[Presse] L'Alternatif

Par ici les brèves de comptoir

[Presse] L'Alternatif

Messagepar Guigui sur 01 Mai 2005 14:24

Image

Le journal L’Alternatif est sorti…

Mais qu’est ce que c’est que ce canard ?
Petit extrait du manifeste disponible sur le site du journal en guise de présentation : "Nous sommes un collectif indépendant, artistique et journalistique. Nous faisons vœu avec ce nouveau journal de défendre médiatiquement la jeunesse et les intérêts de tous les laissés pour compte de notre société. Nous voulons redonner de l’espoir, des rêves à toute une génération soi-disant inerte, aseptisée et inculte, selon l’image véhiculée par les médias dominants. Nous allons démontrer à travers ce journal qu’il y a une véritable jeunesse dans ce pays avec des valeurs, connectée à la société et qui se bat pour faire exister des idées et des idéaux non reconnus. Nous sommes les acteurs d’une génération mort-née, post soixante-huitarde, numérique, mondialisée, sans identité et nous faisons vœu de défendre en 20 actes, 20 comme un âge où normalement tout espoir devrait être permis, une nouvelle contre-culture contemporaine, celle du POST-MEDIA (*)."

Bref, il s'agit donc d'un journal contestataire s'évertuant à critiquer les médias et les pouvoirs en place, une sorte de CHARLIE HEBDO version 2005 avec une belle impression et une tendance net vers tout ce qui touche à l'artistique. Parmi les dessinateurs on retrouve... Bibi !!! Hé oui... Il est à noter que le site Internet a été réalisé par un potos des beaux arts de Metz que l’on connaît ici déjà : Yohan, souvenez vous il avait déjà réalisé LE METAMONDE

Image
Voici le genre de contribution de ma part que vous pourrez retrouver au sein du journal, avec l'accord du FLT bien sûr... Mais je pense que ferai bien d'autres choses par la suite...

Niveau illustration, à côté de mes 2 faibles contributions, il y a de purs trucs : les BD et illustrations de Pyrrhus Prague sont comme un point fort pour le journal car c’est hilarant, très drôle et pertinent avec un style graphique qui détonne bien.

Image
Petit extrait d'une BD de 3 pages... ;)

J’apprécie également beaucoup les illustrations de Cha(que je connaissais déjà pour son travail auparavant) que je vous invite à découvrir en cliquant sur son nom.

Le journal n'est trouvable pour le moment que sur PARIS et sa région et par abonnement, mais le but est bien sûr de le développer davantage :
:arrow: Rendez vous sur le site de L'Alternatif pour en savoir plus.

Voilà, n'hésitez pas à réagir sur le journal, que vous l'ayez lu ou non (ce que cela vous inspire)...
:lit:

_______________
(*) Le "POST-MEDIA" : Mouvement artistique, définit par l’Alternatif pour expliciter son état d’esprit, qui prône la création d’un système médiatique citoyen, non manipulateur, responsable, démocratique, intégrant toutes les nouvelles technologies d’information et de communication, en phase directe avec les mutations formelles de la société et les aspirations de ses nouvelles générations.
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

Zzzz...

Messagepar Amrith Zêta sur 01 Mai 2005 21:13

En un mot : démago.
Amrith Zêta
Membre de la Seele
 
Messages: 1833
Inscrit le: 01 Mar 2004 13:46

Re: Zzzz...

Messagepar Guigui sur 01 Mai 2005 21:49

Amrith Zêta a écrit:En un mot : démago.

On en a déjà parlé sur MSN, mais "mais encore ?" ... Parce que là c'est trop facile de balancer ça ainsi et j'attendais un peu plus de toi.
La " démagogie " étant une attitude politique qui flatte les passions populaires dans le but d’obtenir le soutien du peuple, sans forcément se préoccuper de ses réels intérêts, l'appliquer à un journal à but commercial ne me semble pas pertinent. Car qui payerait pour de la démagogie ? Flatter les passions d'ado en colère ça ne marcherait que 5 minutes, si le journal marche dans l'avenir c'est qu'il y aura bien d'autres choses capables de l'intéresser. De plus, la démarche est (en tout cas pour moi) de pouvoir exprimer ses opinions et bien sûr de séduire les foules afin de vendre car faut pas oublier que c'est également quelque chose de commercial, mais sans pour autant aller dans le sens du vent (de toute façon selon quoi soit tel ou untel le sens du vent peut toujours te décoiffer un jour ou l'autre).
Si L'alternatif peut être taxé de démagogie, qu'est ce qui ne pourrait pas l'être alors : toute la presse d'opinion pourrait l'être (car s'adressant à un type de lectorat soit disant "conquis d'avance") et même ce forum pourrait l'être également (alors qu'on sait bien que y a toujours des dents qui grincent ou jour où l'autre pour chacun)...
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

Zzzz...

Messagepar Amrith Zêta sur 01 Mai 2005 23:13

Il faut lire la dizaine de pages du journal proposées sur le site...
Prétendre représenter l'ensemble de la "jeunesse bafouée" en critiquant tout et n'importe quoi sans aucune proposition derrière, en disant que l'on est contre ceci mais jamais que l'on est pour cela, c'est ce que j'appelle communément de la démagogie, du populisme. J'ignore si c'est un populisme d'extrême-gauche ou d'extrême-droite, ou bien une nouvelle forme hybride centriste, mais c'est une pensée réductionniste, et qui peut être dangereuse. On ne peut pas lutter dans un même journal contre l'impérialisme américain, contre le gouvernement français, contre la télévision, contre la marchandisation de l'art, contre le racisme, contre l'homophobie, contre le prix de tel matériau, contre la disparition des bébés phoques, contre les excréments sur le trottoir, bref contre moultes trucs divers et attractifs, mélanger le tout et puis dire "Ca y est on est anti-conformistes", sachant que c'est entièrement contre-productif de mélanger les ananas et les radis.
Il y a certains textes avec lesquels je suis d'accord, mais ils sont d'une telle pauvreté de forme et de substance, d'un tel simplisme, que justement ils ne servent pas la jeunesse. Au contraire ils la font passer pour un agrégat de néophytes aux grosses chevilles. La prétention universaliste de ce petit journal démontre un egotisme à peine dissimulé, autrement dit on s'y croit déjà, rassembler la jeunesse autour d'un programme basé sur le non-programme. La façon, même si là encore je me reconnais dans certains propos, dont ils fustigent la gauche caviar est une bonne chose, mais lorsque ce leitmotiv est répété toutes les deux pages, ça n'est plus de la critique, c'est un acharnement qui peut avoir les conséquences inverses de celles voulues et produire du jeune électeur FN. Ne connaissant pas les auteurs de ce journal je ne me risquerais surtout pas à dire qu'ils sont proches du FN, mais je soulignerais simplement que leur méthode, à savoir la revendication approximative de l'apolitisme, la critique d'absolument tout dans un même panier et cette envie de s'adresser à un large public qu'il veut fédérer et représenter comme s'il s'agissait d'une entité, et bien tout cela c'est une technique inventée par les groupuscules d'extrême-droite. Je ne dis pas que "L'Alternative" est une revue d'extrême-droite, je n'en sais rien et je ne veux pas le savoir car la faible qualité des textes et ce "Young Power" puéril suffisent déjà à me répulser, en revanche je dis que si elle avait été une revue d'extrême-droite elle ne s'y serait pas pris autrement. Maintenant qui sait, les deux extrêmes sont souvent les plus proches, peut-être qu'en vérité ce sont des adorateurs ultimes de Ravachol, mais tout cela je m'en fous, car le résultat est le même : démagogie. S'il existe des problèmes politiques, sociaux, culturels, éthiques, alors ils doivent être traités comme problèmes collectifs et intégrer tout un chacun dans le questionnement macrosocial. Très peu pour moi les "Nous les jeunes, tous ensembles pour un meilleur avenir" et autres guimauves sucrées d'adolescents de douze ans, comme si la jeunesse était à la pointe des valeurs et comme si elle était un référent meilleur qu'une autre catégorie inventée. Faire un journal de jeunes pour les jeunes, c'est un cloisonnement, un nivellement par le bas qui transforme les faits en opinions. Peut-être que les intentions sont bonnes, mais c'est ultra-maladroit, et surtout sans aucune ligne éditoriale : l'éditorial du premier numero est à ce titre terrifiant de confusion, d'à peu près, de démagogie on y revient encore, et le tout enrobé de pas mal de frime assez indécente pour un journal qui a toutes ses preuves à faire.
Je peux me tromper, la jolie maquette et le beau site en contenteront sûrement certains, mais tant que les articles auront le propos, la syntaxe, l'esthétique et le contenu de ce que j'écrivais à douze ans, je ne m'y intéresserai pas. Ce journal ressemble davantage au blog internet d'un lycéen révolté contre la société qui critique tout et n'importe quoi sans fil directeur autre que ce qui lui passe par la tête. Et un journal sans fil directeur, sans cohésion si ce n'est un ton mollement protestataire plus populiste qu'étayé, n'est pas encore un journal.
On me dira "Ce n'est qu'un premier numero" mais justement, un premier numero ça se travaille, et un journal n'est pas fait pour changer de style entre son N°1 et son N°2. Maintenant, si une bande de jeunes gens lancent un journal, s'amusent et font un peu d'argent de poche avec, tant mieux pour eux, c'est leur droit. Moi j'ai l'impression qu'ils sont exactement ce et ceux qu'ils décrient, le pouvoir en moins : des démagogues simplistes qui se répètent, prétendent représenter une frange de la population qui ne leur a rien demandé et embourbés dans des notions floues et idéalistes que je qualifierais de mièvres. Dire "La guerre c'est mal", "La société est corrompue par l'argent" et "Pour les jeunes c'est la galère" c'est pas ce que j'appelle une alternative. C'est du flan.
Amrith Zêta
Membre de la Seele
 
Messages: 1833
Inscrit le: 01 Mar 2004 13:46

Re: Zzzz...

Messagepar Guigui sur 01 Mai 2005 23:28

Amrith Zêta a écrit:Il faut lire la dizaine de pages du journal proposées sur le site.

Ou le journal dans son intégralité ;)

On me dira "Ce n'est qu'un premier numero" mais justement, un premier numero ça se travaille, et un journal n'est pas fait pour changer de style entre son N°1 et son N°2. Maintenant, si une bande de jeunes gens lancent un journal, s'amusent et font un peu d'argent de poche avec, tant mieux pour eux, c'est leur droit. Moi j'ai l'impression qu'ils sont exactement ce et ceux qu'ils décrient, le pouvoir en moins : des démagogues simplistes qui se répètent, prétendent représenter une frange de la population qui ne leur a rien demandé et embourbés dans des notions floues et idéalistes que je qualifierais de mièvres. Dire "La guerre c'est mal", "La société est corrompue par l'argent" et "Pour les jeunes c'est la galère" c'est pas ce que j'appelle une alternative. C'est du flan.

En même temps, je ne peux pas vraiment t'amener à changer d'opinion : seul les futurs N° du journal le pourraient. Surtout que pour ma part, étant impliqué on peut me taxer de partie prenante, donc je me contenterai de répondre à des questions précises s'il y en a et de laisser les autres forumeurs s'exprimer.

:arrow: Interview de Laurent Bastidon sur MUSICIENS.BIZ
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

L'effet "Fight Club", très peu pour moi

Messagepar zerosum sur 05 Mai 2005 13:03

Le premier mot qui me vient également à l'esprit est le même : démago !

Pour le reste, faudra me laisser un peu le temps pour regrouper mes idées, mais autant prévenir tout de suite : je reviendrai bientôt, et ce sera TRES TRES TRES long ! :?

Après tout il est bien question de "toute une génération", non ?
Et effectivement, ce journal (ce que j'en ai lu du moins, via le site) m'a fait bcp réfléchir - c'est déjà ça, à défaut d'emporter mon adhésion :P - sur cette "toute une génération". Et y a beaucoup de choses à en dire, après lectures de ces 10 pages qui en disent involontairement très long justement sur cette "jeunesse", dont je fais logiquement encore partie mais dans laquelle je ne me reconnais pour ainsi dire pas du tout !!!! :shock: :?

Donc ce sera LONG ! :twisted: (Et pas pour tout de suite ! :mrgreen: )


Edité pour dire :
Je viens de relire le post d'Amrith (que j'avais lu longtemps avant de lire les pages dispo sur le site - oui, j'ai mis pas mal de temps à les chercher, je sais je suis un peu naze sur les bords mais bon :lol: ...).
Et effectivement, je retrouve les mêmes réactions que celles que j'ai eu en parcourant les pages. Notamment sur le manque de contenu (démago donc), sur la prétention ahurissante qui s'en dégage, et surtout... LE gros point noir de ce magazine : son aspect hautement (et scandaleusement) catégoriel. C'est ce qui m'a le plus dérangé en fait, mais j'y reviendrai ! :wink:
Et oui effectivement le FN ne s'en serait pas pris autrement pour convaincre ses auditeurs... :roll:
Amrith demande extrême gauche, extrême droite ou extrême centre. Je crois surtout en fait qu'il s'agit là d'un extrême rien-du-tout.
D'un extrême juste pour le plaisir d'être extrême. Un extrême adolescent qui a trop regardé "Fight Club" et ne s'en cache pas.
Un extrême rien-du-tout qui ne propose jamais aucune "alternative" autre que lui-même comme finalité finale !
Mais j'y reviendrai...
.*´ )
*.•´¸.•*¨) :: ¸.•*¨)
(¸.•´ :: (¸.•´ :::: (¸.•*´¯`*••• BELIEVE TO UNDERSTAND •••••••
Avatar de l’utilisateur
zerosum
Pote de Stomy Bugsy
 
Messages: 214
Inscrit le: 09 Mar 2004 16:33
Localisation: Ailleurs

Flou et contradictoire

Messagepar tonnerre de brest sur 05 Mai 2005 21:49

Je suis plutôt partagé. En globalité je rejoint assez Amrith et Zerosum, (sauf dans la similarité extrème-gauche/extrème droite, mais ça c'est déjà H.S. :wink: ), en rappellant néanmoins que ce journal débute, et qu'il peut évoluer.

Je ne peux pas me permettre de faire une critique d'un journal que je n'ai pas lu. Je peux seulement me prononcer sur sa "charte" telle que je l'ai captée sur le site.

D'un côté, je trouve assez intéressante une telle initiative qui arrive à quelque chose de concret, soit une parution. Ce type de regroupement de jeunes s'attachant à un vaste projet qui finit par de dissoudre et disperser ses protagonistes est une vilaine réalité. Là au moins, on peut saluer l'obstination d'un groupe qui a réussi à sortir son journal, créer un site, et avancer des voeux intellectuels. En plus ça présente bien, et efficacement du point de vue perception immédiate. Quant à l'intention, elle a le mérite de changer des journaux type "20 ans", "jeune et jolie", bref, les immondices qu'on refourgue à la génération en question. Là dessus il n'y a pas photo.

Mais... :roll: Un tel projet tel que le définit son manifeste se doit d'avoir une exigence et une rigueur profonde afin d'accéder aux souhaits prononcés. Or le manifeste en lui-même semble manquer de cette rigueur. S'afficher comme la "première grande réforme médiatique du 21ème siècle" ne manque pas, c'est le moins qu'on puisse dire, d'ambition. Or si l'ambition est construite sur un socle bancal, elle risque vite de chuter de haut.

Je me demande même s'il n'y a pas une auto condamnation inhérente à ce genre de projet centré sur le jeunisme générationnel: le journal est adressé à la génération des 20 ans. Or ceux qui l'écrivent n'auront pas toujours 20 ans, et à moins d'une volonté préétablie de roulement assez rapide de poste (au moins tous les 5 ans), ils se retrouveront dans le même état d'hypocrisie des soixante-huitards qu'ils dénoncent. Cet aspect circonscrit déjà les limites du projet, même si d'évidence les références intellectuelles et artistiques qui seront interviewées dépasseront le critère de l'âge.
Je me demande si déjà il n'y a pas une certaine lucidité (peut-être inconsciente) dans le point 18 du manifeste, de ce problème.

Le point 1 relève d'une grave méconnaissance de la situation de la presse française. En préambule, je trouve assez affligeant qu'on loge à la même enseigne le Canard Enchaîné, L'Huma, Charlie Hebdo avec les autres journaux présentés (mais cela, Guigui, tu ne pouvais que te douter que ça me ferait hérisser le poil :wink: ). Précisément parce que ces journaux connaissent des difficultés de plus en plus importante à exister. Et je n'aime ni les amalgames, ni les gens qui tirent sur des ambulances.

De plus, l'élitisme condamné de ces journaux parait relever d'un anti-intellectualisme primaire assez avancé. Je suppose que les jeunes de 20 ans sont spoliés par la rigueur sans concession à la pensée que soutiennent des journaux comme le "Monde Diplomatique" ou "Politis", alors que précisément, si ces journaux sombraient dans la facilité, ils perdraient tout crédit intellectuel. D'une manière sous-jacente, il est à peine dit que les jeunes sont trop crétins pour avoir les outils conceptuels propres à la lecture de ces journaux. J'appelle cet anti-intellectualisme du nivellement par le bas.
De plus, les jeux de mots type "Canard moisi enchaîné", ou "L'ancien observateur" relèvent d'une sémantique soit d'un humour raté, soit d'une renomination des choses, qui fait penser aux néologismes crasseux type F.N. Il n' y a là qu'une regrettable erreur, mais elle y est.

Le point 3 est le plus problématique: le manifeste fustige la société de consommation et revendique un véritable esprit de contestation, sans renoncer pour autant au système de consommation ? :?: :shock: La "contradiction générationnelle" a bon dos, je trouve.
Autrement dit, les rédacteurs de ce manifeste veulent la REVOLUTION tout en gardant le confort bourgeois de la CONSOMMATION. Le beurre et l'argent du beurre !
Quand on arbore des logos avec des poings levés et des anathèmes réclamant une rupture d'avec l'ordre établi, il est impossible dans le même temps de ne pas réclamer une rupture avec le système de consommation.

Je comprends bien que la volonté affichée est de "consommer autrement", ce qui est tout à fait louable, mais la volonté est-elle de consommer des choses alternatives ou de transformer le principe même de société de consommation ? Là l'intention devient floue, et je ne peux m'empêcher de dire que la consommation repose sur le dogme de la croissance, et que la croissance comme seul dogme économique met en danger la planète de par le pillage des ressources à court terme, et par les conséquences écologiques dangereuses que l'on connaît.
Revendiquer le droit à la consommation alternative n'a alors rien de révolutionnaire si elle ne prends pas en compte ces enjeux, c'est même tout le contraire.
Dans ce cas-là, il est déontologiquement malhonnête de se réclamer de Pasolini. Pourquoi pas de Debord, tant qu'ils y sont ?

Le point 5 met sur le même plan "la ferme célébrité" et le plus incompréhensible happening d'Arte. C'est un amalgame assez grave qui tient de la stratégie: "tout est de la merde, tout se vaut, alors lisez alternatif, le seul journal différent". Or tout ne se vaut pas, non.

Le point 14 y fait écho. Ici, c'est le refrain: tous les syndicats, tous les partis: tous pourris ! Et ce sous le prétexte d'empêcher l'ascension du F.N., qui a précisément fait du "tous "pourris" son système de flatterie populiste. Je souscris à ce niveau à ce que dit Amrith qui regrette "la critique d'absolument tout dans un même panier".
L'analyse de la diversité du panorama politique français est ici assez faible et se concentre sur les deux gros partis qui font l'alternance. Sachant que le P.S. aimerait éliminer tout ce qui est à sa marge pour créer un système à l'américaine, je trouve d'autant plus gonflé de faire son jeu tout en le fustigeant, soit en réduisant la gauche à sa seule existence.

Quant à la volonté de "virer les vieux de gauche", c'est d'un irrespect total pour certains de ces "vieux" qui n'en méritent pas tant: je respecte le travail de certains élus, vieux ou jeunes, qui tentent le plus honnêtement possible de faire leur travail. Mais bon, là ce serait rejouer le topic "moi, j'aime pas les hommes politiques", où ils auraient des arguments de choix, j'imagine.
Mais affirmer que "virer les vieux" est La solution du problème est d'un jeunisme repoussant, tant il semble écrit que vieux=cons. :vomi:
C'est encore une fois la sémantique qui est regrettable et va à l’encontre de son projet, car il est évident que plus de jeunes dans la vie politique la renforcerait. On ne peut que souscrire à cela.
Donc si ce journal peut susciter un désir de prise en main de la chose politique par certains jeunes, c'est excellent. S'il peut les encourager à se frotter aux luttes de terrain, c'est encore mieux. C’est possible, à condition qu'il n'édicte pas la politique comme étant répugnante en soi.

Le point 6 pose aussi un problème: Warhol n'a pas "rêvé" le quart d'heure de gloire pour tout le monde dans les médias: il l'a prophétisé, tant soi peu que l'on puisse employer ce mot, en tant que constat inévitable de la multiplication des images. Pour des artistes, l'erreur est de taille. Quant à la télé-réalité, elle est l'accomplissement de la prescience de Warhol: j'avoue ne pas trop piger, là...

Le point 17 est intéressant, mais dire que signer un article par un pseudo plutôt que par le nom véritable est un authentique acte de courage qui va à l'encontre de l'égocentrisme journalistique laisse pantois (à moins que je n'aie pas compris): c'est au contraire le refus malhonnête d'assumer ce que l'on écrit, une sorte de lâcheté. Si on ne veut pas révéler son nom pour X ou Y raison, il n'y a pas de problème. Les pseudos ont toujours fait parti de la vie artistique comme journalistique, mais présenter cela comme un acte déontologique, c'est n'importe quoi.

Le point 9 sur le refus de l'anti-américanisme primaire est d'une telle évidence qu'il n'a rien de vraiment extraordinaire, mais la connexion avec l'arrivée du F.N. au second tour des présidentielles relève de la haute voltige dans l'artificialité du raisonnement.

Etc...

Ce manifeste pour le journal ne me donne pas vraiment envie de le lire. A mon humble avis, il y a une disproportion entre la terminologie révolutionnaire et les contradictions et concessions nombreuses qui sont faites à ce que les auteurs de ce journal semblent vouloir critiquer.

En revanche, l'idée d'un journal de libre expression permettant à des artistes, des auteurs, des journalistes, qui n'ont pas droit de cité ailleurs, ou qui cherchent tout simplement à avoir droit de cité quelque part est une idée très séduisante. Il s'agit d'en appeler au vivier créateur qui reste dans l'anonymat alors qu'il a des choses à proposer qui ne sont pas moins talentueuses que celles qui sont proposées par les autres médias. J'aime bien cette idée de "laboratoire" d'expression, qui peut effectivement, si le journal parvient à un tirage et à une reconnaissance réelle, agiter un peu la mare.

Mais agiter un manifeste révolutionnaire qui est pétri de contradiction ajoute un effet spectaculaire qui risque de masquer, ou de tourner à la mascarade, cette entreprise-là.
Si manifeste il doit y avoir (et dans la logique de "rupture" de ce journal cela semble nécessaire), peut-être faudrait-il revoir certaines choses afin qu'il ne prête pas à confusion.
Au moins ça. Pas de confusion. Le reste relevant de l'ordre de la conviction, le débat devient autre.

Si ce journal peut permettre l'infiltration d'artistes, la création de réseaux, on ne peut que lui souhaiter bonne chance. A condition à ce que tous ces poings levés s'assument et ne finissent pas par donner du vent.

Le fait que tu sois parti prenante, Guigui, te donne d'autant plus le droit de défendre ton beefsteak ! :D


Dans tous les cas je ne peux pas l'acheter, vivant en province. C'est un comble. Refuser l'élitisme, c'est déjà commencer simplement par refuser le parisianisme. :wink:
L'agent Squeulit pensait qu'il s'agissait en fait d'une pierre de forme triangulaire
Avatar de l’utilisateur
tonnerre de brest
Barbu Alcoolique
 
Messages: 711
Inscrit le: 04 Jui 2004 0:40
Localisation: Soit Mille sabord, résident du Sirius, actuellement amarré quai de Saône

Re: Flou et contradictoire

Messagepar Guigui sur 05 Mai 2005 23:59

Si cela ne sort qu'à Paris ce n'est bien sûr que pour des histoires de moyens...

Image

tonnerre de brest a écrit:Le fait que tu sois parti prenante, Guigui, te donne d'autant plus le droit de défendre ton beefsteak ! :D

Je prend note de tout ceci, soit en sûr : si je vous ai demandé votre avis ce n'est pas par hasard... Je préfère donc vous lire pour le moment je réagierai sans doute plus tard : après quelques numéros...

En revanche, l'idée d'un journal de libre expression permettant à des artistes, des auteurs, des journalistes, qui n'ont pas droit de cité ailleurs, ou qui cherchent tout simplement à avoir droit de cité quelque part est une idée très séduisante. Il s'agit d'en appeler au vivier créateur qui reste dans l'anonymat alors qu'il a des choses à proposer qui ne sont pas moins talentueuses que celles qui sont proposées par les autres médias. J'aime bien cette idée de "laboratoire" d'expression, qui peut effectivement, si le journal parvient à un tirage et à une reconnaissance réelle, agiter un peu la mare.

Tout à fait, d'ailleurs ça me rappelle un ancien projet que j'avais eu qui s'en rapproche un peu (mais si cela aurait été différent il y avait de ça)... Voir par ici... En tout cas, ma démarche en tant qu'illustrateur ne va que dans ce sens pour le moment... Mais bref, je ne pourrai reparler de tout ceci une fois que le journal aura sorti plusieurs numéros où je pense il y aura beaucoup de choses à dire... En tout cas, merci de vos réponses à tous...
Last edited by Guigui on 04 Avr 2006 22:42, edited 1 time in total.
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

Abonnez-vous...

Messagepar SOLYNK sur 27 Jan 2006 2:31

Abonnez-vous...
Vous n'entendez plus que ma voix... Regardez la bannière...vos paupières sont lourdes...
Maintenant vous allez cliquer sur la bannière... Vous vous sentez bien... vous vous abonnez au journal l'Alternatif...

Image
"Vous reprendrez bien un peu de ragoût de chat ?"
Avatar de l’utilisateur
SOLYNK
Téléspectateur de TF1
 
Messages: 100
Inscrit le: 11 Sep 2005 4:07
Localisation: Metz

Quand on a rien à dire...le mieux est encore de la fermer.

Messagepar Zarathoustra sur 27 Jan 2006 13:16

Je ne connaissais pas... je viens de parcourir quelques pages et mon 1er avis concernant l'Alternatif se trouve etre assez similaire a Amrith ou Zero Sum : démago, immature voir prébubère, presque grotesque tellement les memes thèmes sont indefiniment machés et rabachés dans un baratinage idéaliste dont la prétendue sophistication peine en réalité à masquer son abyssale vacuité.

- Démago puisque la prétention affichée de cette publication n'est rien de moins que de représenter et defendre l'ensemble de la jeune génération, comme si les "jeunes" formaient un ensemble homogene;
- L'égocentrisme du propos : toujours les memes centres d'interet de teenagers (la "culture", l'education et l'emploi, les vilains medias), comme si ces 4 thèmes etaient universels et constituaient uniquement et strictement les preoccupations d'une société organisée comme peut l'etre la notre;
- L'absence frappante et consternante d'une quelconque argumentation (je ne parle meme pas d'une demonstration, mais juste d'arguments avec des exemples concrets, histoire de paraitre vaguement crédible).

Citation (deja culte) de l'edito de ce 2eme numero (source : http://www.lalternatif.fr/journal/n2/images/pg1.pdf) :

"Houellebecq qui cite régulièrement
Schopenhauer n’attend plus rien du monde, seul l’amour peut
éventuellement sauver ce qui peut encore l’être. Les nouvelles
générations ont de moins en moins de désir, ce qui altère leur
jouissance. Il nous emmène dans la société qu’on côtoie tous
les jours, une société misogyne, inhumaine, mécanique, froide
et égoïste où seul le pouvoir de l’argent et du sexe subsiste dans
la hiérarchie des valeurs uniformes enfoncées dans un océan de
vacuité".


Ah l'amour... heureusement qu'il reste l'Amour avec un grand A dans ce monde de merde !
Mais le meilleur reste a venir : l'editorialiste, qui n'a decidement honte de rien, cite sa reference ultime dans une tirade desormais legendaire :

"Comme dirait Michael Furnon le chanteur de Mickey
3D, la France a peur, angoissée par une cinquième république
engloutie dans les méandres de son passé. Complexée par la toute
puissante Amérique, elle fait dorénavant office de téléspectatrice
passive observant avec l’éternelle arrogance du coq gaulois,
aujourd’hui déplumé, le champ du cygne de la politique, de la
culture et de l’art français".


Si c'est Mickey 3D qui le dit alors c'est vraiment sur que le pays est foutu !
Et pis merde sans déconner l'Etat c'est vraiment un salaud, et puis les Elites aussi, quant aux Soixante-huitards n'en parlons meme pas !
Vous etes tous des pourris sauf moi, na !
"Le suffrage universel ne fait que légitimer l'exercice du pouvoir par ceux qui l'ont déjà." Alexis de Tocqueville
Avatar de l’utilisateur
Zarathoustra
Nègre de BHL
 
Messages: 292
Inscrit le: 04 Avr 2004 13:05
Localisation: Maison dorée de Samarkand

Certes...

Messagepar SOLYNK sur 27 Jan 2006 21:11

OK avec vous tous sur pas mal de points.
Vos critiques, bien qu'assassines, ont le mérite d'être franches et constructives.

Bien que participant à cette parution en tant qu'illustrateur depuis peu, j'ai moi aussi été assez gèné par le ton et les ambitions avancées, notemment dans le premier numéro. Il est clair que dans l'ensemble, l'Alternatif porte en lui pas mal de contradictions, et qu'il lui faut encore se définir de manière plus précise, que ce soit au niveau de sa ligne éditoriale ou de sa mise en forme...

Maintenant, ces scories mises de côté, il faut reconnaitre au moins un mérite à cette publication : celui d'exister, et de tenter de fédérer des personnes autour d'un projet commun (que l'on à tout à fait le droit de considérer utopique, nombriliste et prétentieux, voire inutile...).

Donc, pour résumer, je crois que le fait d'être en rupture par rapport à certaines idées ou prétentions du magazine ne doit pas nous empêcher d'en apprécier au moins la démarche, et d'essayer de la soutenir.

Cette revue se veut ouverte. N'hésitez donc pas à lui écrire si vous trouvez qu'elle est immature et démago. Allez-y. Même si c'est pour dire que la seule évocation du mot "Alternatif" suffit à vous donner la nausée.
Je vous jure que je ferai tout mon possible pour faire diffuser tout courrier critique digne de ce nom.
"Vous reprendrez bien un peu de ragoût de chat ?"
Avatar de l’utilisateur
SOLYNK
Téléspectateur de TF1
 
Messages: 100
Inscrit le: 11 Sep 2005 4:07
Localisation: Metz

Messagepar AMRITH sur 28 Jan 2006 4:24

SOLYNK a écrit:Il faut reconnaitre au moins un mérite à cette publication : celui d'exister...


Ha non c'est pas un argument ça.
AMRITH
 

Messagepar SOLYNK sur 28 Jan 2006 17:20

Salut Amrith.

J'entendais juste par là que plutôt que de se poser tout un tas de questions pendant trois plombes, les personnes qui ont créé ce projet se sont lancées à l'eau, parfois au prix de gros sacrifices, ce qui à mon sens, est méritoire.
"Vous reprendrez bien un peu de ragoût de chat ?"
Avatar de l’utilisateur
SOLYNK
Téléspectateur de TF1
 
Messages: 100
Inscrit le: 11 Sep 2005 4:07
Localisation: Metz

en attendant la suite

Messagepar Guigui sur 04 Avr 2006 22:40

... Pour ne pas laisser SOLYNK défendre seul la publication, je vais me pointer pour parler du N°3 lorsque celui-ci sera sorti et revenir sur certains points. En attendant, je vous propose un article rédigé dans le dernier N° de LIBERATION (p.35 et dispo sur le net) par les 2 principaux artisans du journal, par ici...

Image
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

droit de réponse.

Messagepar Guigui sur 29 Avr 2006 13:47

Je vais répondre un peu plus en détail après la sortie de ce 3ème N° qui s'approche le plus de l'idée que je me faisais du journal dès le départ. Pourtant, il y a un an même moi j'ai eu exactement les mêmes réactions et pensées que vous "détracteurs" (je vous nomme tous ainsi, comme ça, ça va plus vite ;) ). Au tout début j'ai même hésité à participer à l'aventure, trouvant la démarche du projet étrange, particulière et allant un peu trop dans tous les sens. Il y a bien une chose sur laquelle je vous rejoins c'est de se porter porte parole de toute une génération qui n'a rien d'homogène n’est pas vraiment une bonne chose. Non pas que ce soit une « erreur » non réfléchis... Pour en avoir longtemps discuté avec le rédacteur en chef à l'époque, la volonté derrière tout ça était de provoquer bien sûr, même si cela peut paraître un peu facile. Aller le plus loin dans l'expression des frustrations, quitte à réaliser quelques raccourcis ou faute de goût. Car ce journal est écrit avec les tripes et ça je ne pense pas qu'on puisse lui enlever.

C'est donc une direction discutable certes, un choix avec lequel je n'ai pas été vraiment d'accord, mais disons qu'il a permit un terreau de réaction et d'adhésion de la part de certaines personnes participant de près ou de loin à L'Alternatif (et de rejets pour d’autres), ce qui entraîne évidemment une définition plus claire de la ligne éditoriale. Car du côté "générationnel" on en est un peu revenu et le N°3 a un propos beaucoup plus centré : le rapport entre le droit à la culture et le web en l'occurence. Et pour moi c'est cela L'Alternatif : parler de culture, de faits et de phénomènes de société avec un ton "epidermique", à savoir essayer de dire avec nos mots ce qu'on lit trop peu ailleurs sur des sujets bien connus... Et c'est bien en cela que je me retrouve au final pour une bonne partie dans cette publication, car c'est un peu l'esprit que j'ai essayé d'insuffler à ce forum par exemple. Et le côté générationel vient surtout du fait que la mass média parle beaucoup plus aux générations antérieures qu'à la nôtre, même si les choses semblent commencer à changer un peu suite aux évènements que rencontre la France depuis 1 an (les émeutes, les manifs anti-CPE). On va dire que c'est bien dans l'air du temps de dire que les 20-30 on s'en soucis trop peu et ce contexte le journal l'a assimilé dès le début. L'erreur est peut être de l'avoir trop mis en avant au départ plutôt qu'en faire une simple toile de fond pour faire comprendre le ton des articles. Mais encore une fois, c'est bien une direction consciente à mon sens qui était peut être nécéssaire pour que le journal trouve ses marques avec ses premiers N°...

Image

tonnerre de brest a écrit:Je suis plutôt partagé. En globalité je rejoint assez Amrith et Zerosum, (sauf dans la similarité extrème-gauche/extrème droite, mais ça c'est déjà H.S. :wink: ), en rappellant néanmoins que ce journal débute, et qu'il peut évoluer.

Là dessus on est bien évidemment d'accord, comme l'a plutôt bien rappelé SOLYNK, dites vous bien que ce journal est issu de petits jeunes qui en veulent et qui cherchent leurs marques, et pour certaines d'entre nous c'est un peu la première expérience du genre... Ceci dit recevoir des insultes et des commentaires assassins ça ne me pose pas de problème étant donné l'ambition (trop haute visiblement pour certaines) affiché du journal : ça me semble donc tout à fait normal et légitime (en tout cas avec la plupart des messages ici)...

Je ne peux pas me permettre de faire une critique d'un journal que je n'ai pas lu. Je peux seulement me prononcer sur sa "charte" telle que je l'ai captée sur le site.

C'est un peu le risque oui : la charte c'est les intentions et le journal, le site et les activités présentes et à venir de L'Alternatif sont les actions...Je pense que c'est plus à travers ces dernières qu'il faudrait juger... Mais, pas de limites, la charte peut aussi s'en prendre plein la gueule. Go ! :aaaah:

Mais... :roll: Un tel projet tel que le définit son manifeste se doit d'avoir une exigence et une rigueur profonde afin d'accéder aux souhaits prononcés. Or le manifeste en lui-même semble manquer de cette rigueur. S'afficher comme la "première grande réforme médiatique du 21ème siècle" ne manque pas, c'est le moins qu'on puisse dire, d'ambition....

Oui sans doute, mais bon, je pensais que ce genre de truc tu le prendrais un peu au second degré, parce dans le genre frimeur c'est top niveau. L'exagération (qui pourtant peut s'avérer sincère à mon sens) est bien là pour rajouter au "folklo". Le message vidéo d'appel à la création dispo sur le site va également dans ce sens également : en grossissant le trait, en mettant en scène et en faisant appel à des codes bien connu pour dire cependant des choses "sérieuses" avec les thèmes soulevés. C'est certain que c'est un exercice périlleux et je ne dis pas que c'est réussi à chaque fois (encore que je kiffe grave le message vidéo) !!! :)

Je me demande même s'il n'y a pas une auto condamnation inhérente à ce genre de projet centré sur le jeunisme générationnel: le journal est adressé à la génération des 20 ans. Or ceux qui l'écrivent n'auront pas toujours 20 ans, et à moins d'une volonté préétablie de roulement assez rapide de poste (au moins tous les 5 ans), ils se retrouveront dans le même état d'hypocrisie des soixante-huitards qu'ils dénoncent.

Voir ce que j'en dis ci-dessus... Pour moi c'était surtout pour provoquer, afin de se faire voir dans le marasme de la presse actuelle et faire une "rupture" (un mot à la mode) ! De là tu trouveras ton explication sur les amalgames concernant la presse française...

Je me demande si déjà il n'y a pas une certaine lucidité (peut-être inconsciente) dans le point 18 du manifeste, de ce problème.

;)

Le point 3 est le plus problématique: le manifeste fustige la société de consommation et revendique un véritable esprit de contestation, sans renoncer pour autant au système de consommation ? :?: :shock: La "contradiction générationnelle" a bon dos, je trouve.
Autrement dit, les rédacteurs de ce manifeste veulent la REVOLUTION tout en gardant le confort bourgeois de la CONSOMMATION. Le beurre et l'argent du beurre !

Ben ouais... Moi je m'inscris un peu là dedans et je pense que c'est le cas de beaucoup de personnes ici, même ceux ne s'étant pas posé la question (mais je me trompe peut être). Maintenant à développer ça, c'est entrer carrément dans la politique et en discuter avec un bon vieux communiste ça risque forcément de ne pas nous faire tomber d'accord :grin:

Quand on arbore des logos avec des poings levés et des anathèmes réclamant une rupture d'avec l'ordre établi, il est impossible dans le même temps de ne pas réclamer une rupture avec le système de consommation.

Cette imagerie est utilisé jusqu'à la moelle dans la pure pub depuis quelques années, c'est plutôt là-dessus que tu devrais t'indigner.

Je comprends bien que la volonté affichée est de "consommer autrement", ce qui est tout à fait louable, mais la volonté est-elle de consommer des choses alternatives ou de transformer le principe même de société de consommation ?...

En tout cas pour le consommer autrement pour reviens à transformer le principe même de notre consommation. C'est mon point de vue et j'avoue ne pas en avoir discuté avec les autres membres de l'équipe mais j'ai du mal à imaginer qu'ils pensent différemment...

Pour le point 5 et 14, moi je n'y vois que de la provoc' pour mettre en place un ton qui essaye de se faire différent... Maintenant cela est t’il réussi? Je n'en sais rien, à vous de voir...

Donc si ce journal peut susciter un désir de prise en main de la chose politique par certains jeunes, c'est excellent. S'il peut les encourager à se frotter aux luttes de terrain, c'est encore mieux. C’est possible, à condition qu'il n'édicte pas la politique comme étant répugnante en soi.

Je suis assez d'accord, mais je pense que si tu as l'impression que ce n'est pas le cas c'est parce que tu as sans doute pris trop les choses au premier degré. C'est vrai que parfois le journal semble se prendre au sérieux et pas assez à d'autres moments, mais je pense que l'ensemble du journal (avec sa maquette, ses visuels) aiderait grandement à faire la part des choses. Si tu veux je te filera un exemplaire du dernier la prochaine fois que je descend à Lyon ;)

Le point 17 est intéressant, mais dire que signer un article par un pseudo plutôt que par le nom véritable est un authentique acte de courage qui va à l'encontre de l'égocentrisme journalistique laisse pantois (à moins que je n'aie pas compris): c'est au contraire le refus malhonnête d'assumer ce que l'on écrit, une sorte de lâcheté. Si on ne veut pas révéler son nom pour X ou Y raison, il n'y a pas de problème. Les pseudos ont toujours fait parti de la vie artistique comme journalistique, mais présenter cela comme un acte déontologique, c'est n'importe quoi.

Il faut le prendre dans le sens où le message compte plus que le messager et ainsi on évite à ce que l'ego de tel ou untel se galvanise... Moi je trouve que c'est une très bonne idée, mais sans doute pas au point d'en faire un point à part entière c’est vrai.

J'aime bien cette idée de "laboratoire" d'expression, qui peut effectivement, si le journal parvient à un tirage et à une reconnaissance réelle, agiter un peu la mare.

Perso c'est davantage ce que je garde de tout ça et je pense que ça ira encore plus dans ce sens à l'avenir. :)

Pour répondre à Zara' on va dire que c'est déjà fais voir ci dessus, excepté sur certaines formulations dans l'édito du rédacteur en chef. Bon OK le gars il est optimiste et remplis de bonnes intentions, mais attaquer là-dessus c'est pas un peu facile pour de gros cyniques comme vous ? 8-)

A cela j'ajouterai qu'un peu d'idéalisme ça fait du bien de temps en temps. Et là dessus je vais citer Tonnerre de Brest qui parfois me fait lever les yeux au ciel avec tout sa confiance débordante en la vie (on va dire ça comme ça), et pourtant il n'en demeurre pas moins que souvent je trouve que le contenu de ses interventions (que j'y adhère ou pas) est intéressant... Maintenant pour le reste je rejoins SOLYNK pour répéter que cela n'est pas facile de réaliser un tel projet et rien qu'exister c'est assez balèze. Si ce n'est pas un argument pour retourner certains de vos reproches ça peut néanmoins en être une explication. Maintenant comme lui je vous invite à prendre la parole sur le (futur) forum du journal pour y poster vos commentaires si le coeur vous en dit ou même d'écrire à la rédaction. D'ailleurs je suis certaines que certains Epidermiquiens ayant postées sur ce topic pourrait intérresser celle-ci de par leur verve verbales et la pertinence de certaines de leurs opinions sur d'autres sujets ;)

En attendant, vous pouvez toujours lire l'interview l'interview croisée faite avec Julie coudry et le rédacteur en chef de L'Alternatif qui vient de paraître dans le Technikart de ce mois-ci rubrique "la Battle" du début. Et aussi petit encart page 35. On sent le soutien de technikart qui apprécie beaucoup la démarche et donc l'interview est forcément à notre avantage malgré une étiquette "nouvelle gauche" qui n'est pas la notre, nouvelle droite non plus du reste (je précise pour éviter les malentendus) ;)
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

Re: droit de réponse.

Messagepar Guigui sur 14 Mai 2006 20:44

Juste un truc : le forum L'Alternatif vient d'ouvrir... Donc, si vous voulez vous entretenir avec les principaux rédacteurs pour leur faire connaître vos avis et commentaires, n'hésitez pas : http://www.lalternatif.fr/forum/

Voilà :pepep:
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks


Retourner vers Le Qafé

Qui est làààà ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron