne aussi.


Ha bon?
Alors, pourquoi pendant 2 ans le festival des Utopiales (plus grosse convention française de sf) à consacré deux Editions à Jules Verne (et ce sont ces éditions là qui ont reçues le plus d'argent de la part des collectivité territoriales.)
Et pourquoi il y a un festival du film qui s'appelle Jules Verne aussi, sur Paris?

Amrith Zêta a écrit:Parce que Jules Verne, l'un des deux ou trois fondateurs de la SF, a fait l'erreur de pas opter pour le drame psycho-social chiant comme la pluie dans lequel la France se vautre depuis des siècles. Résultat, la France l'a rangé dans la catégorie littérature pour enfants - ce qui est toujours le cas à l'heure actuelle - tandis que le monde entier voyait en lui un auteur génial. Quand est-ce qu'on en parle ? Quand est-ce qu'on en fait quelque chose ? C'est pas assez sénile, pas assez moralisateur, pas assez sérieux, c'est de la SF, de l'aventure même...


Ouais.... sauf que c'est un peu faux, il y a des éditions pour adulte des livres de Jules Verne. L'auteur est rangé à la fois dans les catégories "enfant" et "adulte". Ceci dit, de nombreux écrivains "classiques" (je pense à Stevenson et autres) ont le droit à cela. Je pense qu'au contraire, c'est une bonne chose. Ca permet d'avoir déjà de la littérature classique dans les C.D.I. C'est juste que son écriture est plus facile à lire par un gamin de 14 ans que du Proust.

Et puis, bon, j'irais pas jusqu'à dire que c'était un écrivain géééénial. Un bon romancier populaire de l'époque, oui. Un bon inventeur d'anticipation, oui. Après, il avait quand même des lacunes.


Amrith Zêta a écrit:La série la plus exportée de l'histoire de la télévision française est un dessin-animé, Totally Spies ! - mais que fait Le Village ? - qui dès 2001 a réuni trois millions d'enfants américains devant la télé pendant plus de six ans, avec un passage sur grand-écran prévu pour 2008. Ca n'intéresse personne dans l'hexagone.


Personne... sauf TF1 qui les diffuse régulièrement. Sans parler que ça marche niveau audience.

Amrith Zêta a écrit:Comment expliquer qu'il n'y a pas cinq minutes à consacrer au jeu-video sur la télévision hertzienne, ce sera nécessairement l'art majeur du siècle qui commence,


Ca viendra. Laisse la génération d'avant nous mourir, le jeu vidéo se développer et la génération de mon petit neveu prendre le pouvoir à la télévision. (Celle qui aura toujours connu les jeux vidéos, internet, comme choses à part entière. Et non pas comme un simple truc "fun" pour les ados et les enfants.)
Avatar de l’utilisateur
Mad_Dog
Téléspectateur averti
 
Messages: 468
Inscrit le: 01 Avr 2007 23:17

Messagepar Gruicmaster sur 10 Déc 2007 17:34

Espérons que cette génération dont tu parles laissera tomber le langage SMS -_-
Image
Avatar de l’utilisateur
Gruicmaster
Air Lord Valwin
 
Messages: 497
Inscrit le: 11 Aou 2004 8:56

Messagepar Sullivan sur 10 Déc 2007 18:49

- mais que fait Le Village ? -


Les *quatre* membres de la rédaction, dont un bossant exclusivement sur sa rubrique et l'autre se spécialisant dans le décryptage des coulisses, ce qui laisse deux rédacteurs pour la partie critiques/actus (qui ne composent pas un échantillon représentatif et n'arrivent pas, je vous le confesse, à regarder l'intégralité de la prod européenne et francophone) partagent je crois ma lacune : ne pas regarder (ou très peu) de DA.

Ils attendent donc sans doute, plein d'espoir, qu'un conaisseur pitche un sujet -- qu'ils se feront une joie d'accepter. :D


Sull' ;)
Image
Avatar de l’utilisateur
Sullivan
Pote de Stomy Bugsy
 
Messages: 227
Inscrit le: 17 Mar 2004 3:14
Localisation: Sodalidas Quaerito

Messagepar Amrith Zêta sur 10 Déc 2007 20:57

Sullivan répond solennellement à ce qui fut aussi une odieuse publicité.
Peut-être le message aura-t-il été reçu...

Mad_Dog a écrit:Ton bilan est bien...
... même si on peut le tempérer.


Tu le tempères avec pas mal de trucs rapiécés.
Du genre je parle de remakes et de conventions SF et tu me parles de festivals cinéma. Du genre je parle d'une oeuvre reléguée, c'est le seul qualificatif, et tu arrives pointant que c'est pas vrai parce qu'il existe deux éditions pour adultes. Du genre je parle d'une catégorie dont tout le monde se contrefout et tu me sors les audiences de TF1 réalisées auprès des gamins. Du genre tu termines par un "Ca viendra".
En fait ça me rappelle l'histoire Roi Lion/Roi Leo, tu imites trop bien l'idiot qui tempère. Heureusement que moi je sais que tu le fais exprès, il paraît :clop:
Amrith Zêta
Membre de la Seele
 
Messages: 1833
Inscrit le: 01 Mar 2004 13:46

Messagepar Mad_Dog sur 11 Déc 2007 11:47

Amrith Zêta a écrit:En fait ça me rappelle l'histoire Roi Lion/Roi Leo, tu imites trop bien l'idiot qui tempère.


Et toi tu imite trop bien le catastrophiste et le mec perché dans sa réalité!

"Ouais, la culture française c'est trop de la merde, parce que Jules Verne, c'est un auteur trop méprisé par les français, tu vois."


Sinon, question Sarkozy et liberté culturelle :

Image

(Je pense à un fake!!)
Avatar de l’utilisateur
Mad_Dog
Téléspectateur averti
 
Messages: 468
Inscrit le: 01 Avr 2007 23:17

Messagepar Sullivan sur 16 Déc 2007 22:23

Ô surprise ! Le Village parle aujourd'hui de Totally Spies. Me demande bien comment ça se fait.

http://www.a-suivre.org/levillage/artic ... ticle=1090
Image
Avatar de l’utilisateur
Sullivan
Pote de Stomy Bugsy
 
Messages: 227
Inscrit le: 17 Mar 2004 3:14
Localisation: Sodalidas Quaerito

Messagepar Amrith Zêta sur 17 Déc 2007 0:54

Et voilà comment Le Village a perdu ses derniers visiteurs.
Ca s'est passé innocemment un 16 Décembre.
Amrith Zêta
Membre de la Seele
 
Messages: 1833
Inscrit le: 01 Mar 2004 13:46

Messagepar Amrith Zêta sur 19 Jui 2008 11:48

Amrith Zêta
Membre de la Seele
 
Messages: 1833
Inscrit le: 01 Mar 2004 13:46

Messagepar Wonk sur 19 Jui 2008 15:29

Image
Avatar de l’utilisateur
Wonk
Habitué du Minton's Playhouse
 
Messages: 754
Inscrit le: 23 Jui 2004 13:32

merde !

Messagepar Guigui sur 22 Jui 2008 9:35

On est pas dans la merde... Mais ça se passe comment dans les autres pays ??? On dirait que le net français est super contrôlé mais à part la Chine et ce type de pays, comment c'est chez nos voisins ? Aux USA ? C'est pas possible qu'on aille jusque là...
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

Ca va changer

Messagepar tonnerre de brest sur 12 Jul 2008 3:14

Image

Regardez bien ce mec, il vous regarde. Nicolas Princen est chargé par Nicolas Sarkozy de surveiller tout "buzz", selon le terme consacré, qui pourrait apparaître sur le toile révélant les actions du président, du genre "descends si t'es un homme" ou "casse-toi pauvre con".
Je ne vous apprends rien, mais sur le principe il faut insister sur le fait que ce type et sa mafia vont surveiller nos ordinateurs, donc nos personnes.

Mais où es donc Robert Ménard, le chef virulent de Reporters Sans Frontières, qui choisit si bien ses combats, toujours ceux des U.S.A. ? Il a vitupéré sur la surveillance du net en Chine. La chine est une dictature, certes, mais ne faudrait-il pas s'inquiéter de voir que Nicolas Princen vient de s'abonner à A@I, histoire de montrer qu'il est bien là, sur un organe de presse internautique pas franchement en faveur des lois liberticides du moment pour le net et la télé public ?

Ceci dit il ne semble guère inquiétant, puisqu'il n'a pas empêcher ce nouveau "buzz":

http://fr.youtube.com/watch?v=abCenc7Z9_k

Audrey Pulvar, je vous adore.

Inofensif ? Qui sait ? "Ca va changer", a dit le président...
L'agent Squeulit pensait qu'il s'agissait en fait d'une pierre de forme triangulaire
Avatar de l’utilisateur
tonnerre de brest
Barbu Alcoolique
 
Messages: 711
Inscrit le: 04 Jui 2004 0:40
Localisation: Soit Mille sabord, résident du Sirius, actuellement amarré quai de Saône

Messagepar Gruicmaster sur 05 Sep 2008 14:07

Mad_Dog a écrit:
Amrith Zêta a écrit:En fait ça me rappelle l'histoire Roi Lion/Roi Leo, tu imites trop bien l'idiot qui tempère.


Et toi tu imite trop bien le catastrophiste et le mec perché dans sa réalité!

"Ouais, la culture française c'est trop de la merde, parce que Jules Verne, c'est un auteur trop méprisé par les français, tu vois."


Sinon, question Sarkozy et liberté culturelle :

Image

(Je pense à un fake!!)


http://fr.videogames.games.yahoo.com/04 ... -vies.html

GTA sauve des vies...
Image
Avatar de l’utilisateur
Gruicmaster
Air Lord Valwin
 
Messages: 497
Inscrit le: 11 Aou 2004 8:56

Re: C'est fini le net libre !!!

Messagepar Yoan sur 07 Avr 2009 2:07

Un hémicycle aux trois quarts vide aura donc voté l'application en France du texte de loi Hadopi, bouffonnerie de haute compétition, qui cumule les aberrations comme un Skyblog les fautes d'orthographe. Félicitons-nous d'être le premier pays démocratique à nous encombrer d'une merde pareille, laquelle venait pourtant de se faire dégager par le Parlement Européen au motif qu'il s'agissait d'une mesure portant atteinte aux libertés individuelles.

Un texte sur Numérama me semble en cerner les faiblesses de façon plutôt pertinente :

La loi Hadopi, rebaptisée "Loi Création et Internet", prévoit de mettre en place une Haute Autorité chargée d'avertir d'abord et de sanctionner ensuite les internautes qui ne respecteraient pas les droits d'auteur sur Internet. Selon un sondage réalisé récemment par l'industrie, 74 % des Français seraient favorables à ce système de riposte graduée plutôt qu'à la loi actuelle. Numerama liste 10 raisons non exhaustives pour lesquelles il est impératif de rejeter la loi Hadopi. Piratez-les sur votre blog, sur les forums et dans vos mails !

1. Elle ne vise pas les pirates !

La loi ne sanctionne pas le fait de télécharger ou de mettre à disposition sans autorisation des oeuvres protégées par le droit d'auteur. Elle crée en fait un nouveau délit, le "fait, pour la personne titulaire d'un accès à des services de communication au public en ligne (un accès à Internet, ndlr), de ne pas veiller, de manière répétée, à ce que cet accès ne fasse pas l'objet d'une utilisation à des fins de reproduction, de représentation, de mise à disposition ou de communication au public d'oeuvres ou d'objets protégés par un droit d'auteur ou par un droit voisin sans l'autorisation des titulaires de droits lorsqu'elle est requise". Or pour vérifier que l'abonné n'a pas "veillé" à ce que son accès ne soit pas utilisé pour pirater, la Haute Autorité ne pourra s'en remettre qu'à une seule présomption : le fait que l'accès a été en fait utilisé pour pirater. Peu importe que ça soit par l'abonné lui-même ou par ses enfants, son ex-compagne ou un voisin de passage. La loi crée donc une responsabilité du fait d'autrui qui serait une première dans le système juridique français. L'article 1384 du code civil prévoit bien la responsabilité du fait d'autrui, mais uniquement dans des cas où le tiers coupable est jugé incapable (les mineurs par exemple), ou est placé dans une situation de subordination par rapport à son responsable.

2. Elle crée une présomption irréfragable de culpabilité

La loi impose aux abonnés à Internet de protéger leur accès à Internet, par exemple en utilisant les moyens de filtrage proposés par leurs FAI, et dont la liste sera communiquée par la Haute Autorité. Mais comment un abonné qui a mis ces moyens de filtrage en place pourra-t-il prouver sa bonne foi s'il est accusé du contraire ? Comment prouver qu'à une heure donnée, un jour donné, le mécanisme de filtrage était bien activé sur l'ordinateur de l'accusé ? Ca n'est plus la présomption d'innocence qui préside, mais une présomption de culpabilité qui ne pourra en aucun cas être renversée. La loi Hadopi bafoue les droits de la défense en feignant d'ignorer que ces droits, dans les faits, ne pourront jamais être exercés.

3. Elle est déjà obsolète.

Puisqu'il n'est techniquement possible que de trouver l'adresse IP de ceux qui partagent les oeuvres et non de ceux qui les téléchargent depuis des serveurs distants, le projet de loi Hadopi ne vise de fait que le P2P dans son dispositif. Or aujourd'hui le piratage se produit au moins autant sur les serveurs de newsgroups et les sites de téléchargements et de stockage comme RapidShare, dont les utilisateurs sont mis à l'abri de toute procédure. De plus, les nouvelles générations de réseaux P2P sont conçues de façon à masquer l'adresse IP des utilisateurs qui partagent des fichiers, ou à ne pas pouvoir associer de façon certaine une adresse IP à un contenu partagé. Sachant qu'il est toujours politiquement beaucoup plus facile de créer une Autorité administrative que d'en démanteler une, est-il utile d'aggraver la charge publique par une énième Haute Autorité qui sera très rapidement incapable de travailler, ou de façon tellement anecdotique que son efficacité sera nulle ?

4. Elle interdit même le P2P légal.

Il n'existe et ne peut exister aucune base de données des oeuvres protégées par les droits d'auteurs. Donc le père de famille qui veut sécuriser son accès à Internet conformément aux obligations disposées par la loi Hadopi devra bloquer l'ensemble du P2P sur sa ligne, car aucun filtre ne pourra bloquer uniquement les téléchargements et uploads d'oeuvres protégées. De fait, c'est donc l'ensemble du P2P légal qui est mis au banc par le projet de loi. Il y a fort à parier qu'en plus, les FAI qui devront communiquer une liste d'outils de filtrages "efficaces" proposeront des outils qui bloquent automatiquement tous les logiciels d'échange comme eMule, BitTorrent et consorts.

5. Elle nécessite un fichage contraire à la jurisprudence de la CNIL

Pour mettre en oeuvre la riposte graduée, la Haute Autorité devra connaître l'historique des éventuels messages d'avertissement envoyés auparavant aux abonnés. Elle doit donc conserver les données d'infraction pendant une période longue. Si l'abonné est sanctionné par la suspension de son abonnement à Internet, son nom doit être inscrit pendant un an dans un registre communiqué aux fournisseurs d'accès à Internet, qui ont l'obligation de le consulter avant toute ouverture d'accès. Si le nom du client y figure, l'abonné ne peut pas s'inscrire. Or par le passé, la CNIL n'a autorisé ce type de fichage qu'à la condition expresse que le nom de la personne soit retiré dès lors que le dommage qu'il a causé est réparé (un remboursement d'impayé pour être retiré du fichage de la Banque de France, par exemple). Or ici, le fichage reste actif pendant un an, sans que l'abonné n'ait la possibilité de mettre fin au dommage qu'il a causé par sa négligence.
On notera aussi que la conservation des données qu'implique la mise en oeuvre de la riposte graduée est équivalente à celle imposée aux FAI pour les besoins de la lutte contre le terrorisme. De quoi se poser des questions sur la proportionnalité du mécanisme au but poursuivi.

6. Elle crée une justice à deux vitesses, selon que vous serez puissant ou misérable.

La Haute Autorité chargée de mettre en oeuvre la riposte graduée avertira et sanctionnera les internautes qui ont partagé illégalement des oeuvres protégées par le droit d'auteur. Mais quelles oeuvres ? Elle n'agira que sur la base de relevés effectués par les ayant droits eux-mêmes, c'est-à-dire par ceux qui ont la puissance financière pour effectuer un contrôle et un relevé des adresses IP sur Internet pour protéger leurs oeuvres. En clair, les majors du disque et du cinéma. Les petits labels ou les artistes indépendants seront de fait exclu du mécanisme de défense de leurs droits prévu par la loi Hadopi, quand bien même leurs oeuvres seraient piratées massivement.

7. Elle encourage la politique de l'autruche.

Il suffit de regarder le contenu des accords de l'Elysée pour voir que les industries culturelles estiment qu'elles n'ont pas à améliorer l'attractivité de leurs offres légales tant que la riposte graduée prévue par la loi Hadopi n'est pas effective. C'est-à-dire, au mieux, pas avant le premier trimestre 2009. Et encore, en fait, bien après, puisque l'accord prévoit un délai d'un an à compter de la mise en oeuvre effective de la riposte graduée. Au moins si la loi Hadopi était rejetée, les industries culturelles se décideraient peut-être enfin à se donner un grand coup de pied dans le derrière pour proposer aux consommateurs ce qu'ils attendent. C'est la base de tout commerce.

8. Elle a été jugée contraire aux droits de l'Homme par le Parlement Européen

Comment, alors qu'elle sera présidente de l'Union Européenne, la France peut-elle ignorer une sanction aussi lourde du Parlement européen ? Le 10 avril 2008, les eurodéputés ont voté une résolution qui "invite la Commission et les États membres à éviter de prendre des mesures qui entrent en contradiction avec les libertés civiques et les droits de l'homme et avec les principes de proportionnalité, d'efficacité et de dissuasion, telles que l'interruption de l'accès à l'Internet."

9. Elle ne sera pas plus efficace que la loi DADVSI votée il y a trois ans.

Nulle part au monde les tentatives de dissuasion et de répression n'ont fait baisser le nombre de contenus piratés et surtout n'ont fait grimpé le nombre de CD et DVD vendus. Dix ans après l'arrivée de Napster, il est peut-être temps de changer enfin de stratégie.

10. Elle coûtera extrêmement cher à mettre en oeuvre pour l'Etat

Lors des Assises du numérique, le président de l'Autorité de Régulation des Mesures Techniques et probable futur président de l'Hadopi s'est dit prêt à mettre en place "un processus de traitement automatisé permettant l’envoi de 10 000 messages d’avertissements par jour". 10.000 messages par jours, ce sont 3,65 millions de messages par an. Pour les envoyer, il faut connaître l'adresse IP de l'abonné, et demander l'adresse e-mail correspondante au FAI. L'arrêté du 22 août 2006 pris en application de l’article R. 213-1 du code de procédure pénale prévoit que l'identification d’un abonné ADSL et de son fournisseur d’accès internet donne lieu à une indemnité forfaitaire de 8,50 euro par IP. Soit un coût global de 31 millions d'euros par an, auquel doivent s'ajouter les frais postaux d'envois de lettres en recommandé exigées au minimum lors du deuxième avertissement, les frais de relevés des infractions, les frais de conservation des données, et les frais de fonctionnement administratifs de la Haute Autorité.
Pour que l'Hadopi ne creuse pas le déficit budgétaire de l'Etat, elle devra donc générer en retour au moins 31 millions d'euros de recettes fiscales chaque année par l'augmentation supposée des ventes sur les plateformes légales. Rapide calcul. Un MP3 vendu 0,99 euros sur Internet rapporte à l'Etat 16 centimes d'euros de TVA. Pour aller à l'équilibre, il faudrait que les Français achètent environ 194 millions de titres par an en plus de ceux qu'ils achètent déjà - ce qui suppose au passage qu'ils n'achètent pas sur iTunes, où la TVA bénéficie au Luxembourg. A titre de comparaison, les ventes de musique sur Internet en France au premier trimestre 2008 ont rapporté à l'industrie moins de 7 millions d'euros HT. On veut bien croire en faisant un effort à une augmentation des ventes consécutive à l'adoption de la loi Hadopi, mais à ce point ?


Pendant ce temps, un autre son de cloche venu des Pays Bas :

Le piratage et ses effets positifs sur l’économie

par Astrid Girardeau


« Les effets économiques du partage de fichiers sur le marché néerlandais sont très positifs à court et à long terme ». Un nouveau rapport, commissionné par le gouvernement néerlandais, sur les conséquences économiques et culturelles du partage de fichiers sur les industries de la musique, du cinéma et du jeu vidéo conclut que le téléchargement illégal a un effet global positif sur la bonne santé de l’économie (1).

Réalisée par le cabinet TNO, et présentée par TorrentFreak, l’étude décrit l’impact de la numérisation sur les business models des industries du divertissement et conclut que si effectivement le téléchargement illégal est la cause de pertes directes pour ces industries, ses conséquences positives sont plus importantes. L’auteur du rapport, Annelies Huygen, estime ainsi que le téléchargement illégal apporterait environ 100 millions d’euros par an à l’économie néerlandaise.

Les raisons évoquées sont que le partage de fichiers, pratiqué par 30% des néerlandais, permet aux internautes d’accéder à un large choix de biens culturels, et de découvrir des contenus avant de les acheter plus tard. Selon les chercheurs, la plupart des interrogés n’auraient en effet jamais acheté les fichiers s’ils ne les avaient pas téléchargé et essayé auparavant. Aussi, il ressort que ceux qui téléchargent ne consomment pas moins de bien culturels que les autres. Au contraire. Par exemple, ceux qui téléchargent illégalement des jeux vidéo sont également ceux qui en achètent le plus.

Le téléchargement illégal, une aubaine économique ? En octobre 2007 déjà, une étude commanditée pour le ministère canadien de l’Industrie, montrait que ceux qui téléchargent illégalement des fichiers musicaux sont également ceux qui achètent le plus de CD. Le rapport estimait ainsi qu’il se vendait 0,44 CD de plus par an tous les 12 morceaux téléchargés.

Le constat n’est donc pas nouveau. Pourtant, il a du mal à ressortir, noyé parmi les nombreuses études, souvent réalisées pour le compte de l’industrie du divertissement, et aux conclusions généralement alarmistes. « Nous sommes face à un phénomène majeur qui peut mettre en péril l’industrie du cinéma et de l’audiovisuel », déclarait ainsi Frédéric Delacroix, directeur général de l’ALPA, (Association de lutte contre la piraterie audiovisuelle), auteur d’une étude bâclée sur le téléchargement illégal des films en France.

Et, alors que l’IFPI vient de sortir son dernier rapport — qui conclue que 95% des téléchargements sont illégaux et prône la mise en place de la riposte graduée à la française — on peut douter que cette nouvelle étude néerlandaise trouve écho au Midem qui se déroule ces jours-ci à Cannes.

(1) Ups and downs - Economische en culturele gevolgen van file sharing voor muziek, film en games (pdf), par Annelies Huygen, 12 janvier 2009 (en néerlandais)


Et pour achever de nous donner mal au crâne, tout en prêtant à rire de dépit, un petit aperçu du haut degré de compétence de nos chers députés sur la question :



Un grand bravo à Montebourg, formidable comique pour le coup.
"Playing things too safe is the most popular way to fail". (Elliott Smith)
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Prof de gratte de Jimi Hendrix
 
Messages: 388
Inscrit le: 29 Fev 2004 22:18
Localisation: Miles away

Re: C'est fini le net libre !!!

Messagepar Guigui sur 07 Avr 2009 7:30

J'avais déjà vu tout ça...

Moi ce que je trouve fascinant avec le piratage c'est qu'on nous explique que le cinéma ne s'est jamais porté aussi bien avec des supers chiffres d'entrées, mais que dans le même temps le piratage est en train de le tuer... Super cohérent :)
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

Re: C'est fini le net libre !!!

Messagepar Yoan sur 09 Avr 2009 14:12

Le Parlement a rejeté, jeudi 9 avril, après un vote négatif de l'Assemblée nationale, le projet de loi création et Internet qui prévoyait de sanctionner le téléchargement illégal. A main levée, une majorité de députés ont rejeté le texte issu de la commission mixte paritaire (CMP), alors qu'il avait été voté plus tôt dans la matinée par le Sénat.

Source : Le Monde

Le texte sera bien évidemment adopté lors d'une prochaine lecture, mais c'était simplement pour rappeler qu'il serait temps d'imposer le port du nez rouge chez les baltringues du Parlement. A ce niveau de ridicule, ça me semble parfaitement de circonstance.
"Playing things too safe is the most popular way to fail". (Elliott Smith)
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Prof de gratte de Jimi Hendrix
 
Messages: 388
Inscrit le: 29 Fev 2004 22:18
Localisation: Miles away

Re: C'est fini le net libre !!!

Messagepar Amrith Zêta sur 09 Avr 2009 22:45

Image
Amrith Zêta
Membre de la Seele
 
Messages: 1833
Inscrit le: 01 Mar 2004 13:46

Re: C'est fini le net libre !!!

Messagepar Yoan sur 09 Avr 2009 23:57

Christine Albanel a fait savoir qu'elle était "scandalisée" qu'un groupe de parlementaires de l'opposition ait fait irruption pour empêcher la promulgation de la loi lors du vote.

Marrant, je croyais que le vote était le ciment de notre démocratie, la solution à tous les maux de l'univers, un truc comme ça.
"Playing things too safe is the most popular way to fail". (Elliott Smith)
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Prof de gratte de Jimi Hendrix
 
Messages: 388
Inscrit le: 29 Fev 2004 22:18
Localisation: Miles away

Re: C'est fini le net libre !!!

Messagepar Amrith Zêta sur 10 Avr 2009 2:35

Image

Image
Amrith Zêta
Membre de la Seele
 
Messages: 1833
Inscrit le: 01 Mar 2004 13:46

Check

Messagepar Amrith Zêta sur 12 Avr 2009 15:39

Amrith Zêta
Membre de la Seele
 
Messages: 1833
Inscrit le: 01 Mar 2004 13:46

Re: C'est fini le net libre !!!

Messagepar Guigui sur 12 Avr 2009 16:13

LOL bien joué !!! :lol:
C'est vrai qu'on s'en fout du téléchargement maintenant qu'il y a le streaming...
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

Re: C'est fini le net libre !!!

Messagepar Guigui sur 12 Mai 2009 17:54

Ça y est on est dedans !!! La France une vraie exception culturelle...

L'Assemblée a adopté mardi en nouvelle lecture le projet de loi protection des droits sur internet, qui prévoit de sanctionner le téléchargement illégal par une coupure de l'accès internet en cas de récidive.
Sans surprise, l'Assemblée Nationale a adopté cet après-midi, en nouvelle lecture et par 296 voix contre 233, le projet de loi relatif à la protection des droits sur internet, qui prévoit de sanctionner le téléchargement illégal par une coupure de l'accès internet en cas de récidive. L'affaire ne semble pas complètement entendue puisqu'il reste le vote du Sénat demain. Mais ce dernier ne devrait pas prendre à rebours le vote enterriné par l'Assemblée, faisant de la France l'un des pays les plus rigoureux en matière de répression contre le téléchargement illégal. Le PS, dénoncant une "loi d'exception et d'intimidation", a annoncé qu'il allait saisir le Conseil Constitutionnel.

avec AFP
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

Re: C'est fini le net libre !!!

Messagepar Wonk sur 28 Mai 2009 22:41

Image
Pas frais mon poisson ?!?
Image
Avatar de l’utilisateur
Wonk
Habitué du Minton's Playhouse
 
Messages: 754
Inscrit le: 23 Jui 2004 13:32

Re: C'est fini le net libre !!!

Messagepar Yoan sur 10 Jui 2009 17:48

Le Conseil constitutionnel a censuré l'essentiel de la loi Hadopi. Les Sages ont retiré à la commission de protection des droits de l'Hadopi tout pouvoir de sanction. Elle ne pourra donc plus avoir qu'un caractère d'avertissement. De plus, le Conseil a estimé qu'Internet était un droit fondamental, qui ne pouvait être restreint que par un juge de l'autorité judiciaire, et non pas de l'ordre administratif comme ceux d'Hadopi. Enfin, ils ont jugé qu'Hadopi instaurait une présomption de culpabilité incompatible avec le droit français.

Extrait de la décision du Conseil constitutionnel : "les articles 5 et 11 de la loi déférée confiaient à la commission de protection des droits de l’HADOPI des pouvoirs de sanction l’habilitant à restreindre ou à empêcher l’accès à Internet à des titulaires d’abonnement. Ces pouvoirs pouvaient donc conduire à restreindre l’exercice, par toute personne, de son droit de s’exprimer et de communiquer librement. Dans ces conditions, le législateur ne pouvait, quelles que soient les garanties encadrant le prononcé des sanctions, confier de tels pouvoirs à une autorité administrative dans le but de protéger les titulaires du droit d’auteur. Ces pouvoirs ne peuvent incomber qu’au juge".


Source : Le Figaro

La belle fessée.
Je suis tombé sur l'émission "On N'est Pas Couché" il y a peu, émission durant laquelle Maxime Leforestier, mais également Yvan Le Bolloch' (qui est en réalité aussi gauchiste que je suis bon cuisinier), Eric Zemmour ou Eric Naulleau se sont tous montrés globalement favorables à Hadopi. Quid du fait que la loi en question se révèle être un condensé de liberticides fort justement sanctionné par le Conseil Constitutionnel, pas un seul d'entre eux n'a su pointer la responsabilité des médias dans ce qui constitue la raison première du recours au téléchargement : ce n'est pas tant la gratuité non, c'est l'infinie pauvreté de l'offre visible et "légale".

Putain que ce revers est savoureux !

Image
Last edited by Yoan on 10 Jui 2009 18:03, edited 1 time in total.
"Playing things too safe is the most popular way to fail". (Elliott Smith)
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Prof de gratte de Jimi Hendrix
 
Messages: 388
Inscrit le: 29 Fev 2004 22:18
Localisation: Miles away

Re: C'est fini le net libre !!!

Messagepar Guigui sur 10 Jui 2009 18:02

J'allais poster l'info... Oui ça fait plaiz !!! :)
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

Re: C'est fini le net libre !!!

Messagepar Yoan sur 10 Jui 2009 20:08

Cela dit, apparemment, si le pouvoir de sanction de l'autorité administrative est suspendu, il demeure la possibilité de le faire appliquer par un juge. Ça semble concrètement très difficile à mettre sur pieds via des procès, mais j'attends de voir les retouches qui vont être faites sur ce point.

En attendant, si Le Forestier, Arditi, Gréco et toute la clique souhaitent rédiger une lettre ouverte au Conseil Constitutionnel, qu'ils ne se privent pas, on va bien rire.

Bande de guignols.
"Playing things too safe is the most popular way to fail". (Elliott Smith)
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Prof de gratte de Jimi Hendrix
 
Messages: 388
Inscrit le: 29 Fev 2004 22:18
Localisation: Miles away

PrécédentSuivant

Retourner vers Le Qafé

Qui est làààà ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités

cron