[M6] Nightstalker : le guetteur

De X-Files à Neon Genesis Evangelion en passant par Baywatch !

Modérateur: Amrith Zêta

[M6] Nightstalker : le guetteur

Messagepar Jean miX.L. sur 07 Jan 2008 10:34

Je suis étonné que personne ne parle de cette série qui passe depuis 3 semaine sur M6.

Il me semble qu'il y avait un topic qui lui était consacré lors de sa diffusion US mais, comme je ne l'ai pas trouvé, j'en ouvre un nouveau.

Nightstalker est donc un remake de la série homonyme des années 60 qui a grandement inspiré The X-Files. Ce remake étant adapté par Frank Spotnitz, bras droit de Chris Carter, on peut donc dire que la boucle est bouclée.

De nombreux anciens et réalisateurs d'épisodes de X-Files participent d'ailleurs à Nightstalker et contribuent à l'ambiance X-Files-like de cette série. Seul Mark Snow n'est pas présent au générique mais ce n'est pas plus mal. Laissons le recycler ces thèmes sur Smallville.

En plus, on y perd pas au change puisque le générique est de Philip Glass.

Au niveau de la réalisation, comme pour X-Files, cela a un aspect très cinématographique d'autant que c'est filmé avec une caméra HD. Cela se ressent. La photographie est superbe.

Au niveau des scénarii, les histoires sont bien fichues mais il manque un petit quelque chose pour renouveller le genre. On a toujours le schéma croyant/sceptique qui fonctionne mais qui donne l'impression que l'on est toujours en train de regarder X-Files. Cependant, les histoires étant efficaces, on en tiendra pas rigueur à Frank Spotnitz.

Il n'y a que 10 épisodes et M6 en a déjà diffusé 5 donc il ne vous reste plus beaucoup de temps pour vous faire votre propre opinion.
Image
Avatar de l’utilisateur
Jean miX.L.
Créatif multi-fonctions
Créatif multi-fonctions
 
Messages: 597
Inscrit le: 02 Fev 2005 10:32
Localisation: 71

bof

Messagepar Guigui sur 07 Jan 2008 12:29

Ben perso j'ai maté le pilot et j'ai trouvé ça POURRI !!! Alors peut être que ce n'est que le pilot qui est comme ça mais j'ai trouvé les persos fades et resucés, la réal tout juste correct et l'acteur principal pas à sa place. Je l'avais déjà dis lors de la diffusion ricaine : "Quel intérêt de dénaturer autant le personnage et de l'affubler d'un perso secondaire pour lui coller aux basques ?! Autant créer une nouvelle série... Moi, ce que je trouvais excellent dans cette séries des années 1970, c'était le côté vieux bougon du personnage, ainsi que son vieux chapeau et sa veste claire. (...) je me demande ce que donnerait un revival de COLUMBO avec Julian MacMahon dans le rôle titre et qui serait affublé d'une assistante sexy..."

Et puis l'intrigue du pilot totalement inexistante : pourquoi ce qui arrive arrive ? Pourquoi ces gens là en particulier en sont les victimes, même pas de théories rien : rien que du gratuit. A moins que je sois parti aux WC à un moment capital :)

Lorsque j'ai vu le pilot j'ai compris pourquoi la série a été si vite annulée et conforté dans mes positions, non vraiment là les gars faut pas abuser :)
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

Messagepar Sullivan sur 07 Jan 2008 16:55

Le message de Guigui est, évidemment, emblématique de ce qui a fait l'insuccès de "Night Stalker". Venant de Guigui, ça me sidère un peu, mais c'est pas grave. :D

Alors oui, le Pilote laisse à sa conclusion sacrément perplexe puisqu'il n'y a effectivement pas d'explications. Ou du moins juste le minimum légal pour laisser apparaître les récurrences (la Volonté du "Mal" à l'oeuvre de récupérer un enfant, présente dans l'intrigue du pilote elle-même, et dans le fait qu'Irene Kolchak était enceinte ; la marque au poignet et les gens sur lesquels elle se trouve, vivants ou morts...) et donc esquisser le sens qui se cache derrière. Esquisser, seulement : les théories, c'est à soi de les faire.
C'est déconcertant, mais c'est évidemment une bonne part de ce qui enchante ceux que ce pilote fascine.
Nous sommes livrés à nous mêmes, laissés perdus et décontenancés comme le sont les personnages. Comme nous le serions si demain, le surnaturel, par nature incompréhensible, faisait irruption dans nos vraies vies. Pas question de lui donner ici un sens trop facile, de plaquer une métaphore thématique simpliste, de justifier d'un baragouinage pseudo scientifique en guise d'excuse.

Et c'est une véritable marque de fabrique de "Night Stalker" -- en tout cas de sa mythologie. Le double-épisode mythologique qui a eu le temps d'être filmé étant une véritable énigme, en l'absence de suite. On est profondément dans du Spotnitz-style, ça rappelle immensément la saison 3 de X-Files. C'est à dire la saison mythologique par excellente, dont les deux double-épisodes doivent 75% de leur contenu à Spotnitz. La saison où on a vu poindre les clameurs de "j'y comprend rien c'est incohérent", ce qui est forcément ironique maintenant que ces épisodes sont devenus limpides (pensons à Nisei/731 où on nous expliquait que les hybrides étaient créés parce que résistants à une forme de guerre biologique, soit l'explication de base de toute la mythologie, mais alors impossible à contextualiser, et donc à comprendre, puisqu'on avait même pas encore fait conaissance avec l'Huile Noire, et qu'il faudrait encore plus de temps pour que l'on comprenne la véritable nature de celle-ci et sa nature de Virus).

"Night Stalker", c'est une série construite dès le départ selon ce type de principe. A l'heure de la série tout-à-l'esbrouffe qui crame tout ce qu'elle a à donner en une saison avant d'offrir quatre ou cinq saisons de vide intersidéral derrière, c'est évidemment une création à contre-temps.

"Pieces", en anglais était un mot clef, qui n'illustre pas le visuel du générique pour rien. L'intrigue nous proposait, en vrac, les pièces d'un puzzle (la même structure que la mythologie de X-Files, versus la structure narrative classique du cause and effect) qui devaient être rassemblées par un homme lui-même en pièces depuis la mort de sa femme. Mais qui a parfois toutes les apparences du contraire.
Car le coté belle caisse et villa sublime à l'aménagement top design n'était pas une concession gratuite à un facteur glamour, mais un élément clef de la caractérisation de Kolchak, dans lesquels un oeil ultra perçant aurait pu lire dès le début ce que Spotnitz entendait proposer.

Car oui, le même principe s'applique aux personnages. La série est incompatible avec le nouveau formatage en vigueur, à savoir de poser une dizaine de clichés sur pattes dans le pilote en guise de personnages facilement identifiables et assimilables par le public. Et puis, ensuite, si on a l'occasion (et une team de scénaristes avec suffisamment de talent) on essaiera de rajouter de la subtilité. [[Au passage, cette méthode a vraiment fait la preuve de son échec. Au pire, la subtilité n'arrive jamais (Lost, Heroes) et on se trimballe des vignettes qui sombrent dans la caricature en douze épisodes, au mieux on arrive "à faire croire que", avant que forcément ça s'écroule à la première difficulté et qu'on régresse à l'atavus de personnage original (Battlestar Galactica).]]

A la base, "Night Stalker" pose son ambition. Prendre son temps. On lève des interrogations sur les personnages auxquels on ne répond pas encore (il y en a quinze à propos de Kolchak qui viennent immédiatement), on suggère ou laisse entendre au lieu de balourdement faire tout dire aux personnages eux-même comme si tout un chacun parlait au quotiden comme dans un salon de psychanalyste. Et on esquisse juste les personnages secondaires, leur laissant la liberté de se développer avec naturel au fil du temps plutôt que de livrer du clef en main.
Et compte-tenu de l'ambition démente que portaient ces personnages, c'était diablement malin.

Et Guigui ne parle que de ce "défaut" (il faut des guillemets plutôt deux fois qu'une), cette façon d'en garder sous le capeau, de s'adresser à l'intellect et à la curiosité plutôt que de se prostituer pour faire revenir au deuxième épisode, comme s'il n'y avait rien d'autre pour lier.
Mais, quand même, quel incroyable travail sur l'ambiance ! On n'avait rien vu de si précis, abouti, élégant dans le fantastique depuis Miracles (même chaîne, même sort : six épisodes et puis éjectée). La photographie incroyable, la musique parfaite et qui change enfin des remix de Snow, la réal qui fait des efforts, ces arrières plans de folie qui font participer la ville à l'action, l'ambiance fourmillante de la rédaction du journal dans le pilote...

Après, incontestablement, la série a des défauts. Dont l'apparent manque d'originalité. Précisément, aussi, parce que Spotnitz a du penser que la nature de X-Files-like retiendrait les gens suffisemment longtemps pour que ses cartes aient un impact au moment où il les abattrait. On se retrouve donc avec quelques histoires vraiment trop réminiscentes de choses déjà vues, sans que la plus-value de "Night Stalker" soit flagrante.
Autre inconvénient, celui du personnage de Gabrielle Union, qui, oui, est trop fade en l'état.
Résultante directe (mais alors di-rec-te) du traumatisme imposé à Carter et Spotnitz par la réception catastrophique par les benets américains du fantastique personnage de Reyes - saison 8 qui avait déjà motivée une dépersonnalisation massive et un affadissement considérable entre la saison 8 et la 9. L'avantage, c'est que là Spotnitz se laissait la place pour la faire évoluer dans le bon sens. Enfin, c'est sûr que j'aurais aimé qu'il ait les couilles de lui faire faire du chant de baleine dans le pilote histoire de signer un vif "je vous emmerde bande de coincés du cul à l'esprit étriqué" qui permette de passer à la suite.

Donc voilà, les dix épisodes produits sont un peu inégaux. Mais le dixième épisode diffusé en ordre ABC (je crois que c'est aussi l'ordre M6, malheureusement alors qu'ABC a fait n'importe quoi à la base) est une tuerie à ne pas manquer.

Mais, surtout, ce qui était à venir, la série est germe dans ces dix premiers épisodes, c'était un truc franchement incroyable. L'exemple le plus flagrant en quelques lignes ?
Vous aviez cru que Peri Reed / Kolchak rejouaient la dualité sceptique / croyant ?
Que nenni ! La dualité de "Night Stalker", c'était en fait...

Je précise que là, je spoile virtuellement la suite de la série. Virtuellement parce que la suite n'existe pas, mais enfin vous pourrez préférer attendre la fin de la diffusion des 10 épisodes

Donc, la dualité de "Night Stalker", c'était... le Bien et le Mal.

Oui, Peri était le Bien, et le personnage principal de la série était donc le Mal. Mais si, un type détestable, profondément égoïste, attiré par le clinquant et les grosses caisses, dont on se demande légitimement s'il ne pourrait pas être un assassin, et qui, sans en être encore conscient puisqu'il n'a pas accouché encore de sa nature intrinsèquement maléfique, a concurru directement à la mort de sa femme.

La vérité, c'est qu'il n'y a pas tout les jour de séries qui naissent avec de telles ambitions, aussi peu consensuelles. Dommage qu'il n'y ait plus de place à la télé que pour le consensuel de nos jours, quelques îlots câblés mis à part.
Last edited by Sullivan on 07 Jan 2008 18:01, edited 1 time in total.
Image
Avatar de l’utilisateur
Sullivan
Pote de Stomy Bugsy
 
Messages: 227
Inscrit le: 17 Mar 2004 3:14
Localisation: Sodalidas Quaerito

Messagepar Sullivan sur 07 Jan 2008 16:59

Lol, désolé du message ci-dessus. Zerosum, sort de mon corps !! :lol: :lol:
Image
Avatar de l’utilisateur
Sullivan
Pote de Stomy Bugsy
 
Messages: 227
Inscrit le: 17 Mar 2004 3:14
Localisation: Sodalidas Quaerito

Messagepar Guigui sur 07 Jan 2008 17:51

Perso et c'est sans volonté d'argumenter que je soulignerai juste que je me suis profondémment ennuyé durant ce pilot... Mais ton post m'a suffisamment motivé pour au moins regarder le 10 et dernier épisode :)
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

Messagepar Jean miX.L. sur 08 Jan 2008 9:37

De mon côté, j'ai regardé hier soir le 5ème épisode diffusé sur M6 et un début de théorie selon lequel Kolchak pourrait être le Mal commence à être mis en avant.

Je ne sais plus le titre de l'épisode mais il s'agit d'une histoire d'exorcisme dans lequel Kolchak est accusé de manipuler tout le monde.

Je l'ai trouvé très bon et meilleur que les épisodes précédents et je me demandais s'il ne s'agissait pas du fameux épisode 10.

En tous cas, si ce n'est pas le cas, ça promet !
Image
Avatar de l’utilisateur
Jean miX.L.
Créatif multi-fonctions
Créatif multi-fonctions
 
Messages: 597
Inscrit le: 02 Fev 2005 10:32
Localisation: 71

toujours bof

Messagepar Guigui sur 20 Jan 2008 17:23

Je suis désolé mais vraiment je reste sur ma position. Je m'emmerde salement devant cette version qui respire le fade et je ne comprend pas ce que vous lui trouvez. Vraiment j'aimais déjà pas mater des X-Files'like qui n'apportent rien dans les années 1990, alors c'est pas pour commencer dans les années 2000 fussent ils réalisé par des collaborateurs de Carter.

Je vais donc en rester là...
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

Messagepar Jean miX.L. sur 25 Jan 2008 13:53

Je viens de voir les épisodes 6 et 7 (l'épisode en 2 parties).

La mythologie se densifie et me plaît de plus en plus. Le mystère autour de la marque de Kolchak qui le protège du Mal est très intriguant. Je n'imagine pas cette série comme un X-Files-like mais plutôt comme une série qui se déroule dans un univers partagé au même titre que MillenniuM ou Lone Gunmen (et même Harsh Realm dans une moindre mesure).

Je les ai vu avec un ami qui, comme Guigui, n'avait pas aimé les épisodes précédents et il a bien accroché à ceux là.

Bon, ça me fait un peu penser à l'époque des X-Files ou certains disaient : "C'est nul. Il y a que les épisodes en plusieurs parties qui sont bien".

Sinon, je ne verrais pas les 3 derniers épisodes avant je-ne-sais-quand puisqu'il y a eu une coupure de courant dans mon quartier samedi dernier et je n'ai donc pas pu les enregistrer... Merci EDF !
Image
Avatar de l’utilisateur
Jean miX.L.
Créatif multi-fonctions
Créatif multi-fonctions
 
Messages: 597
Inscrit le: 02 Fev 2005 10:32
Localisation: 71

Messagepar Sullivan sur 25 Jan 2008 17:11

Sinon, je ne verrais pas les 3 derniers épisodes avant je-ne-sais-quand puisqu'il y a eu une coupure de courant dans mon quartier samedi dernier et je n'ai donc pas pu les enregistrer... Merci EDF !


Ah pas cool. D'en reparler ici m'a donné envie de revoir la série, et s'il y a clairement deux ou trois épisodes franchement faibles, ce fameux dixième épisode m'a semblé encore meilleur que dans mon souvenir. Je récupérais les épisodes en VF pour aller avec les VO chez mon kiwiteur français préféré, mais les trois derniers épisodes ne sont pas encore arrivés. J'espère que le gentil éplucheur de kiwis n'habite pas vers chez toi ! :-)
Image
Avatar de l’utilisateur
Sullivan
Pote de Stomy Bugsy
 
Messages: 227
Inscrit le: 17 Mar 2004 3:14
Localisation: Sodalidas Quaerito


Retourner vers Séries Q'ultes

Qui est làààà ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invités

cron