The X-FILES

De X-Files à Neon Genesis Evangelion en passant par Baywatch !

Modérateur: Amrith Zêta

The X-FILES

Messagepar Guigui sur 27 Déc 2006 21:53

Vous pouvez désormais discuter de la série The X-FILES, bien qu'il existe (hébergé par EpidermiQ') le site et le forum LVEI consacré à cette dernière.

Image

1ère Diffusion sur : FOX
En France sur : M6
Nombre Episodes : 201 sur 9 saisons
Origine : USA (1993-2002)
Série Dérivée : The Lone Gunmen

Résumé : La toute jeune agent Dana Scully, tout fraîchement débarqué de l'académie de Quantico, est assignée au département des affaires non classées du FBI (les 'X-Files') aux côtés d’un certain agent Fox Mulder. Elle est envoyée, par ses supérieurs, pour espionner ce dernier, afin de décrédibiliser son travail dans le domaine du paranormal. Mais finalement elle se liera d'amitié à ce dernier et se lancera à corps perdu avec lui dans la quête de la vérité sur les étranges affaires qu'ils auront à traiter. Elle, avec un point de vue rationnel et scientifique, tandis que son collègue sera bien plus porté sur le surnaturel. Dans leur quête les 2 jeunes agents seront aidés par bien des alliés, allant du directeur adjoint du FBI, Walter Skinner aux farfelus théoriciens du complots : les Lone Gunmen, en passant par toute sortes d'informateurs secrets. Mais l'homme à la cigarette veille et leur mettra des bâtons dans les roues afin de les empêcher de découvrir la vérité sur un complot planetaire mêlant expériences secrètes et invasion extraterrestre.

Description : Le créateur et producteur executif de la série, du nom de Chris Carter est un passionné des séries mystérieuses comme 'La quatrième dimension' ou 'Alfred Hitchcock Presents'. Il fut engagé par la FOX pour développer de nouvelles séries TV. Son premier projet étant The X-Files, il fera un carton mondial avec ce qui deviendra LA série culte des années 1990. Le concept de base est nettement inspiré d'une série plus ancienne : Kolchak, the Night Stalker. autre source d'inspiration : Abduction : Human Encounters with Aliens, le livre de John Mack, un psychiatre réputé qui prétend, que chaque année des milliers d'américains sont enlevés par des extraterrestres pour mener sur eux des expériences biologiques, avant des les relacher en état d'hypnose. C'est sur la base de cette culture que Chris Carter développera le concept de X-Files.

Cette série au début des années 1990 relancera carrément à elle seule le genre du fantastique et de la SF au cinéma et à la télévision (et même ailleurs). En France, elle redonnera ses lettres de noblesses aux séries TV, jusque alors plutôt mal traitées dans l'hexagone. Cette série, la première (avec Twin Peaks) se lança dans une esthétique (avec sa réalisation fouillée et sa magnifique photographie) léchée et quasi-cinématographique. Même 10 ans après son lancement, avec ses scénarios d'une densité rare, X-Files reste que très rarement égalé. Le show mettra en place ce que les fans et les scénaristes appeleront la 'mythologie' (terme qui sera repris plus tard dans bien des séries), un énorme fil rouge qui d'épisode en épisode scotchera plus d'un fan sur son canapé. Ce sont tous ces atous qui firent de X-Files un véritable must en somme dans le domaine du fantastique et de la série TV, la référence du genre... Bien sûr tout cela a aussi donné chez nous en France sur la toile le site référence : LVEI créé par SebOS au siècle dernier et repris par moi-même début 2003.

_______________________

Les Personnages Principaux (et les acteurs) :

Scully Dana (Gillian Anderson)
Dana Scully étudie la médecine et en 1990, elle entre au FBI, où elle sera professeur pendant 2 ans. Puis en 1992, le chef de section Scott Blevins la mutera au service des affaires non classées, un bureau qui s’occupe d’affaires criminelles sous un angle paranormal et qui est régit par l’agent spécial Fox Mulder. A partir de cette affectation l’agent spécial Dana Scully avait pour mission de surveiller le travail de l’agent Mulder afin de le discréditer. Alors qu’officiellement, elle était là pour apporter sa cohérence scientifique aux enquêtes sur le surnaturel du service des affaires non classées. L’agent Mulder ne lui fera pas confiance tout de suite, mais devant sa bonne foie en fera sa plus proche collaboratrice et amie. De même que l’agent Scully commença à se rapprocher de lui et à lui faire confiance au fil du temps. Elle ne partage pas du tout ses convictions sur le paranormal : elle ne croit pas aux extraterrestres, ni aux esprits et aux forces occultes. Seulement avec l’expérience, qu’elle accumulera au bout de ses quelques années passées aux affaires non classées, elle commencera à se poser des questions sur ses croyances (même religieuses) et commencera à s’intéresser un peu plus au surnaturel.

Mulder Fox (David Duchovny)
Depuis la nuit du 27 novembre 1973, l’agent Mulder du FBI est persuadé que des extra-terrestres ont enlevé sa sœur. Ainsi selon lui que la planète est régulièrement, voire en permanence, visitée par des aliens et ce peut-être grâce au soutien d’organisations gouvernementales secrètes. C’est d’après ses idées hors normes que ses pairs l’ont surnommé « Mulder le Martien ». Malgré cela et le fait que ses relations avec ses supérieurs hiérarchiques soient souvent tendues, il est considéré et respecté sur le plan professionnel, puisqu’il constitue l’un des meilleurs agents actuellement en activité dans le système fédéral. Il ne fréquente que sa partenaire : l'agent Dana Scully. Ils entretiennent tous deux une relation particulière, basée sur une grande confiance réciproque et une complicité évoquant une relation amoureuse platonique. Depuis la disparition de sa sœur, le climat familial était assez tendu et l’agent Mulder, par son caractère et son comportement, ne faisait rien pour l’arranger.

Walter Skinner (Mitch Pileggi)
Walter Skinner occupe la place de Directeur adjoint au FBI de la division d’enquête criminelle et sa fonction est d’épauler le Directeur adjoint (Deputy director) qui lui-même est la liaison entre le directeur du FBI et les affaires courantes. Et il a également en charge le petit bureau des affaires non classées (X-Files) occupé par les agents Mulder et Scully dont il est le supérieur hiérarchique direct. C’est un ancien marine, il a fait le Vietnam et en cela il est sévère, exigeant mais juste et honnête. Plusieurs fois par le passé, il s’est heurté à l’agent Mulder a qui il reprochait ses méthodes peu orthodoxes utilisées lors de ses enquêtes, malgré cela Skinner a souvent aidé et soutenu les agents Mulder et Scully, même contre la hiérarchie du bureau.

Le Fumeur (CSM) (William Bruce Davis)
Lorsque l’agent spécial du FBI Dana Scully fut assignée au bureau des affaires non-classées, en 1992, elle aperçu l’ombre de ce sinistre fumeur invétéré qui semblait déjà comploter au sein même du bureau. En fait, il apparu que ce dernier avait parachuté l’agent Scully, auprès du responsable du bureau des affaires non classées, l’agent Fox Mulder, afin de contrôler celui-ci. Dès lors, il ne manqua jamais de surveiller leurs enquêtes, voir même d’intervenir dans l’ombre, afin d’empêcher les 2 agents d’approcher la vérité sur les agissements d’un consortium secret dont il faisait parti.

Doggett John (Robert Patrick)
L’agent John Doggett, avant de rejoindre le FBI, faisait partie des Marines (armée navale américaine). Il a servit au Liban. Plus tard, il intègre les forces de police de New York, dans l’aile spécialisée des enlèvements d’enfant. C’est durant cette période que le fils de John Doggett, Luke, sera enlevé et retrouvé mort trois jours plus tard. Pendant ces trois jours, Doggett aura tout fait pour essayer de le retrouver. Il travailla sur l’affaire avec son amie et collègue : Monica Reyes. La mort de Luke Doggett reste, à ce jour, un mystère, et il se pourrait bien que le paranormal est quelque chose à faire la-dedans. C’est pour cela que l’agent John Doggett, qui se retrouve assigné à la recherche de Mulder au sein du Bureau des Affaires Non-Classées, ne croit pas au paranormal. Il n’y croit pas parce qu’il en a peur. Il a peur d’avouer l’existence du paranormal qui voudrait dire qu’il n’a pas tout fait pour essayer de retrouver son fils.

Reyes Monica (Annabeth Gish)
L'agent Monica Reyes a un diplôme dans les Etudes Religieuses, avec une spécialisation dans les crimes rituels et entre au FBI en 1990. Monica Reyes est un agent du Bureau Local du FBI à la Nouvelle Orléans. Elle est appelée en 2001 par l’agent John Doggett pour aider à résoudre une affaire qui aurait un lien avec la disparition de Mulder. John Doggett et Monica Reyes ont déjà travaillé ensemble sur l’affaire de la disparition et de la mort du fils de Doggett. Monica Reyes n’est pas une sceptique, ni une croyante. Elle a l’esprit ouvert à toutes les possibilités. Elle est spirituelle dans le sens qu’elle a une sorte de don. Elle ressent les énergies positives ou négatives.

Krycek Alex (Nicholas Lea)
La première apparition d’Alex Krycek (en tant qu’agent du FBI) laisse penser qu’on a à faire à un jeune Mulder, plus ambitieux et plus discipliné, mais on se rend vite compte qu’il n’en est rien. Au contraire, il fait figure de parfait agent double, de par son ambiguïté permanente et la méconnaissance de ses motivations, bien que l’on puisse déceler une sorte de grande considération pour l’agent Mulder. Il manipule et change de camp selon ses besoins, à tel point qu’on ne sait plus à quoi il joue, avec qui et pourquoi. Homme de l’ombre, on ne sait si on peut lui faire confiance. Il sait être patient et profiter des bons moments pour parvenir à ses fins. On hésite à dire qu’il est aussi machiavélique que le fumeur, mais parfois on serait tenté de dire qu’il l’est même plus encore. Il a un rôle grandissant et est une menace pour le consortium.
Last edited by Guigui on 21 Aou 2008 7:39, edited 4 times in total.
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

Re: The X-FILES et le ch'ti CSM

Messagepar Charisman sur 28 Déc 2006 0:53

Guigui a écrit:Le Fumeur (CSM) (William Bill Davis)

Erratum : William -Bill- Bruce Davis.
Bon, c'était juste pour introduire... ;)
We don't need no water Let the motherfuckers burn Burn motherfuckers Burn ! Image
Avatar de l’utilisateur
Charisman
Homme CharismatiQ'
 
Messages: 334
Inscrit le: 24 Jul 2004 13:30
Localisation: Buffalo '66

Messagepar Guigui sur 28 Déc 2006 8:29

Toutes mes confuses, c'est moi : après l'avoir appellé comme ça pendant tant d'années, je me trompe à chaque fois :)
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

Messagepar Jean miX.L. sur 02 Jan 2007 17:05

Je suis en train de terminer la saison 9 que je redécouvre pour la 2ème fois et, avec le recul, elles nous a donné quelques très bons épisodes notamment Clairvoyance (Release) qui conclut très bien l'affaire Doggett.
Image
Avatar de l’utilisateur
Jean miX.L.
Créatif multi-fonctions
Créatif multi-fonctions
 
Messages: 597
Inscrit le: 02 Fev 2005 10:32
Localisation: 71

Messagepar KNIGHT sur 02 Jan 2007 18:02

Et l' excellent "Improbable" !! Avec Dieu - Burt Reynolds ! :)

Oui, il y aura de très bon épisodes avec cette série. Pour ma part, je redécouvre avec plaisir la saison 7.
" Venu de la Lumière et des Cieux, me voici en exil, séparé d' eux. "
(Le Pendule de Foucault, Chap. VIII)
Avatar de l’utilisateur
KNIGHT
Chevalier d'Epidermiq
 
Messages: 430
Inscrit le: 30 Mai 2005 8:54
Localisation: Sur Terak Nor.

Messagepar Død Kalm sur 03 Jan 2007 1:41

Jean miX.L. a écrit:Je suis en train de terminer la saison 9 que je redécouvre pour la 2ème fois et, avec le recul, elles nous a donné quelques très bons épisodes notamment Clairvoyance (Release) qui conclut très bien l'affaire Doggett.


Release, avec Improbable est sûrement un des meilleurs épisodes de la saison quand même bien plate au niveau mythologique. Heureusement les loners tiennent relativement la route : 4D, Daemonicus font partie des classiques de la série et symbolisent pour moi l'esprit Nouvelle Génération (version positive).

Au passage Peter Boyle, l'interprète de Clyde Bruckman dans la saison 3 (3.04 diffusé le 13/10/1995, ça date !!!) est décédé le 12 décembre dernier. Il a participé à la série Everybody loves Raymond. 3 de ses films sont en post production et sortiront courant 2007 ou 2008. Excellente prestation dans X-Files !
Image
Avatar de l’utilisateur
Død Kalm
vibro de Kimber
 
Messages: 722
Inscrit le: 08 Jul 2004 12:07
Localisation: DTC

Messagepar underhilldaisy sur 03 Jan 2007 11:04

Je n'ai pas regardé un seul X-Files depuis au moins 1 an!
*Ce n'est pas la girouette qui tourne, c'est le vent*
Avatar de l’utilisateur
underhilldaisy
Jamais pris au radar
 
Messages: 1856
Inscrit le: 01 Mar 2004 13:21
Localisation: Bdx

Messagepar Luder sur 03 Jan 2007 12:29

KNIGHT a écrit:Oui, il y aura de très bon épisodes avec cette série. Pour ma part, je redécouvre avec plaisir la saison 7.


Pareil... J'avais toujours gardé un relatif mauvais souvenir de cette S7 (surtout le début) à la télé, mais là avec les DVD j'ai comme redécouvert cette saison, que j'ai revu avec plaisir.

Par contre, autant j'avais plutôt bien apprécié la S8 lors de sa diffusion télé, autant là j'ai un blocage et ça fait aussi un long moment que je n'ai plus regardé d'épisode. Ca risque pas d'être mieux avec la S9, même si le recul peut aider.
Avatar de l’utilisateur
Luder
Doublure des fesses d'Al Pacino
 
Messages: 517
Inscrit le: 01 Mar 2004 18:57
Localisation: Suisse

Messagepar KNIGHT sur 03 Jan 2007 13:05

J'avais toujours gardé un relatif mauvais souvenir de cette S7 (surtout le début) à la télé

Même chose, et je sais pas à quoi c'est dû. Cette saison n'a rien de déshonorant. J'ai passé un très bon moment devant "The Amazing Maleeni" et "The Goldberg Variation", "First Person Shooter" m'a éclaté.
"X-Cops" était une variation intéressante sur le mode du Blair Witch Project...

En fait, les seuls épisodes que j'ai moins aimé cette saison sont des épisodes plus classiques : "Rush", "Theef"...
" Venu de la Lumière et des Cieux, me voici en exil, séparé d' eux. "
(Le Pendule de Foucault, Chap. VIII)
Avatar de l’utilisateur
KNIGHT
Chevalier d'Epidermiq
 
Messages: 430
Inscrit le: 30 Mai 2005 8:54
Localisation: Sur Terak Nor.

Messagepar Amrith Zêta sur 03 Jan 2007 14:32

KNIGHT a écrit:Même chose, et je sais pas à quoi c'est dû.


A la nostalgie, qui plus est celle de la dernière saison Mulder & Scully.
Parce qu'objectivement la Saison 7 est un ramassis de bêtise. Et la Saison 9, une hécatombe sauvée par un certain Steven Maeda et dont les épisodes réussis se comptent sans regrets sur les doigts d'une seule main.
Amrith Zêta
Membre de la Seele
 
Messages: 1833
Inscrit le: 01 Mar 2004 13:46

Messagepar Yoan sur 03 Jan 2007 18:20

Amrith Zêta a écrit:Parce qu'objectivement la Saison 7 est un ramassis de bêtise.


Episodes mythologiques exceptés.
Certains regrettent leur dimension plus abstraite et onirique, mais pour ce qui me concerne j'admets préférer 1000 fois un "Closure" ou un "All Things" à n'importe quel épisode miteulogique issu des deux dernières saisons.

En revanche oui, l'écrasante majorité des loners saison 7 sont mauvais. A ceci près que, et même si je me souviens bien à quel point ça m'a valu des moqueries sur LVEI, je réitère : "Amazing Maleeni" est un bon épisode. :grin:
"Playing things too safe is the most popular way to fail". (Elliott Smith)
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Prof de gratte de Jimi Hendrix
 
Messages: 388
Inscrit le: 29 Fev 2004 22:18
Localisation: Miles away

Messagepar Amrith Zêta sur 03 Jan 2007 18:29

Yoan a écrit:Episodes mythologiques exceptés.


Ha bon.
Mis à part "Amor Fati" qui a un peu de substance... "The Sixth Extinction" est l'un des plus mauvais opener de toute la série à peine sauvé par Michael Kritschgau. "Closure" improvise une explication tarabiscotée et facile au mystère Samantha sans rapport avec la mythologie. "En Ami" contient deux dialogues mythologiques et le reste n'a aucune incidence sur rien par la suite. "Requiem" n'a aucun scenario, strictement aucun, et n'est qu'une longue introduction à l'enlèvement de Fox Mulder.

Dans la Saison 7, j'ai quasiment pas vu de mythologie.
Uniquement de la soupe, du baratin ou des loners déguisés.
Amrith Zêta
Membre de la Seele
 
Messages: 1833
Inscrit le: 01 Mar 2004 13:46

Messagepar Yoan sur 03 Jan 2007 18:57

La saison 7 était susceptible de ne jamais avoir de "suite". Donc oui, les épisodes mythologiques - en plus d'être peu nombreux - sont relativement évasifs, et ont adopté le parti pris d'un propos plus "mystique", chose que beaucoup comme toi ont défini comme n'étant ni plus ni moins qu'un imbuvable baratin. C'est une façon de voir les choses.
Si l'on se fout du potentiel plus introspectif et contemplatif des épisodes concernés, pour n'y voir qu'un vide scénaristique, il est clair qu'on criera à l'arnaque. Simplement à mon sens, on a raté les véritables enjeux desdits épisodes, qui fonctionnent sur des ressorts assez inhabituels chez X Files, et font parler le ressenti avant le cerveau.

Je suis d'avis qu'il ne faut pas toujours tout miser sur une écriture complexe, puisque si la saison 8 présente certes par exemple des épisodes mythologiques denses, cette dernière s'est révélée chiante et aussi impliquante émotionnellement qu'une conférence sur la fracture sociale en Argentine.
Et très honnêtement, je préfère les ellipses - aussi faciles soient-elles - d'un "Closure" à n'importe quelle théorie bavarde sur le pourquoi du comment des Super Soldats.
Last edited by Yoan on 03 Jan 2007 19:05, edited 1 time in total.
"Playing things too safe is the most popular way to fail". (Elliott Smith)
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Prof de gratte de Jimi Hendrix
 
Messages: 388
Inscrit le: 29 Fev 2004 22:18
Localisation: Miles away

Messagepar KNIGHT sur 03 Jan 2007 19:00

Pour la mythologie, tout avait déjà été dit Que vouliez vous que la série raconte de plus... On solde le destin de la soeur de Mulder, etpuis c'est marre.

"All Things", je ne le considère pas comme un épisode mythologie. 8(


"Amazing Maleeni" est un bon épisode.

Idem.

Dans la Saison 7, j'ai quasiment pas vu de mythologie.
Uniquement de la soupe, du baratin ou des loners déguisés.

Si y a pas de mythologie, j'aime pas et c'est caca.
(Amrith, lors de sa rédaction répondant à la question qu'est-ce qu' une bonne série). :lol:
" Venu de la Lumière et des Cieux, me voici en exil, séparé d' eux. "
(Le Pendule de Foucault, Chap. VIII)
Avatar de l’utilisateur
KNIGHT
Chevalier d'Epidermiq
 
Messages: 430
Inscrit le: 30 Mai 2005 8:54
Localisation: Sur Terak Nor.

Messagepar Død Kalm sur 03 Jan 2007 19:30

"Amazing Maleeni" est un bon épisode.

:beuré:

All Things, je ne le considère pas non plus comme un épisode mythologique à proprement parlé car il n'y a pas vraiment de lien avec le fil rouge de la série, la conspiration, les gris etc etc. Mais c'est quand même un épisode ultra décalé et ultra réussi, sûrement un des mieux de la saison 7. J'avais beaucoup aimé l'aspect onirique, presque poétique que prenait la saison 7.
Image
Avatar de l’utilisateur
Død Kalm
vibro de Kimber
 
Messages: 722
Inscrit le: 08 Jul 2004 12:07
Localisation: DTC

Messagepar Amrith Zêta sur 03 Jan 2007 20:42

KNIGHT a écrit:Pour la mythologie, tout avait déjà été dit.


Si tout avait été dit alors Chris Carter n'aurait pas annulé faute d'acteurs et de certitudes un épisode centré sur Krycek et le rapport entre gouvernements soviétiques et atlantistes dans la colonisation, ni un épisode mythologique faisant revenir une dernière fois les aliens Rebelles. Episodes prévus et annulés à cause de para-logistique. Donc non, tout n'avait pas été dit.

Sinon, certains semblent confondre histoire branlette et onirisme, script flottant et poème. Franchement quel rapport entre le contemplatif et le fait que Samantha a été euthanasiée par une race angélique de sauveurs d'enfants jamais mentionnée jusque là, et pire jamais mentionnée par la suite ? Quel rapport entre l'introspectif et le fait que le CSM invite Scully à dîner parce qu'il se sent seul ? Faut arrêter le pur fantasme, le mysticisme ne consiste pas à pouvoir faire n'importe quoi, le mysticisme ne permet pas d'être moins subtil en prétextant que toute la beauté réside dans l'illogique. Au contraire, le mysticisme "introspectif" ou "onirique" est quelque chose d'extrêmement difficile à manier, c'est pas le gadget auquel il est réduit dans la Saison 7, ça n'a aucun rapport avec les délires New-Age Hollywood de riches façon l'épisode de Gillian Anderson, et seul "Amor Fati" peut revendiquer sa réussite dans le domaine. Certainement pas grâce à Chris Carter au demeurant, dont la Saison 1 de MillenniuM et la Saison 9 de The X-Files montrent combien sa vision du mysticisme est étriquée. Il semblerait que David Duchovny, bien que formulant mal les choses, soit l'unique membre du staff à avoir un peu de jus dans les idées sur le sujet. Il est évident que le concept de Fox Mulder vieillissant sur son lit de mort à côté du CSM et d'une fenêtre close sur la vérité vient de lui, tandis que Chris Carter et Frank Sponitz plus conventionnels que jamais nous ont fait part de leurs clichés à base de tables d'opération christiques et de chirurgie cérébrale sans aucun sens, clichés et énormités qu'ils n'ont pas manqué de distiller tout au long de la Saison 7, et tout au long de la Saison 9 également. La Saison 8 aura survécu au massacre, et mieux encore, grâce à sa politique qui s'ignore de "série de genre", semblable sur certains points à la politique de la Saison 3, axée "choc". Comble du ratage, c'est la Saison 8 qui apparaît involontairement comme parodique, tandis que la Saison 7 qui n'a jamais fait sourire personne se ridiculise avec, au début de chaque épisode, un grand panneau "Attention les fans, ça c'est un épisode pas sérieux, faut le prendre au second degré c'est cool". Après une Saison 6 exemplaire, ça n'a dupé que des viles shippers.
Amrith Zêta
Membre de la Seele
 
Messages: 1833
Inscrit le: 01 Mar 2004 13:46

Messagepar Yoan sur 04 Jan 2007 0:23

Je savais que l'emploi du terme "onirisme" me reviendrait en pleine tête tel un boomerang, mais ce n'est guère moins judicieux à mon sens que de qualifier les 4 ou 5 épisodes de la saison 7 à échapper au naufrage, d'histoires "branlettes".
Parce qu'à un niveau global, la médiocrité de cette 7ème saison n'est plus un secret pour grand monde. De toutes façons elle est constituée à 90% de loners foireux.
Mais qu'il s'agisse ou non comme tu le prétends de masturbation, je trouve que sans être brillante, elle sauve l'essentiel en maintenant la mythologie (ou appelle ça comme tu veux) à flot.
Mais en effet les épisodes concernés fonctionnent sur un mode moins cérébral, c'est ce qu'il fallait comprendre, et je pense l'avoir exprimé de façon à ce que ça transparaisse entre 2 maladresses formelles concernant l'utilisation de tel ou tel mot.
Ces épisodes se veulent plus émouvants et cherchent avant tout à faire fonctionner la fibre affective. La question réside donc dans le fait de savoir si c'est du camouflage baveux et maladroit, ou un parti pris correctement mené et efficace. Je penche pour la seconde solution, toi la première... Et s'il ne s'agit certes en rien d'un argument en ma faveur, il me semble quand même relativement évident qu'un "Closure" n'a pas séduit que des shippers.

Franchement quel rapport entre le contemplatif et le fait que Samantha a été euthanasiée par une race angélique de sauveurs d'enfants (...) ?


Je n'ai pas greffé l'adjectif "contemplatif" à cette simple résolution scénaristique, je l'ai greffé à l'épisode, qui effectivement se révèle très maigrelet si l'on s'en tient à ces 3 lignes. L'épisode est contemplatif en ce sens que justement il laisse à méditer sur des thèmes forts, en dehors de toute considération strictement scénaristique. Avec succès ou non, ça c'est selon, mais en tous cas en montre-t-il l'ambition.
Les scènes relatives à la gestion du deuil m'ont notamment semblé très habiles, l'innocence liée à l'enfance joliment mise en images et la notion de fatalité ingénieusement distillée à mesure que l'intrigue progresse. Sur cette base, Mulder - et même le CSM - sont traités avec une pertinence psychologique certaine.
A contrario, et j'en reparlerai en temps voulu, la saison 8 pose des personnages vides d'émotion, dont on voit qu'ils ne sont que des pantins entre les mains de scénaristes qui ne prêtent plus guère d'importance à la crédibilité des événements et des réactions des uns et des autres (entre mille autres exemples, le come-back de Mulder m'est apparu bien plus surréaliste que n'importe quel phénomène paranormal traité dans la série tant tout le monde - et lui le premier - semble s'en foutre). Et moi je me demande si déballer des scénars complexes au sein d'épisodes qui dans la forme ressemblent à s'y méprendre à des téléfilms d'action grotesques, c'est pas une autre forme de "branlette".
"Playing things too safe is the most popular way to fail". (Elliott Smith)
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Prof de gratte de Jimi Hendrix
 
Messages: 388
Inscrit le: 29 Fev 2004 22:18
Localisation: Miles away

Messagepar Sullivan sur 07 Jan 2007 16:21

Yoan a écrit:A contrario, et j'en reparlerai en temps voulu, la saison 8 pose des personnages vides d'émotion, dont on voit qu'ils ne sont que des pantins entre les mains de scénaristes qui ne prêtent plus guère d'importance à la crédibilité des événements et des réactions des uns et des autres (entre mille autres exemples, le come-back de Mulder m'est apparu bien plus surréaliste que n'importe quel phénomène paranormal traité dans la série tant tout le monde - et lui le premier - semble s'en foutre).


Rappellons qu'en saison 2, Scully disparait trois mois complets, qu'elle revient dans un état de coma dont elle est censée jamais se relever de l'avis de tous (médecins et Lone Gunmen) avant de s'en relever quand même... Et de partir chasser le monstre dès l'épisode suivant avec en tout et pour tout une réplique sur le sujet, soit beaucoup moins que les 5 premières minutes de "Three Words" centrées sur Mulder - certes de manière très silencieuses et introspectives, ce qui signifie reposant sur le jeu d'un Duchovny qui a faxé ses prestation d'acteur dans la quasi-totalité des épisodes des trois dernières saisons (du coup, j'en soupçonnerai presque les flash-backs d'avoir té ajoutés en post-prod plutôt que dans le script, mais il faudrait l'avoir pour savoir).
De plus, pour continuer ma comparaison, dans le cas de Scully, le flou le plus intégral régnait sur ce qui lui était arrivé (personne n'avait même la moindre idée de QUI l'avait enlevé), ce qui appelle quand même quelques traumatisantes questions. Tandis que ce qui était arrivé à Mulder avait été parfaitement expliqué, ce qui encourage à passer à autre chose.

Bref, faits à faits, le retour de Scully est mille fois plus irréaliste dans son traitement que celui de Mulder... Sauf qu'il ne le sont ni l'un ni l'autre sticto sensu, la série ayant gardé la même politique tout au long de ses 9 ans, c'est à dire d'élipser 95% des séquences personnelles, des séquences-bilan, des reconstructions, des recherches préliminaires.
Les personnages de la série se sont toujours définis avec plus ou moins de flou artistique entre (et au travers) de ces élipses. Les shippers américains ont fait le même faux-procès à la saison 8 en insultant le personnage de Scully qui ne recherchait pas Mulder. Comme s'il fallait être Einstein pour comprendre quelle passait tout le reste de son temps à faire ça (ce que les auteurs de la série ont même rendu explicite par plusieurs dialogues à force de critiques, c'était presque une première cette explication des élipses).


Sull'
Image
Avatar de l’utilisateur
Sullivan
Pote de Stomy Bugsy
 
Messages: 227
Inscrit le: 17 Mar 2004 3:14
Localisation: Sodalidas Quaerito

pas d'accord

Messagepar Guigui sur 07 Jan 2007 19:14

C'est marrant, quelques années après c'est toujours les mêmes discussions ;)

Sullivan a écrit:Bref, faits à faits, le retour de Scully est mille fois plus irréaliste dans son traitement que celui de Mulder... Sauf qu'il ne le sont ni l'un ni l'autre sticto sensu, la série ayant gardé la même politique tout au long de ses 9 ans'

Heu... excuse moi quand même mais si ! Entre une Scully enlevée durant 3 semaines, dans le coma avec aucune chance de retour et un Mulder enlevé durant de longs mois mort et enterré pendant 3 mois qui revient au taf après être déterré par Skinner... Ben si quand même le retour de Mulder est quand même bien plus grandguignolesque que tout le reste réunis !!! Surtout que c'était quoi l'intérêt de nous l'enterrer durant 3 mois dans un beau cimetierre à part une belle scène de pré-générique d'enterrement ? Rien... Y avait pas mal d'autres solutions pour présenter les mêmes éléments de l'intrigue et le même contenu en faisant autre chose qu'une énormité "choc" pas crédible pour un sou ! Pour moi c'est un des seuls points noirs de Deadalive :)
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

Messagepar Crue II sur 08 Jan 2007 0:00

GuiGui : "Surtout que c'était quoi l'intérêt de nous l'enterrer durant 3 mois dans un beau cimetierre "


Ben si la volonté de Duchovny de ne participer qu'à la moitié de la saison ...
Last edited by Crue II on 08 Jan 2007 14:15, edited 2 times in total.
Avatar de l’utilisateur
Crue II
Pas cuit
 
Messages: 183
Inscrit le: 30 Oct 2006 15:27

ps

Messagepar Guigui sur 08 Jan 2007 12:28

Crue II a écrit:Ben si la volonté de Duchovny de ne particper qu'à la moitié de la saison ...

J'ai pas compris ce que tu dis mais c'est pas grave :)

De plus c'est vrai que cette scène d'enterrement est d'autant plus inutile que niveau émotion il n'y avait que dalle étant donné que TOUT LE MONDE savait que l'acteur qui jouait Mulder serait dans une 10aine d'épisode durant la saison et l'épisode qui s'ouvre sur son enterrement serait le retour définitif (pour l'année) du perso...
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

Re: pas d'accord

Messagepar Sullivan sur 08 Jan 2007 21:07

Guigui a écrit:
Sullivan a écrit:Bref, faits à faits, le retour de Scully est mille fois plus irréaliste dans son traitement que celui de Mulder... Sauf qu'il ne le sont ni l'un ni l'autre sticto sensu, la série ayant gardé la même politique tout au long de ses 9 ans'

Heu... excuse moi quand même mais si ! Entre une Scully enlevée durant 3 semaines,


Trois mois, pas semaines ;)
Je t'en veux pas : Carter et Sptnitz eux-même ont jamais été fichus de s'en rappeller, c'est l'une des 52 000 incohérences de calendrier de X-Files.
Mais enfin si on se rapporte aux épisodes concernés, Scully est enlevée en aout (écrit à l'écran dans Duane Barry) et avant son retour dans "3", Mulder tourne les pages du calendrier jusqu'en novembre. Bref! :lol:

dans le coma avec aucune chance de retour et un Mulder enlevé durant de longs mois mort et enterré pendant 3 mois qui revient au taf après être déterré par Skinner... Ben si quand même le retour de Mulder est quand même bien plus grandguignolesque que tout le reste réunis !!! Surtout que c'était quoi l'intérêt de nous l'enterrer durant 3 mois dans un beau cimetierre à part une belle scène de pré-générique d'enterrement ? Rien... Y avait pas mal d'autres solutions pour présenter les mêmes éléments de l'intrigue et le même contenu en faisant autre chose qu'une énormité "choc" pas crédible pour un sou ! Pour moi c'est un des seuls points noirs de Deadalive :)


Comme souvent, on ne parle pas de la même chose. :)

Je ne réponds pas à Yoan sur la situation, puisque ce n'est pas son point dans son post. Ce qu'il évoque, c'est les personnages qu'il qualifie de marionettes sans émotions et la manière dont la série montre leur réponse humaine à ce qui leur arrive. Bref, le traitement de l'événement, non l'événement en lui-même.
A cela je maintiens que le traitement du retour de Mulder dans la saison 8 est moins "irréaliste" si on se limite à ce qui apparait à l'écran que celui de Scully.
Je vois pas bien ce que les scénaristes de la s8 auraient pu faire de plus, à part faire s'arrêter Mulder toutes les 10 mn pendant 5 épisodes dire "c'est dingue, j'étais mort et j'suis revennu!" mais bon, je vois pas l'intérêt.
Encore une fois, parce qu'expliquée de A à Z, son expérience est beaucoup moins psychologiquement traumatisante que le trou noir de Scully sur ses trois mois de disparition.

Pour le reste, oui, la résurrection de Mulder, formellement, c'est un peu too much. En pratique, c'est pas exactement le premier mort à revenir à la vie dans X-Files non plus. C'était aussi un petit plaisir tentant de scénariste. Après les 2 ou 3 cliffhangers "mulder est mort" où tout le monde leur a rit au nez, ils avaient la possibilité d'en faire un dans lesquels les gens allaient y croire (le téléspectateur lambda sachant que Duchovny quittait la série globalement cette saison, mais ignorant évidemment les détails contractuels du nombre de minutes qu'il devait faire à l'écran et que seuls les fans compulsifs on line conaissaient).
Carter et Spotnitz poussent même le vice jusqu'à ne pas passer le générique avec le crédit de Duchovny dans l'épisode Deadalive mais celui sans, histoire de renforcer la supercherie. Moi, franchement, je trouve ça assez fun dans l'absolu.

Enfin, cette résurrection de Mulder n'était pas un acte gratuit, mais au contraire parfaitement intégrée à l'arc de la saison. Et techniquement Mulder n'est jamais mort, il était maintennu à un stade de vie minimum quasi-indétectable par le Virus.
Dans la vie, ca arrive pendant quelques heures, on a tous lu des histoires là-dessus. La série pousse le vice jusqu'à faire durer le phénomène trois mois, on est dans le cadre des extreme possibilities. C'est sur que c'est énorme, m'enfin j'ai jamais pris les éléphants invisibles suite à des accidents de téléportations extraterrestres, ni les ombres portées qui traversent les murs et aspirent la matière organique comme des vérités scientifiques réalistes. :lol:

Par ailleurs, pour répondre à ta question, sur le à quoi ça sert qu'il y passe trois mois, six pieds sous terre, et bien formellement ça servait à zapper au maximum la grossesse encombrante et visible de Scully, qui l'aurait empêchée d'être un personnage actif de la série. Donc trois mois avec Doggett à rechercher Mulder, trois élipsés où il ne se passe pas grand-chose d'intéressant puisque la recherche de Mulder est arrêtée et que Doggett est plus ou moins seul aux X-Files, et enfin les trois derniers mois pendant lesquels il y a deux personnages principaux actifs, Doggett et Mulder, ce qui permet de composer la mise en retrait de Scully.
Cela aurait été très difficile de justifier une telle ellipse si la recherche de Mulder avait continué penant tout ce temps.

Voilà, après, est-ce que moi, j'aurais écrit la saison comme ça? Non, mais en même temps j'aurais fait naître le bébé en février, vous auriez donc eu une dizaine d'épisodes de plus avec William dans la série. Think about that ;-)

Quand au faux-procès, "c'est plus énorme que n'importe quoi vu avant dans la série", et bien c'est simplement faux. Dans le film, des hommes sont maintenus en stase dans le vaisseau en attendant la gestation d'un alien depuis la préhistoire, ce qui fait légèrement plus que trois mois :lol:.
Dans "Piper Maru", un type contaminé par le Virus passe 50 ans dans son avion sous la mer, sans rien boire ni manger, et contrairement à Mulder, il n'est pas en état de vie minimale avec la peau à moitié en train de se décomposée, mais en pleine forme et suffisemment actif pour taper à la fenêtre. CA, c'est le truc le plus invraissemblable de la série ! :-)


Sull'
Image
Avatar de l’utilisateur
Sullivan
Pote de Stomy Bugsy
 
Messages: 227
Inscrit le: 17 Mar 2004 3:14
Localisation: Sodalidas Quaerito

Messagepar KNIGHT sur 09 Jan 2007 7:55

Dans "Piper Maru", un type contaminé par le Virus passe 50 ans dans son avion sous la mer, sans rien boire ni manger, et contrairement à Mulder, il n'est pas en état de vie minimale avec la peau à moitié en train de se décomposée, mais en pleine forme et suffisemment actif pour taper à la fenêtre. CA, c'est le truc le plus invraissemblable de la série !

Ouais ! Ca c'est vrai que pour ça, c'était sacrément gonflé. Et énorme.
" Venu de la Lumière et des Cieux, me voici en exil, séparé d' eux. "
(Le Pendule de Foucault, Chap. VIII)
Avatar de l’utilisateur
KNIGHT
Chevalier d'Epidermiq
 
Messages: 430
Inscrit le: 30 Mai 2005 8:54
Localisation: Sur Terak Nor.

Messagepar Amrith Zêta sur 09 Jan 2007 10:42

Ce qui rend "DeadAlive" grotesque et invraisemblable, au même titre que les Saisons 7, 8 et 9, c'est davantage le fait que Mulder soit lui-même devenu un X-Files - c'était l'accroche de début de Saison 8 - que l'histoire certes abracadabrante mais pas tellement plus que la moyenne de ce type d'épisodes dans la série. A ce stade la trame de la série s'est largement dégradée, soapisée et dissoute dans une soupe de bons sentiments faite d'ébauches psychologiques fades. Le fait que la Vérité ne soit subitement plus ailleurs mais à l'intérieur de personnages construits ultra-tardivement sur le plan émotionnel, voilà ce qui créé le ridicule mythologique des dernières années.
Amrith Zêta
Membre de la Seele
 
Messages: 1833
Inscrit le: 01 Mar 2004 13:46

Messagepar zerosum sur 09 Jan 2007 10:59

Edit: Le temps que je rédige mon post, Amrith passe par là et résume mon point en une phrase... ! :mrgreen:

Sullivan a écrit:Quand au faux-procès, "c'est plus énorme que n'importe quoi vu avant dans la série", et bien c'est simplement faux. Dans le film, des hommes sont maintenus en stase dans le vaisseau en attendant la gestation d'un alien depuis la préhistoire, ce qui fait légèrement plus que trois mois .
Dans "Piper Maru", un type contaminé par le Virus passe 50 ans dans son avion sous la mer, sans rien boire ni manger, et contrairement à Mulder, il n'est pas en état de vie minimale avec la peau à moitié en train de se décomposée, mais en pleine forme et suffisemment actif pour taper à la fenêtre. CA, c'est le truc le plus invraissemblable de la série ! :-)

Ben faut pas tout mélanger non plus : entre les objets d'enquêtes (forcément incroyables puisque paranormaux, le principe même de la série) et les enquêteurs eux-mêmes, il y avait un cap à ne surtout pas franchir ! :pepep:
Les scénaristes peuvent se permettre absolument toutes les extravagances en ce qui concerne les personnages épisodiques (et ils l'ont fait dès le premier loner "Squeeze"), mais très certainement pas pour ce qui est des personnages récurrents, encore moins des héros et de leur périple. Tout cela se doit d'être ancré dans le réel, réaliste et crédible. Un minimum. L'essence de la série a toujours été de faire passer l'incroyable en l'ancrant justement dans un univers réaliste.
Un personnage épisodique avec des pouvoirs paranormaux, rien de plus habituel pour XF. Mais imagines qu'ils aient introduit un personnage à la Krycek doué lui aussi de pouvoirs paranormaux ! Ben là on aurait franchi une immense barrière du crédible : on se serait retrouvé en plein "Buffy" / "Angel". Là où se trouvent DeadAlive/Three Words.

Et, à mon avis, c'est aussi une des (nombreuses) raisons pour lesquelles la résurrection de la mythologie sous forme de supersoldats s'est avérée aussi idiote, incroyable et inbuvable. Ce n'était plus de hommes ancrés dans le réel conspirant avec des aliens laissés généralement dans l'ombre... Là, c'était les aliens eux-mêmes qui hantaient les locaux du FBI !!! Des personnages récurrents extraterrestres (Knowle Rohrer, ToothpickMan, Shannon McMahon, Crane, etc.). Le plus proche de cela qu'on avait pu avoir jusque là, c'était l'Alien Bounty Hunter. Mais c'était plus un "outil envoyé" qu'un personnage récurrent... Et les scénaristes l'avaient bien compris en le faisant parler un minimum. Jeremiah Smith, les Samantha clones, les Kurt Crawford, etc. ont tous, pour leur part, été traités comme de simples personnages épisodiques, des phénomènes paranormaux à part entière.

Bref, la mythologie des supersoldats était moisie jusque dans son principe. Et cette fuite de la série dans l'incroyable est assez symptomatique du manque de réalisme psychologique étouffant globalement la saison 8.

Pour en revenir à la résurrection de Mulder vs. le réveil de Scully, y a pas photo : le réveil de Scully passe comme une lettre à la poste et ne nécessite en rien plus que la simple évocation qu'on a eu au début de "Firewalker" (d'autant que c'était très en accord avec la psychologie du personnage de dissimuler ainsi sa vulnérabilité). Et puis des gens qui sortent du coma, ça arrive tous les jours, rien d'incroyable là-dedans. Peu importe si les LoneGunmen lui avaient prédit une mort certaine, personne n'en aura rien su et personne n'aurait de toute façon idée de leur porter un quelconque crédit.
Mais des gens qu'on déterre après 3 mois, ça ça arrive beaucoup moins souvent :mrgreen: (sans oublier les facilités en chemin : genre Scully qui ne daigne même pas l'autopsier pour en savoir plus et "venger" la mort de son cher Mulder, pour lui donner un sens, etc. Bien pratique certes, mais quand même très loin de la Scully rageuse qu'on avait pu voir en saison 3 après la mort de Melissa ! 8( ). En plus de l'incroyable de la résurrection de Mulder en elle-même, c'est surtout toute une accumulation de facilités tout autour, d'éléments pour lesquels on nous demande de suspendre notre incrédulité, qui rend l'intégralité de la chose complètement surréaliste.
Maintenant, je ne trouve pas que le comportement de Mulder, son silence, etc., dans "Three Words" soit particulièrement étonnant. Ça colle tout à fait au(x) personnage(s) selon moi. C'est plutôt le côté stoïque du reste de l'environnement tout autour de lui (environnement qui, donc, se doit d'être ancré dans le réel et avoir des réactions réalistes face à tout élément hors norme). La simple idée de réintégrer un homme laissé pour mort pendant 3 mois au FBI, comme si de rien n'était, est inadmissible !!! Mulder aurait du être harcelé par les caméras de télévisions à ce stade, mais au lieu de ça, tout le monde le laisse regagner sa petite vie tranquille. Y a vraiment un truc qui ne passe plus du tout dans cette affaire.

Ce qu'a abandonné XF à ce point c'est l'importance de l'ambiguïté dans le regard de l'entourage. Certes les scénaristes avaient déjà fait franchir le fameux cap du paranormal à Scully en la faisant enlever, mais peu importe puisque l'ambiguïté persistait autour de l'évènement. Personne n'a vraiment su ce qui lui était arrivé, plusieurs pistes d'explications (rationnelles) étaient ouvertes, etc.
Sa nouvelle expérience paranormale (sa rencontre avec les rebelles dans "Patient X") n'a eu aucun témoin fiable, et ne refait surface qu'en séance hypnose. Le doute persiste là encore.
Le plus borderline a ensuite été le final de "Fight The Future", dans le vaisseau, où là une deuxième personne (= Mulder) pouvait techniquement attester de la chose vécue par Scully. Mais là encore, les scénaristes prennent bien soin de s'en tirer en faisant nier Scully en bloc et en évoquant la thèse de l'hallucination/substances chimiques/état semi-conscient, etc. ("The Beginning") Et puis de toute façon, Mulder n'est jamais pris au sérieux donc bon...
Même le jeu vidéo ("Resist or Serve") nous ressert une de ces séquences TYPIQUES de la série où Scully prône la thèse de l'hallucination...

Mais en faisant, dans "Requiem", de Skinner un témoin de l'enlèvement de Mulder, déjà, on sentait que XF commençait à flirter dangereusement avec la limite.
Limite franchie très très largement lorsque Mulder revient d'entre les morts dans DeadAlive, alors qu'aux yeux DE TOUT LE MONDE (Mulder était une star au FBI - et venait, qui plus est, de faire beaucoup parler de lui à cause de sa disparition et de la fameuse "search for Mulder" invisible), il était mort et enterré !!!! Pas disparu on ne sait où et ramené dans des circonstances obscures et un état indéfinissable. Non ! MORT ET ENTERRE !
Et là il n'y a plus aucune thèse de l'hallucination qui puisse venir s'ajouter !!!
Il est là le problème : ça ne se passe plus à l'abri des regards et saupoudré d'une bonne dose d'ambiguïté. Là, ça prend un caractère officiel, vérifié, vérifiable, et connu de tous.

D'un "The Blessing Way" (= un Mulder comateux ramené parmi nous dans le plus grand secrêt et sans aucun témoin) on est passé à "DeadAlive" (= un Mulder mort et enterré ramené à la vie sous les yeux de l'assemblée). Admirez l'état de délétion de ces pauvres principes de base de la série...
De ce côté-là, XF a très nettement jumped the shark en saison 8.
Quand on pense qu'à l'heure de "Deep Throat" les scénaristes n'osaient même pas faire repartir Mulder avec ses souvenirs (même invérifiables et impossibles à corroborer) d'un objet militaire non identifié, on se dit que bien des caps ont été franchis entre temps.

Mais même si les scénaristes ont essayé, après coup (= après enterrement) d'ajouter une dose d'ambiguïté à l'affaire (l'état de vie minimale dont tu parles), il était déjà trop tard : ils avaient déjà enterré Mulder et rendu sa mort officielle. Impossible de rattraper un tel dérapage ! Idée invraissemblable quoi qu'ils en fassent.
.*´ )
*.•´¸.•*¨) :: ¸.•*¨)
(¸.•´ :: (¸.•´ :::: (¸.•*´¯`*••• BELIEVE TO UNDERSTAND •••••••
Avatar de l’utilisateur
zerosum
Pote de Stomy Bugsy
 
Messages: 214
Inscrit le: 09 Mar 2004 16:33
Localisation: Ailleurs

Suivant

Retourner vers Séries Q'ultes

Qui est làààà ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité