Play-List Video

Garou d'la balle ? Défendez ici votre liberté de penser.

Modérateur: Amrith Zêta

Play-List Video

Messagepar Amrith Zêta sur 02 Mai 2008 17:23

Pour une fois j'ouvre un topic.
Je ne sais pas si vous vous souvenez d'une émission éphémère qui est passée jadis sur M6, à une époque où la chaîne n'était pas encore une hydre uniquement acquise à la spéculation boursière et aux excréments de la culture jetable. Elle s'appelait "Dj Une Nuit", on y conviait un artiste ou un groupe à choisir la programmation des clips de la soirée. A l'invité de créer une cohérence globale entre les morceaux clippés. C'était trop court, seulement deux heures, souvent foireux en raison des personnalités sollicitées aux goûts aussi conventionnels que leur musique, mais une ou deux fois le résultat a donné une émission plus intéressante que d'accoutumée. Entre chaque clip, le guest faisait quelques remarques très brèves mais bienvenues sur la raison de son choix.

Aujourd'hui ce genre d'émissions a complètement disparu. Ces programmes où si l'on invitait un musicien jazz, celui-ci faisait découvrir des clips jazz. Où si l'on invitait une figure de la cold-wave, celle-ci balançait des classiques du genre pour les néophytes. Toute la variété possible autour du concept de diffusion musicale a été remplacée par des émissions honteuses proposant trois clips club à la mode pour greluches, qui plus est coupés pour caser des jeux SMS en continu et perpétuer l'héritage de Pascal Nègre. Le M de M6 n'a jamais autant signifié Mafia qu'en l'état, et tout n'ira qu'en s'accentuant.

Alors comme je n'ai plus ce genre d'émissions à me mettre sous la dent, et que ça me gonfle de me payer des tranches de merde radiophonique en boucles, j'ai eu l'immense prétention egotique de faire ma sélection YouTube, ma nuit clips à moi, le listing qui me satisferait personnellement en tant que téléspectateur. Comme ça, sans raison. Avec pour mission une certaine homogéneité, et si possible une direction. Et pour matériel, uniquement des clips officiels ou des live au format adapté et donc susceptibles de faire office de vrais clips le cas échéant.

Il en résulte une sélection de 60 titres.
La sélection qui me ferait kiffer diffusée en nocturne sur le câble.
Très majoritairement du hip-hop, mais également une pincée de rock'n'roll 70', un chouilla de musique électronique, une cuillière de funk et de soul et un léger filet de titres plus connotés 80'. Le conducteur de cette mêlée, la cohésion recherchée, était de faire bouger la tête sans agresser. Il s'agit essentiellement de morceaux au groove dévastateur, prenants en terme de rythmique, mais jamais aliénants, jamais brutaux. Dans le même ordre d'idée, j'ai mis de côté ce qui n'entrait pas dans cette définition, et limité l'apparition de morceaux bâtis sur des textes trop enragés, misogynes ou homophobes au strict minimum.

Cliquer sur les titres des morceaux pour les liens.

1) Eric B. & Rakim
> Paid In Full
Un morceau impeccable pour servir d'introduction et un clip avant-gardiste. Eric B. & Rakim signent là un hip-hop que n'aurait pas renié le label Mo'Wax.

2) KRS-One
> Sound Of Da Police
Le plus gros classique de KRS-One. Tout le monde le connaît même sans le savoir, c'est donc une excellente mise en jambes pour experts comme pour profanes.

3) Wu-Tang Clan
> Protect Ya Neck
Ce clip de l'hymne de Wu-tang Clan pue l'underground, il fallait donc absolument l'inclure. Il représente le vrai hip-hop des caves aux samples poisseux.

4) Odyssey
> Going Back To My Roots
Première digression avec mon morceau disco-funk favori, produit par Odyssey qui par ailleurs n'a jamais rien fait de mieux. Impossible de résister.

5) Revolting Cocks
> Do You Think I'm Sexy ?
Ministry était trop hardcore pour conserver le groove intact alors les Revolting Cocks s'imposaient. Al Jourgensen "chante" toutefois lui aussi dans ce clip sulfureux.

6) Grandmaster Flash
> The Message
Pour annoncer que le listing sera hip-hop sinon rien il faut commencer par la source. Voici le hit défricheur de tout ce qui a suivi, ou presque.

7) NWA
> Straight Outta Compton
Peut-être l'unique morceau nihiliste et violentissime du lot, mais comment faire autrement avec NWA. Je ne pouvais pas les écarter pour si peu.

8) Assassin
> Shoota Babylone
Un morceau de rap français, sur un beat monstrueux concocté par Doctor L. La saveur reggae est inimitable et le clip dénote avec toutes les normes.

9) Led Zeppelin
> Immigrant Song
Les spécialistes m'engueulent lorsque j'ose rétorquer que Immigrant Song est mon morceau favori de Led Zeppelin. Mais je m'en tape, les couplets sont déments.

10) Dj Krush
> Final Home
Un génie incomparable sur le morceau d'abstract hip-hop chanté le plus puissant de tous les temps. Rien d'autre à ajouter, sinon que le clip lui fait honneur.

11) Black Moon
> Who Got Da Props ?
Tiré du premier opus de Black Moon, un énorme classique aux samples feutrés et au flow mille fois pompé. Le clip n'est pas inoubliable mais le morceau devait être là.

12) Pete Rock & CL Smooth
> Mecca And The Soul Brother
CL Smooth fait partie de ces légendes qui n'ont jamais trahi, et qui payent aujourd'hui leur authenticité du prix de l'anonymat. Mais il nous reste des clips comme témoignage.

13) Marvin Gaye
> Sexual Healing
Le plus grand titre soul. Le mythe, la souche, la beauté incarnée, par un chanteur génial au destin tragique que personne n'a su remplacer tant sa voix est exceptionnelle.

14) Naughty By Nature
> Hang Out And Hustle
Ce sample a été utilisé des dizaines de fois mais c'est Naughty By Nature qui a su en faire une bombe rap funky. Quelques scratches décorent le tout et ça pète.

15) George Benson
> Give Me The Night
Un titre que tout le monde connaît, le tube transfrontalier de George Benson par excellence. Raison de plus pour que tout le monde aime.

16) Company Flow
> End To End Burners
El-P et Bigg Jus aux meilleures heures du fameux label Rawkus. Un beat crade aux relents industriels accompagne les images d'un métro futuriste.

17) Bjork
> Army Of Me
Mon titre préféré de l'islandaise, à l'époque où elle ignorait la branchouille stérile et où les Inrockuptibles la laissaient tranquille. Le clip est bien sûr signé Michel Gondry.

18) Nine Inch Nails
> Down In It
Ni le clip ni le morceau ne sont représentatifs de la carrière de Trent Reznor. Mais il me fallait préserver l'unité en évinçant les compositions plus méchantes.

19) Fabe
> Des Durs Des Boss... Des Dombis
Un morceau extraordinaire par Fabe, seul rappeur français à s'être retiré du monde pourri du showbizz gaulois avant de devenir faux. Le smooth beat est de Stofkry.

20) Steppenwolf
> Born To Be Wild
Ce que j'aime dans le rock ce sont les aphorismes, les lignes de conduite qui suintent des morceaux. Donc rien d'étonnant à ce que cette chanson figure dans mon pâté textuel.

21) Mobb Deep
> Hell On Earth
Un morceau de rap minimaliste caractéristique du zénith de Mobb Deep avant la terrible dégringolade. Une boucle seulement, mais tout est dedans.

22) Run-DMC
> Run's House
Si vous cherchez du rap festif, pas très profond certes mais qui tape pas pour rigoler, appelez Run-DMC et sa centaine de tubes consécutifs. En hommage à Jam Master Jay RIP.

23) Electric Light Orchestra
> Twilight
Je cherchais un morceau un peu kitsch aux sonorités 80'. J'ai pris celui-ci parce qu'il figure dans le court-métrage animé Daicon IV co-réalisé par Hideaki Anno.

24) IAM
> Red Black And Green
Red Black And Green est le premier maxi de IAM et le premier de leur titre qui a bénéficié d'un clip. C'était presque un morceau de présentation en soi, d'où sa présence ici.

25) Pink Floyd
> Money
Honnêtement, c'est le seul clip de Pink Floyd capable d'entrer dans une fourchette de temps raisonnable. Heureusement, c'est aussi l'un de leurs meilleurs titres.

26) Art Of Noise
> Paranoimia
Quand j'étais plus jeune, ce clip diffusé la nuit me foutait les pétoches, à cause de Max Headroom et du look 80' cybernétique. Alors je réitère.

27) High And Mighty
> B.Boy Document 99
Un morceau hip-hop plus récent, histoire de ne pas être complètement passéiste même si c'est trop tard. Mos Def en featuring confirme déjà qu'il ne sait pas jouer.

28) Cypress Hill
> Insane In The Brain
Je me suis pas foulé, j'ai pris leur morceau le plus emblêmatique et puis voilà au suivant. Quant au clip, il a le mérite de bien représenter le caractère hybride du groupe.

29) Massive Attack
> Unfinished Sympathy
L'un des clips les plus diffusés au monde en son temps, on a l'impression qu'il y avait toujours une chaîne pour le jouer. Je préfère celui de Protection mais le morceau est inférieur.

30) NTM
> Authentik
Pour ceux qui pensent que NTM ont toujours été des clowns, voici leur premier clip. Authentik est un classique inaltérable au même titre que son album de provenance.

31) Biz Markie
> Just A Friend
Après son célèbre rap sur les crottes de nez, Biz Markie revient pour se plaindre des filles qui, décidément, ne veulent pas. Le clip débile fait avec trois sous roule bien.

32) Dj Shadow
> Midnight In A Perfect World
Le meilleur morceau de Dj Shadow, son meilleur clip, bref les deux atouts sont réunis pour ne même pas expliquer pourquoi je me suis servi. C'est simplement sublime.

33) Gangstarr
> Full Clip
Quand on parle de ce binôme, c'est toujours pour vanter les mérites de leurs premières oeuvres. Alors pour déroger à la règle, ceci est un morceau moins âgé et qui surnage.

34) T-Rex
> 20Th Century Boys
T-Rex n'est pas le plus connu des groupes rock des 70' du fait qu'il a peu de gros succès à son actif. En tout cas il a celui-là, rugueux, primal, terrible pour les cervicales.

35) The Bee Gees
> How Deep Is Your Love
Un intru dans la liste ? Non parce que ce titre est black, il sent la black music, il est black dans ses veines, et parce qu'avec un verre de Glenlivet il prend tout son sens.

36) La Caution
> Toujours Electriques
Du rap français qui ne ressemble à aucun autre rap au monde. Instru hallucinante, flow unique, La Caution sont bien les poltergeist hyper-techniques du milieu.

37) Mr. Scruff
> Get A Move On
Avant de coller des boucles inintéressantes sur des beats nuls, Mr. Scruff était l'un des plus sympas parmi les producteurs de Ninja Tune. Ses clips sont singuliers.

38) De La Soul
> Ring Ring Ring
Le succès le plus mémorable de De La Soul, qui fait encore danser plein d'enfants durant leur fête d'anniversaire. Priorité à la version originale, tant pis si on y perd le saxophone.

39) The Whispers
> Keep On Lovin Me
Je ne suis pas spécialement fan des Whispers, mais ce clip est une merveille de fonky style. Si quelqu'un arrive un jour à être aussi fonky qu'eux, je me fais moine.

40) Nas
> The World Is Yours
J'ai hésité à mettre ce titre en dernier mais il est un peu trop matérialiste pour ça. La production de Pete Rock est l'une des plus réussies de toute son immense oeuvre de beatmaker.

41) Deep Purple
> Black Night
N'étant pas calé sur Deep Purple, je n'ai pas pu aller loin dans mon choix, même si celui-ci me convient tout à fait. C'est énergique sans être pétaradant, nickel.

42) Les Sages Poètes De La Rue
> On Inonde Les Ondes
Un clip qui rappellera à certains l'époque où M6 diffusait encore du rap de temps à autres. C'est de nouveau à l'antipode musicale de ce que les médias veulent faire gober.

43) Just-Ice
> Going Way Back
Attention morceau puriste, un beat et c'est tout ! Musicalement atrophié, ce track est une bombe qui repose entièrement sur le flow, une merveille absolue qui smoke la gueule de toute la merde hip-pop.

44) Beastie Boys
> Sabotage
Difficile de ne pas mettre Intergalactic, mais le ratio de rock étant limité dans ma liste, autant faire d'une bonne pierre deux coups. En plus, le clip est un classique.

45) Blockhead
> Insomniac Olympics
Abstract hip-hop à l'ancienne, ce à quoi Ninja Tune aurait dû se cantonner d'après moi. C'est très subtil, un super morceau dans le genre, qui contraste avec un album moyen.

46) Public Enemy
> Hazy Shade Of Criminal
Juste parce que je pisse à la raie de Nicolas S. et que le Bomb Squad fut un repère de génies de la SP1200. Je considère que c'est l'un des meilleurs morceaux de PE.

47) Kohndo
> Microphone Sans Holster
Issu de La Cliqua, Kohndo est un rappeur comme je les aime, qui ne colle pas aux modes du moment. Son titre est ouvertement jazzy et son flow intentionnellement old-school.

48) Dj Q-Bert
> Sneak Attack
Pas facile de trouver un clip dédié au scratching hormis celui-ci alors qu'il en soit ainsi. C'est une facette plus technique, ça n'intéressera pas forcément grand-monde.

49) Stop The Violence Movement
> Self-Destruction
Quelques-uns des plus grands rappeurs de la fin des 80' réunis sur un morceau pamphlétaire qui a fait date. Entre autres Boogie Down Pro', Heavy D et Public Enemy.

50) Serge Gainsbourg
> L'Anamour
J'aurais voulu placer le clip provoc' de Lemon Incest mais manque de peau je n'aime pas trop la chanson qui va avec. Alors je me rabats sur ce qui est pour moi son masterpiece.
51) Break Machine
> Street Dance
Du break, avec les commerciaux, faux mais tellement inoubliables Break Machine. Le thème a été samplé plus souvent que ces mecs n'ont fait la coupole.

52) The Avalanches
> Frontier Psychiastrist
Certes le morceau est bon, mais ça c'est surtout le clip zarb' et fendard que toute sélection doit incorporer. Le vieillard dans sa carapace de tortue me fera toujours mourir de rire.

53) EPMD
> Big Payback
Le problème d'EPMD c'est que toutes leurs videos sont bidons. Du coup j'ai choisi celle d'un titre de dingue qui repose entièrement sur deux notes balancées en clandos.

54) The Pharcyde
> Drop
Meilleurs que Outkast et les autres, il y a The Pharcyde et leur déconne permanente et néanmoins 100% hip-hop. Le clip de Drop est vraiment très intéressant.

55) Dire Straits
> Brothers In Arms
Le morceau un peu tristounet du lot, mais qui procure une immersion sans pareille. Le clip animé est un coup de maître capable de retranscrire à la fois gravité et chaleur.

56) Kid 'N' Play
> 2 Hype
Un guilty-pleasure, uniquement pour les coupes de cheveux des protagonistes. Le rap commercial piloté par les majors avait une autre gueule qu'aujourd'hui.

57) GZA
> Liquid Swords
Une boucle d'une seconde et c'est parti. RZA a produit l'intégralité de l'album dont est tiré ce thème d'ouverture hallucinant basé sur une boucle soul trucidée ultra-répétitive.

58) Common Sense
> Resurrection
Du hip-hop avec un sample de contrebasse et de piano jazz, c'est tout ce que l'on peut demander. Ce morceau est emblêmatique de la mi-90' prolixe en classiques trop méconnus.

59) Akhenaton
> J'Ai Pas De Face
Un morceau et un clip taillés sur mesure pour rappeler les magouilles et autres abrutissements de masse ourdis depuis le dernier étage de Universal. Le tout sans haine aucune.

60) Lionel Hampton
> Air Mail Special
Pour finir, un standard parcouru d'un long solo vibraphonique dont seul Lionel Hampton a le secret. Un titre à la fois en décalage et en adéquation avec ce qui a précédé.


Je laisse les manettes aux suivants s'il y en a.
Pascal Nègre mord la poussière.
Last edited by Amrith Zêta on 29 Mai 2008 17:39, edited 13 times in total.
Amrith Zêta
Membre de la Seele
 
Messages: 1833
Inscrit le: 01 Mar 2004 13:46

Messagepar Yoan sur 02 Mai 2008 20:49

Le truc de dingue.
J'étais très honnêtement sur le point d'ouvrir un topic similaire, plus axé sur le principe des Mix-Tapes. Le but c'est de sélectionner une vingtaine de MP3, d'en faire une sorte de compil' via Winrar, d'héberger la chose sur Megaupload - par exemple - et de laisser ça en libre téléchargement pour qui ça intéresse. Je vais d'ailleurs participer sous cette forme pour plusieurs raisons :
- Sauf rares exceptions, je ne suis pas ce qu'on pourrait appeler un fan des clips. Du tout.
- Youtube, même si ça possède l'avantage d'être très pratique, c'est pas le top pour ce qui concerne la qualité du son.
- Je tiens à imposer quelques morceaux introuvables sur Youtube.
- Je suis un gros con borné.

Mais pour ne pas trop dévier du sujet initié par Amrith, je tâcherai de façonner une playlist cohérente. Je m'y colle très bientôt.
"Playing things too safe is the most popular way to fail". (Elliott Smith)
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Prof de gratte de Jimi Hendrix
 
Messages: 388
Inscrit le: 29 Fev 2004 22:18
Localisation: Miles away

Messagepar Amrith Zêta sur 03 Mai 2008 2:37

Je ne suis pas non plus un consommateur inconditionnel de clips.
Mais il y a des raisons au procédé.

- je ne m'avancerai pas en ce qui concerne le rock, n'ayant pas écrit de grande théorie sur le sujet, mais en matière de hip-hop, les clips sont d'une grande importance pour resituer le tout dans un cadre culturel plus global. Ca peut paraître cliché comme argument, à l'heure où même des impostures comme la tektonik et autres putasseries - oui je sais je suis intolérant blabla... - montées de toutes pièces par des vendeurs de t-shirt se revendiquent comme étant des cultures à part entière. Mais rapologiquement parlant c'est indéniable. Et les clips permettent de survoler les composantes environnantes au rap, à commencer par le graff', le tag', le break, le djing et la mode vestimentaire. J'aurais pu faire une compilation Mp3, mais les clips de rap ont cette particularité d'être instructifs sur la culture hip-hop en général - au prix souvent de leur intérêt narratif/artistique/technique d'ailleurs - et ce sont donc des mines d'or pour les gens qui n'y connaissent pas grand-chose. Il est fréquent qu'on puisse dissocier du rap de merde sponsorisé par Skyphoque d'un pur classique hip-hop rien qu'à l'esthétique ou l'agencement du clip. Evidemment les titres qui bénéficient de clips ne sont pas forcément les plus intéressants, mais le jeu résidait dans les contraintes qui vont de paire avec. Maintenant je conçois que pour le rock ce soit plus complexe, beaucoup de morceaux phares des années 60 et 70 pourtant parus en maxi/single n'ayant jamais bénéficié de clip à l'époque.
- c'est peut-être propre au hip-hop et plus généralement à la black music mais un son de qualité moyenne tel que sur YouTube n'est pas une tare en soi. Le mastering de luxe, le DVD 5.1 et tutti quanti ça a juste bousillé cette musique et ce qui gravite autour, notamment le downtempo qui aujourd'hui n'est qu'une electronica binaire qui se planque. Si l'instrumental est dénué de toute dimension low-fi, même sous-jacente, quatre fois sur cinq il lui manquera quelque chose, l'add-on qui fait le classique. Alors les caractéristiques techniques de YouTube, c'est du menu fretin.
- des émissions radios décentes, des mix comestibles, ça existe encore loin sous le vernis. Ce qui a complètement foutu le camp en revanche, ce sont les programmes musicaux TV de qualité. D'où le choix symbolique des clips à la base. Qu'on soit limpide, je n'impose rien à personne, j'explique. Ce topic peut accueillir les variantes. Tout le reste est aussi légitime, mais cette liste video partait du préalable de la disparition de toute émission correcte sur les chaînes, hertziennes ou câblées.

Et bien sûr en effet la cohésion du tout a compté pour de bon.
Sans ça des clips plus divers auraient parsemé le cours du fleuve.
Be fonky.
Amrith Zêta
Membre de la Seele
 
Messages: 1833
Inscrit le: 01 Mar 2004 13:46

cool

Messagepar Guigui sur 03 Mai 2008 9:18

Waaaaah génial ce topic !!! :maitr:
Je sais quoi écouter/regarder sur le net pendant mon surf maintenant. Même si tu as mis en garde dans ton post je suis tout de même vachement étonné de la mixité de ta sélection. Et c'est vrai qu'il y a quelque chose, une sorte de fil conducteur, sans doute l'ordre que tu leur as donné qui n'est sans doute pas innoncent. Je m'essayerai à l'exercice aussi un de ces 4 car c'est vraiment la classe. Quand au laïus sur le HIP-HOP, sa culture et les clips c'est un truc nécéssaire tant j'essaye de convaincre mon entourage que le RAP ce n'est pas ce qu'ils voyent sur M6 et qu'il y a 10 ans encore y avait des trucs qui déchiraient. Mais bon ceci est un autre débat :)

En tout cas le jour où je créé une radio je t'embauche direct 8-)
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

Messagepar Gruicmaster sur 03 Mai 2008 9:29

La première chose qui saute aux yeux se sont les règles et le fil conducteur que tu t'es imposé pour offrir un topic fidèle à son idée de départ. Le fait de choisir 60 morceaux c'est du lourd car ça montre bien que le bon hip-hop ne se limite pas à quelques musiques qu'on compte sur les doigts de la main.
Je n'ai pas connu l'émission que tu mentionnes. Diffusait-elle également les clips en intègralité ?
Image
Avatar de l’utilisateur
Gruicmaster
Air Lord Valwin
 
Messages: 497
Inscrit le: 11 Aou 2004 8:56

Messagepar Jean miX.L. sur 03 Mai 2008 11:35

Concernant l'émission dont tu parles, on peut trouver occasionnellement des émissions qui s'en rapproche.

MCM a fait récemment un carte blanche à Michel Gondry qui choisissait ses clips préférés (l'inconvénient dans ce cas là était que l'on avait seulement droit à des extraits d'une minute et que ce type d'évènement est vraiment occasionnel pour accompagner la promo d'un disque ou d'un film).

En farfouillant plus loin sur le câble, MTV Pulse propose "Zone Electro" tous les mercredis de minuit à 2 h. L'intérêt de cette émission, par rapport au même genre sur MCM ou Virgin 17, c'est que, tous les 15 jours, c'est la rédaction d'un magazine musical qui fait sa sélection de clips (Trax une fois par mois par exemple).

Mercredi dernier, par exemple, je ne sais pas qui a fait la sélection mais la majorité des clips était issue du label Ninja Tune.

L'inconvénient, dans le cas de cette émission, c'est que l'on reste limité au style électronique (même si il est pris au sens large) et que l'on ne retrouve pas l'eclectisme de "DJ Une nuit".
Image
Avatar de l’utilisateur
Jean miX.L.
Créatif multi-fonctions
Créatif multi-fonctions
 
Messages: 597
Inscrit le: 02 Fev 2005 10:32
Localisation: 71

Messagepar Amrith Zêta sur 03 Mai 2008 13:59

Guigui a écrit:Quand au laïus sur le HIP-HOP, sa culture et les clips c'est un truc nécéssaire tant j'essaye de convaincre mon entourage que le RAP ce n'est pas ce qu'ils voyent sur M6 et qu'il y a 10 ans encore y avait des trucs qui déchiraient.


L'Histoire est désormais écrite sur le plan hexagonal.
Dans vingt ans on aura droit à "La Soirée Du Rap" sur TF1 dans la continuité de "La Soirée Dalida" où seront invités Diam's et Michael Youn. Les journalistes en string au service inconscient du politique et des majors ont détruit tout vestige de vérité, c'est donc vers ça que l'on se dirige. Jamais un genre musical n'avait été aussi sali par les médias menteurs, qui ont fini par le soudoyer et le façonner tel qu'ils le voulaient contre une poignée de main avec Pascal Nègre.

Et le rock est en train de connaître la même chose, d'ici deux générations il n'y aura plus personne en état de marche et qui aura connu du vrai rock'n'roll. Aujourd'hui ce sont les blaireaux de La Nouvelle Star à qui l'ont fait chanter Wild Horses ou Hey Joe chaque semaine ! Comme insulte aux passionnés on peut difficilement concevoir pire. Les coupables, les fossoyeurs sont tous identifiables, au moins autant que les raisons pour lesquelles ils sont intouchables.

La première des acculturations c'est celle imposée par des médias de masse qui prennent une culture, l'enlèvent de sur les rails, et mettent un postiche à la place pour le planter sous les projecteurs.

Concernant JeanMix, il a raison de signaler qu'il existe encore quelques émissions décentes mais ça n'est pas vraiment ce que j'escomptais.

Pour Gruic, il me semble oui que les clips étaient diffusés en intégralité, ou presque.
Et effectivement sur les 60 titres beaucoup sont du hip-hop, et majoritairement du hip-hop qui a du sens, qui pèse lourd dans le bagage de n'importe qui s'intéressant à cette musique. Le morceau de Just-Ice "Going Way Back" par exemple, juste un beat, juste du flow, rien d'autre, du pur minimalisme. Si tu l'apprécies sincèrement, si tu peux te le faire cinq fois de suite et toujours hocher la tête, c'est que le hip-hop c'est ton pote. Idem avec "Protect Ya Neck" du Wu-Tang, qui en 1992 était considéré comme spé tellement c'était poisseux. On peut pas jouer avec des morceaux comme ça.
Amrith Zêta
Membre de la Seele
 
Messages: 1833
Inscrit le: 01 Mar 2004 13:46

Messagepar Yoan sur 08 Mai 2008 2:38

Les clips n'ayant, pour ce que j'ai choisi d'exposer, pas la légitimité historique avancée par Amrith pour ce qui concerne le rap, je contourne le problème sans dévier du concept de la playlist vidéo en mettant en exergue un des fondements du rock, voire peut-être même son essence : la performance live.
Youtube a principalement cet intérêt pour moi : celui de m'offrir une vitrine des prestations live de la plupart des groupes auxquels je m'intéresse. Voici donc une première sélection (très) succincte entre classiques que je n'ai pas pu m'empêcher de faire figurer et formations moins connues qui mériteraient bien meilleure exposition :

Queens Of The Stone Age : No One Knows

QOTSA avec Dave Grohl derrière les fûts (ex-Nirvana, et actuel chanteur/guitariste des Foo Fighters), ça fait très mal. Qui plus est, le morceau est parfait, à la fois puissant et super bien composé.

Nine Inch Nails : March Of The Pigs

Un classique du groupe, joué ici devant un public très restreint. La prestation de Reznor y est... Fameuse.

Nirvana : Rape Me

Parce que c'est Nirvana qui m'a ouvert les yeux et les oreilles lorsque je n'avais pas encore 15 ans, et parce que les écouter me colle aujourd'hui encore des frissons. On n'insiste jamais assez avec les légendes.

Alice In Chains : Nutshell

"Tout le monde" connaît le MTV unplugged de Nirvana. Et bien tout le monde devrait connaître le MTV unplugged de Alice In Chains, tout aussi mythique. Ou pas loin.

Sufjan Stevens : Wayne Gacy Jr

Un des songwriters les plus en vue de notre temps, et c'est 100 fois mérité.
Et en plus il est beau gosse, cet enfoiré.

Pennywise : Bro Hymn

S'il ne faut pas appeler ça du punk pour s'éviter des engueulades avec ces chieurs de puristes, appelons ça du skate-core (bien que ce soit tout aussi débile, j'en ai rien à foutre du skate moi). En tout cas, de Bad Religion jusqu'à Offspring (Et oui...), c'est une scène à laquelle je me suis toujours beaucoup intéressé. Ici un titre taillé pour la scène, de la part d'un groupe qui vient de sortir récemment probablement son meilleur disque.

Sonic Youth : Incinerate

Les maîtres bruitistes, référence inaltérable de la scène rock indépendante depuis le milieu des années 80. Comme on dit : respect.

Oceansize : Amputee

Oceansize est avant tout un groupe cérébral, un groupe de studio. Mais les bougres déchirent quand même en live, malgré un public indé mou comme celui de Jacques Martin à ses grandes heures. Rien que pour vous, voici donc un live amateur largement audible, et un titre de moins de 10 minutes. Et non, c'est pas si simple à trouver avec eux.

Tool : Eulogy

Peut-être le plus grand morceau de metal jamais composé. Là encore, faute de pro shot, c'est du boulot amateur mais c'est de qualité très honorable. Je vous encourage à tenir les 9 minutes, ne serait-ce que pour imaginer la claque qu'on se ramasse dans la salle, face à un frontman aussi dérangé et des projections visuelles aussi monstrueuses. L'expression sonne comme un gros stéréotype mais Tool en live, c'est une véritable expérience.

Biffy Clyro : Living Is A Problem Because Everything Dies

Ce groupe, c'est une pincée de plein de choses et ça botte juste complètement le cul. Accessoirement, si quelqu'un peut m'expliquer comment sont marqués les temps sur l'intro, chapeau, moi j'ai jamais rien compris.

Radiohead : Exit Music

Parce qu'il n'existe pas deux groupes sur cette planète capables de jouer un morceau aussi outrancièrement dépressif sur une scène à ce point gigantesque, sans être ridicule. Pire : leur chanteur moche parvient à te nouer la gorge comme si ton ex venait juste de se barrer, alors que ça fait 4 ans qu'elle n'existe plus que dans ta tête. (Je divague si je veux, il est tard).

Damien Rice : Elephant

On pourra venir me dire que c'est de la balade romantique pour fans de Dawson, il n'empêche que tant d'implication dans une prestation live, c'est franchement exceptionnel. Et merde, vous avez déjà entendu des hurlements pareils dans ce genre de chanson vous ? On dirait qu'il joue sa vie au cours de ces quelques minutes, et honnêtement j'ai rarement vu ça.

The Smashing Pumpkins : Soma

Ah, les Pumpkins... Oublions cette reformation bidon - mais c'est la mode ça en ce moment - et remémorons-nous l'époque où Corgan avait encore des cheveux (ça lui allait d'ailleurs très mal) et qu'il était le leader d'un groupe avec une âme. Il avait beau chanter très mal, sa voix dégageait quelque chose, et ses solos de gratte étaient monstrueux. Vous n'avez d'ailleurs pas le droit de couper avant d'avoir entendu celui-là.

Cocorosie : By Your Side

Un groupe super hype dans le milieu élitiste indépendant. On pourrait les détester pour ça, sauf que dans le genre "pop-bricolo Lo-Fi bizarroïde", c'est bien pour de vrai.

Sparklehorse : Saturday

La musique pop détendue dans toute sa splendeur, avec la patte inimitable de ce cher associal notoire qu'est Mark Linkous. Pourtant regardez-le, il a l'air adorable. (Notez que la fille joue encore de la basse, mais que font les Chiennes de garde ?).

The Dissociatives : Horror With Eyeballs

Le second group de Daniel Johns, leader de Silverchair. Ici un de mes morceaux favoris de ce projet annexe, entre pop fantaisiste et expérimentations ludiques. Et pour ne rien gâcher, ce mec est un vrai showman décidément doté d'une voix versatile capable de tout, ou pas loin.

Silverchair : Kick Out The Jams

Je prépare une sélection spécialisée sur ce groupe, d'où le choix ici d'une cover. Nous sommes en 99 et Johns est un anorexique qui ne monte sur scène qu'en s'enfilant des anti-dépresseurs à mêmes d'endormir un cheval. Allez savoir comment avec ça, ce frêle pré-ado d'à peine 20 ans dégage autant d'énergie.
Enfin - et ça n'engage que moi - je trouve cette reprise supérieur à celle de RATM. C'est pas donné à tout le monde, si je puis me permettre.


Voilà, ce post fut brillant et rondement mené, je sollicite le numéro de portable d'Emilie Simon en récompense.
Last edited by Yoan on 08 Mai 2008 13:55, edited 1 time in total.
"Playing things too safe is the most popular way to fail". (Elliott Smith)
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Prof de gratte de Jimi Hendrix
 
Messages: 388
Inscrit le: 29 Fev 2004 22:18
Localisation: Miles away

Messagepar Guigui sur 08 Mai 2008 13:49

Yoan a écrit:Les clips n'ayant, pour ce que j'ai choisi d'exposer, pas la légitimité historique avancée par Amrith pour ce qui concerne le rap, je contourne le problème sans dévier du concept de la playlist vidéo en mettant en exergue un des fondements du rock, voire peut-être même son essence : la performance live.

Cet angle de vue en vaut un autre :yeah:
Il est vraiment cool ce topic :bravo:
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

Re: Play-List Video

Messagepar Guigui sur 04 Jui 2008 12:22

Amrith Zêta a écrit:59) Akhenaton
> J'Ai Pas De Face
Un morceau et un clip taillés sur mesure pour rappeler les magouilles et autres abrutissements de masse ourdis depuis le dernier étage de Universal. Le tout sans haine aucune....

"L'impôt sur l'argent de poche..." c'est vraiment toujours aussi bon. A l'époque j'avais également bien aimé Akhenaton - J'Ai Vraiment Pas De Face sorti quelques années après. Visiblement l'artiste n'avait pas tout dit sur le sujet surtout avec l'émergence de la télé-réalité qui était sur ses premières saisons. C'est sûr que ce premier morceau et moins percutent que le premier mais j'aime bien, le côté délirant du clip fonctionne bien.

Je vais m'essayer également à l'exercice, mais je ne pourrais pas fournir une play-list aussi longue, car j'écoute vraiment de tout et je m'accroche qu'à de rares artistes.

Les Rita Mitsouko ~ C'est Comme Ça
Un groupe français que je kiffe vraiment et qui berce depuis les années 1980. Leurs clips étaient vraiment des trouvailles surtout pour l'époque. On s'en souvient à ce moment y avait pas de Michel Gondry malgré tout ça donne déjà dans ce type d'univers. Les ritas ont toujours été plutôt précurseurs...

Les Rita Mitsouko ~ Cool Frénésie
Même remarque que ci-dessus. Bon là on est dans les années 1990 et l'image de stynthèse commence à fourmiller un peu partout. N'empêche les ritas c'est une richesse musicale mais ausi visuelle.

Moby ~ Natural blues clip 1/ clip 2
A une époque ce type était bon... Avec ses albums PLAY et 18, ici il s'agit sans doute de son titre le plus connu. Et les clips étaient inspirés également ici avec dans la version 1 une Christina Ricci en guest et en version 2 un dessin animé réalisé par l'artiste.

BJORK ~ All is full of love
Un clip à se damner... Proche de l'univers d'un GHOST IN THE SHELL, vraiment magnifique. A l'époque (déjà presque 10 ans) je guettais MTV pour pouvoir le voir en entier. Une des grandes réussites clipesques pour moi !

Daft Punk ~ Aerodynamic
Je pourrais mettre tout ce qui fait parti d'INTERSTELLA 5555 mais je préfère mettre ma préférée. Vraiment quelle bonne idée d'aller chercher un Dieu de la japanim' pour réaliser des clips et au final en faire un moyen métrage ! En plus cet album est exellent, sans doute leur meilleur !

voilà 8-)
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

Re: Play-List Video

Messagepar Jean miX.L. sur 04 Jui 2008 15:52

Guigui a écrit:BJORK ~ All is full of love
Un clip à se damner... Proche de l'univers d'un GHOST IN THE SHELL, vraiment magnifique. A l'époque (déjà presque 10 ans) je guettais MTV pour pouvoir le voir en entier. Une des grandes réussites clipesques pour moi !


Une bonne partie des clips réalisés par Chris Cunningham mérite d'être signalée.

En plus de "All is full of love", je vous conseille aussi "Windowlicker", d'Aphex Twin, méchante parodie de tous les clichés des mauvais clips de rap.

APHEX TWIN ~ Windowlicker
Image
Avatar de l’utilisateur
Jean miX.L.
Créatif multi-fonctions
Créatif multi-fonctions
 
Messages: 597
Inscrit le: 02 Fev 2005 10:32
Localisation: 71

Messagepar Guigui sur 04 Jui 2008 16:45

Tant qu'on y est, y a aussi le super malsain :

aphex twin - come to daddy

flippant... :heu:
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

Re: Play-List Video

Messagepar Yoan sur 27 Déc 2008 14:00

Si les années 90 m'étaient contées.

1) Nirvana "Rape Me"
2) Weezer "Tired Of Sex"
3) NIN "We're In This Together"
4) Smashing Pumpkins "Tonight, Tonight"
5) Tool "Stinkfist"
6) The Offspring "Bad Habit"
7) Massive Attack "Man Next Door"
8) Radiohead "Let Down"
9) Alice In Chains "I Stay Away"
10) Soundgarden "Black Hole Sun"
11) Jeff Buckley "Grace"
12) Sonic Youth "Sugar Kane"
13) Oasis "Don't Look Back In Anger"
14) Placebo "Without You I'm Nothing"
15) The Breeders "Cannonball"
16) RATM "Bulls On The Parade"
17) Red Hot "Give It Away"
18) Portishead "Glory Box"
19) DJ Shadow "Organ Donor"
20) Eels "Novocaine For The Soul"
21) Nada Surf "Popular"
22) Blur "Parklife"
23) PJ Harvey "Yuri-G"
24) Fiona apple "Never Is A Promise"
25) Foo Fighters "This Is A Call"
26) Pennywise "Wouldn't It Be Nice ?"
27) NOFX "Punk Guy"
28) Green Day "Burnout"
29) Harvey Danger "Flagpole Sitta"
30) Silverchair "Freak"

J'ai sciemment opté pour une majorité de hits ultra-diffusés, malgré quelques écarts, le but étant à la fois de privilégier les classiques, et d'envoyer paître l'attitude consistant à écumer les Myspace pour aligner d'obscures formations underground. Je laisse ce travail de posture aux piliers des sites de rock indé', adeptes du name dropping pour je ne sais trop quelles raisons.
J'ai poussé le vice jusqu'à y intégrer quelques groupes polémiques, mais c'est assumé sans l'ombre d'une hésitation. Même Offspring et Placebo, j'ai pas hésité un quart de seconde à les y faire figurer.
Je n'ai bien sûr aucunement la prétention de vous faire découvrir quoi que ce soit via une telle sélection, je me suis simplement pris au jeu d'établir la bande-son de mon adolescence, sans renier mes amours d'antan, et en me disant que ça égaierait mes surfs sur le net.

C'est en écoute ici, pour les curieux : Best 90.
Si d'autres sont tentés par l'édition de playlists thématiques sur ce modèle, Deezer est pratique pour ce faire et je vous encourage à vous lancer.
S'il vous prend par ailleurs l'envie de sèchement critiquer mes choix, vous pouvez y aller, je m'en défendrai avec plaisir.
"Playing things too safe is the most popular way to fail". (Elliott Smith)
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Prof de gratte de Jimi Hendrix
 
Messages: 388
Inscrit le: 29 Fev 2004 22:18
Localisation: Miles away

Re: Play-List Video

Messagepar Wonk sur 27 Déc 2008 23:15

Et je confirme qu'imho il n'y a rien à jeter. durant les 90's on pouvait encore être populaire, diffusé, et un minimum décent à la fois.
Aujourd'hui il faut foncièrement et savamment faire de la chiasse pour y parvenir.
Un Placebo dans les 90's (surtout Without You I'm Nothing) c'est très loin des saloperie auquel le groupe nous a habitué depuis. Idem pour Offspring.
Black Hole Sun n'est probablement pas le meilleur titre de Soundgarden mais c'est celui là qu'il fallait choisir, c'est celui-ci qui a marqué l'époque grâce/à cause du matraquage médiatique qui s'instaurait déjà.
Je comprend parfaitement la démarche de Yoann. Je l'approuve même.
Seul regret : c'est très orienté sur un pan de la musique de cette époque mais finalement c'est aussi celui que j'ai le mieux connu.

Je crois que j'aurais pu aussi monter une liste comparable en y incorporant des trucs comme Spin Doctors : "Jimmy Olsens Blues".
Image
Avatar de l’utilisateur
Wonk
Habitué du Minton's Playhouse
 
Messages: 754
Inscrit le: 23 Jui 2004 13:32

Re: Play-List Video

Messagepar Yoan sur 27 Déc 2008 23:56

J'aurais effectivement dû préciser qu'il n'était pas question pour moi de me décentrer de mon domaine de prédilection, aussi restrictif soit-il. Il en résulte 30 titres qui résument mes années 90.
Je concède avoir avant tout voulu me faire plaisir, ça n'a donc qu'une valeur objective restreinte. Et ça n'a en tout cas aucune valeur exhaustive.

Wonk a écrit:Un Placebo dans les 90's (surtout Without You I'm Nothing) c'est très loin des saloperie auquel le groupe nous a habitué depuis. Idem pour Offspring.


Placebo, je me demanderai toujours s'ils payent les limites d'un jeu déjà éprouvé au terme de deux albums, ou s'ils se sont tout simplement vendus aux radios. Mais dans un cas comme dans l'autre, ils font aujourd'hui figure de référence pour ce qui concerne la baisse de qualité la plus drastique constatée dans une carrière.
Quant à Offspring, je suis resté très attaché à ce qu'ils furent pendant longtemps, mais le dernier album - sorti cette année - est immonde à un point que je n'imaginais même pas possible chez eux. Je devais sûrement être le dernier idiot à en attendre quelque chose, mal m'en a pris.

Black Hole Sun n'est probablement pas le meilleur titre de Soundgarden mais c'est celui là qu'il fallait choisir, c'est celui-ci qui a marqué l'époque grâce/à cause du matraquage médiatique qui s'instaurait déjà.


Je l'ai choisi principalement pour cette raison, et parce qu'un tube aussi parfait, qui affiche plus de 5 minutes au compteur et qui n'a pas pris la moindre ride, ça ne court pas franchement les rues.

Constat effroyable : je n'ai jamais vraiment été en rade de bons trucs à écouter, mais une liste de 30 titres essentiels pour résumer les années 2000, non seulement ce me serait beaucoup plus difficile à mettre sur pieds, mais ça n'aurait surtout pas aussi fière allure.
"Playing things too safe is the most popular way to fail". (Elliott Smith)
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Prof de gratte de Jimi Hendrix
 
Messages: 388
Inscrit le: 29 Fev 2004 22:18
Localisation: Miles away

Re: Play-List Video

Messagepar Wonk sur 28 Déc 2008 3:19

Constat effroyable : je n'ai jamais vraiment été en rade de bons trucs à écouter, mais une liste de 30 titres essentiels pour résumer les années 2000, non seulement ce me serait beaucoup plus difficile à mettre sur pieds, mais ça n'aurait surtout pas aussi fière allure.


Les année 2000 ont pour moi été un moment ou je me suis tournée vers des musiques d'un autre temps j'y ai acquis ma culture Jazzistique et je me suis donc un peu déconnecté de l'actualité musicale de ces année mais je me dis que ce n'est pas un hasard si rien n'est venu me titiller l'oreille pour m'y raccrocher.

Le constat est limpide est dressable dès 2003 imho : les année 2000 sont celles où les maisons et les radios/TV marchent enfin complètement mains dans la mains pour dicter le goût des auditeurs en les orientant sur des produits sans risque, faciles à produire et à contrôler. Exit les Nirvana et autres Rage Against The Macgine ...
Des Radiohead, ça ne passe plus à la radio en Gaule. Ce qui ne serait pas grave s'il y avait quelqu'un à leur place, mais non. Personne.
Techno Tuning, Metal FM, Rap de racaille du dimanche, variét' rock ou r'n'b, chanson française putassière. Voilà ce qu'il coule des robinets à merde des média traditionnelles.
Voilà aussi ce qui rempli les rayons des industrielles de la culture. Ultime rempart qui n'a jamais fait aucune résistance et qui n'a jamais rien agité d'autre que des biftons.

Imho dès 1998 c'est le début de la fin de la musique populaire.
Ce qui fait sensation n'est plus relayé par des média qui ne font plus leur boulot mais se contentent de dealer avec les maisons. Ce qui est populaire n'est donc plus plébiscité mais imposé. Le seul sens à tout cela c'est le pez.
Image
Avatar de l’utilisateur
Wonk
Habitué du Minton's Playhouse
 
Messages: 754
Inscrit le: 23 Jui 2004 13:32

Re: Play-List Video

Messagepar Guigui sur 04 Jan 2009 18:09

Wonk a écrit:...Imho dès 1998 c'est le début de la fin de la musique populaire.
Ce qui fait sensation n'est plus relayé par des média qui ne font plus leur boulot mais se contentent de dealer avec les maisons. Ce qui est populaire n'est donc plus plébiscité mais imposé. Le seul sens à tout cela c'est le pez.

Je suis totalement d'accord avec cette analyse, mais revenons plutôt au sujet siou plaît :mrgreen:

Ceci dit si vous voulez développer dans un topic dédié ne vous gênez pas, au contraire.
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

Re: Play-List Video

Messagepar Amrith Zêta sur 15 Jan 2009 17:01

Suite à la bonne sélection de Yoan je me suis donc essayé aux playlists Deezer.
Le choix est très restreint en hip-hop donc je suis dans l'impossibilité pratique de faire quelque chose d'un peu exhaustif sur des périodes entières. Je me suis modestement rabattu sur un best-of de Rakim, dont le nouvel album prévu pour dans quelques mois a été repoussé pendant huit ans. Comme je ne le sens pas terrible, pour certaines raisons, voici les vingt tracks qu'il faudra selon moi conserver du Masta après la chute.

http://www.deezer.com/#music/playlist/17890424/5464477
Amrith Zêta
Membre de la Seele
 
Messages: 1833
Inscrit le: 01 Mar 2004 13:46

Re: Play-List Video

Messagepar Yoan sur 26 Fev 2009 14:55

"C'est à tartiner les murs de merde tellement c'est de la merde". (Un ami à moi, toujours d'une éloquence exemplaire)

J'ai eu irrépressible envie de vous dresser une playlist indécente, constituée de foirages absolument démentiels, finalement aussi incompréhensibles que désopilants. En réalité il s'agit surtout de souligner cette simple vérité : tout le monde peut se planter, quand bien-même serait-on une légende de la musique, avec à son actif une collection impressionnante de classiques intemporels et fondateurs.
De sorte notamment à ne pas (trop) défigurer ce beau topic, je m'en suis tenu à 7 titres (au delà, j'ignore de toute façon les dégâts que pourraient causer d'éventuels effets secondaires indésirables) et fais la promesse de revenir prochainement en ces lieux armé de meilleures intentions.

En attendant, bonne poilade :

1) John Lennon : "Dear Yoko"

Morceau très connu et bizarrement plutôt apprécié d'une frange non-négligeable de ses fans (?!?), ce titre m'aura convaincu d'une chose : l'Amour rend aveugle, mais pas seulement. Il rend au minimum dangereusement niais, au pire complètement sourd. J'avoue en tout cas ne pas me lasser de la façon dont John attaque sa toute première ligne vocale. C'est tout simplement magnifique.

2) Smashing Pumpkins : "Christmastime"

Les soirées de l'ambassadeur vous présentent les Pumpkins à Noël, transformés pour l'occasion en gentils caramels mous. C'est tellement beau, ces sapins joliment décorés, ces rires d'enfants diffus durant l'ouverture des cadeaux, toute cette neige d'un blanc éclatant dehors... Ça valait bien toutes ces cloches et cette référence notable à la publicité "Ferrero Rocher", dès l'entame du morceau.

3) Paul McCartney : "Où Est Le Soleil"

Alors là c'est du top niveau mes très chers amis. Macca perd complètement les pédales et nous sert une pièce disco-rock d'un ridicule achevé, qui passerait volontiers pour une excellente farce, si seulement le caractère éminemment comique de la chose était voulu. Mais pas du tout.
Un morceau incroyable, au sens littéral du terme.

4) Neil Young : "Transformer Man"

Tiré de l'album qui aurait dû tuer le vocoder tout autant que la carrière du papy du grunge, ce morceau s'avère probablement être l'épreuve la plus compliquée à relever sur cette playlist. L'écouter en entier nécessite en effet une résistance toute particulière aux sons irritants et pose une nouvelle fois cette question essentielle : Mais pourquoi Neil, pourquoi ?

5) The Rolling Stones : "Too Much Blood"

Les Stones tentent et réussissent la fusion interdite "Rock-carnaval" et l'étendent sans vergogne sur plus de 6 minutes. A noter des roulements de batterie d'un bon goût typiquement 80's...

6) Serge Gainsbourg : "Je Pense Queue"

Pour des raisons qu'avaient fort judicieusement exposées Damiano sur le topic éponyme, il est pour le cas de Gainsbourg à souligner le caractère clairement volontaire et provocateur de ce que lui-même présentait comme des merdes. Il s'agit donc ici d'un léger écart, parce que l'artiste a sans conteste réussi son coup. Cela dit, on ne m'enlèvera jamais de l'idée qu'il en est venu là aussi par dépit, et avec des raisons démultipliées de manifester une misanthropie justifiée à l'égard de ceux qui auront préféré se jeter là dessus que sur "Melody Nelson".

7) David Bowie : "As The World Falls Down"

Et pour finir cette écoute éprouvante, un slow sirupeux bien comme il faut, terriblement proche de la compo' bâclée au synthé pour accompagner un vieux film érotique folklorique des années 80. Avec ce genre de morceaux dégoulinants, à rendre l'ineffable Michael Bolton fou de jalousie, il nous est apporté une preuve supplémentaire que cette décennie maudite aura fait un mal fou à la musique. Bowie n'est pas le seul à y avoir laissé des plumes, il s'agit clairement d'une période maudite.

C'est en écoute là : Foirages.
Alors c'est bien évidemment à prendre au second degré, d'autant que j'admire sincèrement tous les artistes que je brocarde gentiment sur ce coup. Enfin tous à l'exception peut-être des Stones, groupe pour lequel je n'ai jamais eu de réels coups de cœur.

Je reviens au choses sérieuses très prochainement, j'adore m'amuser sur ce site.
"Playing things too safe is the most popular way to fail". (Elliott Smith)
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Prof de gratte de Jimi Hendrix
 
Messages: 388
Inscrit le: 29 Fev 2004 22:18
Localisation: Miles away

Re: Play-List Video

Messagepar Amrith Zêta sur 26 Fev 2009 21:52

In your face.
120 minutes de true Hip-Hop 100% issu de l'Etat de New-York (1990-2000).
Du beat authentique, du scratch, de l'attitude et du flow comme il n'en existera plus jamais.

NY State Of Mind

Le choix ultra-restreint de Deezer en matière de rap ne m'a pas permis de faire ce que je voulais, mais c'est largement suffisant pour dégommer l'intestin d'un mioche en jogging élevé à Skyrock ou d'une ado surmaquillée qui se pâme devant Kenza Farah.
Amrith Zêta
Membre de la Seele
 
Messages: 1833
Inscrit le: 01 Mar 2004 13:46

Re: Play-List Video

Messagepar Wonk sur 01 Mar 2009 3:40

Puisqu'on est dans la bonne vibe, pour ceux qui n'avait pas pu écouter les disque de Jazz que je conseillait, voici une play-list qui en comporte une bonne part :
http://www.deezer.com/#music/playlist/18344271/330160

Attention pour les oreilles chaste on commence sans préliminaires avec la crème de Coltrane, des extraits de A Love Supreme, vous êtes prévenus.
Image
Avatar de l’utilisateur
Wonk
Habitué du Minton's Playhouse
 
Messages: 754
Inscrit le: 23 Jui 2004 13:32

problème

Messagepar Guigui sur 04 Mar 2009 13:36

Amrith Zêta a écrit:In your face.
120 minutes de true Hip-Hop 100% issu de l'Etat de New-York (1990-2000).
Du beat authentique, du scratch, de l'attitude et du flow comme il n'en existera plus jamais.

NY State Of Mind...

Je n'arrive pas à écouter : lorsque j'appuie sur PLAY il ne se passe rien, il faut une configuration spéciale pour ?!
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

Re: problème

Messagepar Amrith Zêta sur 05 Mar 2009 0:16

Guigui a écrit:Je n'arrive pas à écouter : lorsque j'appuie sur PLAY il ne se passe rien, il faut une configuration spéciale pour ?!


J'en sais rien.
Peut-être faut-il être enregistré ?
Amrith Zêta
Membre de la Seele
 
Messages: 1833
Inscrit le: 01 Mar 2004 13:46

Re: Play-List Video

Messagepar Yoan sur 05 Mar 2009 22:58

Non, l'inscription n'est pas nécessaire.
Mais le site est sujet à quelques bugs temporaires, parfois il suffit d'un refresh pour régler le souci, d'autres fois il faut se résoudre à laisser passer du temps et revenir plus tard.

Si ça ne daigne jamais fonctionner, ta version de Flash est probablement en cause.

Pour le reste, avant de revenir sur ce topic avec plus de matière, je remercie Amrith et Wonk pour ces playlists, que j'ai d'ores et déjà largement parcourues, et sur lesquelles je reviendrai forcément.
"Playing things too safe is the most popular way to fail". (Elliott Smith)
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Prof de gratte de Jimi Hendrix
 
Messages: 388
Inscrit le: 29 Fev 2004 22:18
Localisation: Miles away

Re: Play-List Video

Messagepar Yoan sur 12 Jul 2009 20:15

Silverchair - Across The Night

Le groupe le plus sous-estimé du monde réussit là où c'est certainement le plus difficile : envolées lyriques de dingues, orchestre symphonique grandiloquent, et déstructurations pop sur près de 6 minutes. Van Dyke Parks n'ira pas par 4 chemins pour qualifier la perf' de Silverchair réalisée sur Diorama : il n'a plus vu ça depuis Pet Sounds des Beach Boys. Alors, tout puriste indé' qu'on soit : on la ferme et on écoute.

Elliott Smith - Coming Up Roses

Un mélodiste de génie, doublé d'un guitariste extraordinairement inventif et inspiré, coincé dans le corps frêle d'un gars timide et ultra-sensible. Voilà qui a donné une collection de perles pop inestimables, dont on parlera encore dans 20 ans. Ici son premier vrai clip solo, avant son explosion dans la sphère mainstream.

Paul McCartney - Here Today

Parce que ce mec comptera parmi les plus influents de l'Histoire de cette musique, et que même si cette espèce de faux-clip étrange se révèle parfaitement inintéressant, ce très beau morceau alimente quant à lui joliment l'éternelle légende du duo Macca/Lennon.

Nirvana - Lithium

C'est pas original du tout, mais je m'en fous. Je le dis toujours, on n'insiste jamais trop sur les classiques. Et je dois de toute façon tellement à ce morceau qu'il se devait d'être là.

Pennywise - Homesick

Ces pionniers du punk-skatecore-mélodique-chépakoi n'étant que très peu enclins à faire les fanfarons sur MTV, le choix des clips à disposition était restreint. Mais celui-ci les définit à merveille : ça speede, ça parle de la rue le poing levé, et ça croit en la cause quoi qu'il advienne. Toujours aucun signe tangible d'affaiblissement chez ces mecs décidément increvables et intègres jusqu'au bout.

Queens Of The Stone Age - Feel Good Hit In The Summer

Parce que c'est le morceau "Tout droit" le plus inexplicablement addictif que je connaisse. Et QOTSA, c'est dans mon top 5 sans problème sur la décennie écoulée.

Oceansize - New Pin

Seul clip existant les concernant, j'ai dû me rabattre sur un morceau sympa' d'un groupe qui vaut quand même bien plus que ça. Intouchable dans son créneau progressif - Post rock - Metal, Oceansize est un de mes "combats" depuis des années. Ces mecs-là sont des monstres, qui ont réhabilité à mes oreilles la complexité et la technique dans la musique. D'habitude je trouve ça chiant et démonstratif, mais chez eux - un peu comme chez Tool - c'est passionnant.

Sufjan Stevens - Jacksonville

Pas de clip, alors va pour un live. C'est hors du temps, irrémédiablement ensorcelant et propice à l'évasion. Ce type mérite 100 fois son buzz, qui n'en est d'ailleurs même plus un : Sufjan Stevens a fort justement gagné ses galons de référence sur le long terme.

The Offspring - Come Out And Play

On pourra me dire ce qu'on veut, "Smash" fut un album majeur. Parce qu'il s'agit déjà du disque le plus vendu de l'Histoire sur un label Indé', et parce qu'il en émane une sincérité qui se sera petit à petit désagrégée de leur discographie par la suite. Mais merde, cet album, quelle baffe.

The Beatles - We Can Work It Out

On sous-estime souvent les débuts plus pop-enjoués des Fab Four. On pourra toujours compter sur moi pour louer la classe infinie d'un "I Am The Walrus", mais nul n'est besoin d'aller si loin : avec ce genre de bijou pop immédiat, les Beatles écrasent toujours tout le monde. Nous sommes en 2009, et on parle là d'un titre du milieu des années 60. Je sais pas si on se rend bien compte.

Smashing Pumpkins - Zero

Associés comme tant d'autres à la vague Grunge pour des raisons plus ou moins valables, les Pumpkins auront fait plus qu'accompagner la mode : Ils ont marqué leur temps au fer rouge, et ça ne veut toujours pas vieillir.

Nine Inch Nails - Discipline

S'il ne devait rester qu'un seul et unique représentant du courant Metal-indus', je ne vois pas qui pourrait les contester. Ici un morceau plus "fun" et détendu que ce qui a fait leur gloire, mais je suis incapable d'y résister.

Eels - Flyswatter

Un des morceaux les plus accrocheurs d'un songwriter surdoué. Tout est déjà à peu près dit. Il serait cependant dommage de ne pas s'attarder sur ses titres les moins (re)connus, on parle d'un mec incapable d'écrire un morceau médiocre.

The Dissociatives - Horror With Eyeballs

Side-projet du leader du groupe le plus sous-estimé du monde. On pense à Lennon et au fameux "For The Benefit Of Mr Kite", et le pire, c'est que ça tient la comparaison cette affaire. En toute modestie, loin des sirènes du showbiz et sans volonté autre que de s'éclater à jouer. Chapeau bas Mr Johns.

Biffy Clyro - My Recovery Injection

Assez unique en son genre, Biffy Clyro joue un rock barré hautement jouissif, vaguement second-degré, mais toujours juste. Ici un single énergisant et sautillant, comme vous n'en entendrez chez personne d'autre.

Deftones - My Own Summer

Le groupe qui a survolé le Néo-metal. "Around The Fur" et "White Pony" forment un binôme colossal d'émotion et de puissance, dont on pourrait aisément vanter les mérites pendant 30 lignes.

Sonic Youth - Kool Thing

Les maîtres bruitistes New-Yorkais bénéficient d'une telle aura qu'il n'est plus guère utile d'en rajouter. Mais dans une veine aussi casse-gueule, il sera décidément difficile de leur trouver de dignes successeurs. Cela étant, on a tellement emprunté à leur musique que leur héritage est assuré pour des décennies encore.

Tool - Ænema

Du metal intello qui n'oublie pas d'y mettre les tripes. Une musique d'esthète qui laisse tout le monde immobile, comme happé par le spectacle, dans une salle de concert. Tool c'est une expérience qui mérite qu'on s'y penche jusqu'à ce qu'on accroche.

Syd Matters - Everything Else

Unique représentant Français de cette liste, Syd Matters fait dans une folk douce et épurée d'un raffinement épatant. Tellement épatant qu'on leur souhaite une carrière internationale à la mesure de leur talent.

Girls In Hawaii - Casper

Ces mecs-là ont la Pop dans le sang, mais pas seulement. A les voir s'arracher sur des versions live dantesques de "Flavor", on les sait également capables d'être furieusement rock'n'roll, malgré les apparences. Cela étant, ce groupe Belge largement reconnu aujourd'hui doit avant tout son succès à sa capacité à pondre des mélodies imparables, mises en valeur par un sens des arrangements sans faille.

Heatmiser - Plainclothes Man

Je tenais à recaser Elliott Smith, un de mes chouchous. Ici avec son ancien groupe, il signe un énième morceau parfait comme il semblait capable d'en pondre à l'infini. Un génie de la trempe des Cobain, des Buckley, des Tom Yorke, j'en suis persuadé.

Soundgarden - Pretty Noose

Période Grunge, le retour. Dans une veine plus Metal et lyrique que ses camarades de Seattle, Soundgarden compte une belle collection de titres essentiels, écrite finalement sur une courte période. Pour tout ça, on veut bien oublier les errements créatifs dramatiques qui ont conduit Chris Cornell à sortir un dernier album solo absolument immonde.

PJ Harvey - Man-Size

Le vrai Girl-Power, celui qui n'a pas besoin de dire son nom, c'est certainement celui-là. Une personnalité à part, une crédibilité jamais mise à défaut, et des disques magiques par poignées. Intouchable.

Mogwai - Travel Is Dangerous

J'écoute pas mal de Post-rock, mais force est de reconnaître que le courant en question tourne un peu en rond. Mogwai, de par son statut de précurseur mérite probablement d'être la formation que l'on sortira du lot, et qui justifiera que l'on délaisse ses nombreuses copies, aussi bonnes soient-elles.

The descendents - When I Get Old

Les ancêtres du Pop-Punk vaguement débile vulgarisé par Blink et consorts. Mais là, bien au delà des ritournelles un peu faciles, on se trouve face à un groupe véritablement culotté et intègre. Une formation à laquelle les excellents NOFX admettront notamment devoir beaucoup.

Grandaddy - Now It's On

Rarement un groupe m'aura autant ému sur certains titres, pour dès les suivants me refiler le sourire en me faisant taper du pied en rythme. Armé de ses synthès bon marché, Grandaddy a su développer une esthétique sonore qui lui est propre, pour donner le meilleur de morceaux surprenants et diablement touchants.

Public Enemy - Harder Than You Think

L'intru de cette playlist. Mon morceau de rap oldie's favori, parce que terriblement authentique, sans concession, et pourtant immédiatement accrocheur. Un flow qui tape juste sans se presser outre mesure, et des instru' aussi immersives qu'énergiques. Perfect man.

Radiohead - Jigsaw Falling Into Place

Faut-il encore écrire sur Radiohead ?
Bah oui, puisqu'ils ne semblent pas décidés à vouloir se départir de l'excellence qui les anime depuis "The bends". Un énième morceau époustouflant de la part d'un groupe qui les collectionne sans forcer. C'en serait presque écœurant de facilité.

Fiona Apple - Shadowboxer

Dotée d'une voix reconnaissable en une fraction de seconde, la facétieuse et tourmentée Fiona Apple aura mis très jeune tout le monde à ses pieds. Pas étonnant à l'écoute de tels morceaux, entre Soul et quelques menus accents Jazz, qui détonnent sans peine à l'époque. D'autres lui ont craché dessus depuis, pour la suite controversée de sa carrière. Pas moi, bien au contraire.

Massive Attack - Be Thankful For What You've Got

Je me devais de finir par ce clip.
Vous comprendrez en visionnant la chose.
Sinon, Massive attack, ça déchire, quand même.
"Playing things too safe is the most popular way to fail". (Elliott Smith)
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Prof de gratte de Jimi Hendrix
 
Messages: 388
Inscrit le: 29 Fev 2004 22:18
Localisation: Miles away

Suivant

Retourner vers MusiQ'

Qui est làààà ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invités

cron