Liens Vers :
| | | | | |

Nous sommes actuellement le 12 Nov 2018, 22:28

Le fuseau horaire est réglé sur UTC-1 heure [Heure d’été]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 10 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: La théorie des pionniers (My Struggle)
MessagePublié: 23 Fév 2016, 00:48 
Hors-ligne
Beau-frère de Frohike

Inscription: 27 Mars 2008, 08:24
Messages: 61
Plus que quelques minutes pour lancer les paris sur ce que Chris Carter nous réserve ce soir dans son season finale !
Alors je me lance, en prenant le risque du ridicule. Tant pis, ça fait partie du jeu... ;)

Il y a quatre semaines, Carter avait largement semé le doute dans les esprits avec "My Struggle" : était-il en train de s’assoir sur la cohérence et la continuité de la mythologie dans le but de la remettre, très maladroitement, au goût du jour ? Ou bien était-il en train de nous refaire paresseusement le même coup que celui qu’il nous avait déjà fait à l’époque de "Gethsemane"/"Redux"/"Redux II" en 1997 ?

Personnellement, j’aurais envie de dire : ni l’un, ni l’autre.
Je pense en effet qu’il n’y aura pas de retour en arrière ce soir, et que Chris Carter a réellement décidé de partir du principe que les extraterrestres n’ont jamais eu l’intention de nous coloniser. Pour autant, je ne pense pas que ce choix sera nécessairement synonyme, au bout du compte, d’incohérence totale. Car il me semble que "My Struggle" consacre beaucoup d’efforts à poser toutes les bases nécessaires à un revirement certes radical, mais possiblement cohérent.




Le grand revirement de "My Struggle"
Passons brièvement sur le témoignage de Sveta, qui n’apporte au fond pas grand chose.
Elle dit savoir que ses enlèvements étaient l’œuvre d’humains. Nous savions déjà que c’était le cas, du moins jusqu’à la disparition du Syndicat en 1999 à la fin de "One Son". A partir de "Requiem", en 2000, nous avons vu que les enlèvements étaient conduits directement par les Alien Bounty Hunters eux-mêmes (cf. la scène finale de "Without").
Tout ce que nous apprend Sveta donc, c’est que des humains ont continué à procéder à des enlèvements, y compris après la disparition du Syndicat. Et après ?
Est-ce pour autant une preuve qu’il n’y a jamais eu aucun enlèvement mené par les extraterrestres eux-mêmes ? Très certainement pas.

Passons également sur les éléments de preuve avancés par Tad O’Malley, notamment son ARV (Alien Replica Vehicle). Là encore nous avons toujours su que des humains étaient en possession des tels ARV (cf. "Deep Throat", "Jose Chung’s From Outer Space", ou encore "Dreamland"). Tout cela n’est donc la preuve de rien, ni dans un sens, ni dans l’autre.

Le vrai revirement provient en réalité des confidences du Vieil Homme, le nouvel informateur de Mulder. Celui-ci explique sans ménagement à Mulder qu’il a toujours été à côté de la plaque. A commencer par ses histoires de guerre entre races d’extraterrestres (entre les Colons et les Rebelles donc).
Et tandis que Mulder commence à cheminer vers l’idée qu’il a affaire à une conspiration qui ne s’est jamais faite en collaboration avec les extraterrestres, le Vieil Homme se montre plus encourageant, laissant même Mulder sur l’idée qu’il est en train de se rapprocher de la vérité...

Puis, sur un ton très grave et énigmatique, il quitte Mulder sur une sentence en forme d’indice essentiel pour la suite : « Roswell. That was a smokescreen. »

Les plus nostalgiques n’y verront qu’un simple clin d’œil à Gorge Profonde, qui avait tenu des propos similaires quelques heures avant de se faire exécuter ("The Erlenmeyer Flask").
On est pourtant là très loin du simple clin d’œil, selon moi. Car cette déclaration a des implications absolument majeures, de nature à changer totalement la donne !!!


L’importance de Roswell
Au début de "The Truth", Mulder parvient à s’infiltrer dans les installations de Mount Weather (aidé par une carte magnétique et des codes d’accès qui lui ont été mystérieusement envoyés par l’Homme à la Cigarette).
A Mount Weath, Mulder découvre THE vérité ultime : la date de début de la colonisation, fixée au 22 décembre 2012. Et accompagnant cette date, il découvre un court texte expliquant les circonstances de la découverte de cette date.

Voici le texte dans son intégralité :
Citer:
« December 22, 2012 - The date set for mobilization of alien forces which culminates in the complete and total overthrow of civilian and military forces. Date was first recorded by Air Force General Daniel P. Weller upon receipt of alien intelligence in Roswell, N.M. in 1947 after direct contact with alien species confirmed information.
Military officials are instructed to stand down and follow emergency protocols until further instructions. It is anticipated that civilian government will be destroyed or debilitated, resulting in the transfer of power to FEMA, the Federal Emergency Agency. »


C’est le contenu de ce texte que Scully rapportera ensuite durant son témoignage dans "The Truth".
Citer:
SCULLY: In Roswell, they captured aliens from the spacecraft wreckage. They salvaged various alien technology from them and from their data banks they learned of the alien plan to "re-colonize" the earth.


C’est donc avec le crash de Roswell que ceux qui deviendraient plus tard le Syndicat ont appris que les extraterrestres avaient l’intention de "coloniser" la planète. Et c’est donc avec le crash de Roswell qu’est née la grande conspiration orchestrée par les futurs membres du Syndicat.

Que faut-il alors faire de cette découverte faite à Roswell s’il s’avérait que ce crash n’était en réalité – comme le prétend le Vieil Homme – qu’une vaste supercherie ? Cela veut-il dire que le Syndicat a, tout ce temps, agit sur la base de fausses informations qui ont été plantées là à dessein ?
Le Syndicat aurait-il été victime d’une gigantesque manipulation ? Par qui, dans quel but ?


Un mensonge présenté entre deux vérités
Une chose est sûre : les auteurs de ce rapport de Mount Weather semblent totalement convaincus de l’authenticité du crash de Roswell et de la véracité des informations qui y ont été récupérées. Convaincus qu’il ne s’agissait pas d’une supercherie. Ils évoquent même une « confirmed information », signe qu’ils ont bien fait toutes les enquêtes et études nécessaires pour s’assurer qu’il ne s’agissait justement pas d’une mise en scène (paranoïa de début de Guerre Froide oblige...).
Pourquoi une telle certitude ? Peut-être parce qu’un mensonge devient extrêmement convaincant lorsqu’il est présenté entre deux vérités (comme nous le savons si bien...) :

    1ère vérité : un vrai vaisseau extraterrestre (ou des vrais débris de vaisseau) constitué de matériaux encore inconnus sur Terre, comme l’Ununpentium cité dans "My Struggle" (qui n’existe pas à l’état naturel sur Terre et qui, dans notre réalité, n’a été produit artificiellement en laboratoire qu’à partir de 2004).
    2ème vérité : un ou plusieurs vrai(s) cadavre(s) extraterrestre(s) retrouvé(s) sur le site du (faux) crash de Roswell, doté(s) d’une biologie et d’un ADN non identifiables, devant donc nécessairement être qualifiés d’extraterrestres.

Convaincus qu’il n’y avait aucune raison de douter de la fiabilité des données récupérées dans le vaisseau, au milieu de tant d’éléments dont l’origine extraterrestre ne faisait pas le moindre doute, les victimes de cet écran de fumée n’y ont vu que du feu (LOL!) et ont pris les données du vaisseau pour argent comptant.
Et voici comment s’est propagé LE mensonge de tous les mensonges : le grand mensonge originel qui a induit le Syndicat en erreur durant toutes ces années !


Le vrai crash originel
Comme Sullivan nous l’a très justement fait remarquer, "My Struggle" nous montre un crash d’OVNI qui se déroule certes en 1947, mais dans le nord-ouest du Nouveau-Mexique. Or Roswell se situe dans le sud-est du Nouveau-Mexique. Ce n’est donc pas le crash de Roswell auquel nous assistons dans "My Struggle", mais bien un autre crash !

Image


Ce n’est bien évidemment pas une erreur de boussole de la part de Chris Carter, puisque la localisation du crash de "My Struggle" est très précise : High Desert, Northwestern New Mexico.

High Desert se situe entre Albuquerque et Bernalillo. Le pseudo crash de Roswell s’est déroulé quelque part entre Roswell et Corona, bien plus au sud.

Par ailleurs, la date donnée pour le crash de "My Struggle" est volontairement vague (seulement l’année est donnée : 1947). Alors qu’à titre de comparaison, dans "The Unnatural", la scène d’ouverture précisait la date entière : 2 juillet 1947, date réelle du crash de Roswell...

Tous ces détails laissent imaginer que c’est sciemment que Chris Carter a voulu nous montrer un autre crash que celui de Roswell, et que ce crash a sans doute eu lieu avant celui de Roswell. D’où l’intérêt de nous le montrer plus particulièrement : parce que ce crash est LE vrai crash originel par lequel tout à commencé, tandis que, dans le même temps, le crash de Roswell est qualifié de simple écran de fumée...

On notera au passage que dans la zone tout autour d’High Desert, les Pueblos sont très répandus, ce qui peut expliquer les raisons de ce crash, comme pour le pseudo crash de Roswell tel que l’évoquait l’Homme à la Cigarette dans "The Truth" : à cause de la géologie des lieux, très riche en magnétite, ce qui aurait eu pour effet de dérégler les instruments de navigation du vaisseau. (On pourra d’ailleurs se demander si le Pueblo de "The Truth" ne se situe pas directement à proximité d’High Desert...)

A n’en juger que par "My Struggle", on peut dire que Chris Carter met (assez discrètement mais très méthodiquement) en place toutes les pièces d’une mécanique visant en effet à invalider tout ce que nous avons pris pour acquis durant les dernières années de la mythologie, à savoir le plan de colonisation des extraterrestres et le pacte de 1973. C’est pourquoi je pense qu’on a affaire à bien plus qu’un simple retcon temporaire façon "Redux"...


Les bases de données initiales
Pourquoi orchestrer un faux crash d’OVNI ? Et surtout, pourquoi y planter de fausses informations ?
Je pense que l’on ne pourra répondre à ces questions que lorsque nous découvrirons la vraie vérité contenue dans les bases de données initiales du vaisseau échoué à High Desert (et non pas le gros mensonge révélé dans "The Truth", épisode qui aurait plutôt dû être titré "The Lie"...).

L’hypothèse qui me paraît la plus logique, c’est que ces bases de données comprenaient notamment la fameuse prophétie entourant la date du 22 décembre 2012. Cela pourrait expliquer comment cette date s’est retrouvée dans les fausses bases de données de l’écran de fumée (même si sa mention a été détournée, tirée de son contexte et totalement dénaturée).

Car dans notre réalité, la signification de la fin du calendrier maya n’a commencé à intéresser les chercheurs qu’à partir de 1957. Elle n’a été associée à l’Armageddon et la fin des temps qu’en 1966, et a continuellement changé de date pour ne se fixer sur le 21 décembre 2012 qu’en 1983... Autrement dit, en 1947, la date du 22 décembre 2012 et autres histoires de calendrier maya étaient totalement inconnues du monde scientifique.


Le spectre de la prophétie
S’il y avait des informations dans les bases de données du vaisseau d’High Desert, comment ont-elles pu être décryptées ?
On peut raisonnablement penser que le langage utilisé était le même que celui des vaisseaux de "Biogenesis" et "Provenance"/"Providence", à savoir une forme ancienne d’alphabet Navajo.

Or, nous sommes à High Desert, Nouveau Mexique. Un peu plus à l’ouest, au niveau de Zuni Pueblo (un peu au sud de Gallup), se trouve Two Grey Hills : l’endroit où vit un certain Albert Hosteen, qui vient d’ailleurs tout juste de participer très secrètement à l’effort de guerre en tant que code talker durant la Seconde Guerre Mondiale.

Albert Hosteen aurait-il pu être celui qui a aidé à traduire les informations recueillies sur le site d’High Desert ?
Si oui, cela voudrait dire que cet homme, qui nous a toujours été présenté comme un grand gardien de la mémoire, a eu connaissance du contenu de toutes ces informations. Et peut-être donc de la fameuse prophétie ?

Etait-ce à cette prophétie qu’Albert Hosteen faisait référence lors de sa première rencontre avec Mulder dans "Anasazi" :
Citer:
SCULLY: He claims he knew you were coming.
ALBERT: Last week we had an omen.
La prophétie annonçait-elle, entre autres choses, qu’un de ses principaux protagonistes (le fameux saveur, ou le père du sauveur) apparaîtrait 7 jours après que la Terre, prise de secousses, décide de recracher les secrets qu’elle avait besoin de dévoiler ?
ALBERT: Eric. Leave the snakes alone today. They'll be angry and afraid.
ERIC: What is it?
ALBERT: The Earth has a secret it needs to tell.
Mulder arrive à Two Grey Hills le 16 avril 1995, une semaine après le tremblement de terre du 9 avril qui a fait resurgir les cadavres de « marchandises »...


L’idée pourrait être séduisante, et pourrait surtout expliquer pourquoi Albert attache autant d’importance à sauver la vie de Mulder (à deux reprises tout de même !).
La première fois lorsque Mulder est dans le coma dans "The Blessing Way" (et qu’il reprend connaissance en même temps que la naissance d’un bison blanc, interprétée comme un signe de retour messianique).

La seconde fois lorsque Mulder est à nouveau dans le coma dans "Amor Fati". Cette fois-ci, Albert Hosteen vient carrément aider Scully à sauver Mulder alors que lui-même est plongé dans le coma, entre la vie et la mort. Albert Hosteen trouve le moyen d’apparaître à Scully pour la presser de sauver Mulder (« not only for his sake, for the sake of us all ») et pour l’encourager à prier.
Or c’est semble-t-il grâce à cette prière que Scully parvient à apparaître dans les hallucinations de Mulder pour l’encourager à se relever et à tenir bon jusqu’à l’arrivée effective de Scully à son chevet. Ce qui permettra finalement à Mulder de sortir du coma (tout comme Mulder avait permis à Scully de sortir de son coma à la fin de "One Breath"...).
[Pour plus de détails sur la prière qui permettrait d’entrer en communication avec des personnes plongées dans le coma, je vous renvoie à un autre épisode également écrit par Chris Carter, qui a récemment fait couler beaucoup d’encre... ;) ]

Albert Hosteen a donc sauvé deux fois la vie de Mulder. Cela ne peut pas être dû au hasard... Surtout lorsqu’il précise la seconde fois que le sort de l’Humanité est en jeu ! De toute évidence, Albert est au courant de la prophétie concernant Mulder (et/ou son fils) et la menace d’une sixième extinction...

De quoi me convaincre que les informations recueillies dans le vaisseau d’High Desert concernait, entre autre, la fameuse prophétie (qui, elle, n’est pas un écran de fumée, contrairement aux histoires de colonisation).
Dans cette configuration, il se pourrait tout à fait que les extraterrestres aient écrit cette prophétie non pas dans le but d’empêcher le « sauveur » de nous sauver de cette sixième extinction, mais au contraire de permettre au saveur d’empêcher cette sixième extinction tant redoutée... De quoi réinjecter un mystère total sur les véritables intentions des extraterrestres à notre égard et les véritables raisons de leur venue sur Terre !


Des extraterrestres bienveillants ?
Suite à son entretien avec le Vieil Homme, Mulder est désormais tenté de considérer que les extraterrestres, qui n’ont donc jamais cherché à nous coloniser d’après ce qu’il a pu déduire des propos du Vieil Homme, nourrissent en fait des intentions bienveillantes à notre égard...
Citer:
MULDER: No sooner had we defeated Germany than a new threat started appearing in skies over America, drawn to Earth by the latest threat to extinction - the H-bomb. Explosions acting as transducers, drawing alien life forms through wormholes in spaceships using electro-gravitic propulsion. Advanced extraterrestrial species visiting us, concerned for mankind and the threat of our self-destruction, forestalling our annihilation through their own self-sacrifice. The crashes at Roswell. More importantly, places like Aztec.


Au premier abord, Mulder semble sortir ces théories de nulle-part. Elles trouvent toutefois leur source dans un des épisodes clés la mythologie : celui qui a introduit l’huile noire dans la série !

Une correction à apporter toutefois : Mulder parle ici de bombe H, alors qu’il devrait plutôt parler de bombe A. Le 1er essai de bombe H a été réalisé bien après 1947, en 1952, sous le nom de code Ivy Mike, or cette date de 1952 ne concorde pas avec le reste du propos de Mulder... Corrigeons donc cette petite erreur.

Le tout premier essai de la bombe atomique a eu lieu le 16 juillet 1945, sous le nom de code Trinity, dans le désert du Nouveau-Mexique près de la base aérienne d'Alamogordo (vers le sud, non loin de Roswell).
Cet essai était le fruit du fameux (et très secret à l’époque) Projet Manhattan, qui visait à développer l’arme nucléaire. Le lieu centralisateur du Projet Manhattan était le Laboratoire National de Los Alamos (un lieu hautement secret qui n’était connu à l’époque que sous le nom de « Site Y »), situé dans le Nord du Nouveau Mexique, un peu au-dessus d’Albuquerque (et donc un peu au-dessus d’High Desert).
Le Projet Manhattan est d’ailleurs cité à un moment par Mulder dans "My Struggle" (« A conspiracy bigger and more secret than the Manhattan Project. »)

Selon Mulder, c’est une explosion atomique qui aurait attiré les extraterrestres jusqu’à la Terre.
Les extraterrestres auraient donc été attirés vers la Terre dès l’essai de Trinity du 16 juillet 1945.
Trois semaines plus tard, les 6 et 9 août 1945, la bombe atomique est larguée depuis des Boeings B-29 sur les villes d’Hiroshima et de Nagasaki.

Dans la série, "Piper Maru"/"Apocrypha" nous a laissé entendre qu’une 3ème bombe était en acheminement pour être larguée sur le Japon, quelque part durant le mois d’août. Très probablement entre le 9 et le 15 août 1945, puisque c’est le 15 août que l’empereur du Japon Hirohito fait diffuser son discours de reddition (les actes de capitulation du Japon étant quant à eux officiellement signés le 2 septembre 1945).

Entre le 9 et le 15 août donc, un sous-marin américain, le Zeus Faber, est envoyé sur place, alors que la guerre gronde toujours (comme en témoigne la crainte de l’équipage concernant le destroyer japonais qui rôde au-dessus d’eux).

C’est ce qu’a expliqué le Commandant Johansen à Scully dans "Piper Maru" :
Citer:
SCULLY: That P-51 Mustang was part of an escort for a B-29 carrying an atomic bomb, just like the one we dropped on Hiroshima. Only this one never reached its target.


L’Homme Bien Manucuré se montrera un peu plus obscur dans "Apocrypha" :
Citer:
WELL MANICURED MAN: It was a UFO, a so called foo-fighter, downed by American fighter pilots in the 2nd World War. There was salvage attempts. A US sub was sent in 50 years ago, but there were complications.
MULDER: Almost the entire crew died.
WELL MANICURED MAN: Yeah, it's still a mystery.
MULDER: A mystery to whom?
WELL MANICURED MAN: The cover story said it was the 3rd A bomb bound to Japan, but the truth is, no one knows what killed that crew.
A noter que l’Homme Bien Manucuré ne prétend pas que la 3ème bombe atomique n’a jamais existé et n’a jamais été transportée en direction du Japon, il dit juste qu’ils ne pensent pas que ce soit cette 3ème bombe atomique qui puisse suffire à expliquer la mort de ces hommes, et que l’explication véritable est à chercher ailleurs, du côté du paranormal. La présence supposée de la 3ème bombe a tout simplement servi de moyen pratique pour expliquer officiellement ces morts mystérieuses...


Voilà sans doute ce à quoi Mulder fait référence lorsqu’il parle d’ « autosacrifice » de la part des extraterrestres pour nous empêcher de nous autodétruire :
L’essai de Trinity attire un vaisseau extraterrestre sur Terre. Les extraterrestres viennent enquêter du côté de Trinity, puis du côté du Laboratoire de Los Alamos d’où provient la bombe testée à Trinity. De là, les extraterrestres suivent le parcours des bombes A embarquées depuis Los Alamos sur les Boeings B-29 en direction du Japon. L’OVNI tente alors d’en prendre un en chasse au-dessus de l’Océan Pacifique. Il tente de détruire/désactiver/subtiliser la bombe transportée par ce B-29, mais l’OVNI est abattu, en même temps que le P-51 Mustang qui escortait le Boeing B-29 en question...

Comme Mulder aurait pu déjà le déduire à l’époque de la saison 3, il est tout à fait envisageable de considérer que, en l’espèce, les extraterrestres n’ont dans cette affaire rien cherché d’autre que d’empêcher un troisième bombardement atomique.
Cela expliquerait l’intérêt global des extraterrestres pour le Nouveau Mexique, tout autour du Laboratoire de Los Alamos, et autres bases militaires, etc.

Juste après l’évocation de l’autosacrifice des extraterrestres, Mulder enchaîne en citant le crash de Roswell en 1947, et « plus important encore » l’incident d’Aztec en 1948 (à l’extrême nord-ouest du Nouveau Mexique). Dans les faits historiques, cet incident d’Aztec commence en réalité à Los Alamos, début mars 1948, où un OVNI aurait été vu en train de planer au-dessus du Laboratoire de Los Alamos. Le 25 mars 1948, il aurait été vu en train d’atterrir à Aztec. Puis il aurait été abattu quelques temps après.
Là encore une tentative de désactivation de nos armes nucléaires qui se serait soldée par la mort de ces extraterrestres ?

Autre élément intéressant, dans l’introduction de "My Struggle", Mulder cite l’incident de la base aérienne de Malmstrom : « Multiple witnesses in 1967 at Malmstrom Air Force Base in Montana see fighters scramble but easily outrun by UFOs that climb upwards of 200,000 feet. »
Ce qui est intéressant dans cet incident, c’est que la présence de cet OVNI au-dessus de la base Malmstrom a eu pour principal effet inexpliqué de désactiver les missiles nucléaires entreposés dans la base ! Une curiosité qui se serait d’ailleurs produite au même moment dans un autre site d’armement nucléaire du Montana...
Il y a comme un modus operandi qui commence à se dessiner, comme une récurrence de situations comparables...

Autant de cas qui ont donc pu pousser Mulder à reconsidérer les intentions de extraterrestres pour en faire des entités cherchant à anéantir nos armes d’autodestruction massive. Des êtres potentiellement bienveillants à notre égard donc.

Bien sûr, tout cela peut également marcher dans l’hypothèse du plan de repeuplement évoqué dans "Fight the Future" : si l’Humanité en arrivait à s’autodétruire, comment l’huile noire pourrait-elle espérer contaminer des hôtes et entrer en gestation ? La survie de l’Humanité étant également nécessaire dans le cadre d’un plan de repeuplement, la lutte contre nos armes d’autodestruction massive peut donc fonctionner dans les deux sens : la piste bienveillante, comme la piste malveillante.

Si la piste malveillante avait primé jusque-là, l’absence de colonisation visible en 2012, accompagnée des invalidations appuyées du Vieil Homme concernant toutes ces théories sur la colonisation, poussent aujourd’hui Mulder à opter pour la piste de la bienveillance.

Se pose alors une autre question : qui pourrait bien avoir intérêt dépeindre des êtres bienveillants en créatures malfaisantes cherchant à nous coloniser ? Et surtout, pourquoi ?


L’après Roswell
La conséquence immédiate de Roswell nous est expliquée par Gorge Profonde dans "E.B.E." :
Citer:
DEEP THROAT: After the Roswell incident in 1947, even at the brink of the Cold War, there was an ultrasecret conference attended by the United States, the Soviet Union, the People’s Republic of China, Britain, both Germanies, France and it was agreed that should any extraterrestrial biological entity survive a crash, the country that held that being would be responsible for it’s extermination.


Ce point est rappelé à nouveau dans "Musings of a Cigarette Man", lorsque l’Homme à la Cigarette et Gorge Profonde se retrouvent un soir de 24 décembre 1991 pour exécuter un extraterrestre :
Citer:
CIGARETTE-SMOKING MAN: A living E.B.E. could advance Bill Mulder's project by decades.
DEEP THROAT: Security resolution council 10-13 states, "Any country capturing such an entity is responsible for its immediate extermination."


En faisant des extraterrestres une menace pour l’Humanité, celle-ci a été convaincue de la nécessité d’exécuter immédiatement tout extraterrestre récupéré vivant.
Or, ce que nous apprend justement l’Homme à la Cigarette dans cet épisode, c’est que les travaux d’hybridation (et de recherche de vaccin) nécessitent des tissus prélevés sur des créatures VIVANTES.

Image


L’importance de cette nécessité a été mise à jour plus spectaculairement encore dans "One Son", lorsque l’Homme à la Cigarette a expliqué à Mulder la raison qui avait poussé le Syndicat à collaborer avec les extraterrestres :
Citer:
CIGARETTE SMOKING MAN: It was the only way they would give us the one thing that we needed. The one thing without which we could not proceed. You see, the alien fetus would give us the alien genome. The DNA with which we could make a human hybrid. A new race, Agent Mulder. An alien/human hybrid who could survive the holocaust.


Cela n’aura échappé à personne, le fœtus extraterrestre dont parle l’Homme à la Cigarette est conservé en état de cryogénie (donc techniquement encore vivant) dans de l’azote liquide. Nous avons vu en outre dans "The Erlenmeyer Flask" que lorsque la chaîne du froid était rompue, le fœtus en question devenait inexploitable (à en juger par la scène finale où l’Homme à la Cigarette vient entreposer le fœtus dans le coin objets trouvés – et désormais inutiles – du Département de la Défense)... Cela ne posait toutefois pas plus de problème que ça puisque, du fait du pacte, les Colons leur fournissaient aussitôt un nouveau fœtus pour leur permettre de poursuivre leurs travaux.

À en croire l’Homme à la Cigarette dans "One Son" donc, le Syndicat n’a mis la main sur des tissus exploitables qu’à partir de 1973.
Nous pensions pourtant que le Syndicat disposait de tissus extraterrestres depuis 1947, comme l’avait prétendu Gorge Profonde dans "The Erlenmeyer Flask" :
Citer:
DEEP THROAT: We've had the tissue since 1947 but not the technology.
MULDER: Roswell?
DEEP THROAT: Roswell was a smoke screen, we've had a half-a-dozen better salvage operations. Doctor Berube was killed because his work was too successful. You're standing in the room where the first DNA transplant took, the first human-alien hybrid was created.

Sauf que Gorge Profonde ne précisait pas si les corps d’extraterrestres récupérés par le Syndicat étaient vivants ou morts. Or, comme le suggère l’Homme à la Cigarette dans "Musings of a Cigarette Man", ce petit détail peut faire toute la différence...
En toute logique, ces corps étaient sans vie, et donc assez difficilement exploitables.
Cela pourrait expliquer pourquoi les premières tentatives d’hybridation se sont soldées par de tels échecs (comme les « marchandises » d’Anasazi ou encore les ratages de "Nisei"/"731").

Voilà peut-être une des raisons pour lesquelles les extraterrestres ont été dépeints comme une menace pour l’Humanité : pour encourager leur exécution, et rendre ainsi leurs tissus inexploitables, permettant ainsi de saboter d’entrée de jeu tous les travaux d’hybridation menés par des concurrents potentiels. Cela représenterait en l’occurrence un moyen détourné idéal pour conserver le monopole sur une découverte technologique et scientifique majeure, en sabotant toute tentative de concurrence.


La créature de "My Struggle"
Qu’en est-il de l’extraterrestre abattu dans les flashbacks de "My Struggle" ?
Est-il vraiment mort, rendant ses tissus inexploitables ? Ou bien est-il simplement blessé et inconscient lorsque le jeune docteur vient récupérer son corps ? Va-t-on assister dans "My Struggle II" à la réanimation de cette créature par le docteur ?
Ou bien va-t-on découvrir qu’un autre extraterrestre VIVANT a été capturé sur le site d’High Desert ?

Dans ces deux derniers cas de figure, cela voudrait dire que l’équipe de l’Homme au chapeau (Man in Suit, en anglais) est entrée en possession de tissus extraterrestres exploitables dès 1947, soit plus de 26 ans avant le Syndicat !!!
De quoi garder une longueur d’avance considérable sur ces derniers...

_________________

Rien ne disparaît sans laisser de traces... Sauf la qualité dans "The X-Files" !
LA QUALITÉ EST AILLEURS


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: La théorie des pionniers
MessagePublié: 23 Fév 2016, 00:49 
Hors-ligne
Beau-frère de Frohike

Inscription: 27 Mars 2008, 08:24
Messages: 61
La théorie des Pionniers

Quid des shapeshifters, du pacte de 1973 et des Rebelles sans visage ?
Comment faire tenir les Alien Bounty Hunters et les Rebelles sans visage dans une conspiration 100% humaine où les extraterrestres n’auraient jamais cherché à nous coloniser et seraient même bienveillants à notre égard, et où aucun pacte n’aurait été signé avec les extraterrestres ?

Les Pionniers
Dans la théorie que je développe plus haut, l’Homme au chapeau et ses hommes sont les premiers à arriver sur le crash originel et décident de garder pour eux le monopole de cette découverte, en envoyant le reste du monde sur une fausse piste pour faire diversion.
Pour simplifier, je vais appeler ces gens, arrivés en premier, les « Pionniers ».

Image


En admettant que le crash d’High Desert se produit en début d’année 1947, cela laisse quelques mois à ces Pionniers pour orchestrer la mise en scène du faux crash de Roswell, le 2 juillet 1947.
Durant ces mois, bien évidemment, les Pionniers vont se précipiter pour mener de nombreuses expériences, probablement conduites avec l’aide du docteur (futur nouvel informateur de Mulder).

Cette conspiration des Pionniers va donc mener des expérimentations à partir de tissus extraterrestres exploitables. Cela va leur permettre d’aller extrêmement vite dans leurs travaux d’hybridation, et d’arriver dès 1947 au même point d’avancement que le Syndicat à partir de 1973, dès lors que ces derniers ont enfin pu travailler à partir des tissus exploitables grâce au pacte et au fœtus extraterrestre.

Les origines de l’Alien Bounty Hunter
Dans cette configuration, on peut très bien imaginer que l’Alien Bounty Hunter soit en réalité non pas un extraterrestre de la race des shapeshiters contaminé par l’huile noire, mais un simple hybride/clone humain-extraterrestre, au même titre que les Jeremiah Smith de "Talitha Cumi"/"Herrenvolk".

Difficile de savoir combien de temps il faut pour obtenir des clones adultes en cuve. On a vu dans "Memento Mori" qu’il y avait tout aussi bien des adultes que des enfants dans ces cuves de croissance.
On a vu par ailleurs que, dans les bonnes conditions de température, la gestation d’une EBE chez un hôte infecté par l’huile noire pouvait être extrêmement rapide (cf. "Fight the Future" et "The Beginning").
Le temps de formation d’un Gris docile à l’intérieur d’un Gris féroce est lui aussi très rapide (cf. "The Beginning").
De même, à température normale, la constitution du nouveau corps répliqué de Billy Miles a mis très peu de temps dans "Deadalive".
On a vu également que les femmes abductees subissaient des grossesses très accélérées ("Nisei", "Redux").

Quant à l’Alien Bounty Hunter, on a découvert à la fin de "Without" qu’il en existait plusieurs clones.

Tout cela m’amène à poser la question suivante : et si les Alien Bounty Hunters n’étaient que des clones obtenus en laboratoire, en l’espace de quelques mois d’expérimentation, par ces mystérieux Pionniers ?

Cela permettrait de ne pas contredire "The Unnatural" qui nous montre une photo datée de 1947 (quelques jours ou semaines après crash de Roswell de juillet) où l’on peut apercevoir l’Alien Bounty Hunter.
[Pour ce qui est du reste de cet épisode, personnellement je ne le prends qu’à moitié au sérieux : j’y vois surtout une fable inventée de toute pièce par un Arthur Dales en proie à la solitude, approchant de la fin de sa vie et voyant là une bonne opportunité de transmettre un message qu’il considère précieux à un successeur spirituel, et qui le fait ici par le biais d’un récit taillé sur mesure, fabriqué de toute pièce autour des obsessions de Mulder qui est le premier à avoir parlé de shapeshifters, de projet de colonisation et autres conspirations, dont Dales a pu alors s’inspirer pour bâtir son récit...]

Le pacte de 1973
Bien que bénéficiant d’une avance considérable et de tissus exploitables, la conspiration des Pionniers finit par se heurter à un plafond de verre et ne parvient toujours pas, après plus de deux décennies de travaux, aux buts qu’elle s’était fixé, parmi lesquels créer un hybride parfait.
En fonction du but de cette conspiration (qui reste encore à préciser) un moyen de large propagation du virus extraterrestre peut également être nécessaire.
Or cette conspiration ultra secrète est menée par une poignée d’hommes avec des moyens trop limités pour mener à bien ses plans (tant en terme d’effectifs, que d’installations et surtout d’infiltration des sphères de pouvoir). C’est pourquoi la conspiration des Pionniers en vient à la conclusion qu’il lui faut élargir le spectre de ses moyens et l’ampleur de ses expérimentations.

Image


Les Pionniers décident alors d’utiliser le Syndicat. Ils le contactent en 1973, en se faisant passer pour des extraterrestres (en recourant soit à des hybrides/clones polymorphes tels que l’Alien Bounty Hunter, soit à des cobayes d’expérimentations ressemblant à des extraterrestres).
Les Pionniers/Colons proposent ainsi un pacte au Syndicat. En échange de leur participation, les soi-disant « Colons » (qui ne sont donc que des marionnettes dans les mains des Pionniers) proposent de fournir au Syndicat le fameux fœtus extraterrestre...

Pour compléter ce pacte de 1973, les soi-disant « Colons » imposent en plus au Syndicat d’être surveillé par un soi-disant Alien Bounty Hunter, qui n’est en réalité rien d’autre qu’un clone/hybride fabriqué en laboratoire et travaillant pour le compte des Pionniers (justement pour pouvoir surveiller le bon déroulement de cette nouvelle conspiration de plus grande ampleur contractée avec des personnages pas forcément dignes de confiance).

L’intervention des Rebelles sans visage
Les Rebelles sans visage ne sont, à l’instar de l’Alien Bounty Hunter et des Jeremiah Smith, rien de plus que des clones/hybride polymorphes créés en laboratoire.
Et tout comme l’Alien Bounty Hunter, ces soi-disant Rebelles sans visage travaillent pour le compte des Pionniers.

Ils constituent le troisième grand écran de fumée après le crash de Roswell et le pacte de 1973 (avec l’adjonction de l’Alien Bounty Hunter en surveillant en charge de policer le Syndicat)...
Le but de cette mise en scène ?
=> Mettre la main sur le vaccin russe !

La conspiration russe
Les origines de la conspiration russe restent obscures : ont-ils eux aussi passé un pacte avec les soi-disant « Colons » ? Si oui, sont-ils restés fidèles à ce pacte ? Si non, d’où vient la technologie et les méthodes employées par les Russes, qui sont identiques à celles employées par le Syndicat (lieux de rassemblement, implants identiques, etc.) ? Est-ce simplement le fruit d’un espionnage industriel (par le biais notamment de Krycek) ? Etc.

Le mieux est sans doute de se reporter au résumé du script de l’épisode consacré à Krycek, qui devait être tourné pour la saison 7 :
http://www.angelfire.com/ak5/dasvidanya/NonEpisode.html

Dans cet épisode, nous devions apprendre que Krycek travaillait pour les Russes depuis au moins 1991.
Plus que travailler pour eux, il avait été élevé par eux. Plus précisément par le Commandant du Goulag de Tunguska, ancien ami du père biologique de Krycek qu’il avait dû faire exécuter (un parallèle évident avec l’histoire de Mulder, son père officiel Bill et son père officieux CGB Spender...).
Dans cet épisode non-produit, le Commandant du Goulag (accompagné de Vassily Peskow) décide d’envoyer Krycek en Arabie Saoudite durant la Guerre du Golfe pour enquêter sur l’utilisation présumée de l’huile noire comme arme biologique par les armées américaines (une suspicion qui est d’ailleurs évoquée dans "Terma" par un des collègues de Krycek).
En Arabie Saoudite, Krycek est censé être mis en relation avec l’agent double Marita Covarrubias.
Marita Covarrubias emmène alors Krycek rencontrer le Syndicat. L’Homme Bien Manucuré décide de l’embaucher pour surveiller les activités de Mulder (ce qui conduira très vite à l’enlèvement de Scully).
La suite, on la connaît : Krycek dérobe la cassette numérique contenant toutes les informations sur le Projet ("Anasazi"/"The Blessing Way"/"Paper Clip") et finit par se retrouver dans un des silos à missile nucléaire du Dakota du Nord à la fin d’"Apocrypha".
Apparemment, c’est la milice aperçue au début de "Tunguska" qui a permis de libérer Krycek. (Mais qui a tiré les ficelles de cette milice ? Les Russes ? Marita Covarrubias ? On ne sait pas...)
Toujours est-il que dans la foulée de sa libération (vraisemblablement en début d’année 1996), Krycek revient vers les Russes avec le contenu de la fameuse cassette numérique. C’est sans doute ainsi que la Conspiration russe a appris tous les détails de la menace [fictive donc, selon moi] de colonisation extraterrestre, ainsi que les méthodes de travail du Syndicat (enlèvements, implants, travaux d’hybridation, etc.).
Deux ans après environ, en 1998, dans "Patient X", on peut voir que les Russes utilisent le même type d’implants que le Syndicat.
De manière assez cocasse, si l’histoire de la colonisation s’avérait en effet n’être qu’un gros écran de fumée, les manigances de Krycek pour aider les siens n’auraient en réalité fait que répandre dans leurs esprits un mensonge colossal et les enfumer totalement...

Toujours est-il qu’après avoir pris connaissance du contenu de la cassette numérique, toute la conspiration russe est désormais convaincue de la réalité des plans de colonisation. Le Commandant du Goulag, Vassily Peskov, Alex Krycek et Marita Covarrubias précisent même qu’ils ont déjà fourni aux Rebelles sans visage le vaccin, et que selon ces Rebelles, les Colons sont sur le point de revenir ! (Ce qui arrivera quelques mois plus tard en l’occurrence, au moment de "Requiem"...)

Autre point non négligeable de l’épisode : avant cette scène finale, l’épisode devait montrer que Krycek était toujours en possession de l’artéfact extraterrestre qu’il avait récupéré à la fin de "Biogenesis", et qu’il était convaincu que cet artéfact serait peut-être leur seule chance d’empêcher la colonisation.
Est-ce grâce à cet artéfact que Krycek a commencé à entendre parler de la prophétie concernant Mulder et William ? Peut-être...
On ne sait toujours pas ce que Krycek a fait au final de cet artéfact. Peut-être l’a-t-il donné aux Rebelles sans visage, en guise de gage de confiance supplémentaire ? Ou l’a-t-il gardé sur le moment puis vendu plus tard comme monnaie d’échange aux super-soldats pour négocier sa survie au moment de la pseudo-colonisation ? Mystère...

Toujours est-il que l’invention de ces soi-disant Rebelles sans visage a été formidablement efficace pour les Pionniers !

De nouvelles alliances factices
En mettant en scène une attaque venue d’ailleurs qui va frapper simultanément la conspiration russe et la conspiration américaine, les Pionniers parviennent à semer la panique chez les uns et les autres.

Totalement dépassés, les membres du Syndicat et les Russes prennent peur et s’agitent. Certains abattent imprudemment et maladroitement leurs cartes, comme Krycek qui au final se voit dérober le vaccin par le Syndicat.
Ce type de dérapage n’était sans doute pas prévu par la conspiration des Pionniers, dont le but initial était tout simplement de pousser les uns et les autres à faire alliance avec les Rebelles, en vue bien sûr de récupérer le fameux vaccin (et toutes les autres informations utiles).

Cela a faillit marcher avec le Syndicat :
Citer:
WMM: We have a vaccine. Developed by the Russians, stolen by Krycek, given to me. Do you see what this means? Resistance is possible. We have the weapons and the magic in hand.
FIRST ELDER: We don't know the vaccine works.
WMM: It will. And if it doesn't, we have a new alliance to be made.
FIRST ELDER: Side with the resistance?
THIRD ELDER: Suicide.
FIRST ELDER: They'll squash us as they do them. We must turn the rebel over.
WMM: But first, wait till we know the vaccine works.


Même si au final le Syndicat américain n’a pas souhaité contracter une nouvelle alliance avec les pseudo-Rebelles sans visage, force est de constater que le plan des Pionniers a fonctionné du côté russe, puisque, à en croire l’épisode non tourné sur Krycek, les Russes ont finalement décidé de pactiser avec les Rebelles en leur confiant le fameux vaccin en guise de gage de confiance...

Ainsi, grâce à l’invention de ces Rebelles sans visage et une astucieuse mise en scène, les Pionniers sont parvenus non seulement à mettre la main sur le vaccin (et probablement aussi ensuite l’artéfact extraterrestre de "Biogenesis"), mais surtout à trouver un moyen d’avoir également une prise directe sur la conspiration russe. Et bien sûr aussi, un merveilleux moyen de pression supplémentaire sur les uns et les autres grâce à ces histoires de risque de guerre intergalactique sur le sol terrien, susceptible de servir à nouveau par la suite...
Une machination sublimement machiavélique donc !!!

Les Rebelles sans visage, les Aliens Bounty Hunters, les Colons... Tous n’ont été rien d’autre que de pures fabrications fictives dont la conspiration des Pionniers a pu tirer les ficelles ici et là en fonction de ses besoins !!!

La fin du Syndicat
Lorsqu’en 1999 les travaux du Syndicat atteignent leur but, avec l’obtention réussie d’un « hybride parfait » en la personne de Cassandra Spender, les Pionniers décident que le Syndicat ne lui est plus d’aucune utilité et qu’il est désormais temps de s’en débarrasser.
C’est là qu’interviennent à nouveau les décidément très pratiques pseudo-Rebelles sans visage.

La mise en scène aboutit au résultat souhaité : Cassandra Spender est enlevée et conservée dans l’escarcelle des Pionniers, le Syndicat est détruit, et le fœtus extraterrestre lui aussi récupéré (pour empêcher quiconque d’autre de poursuivre les expérimentations après la disparition du Syndicat).
L’instrumentalisation du Syndicat a porté ses fruits : la réussite d’un hybride parfait. L’opération de récupération s’est parfaitement déroulée et l’opération de nettoyage a été presque complète (à l’exception de quelques éléments qui ont pu prendre la fuite, comme l’Homme à la Cigarette et Alex Krycek).



Mais qui sont ces mystérieux Pionniers ?

Au commencement...
Et si cette conspiration n’avait pas vu le jour avec le crash de 1947 à High Desert, mais bien avant ?
Et si cette conspiration n’avait pas été présente par hasard à High Desert ?
Et si cette conspiration n’était pas une conspiration d’hommes sortis de nulle part, jamais croisés dans la série auparavant, mais d’hommes dont nous avons déjà entendu parler, voire que nous connaissons très bien ?

Une histoire de température...
"Fight the Future" et "The Beginning" nous expliquent que la capacité de gestation d’une EBE chez un hôte infecté par l’huile noire dépend de la température : la chaleur stimulant le virus, et le froid inhibant l’action du virus.
A en croire le Syndicat, jusqu’à "Fight the Future", ils n’avaient jamais manipulé d’huile noire capable d’entrer en gestation.

C’est fort possible. Après tout, nous avions vu dans "Tunguska"/"Terma" que le Syndicat était obligé d’importer son huile noire directement de Russie, du site de Tunguska, où une météorite transportant l’huile noire se serait écrasée le 30 juin 1908.
Or, cette huile noire semblait amorphe, incapable de prendre le contrôle de ses hôtes, de se diffuser par irradiation, et encore moins d’entrer en gestation. Nous avons à l’époque mis cela – sans doute à raison – sur le compte des très basses températures de la Sibérie.

En revanche, l’huile noire des sous-sol du désert du Texas semble avoir pu bénéficier d’une meilleure température et semble avoir pu récupérer ses capacités de gestation (qu’elle avait dû logiquement perdre durant la dernière ère glaciaire, mais sans doute récupéré par la suite au fil des réchauffements des quelques millénaires suivants).

Nous avons vu par ailleurs que toutes les autres forme d’agents pathogènes extraterrestres étaient très sensibles au froid :
Dans "End Game" nous apprenons que les effets de la toxine verte sont inhibés par le froid, tandis que la chaleur les accélère. Idem pour le virus agissant dans le processus de réplication dans "Deadalive". Et bien sûr le virus de l’huile noire dans "Fight the Future" et "The Beginning", qui a besoin de chaleur autant pour la gestation de l’EBE que pour la mue du Gris féroce en Gris docile...

Imaginons...
Imaginons maintenant que quelqu’un ait pu, quelque part, mettre la main, bien avant 1947, sur de l’huile noire capable d’entrer en gestation ?
Par exemple une huile noire trouvée sur un site où les températures ont tendance à être élevées.
Par exemple en plein désert tunisien.
Imaginons par exemple qu’une météorite très comparable à celle de Tunguska se soit écrasée le 27 juin 1931 à Foum Tataouine, dans le sud de la Tunisie.
Imaginons maintenant qu’un certain Conrad Strughold ait décidé de cultiver ses champs de maïs nourris à l’huile noire justement sur le site de Foum Tatatouine.
Imaginons enfin qu’il n’y a pas besoin d’imaginer tout cela, parce que c’est précisément ce que la fin de "Fight the Future" nous montre : un Conrad Strughold qui s’est installé à proximité de ce site historique, site du crash de la fameuse météorite de Foum Tataouine.
Une météorite qui a été très souvent comparée à la météorite martienne retrouvée en Antarctique, ALH84001. ALH84001, sur laquelle la NASA a publié à l’été 1996 un rapport retentissant qui a fait le tour du monde scientifique et du cercle ufologique. Un évènement mondial qui est citée dans "Tunguska"/"Terma" et qui a très largement inspiré le scénario de ces deux épisodes clés (quelques semaines avant que le script de "Fight the Future" ne soit lui-même rédigé...).

Si l’on reprend la logique développée dans "Fight the Future" et "The Beginning", il y a de grandes chances pour que l’huile noire de Foum Tataouine (qui n’est de toute évidence pas importée de Sibérie mais directement prélevée sur place) soit, comme celle du Texas, capable d’entrer en gestation.

Question : Conrad Strughold le sait-il ? Et si oui, depuis combien de temps le sait-il ? Et pourquoi ne pas l’avoir dit aux autres membres du Syndicat ?
Et surtout : quand cette huile noire a-t-elle été découverte ?

Le mystère Conrad Strughold...
Conrad Strughold est interprété par Armin Mueller-Stahl, acteur allemand né en décembre 1930.
On imagine donc mal que Conrad Strughold ait pu être majeur au moment du crash de météorite de Foum Tatatouine en 1931. Mais Conrad Strughold a forcément des parents quelque part...

Pour la petite histoire, le nom de Strughold est emprunté à un scientifique allemand qui a réellement existé : Hubertus Strughold, un physiologiste allemand né en 1898, spécialisé dans la médecine aéronautique. Il a très vite été considéré comme « le père de la médecine spatiale ». Mais sa réputation a été depuis lourdement entachée par la découverte de son implication dans l’expérimentation médicale nazie sur les déportés des camps de concentration de Dachau durant la Seconde Guerre Mondiale. Au sortir de la guerre, Hubertus Strughold a été récupéré par les Etats Unis, en 1947, via la fameuse Opération Paperclip. Il est alors devenu responsable médical de haut rang dans l'Armée de l'Air américaine...
Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Hubertus_Strughold

Et si Conrad Strughold avait eu un père qui aurait suivi à peu près ce type de parcours ?
Et si, avant la guerre, le père de Conrad Strughold (qu’on va appeler ici Strughold Sénior, pour ne pas trop mélanger la réalité et la fiction) avait été faire un tour en Tunisie du côté de Foum Tataouine ?

L’incroyable découverte de Foum Tataouine
Récapitulons :
Le 27 juin 1931, en plein été, une météorite vient s’écraser à Foum Tataouine.
Une équipe de scientifiques est envoyée sur place pour étudier cette météorite.
Lors de ces recherches, un ou plusieurs scientifiques sont été infectés par l’huile noire.
Ils sont alors placés en quarantaine.
Une nouvelle équipe de scientifiques/biologistes/docteurs est dépêchée sur place.
Et là, horreur : on découvre que cette huile noire est porteuse d’un virus provoquant l’incubation d’une nouvelle entité à l’intérieur de son hôte !
En quelques heures, l’équipe de scientifiques assiste impuissante à la naissance d’un "Gris féroce".
A partir de là, deux options possibles : soit ce Gris féroce est capturé, soit il leur échappe avant d’être pourchassé.
Quoi qu’il arrive, la chaleur du désert tunisien permet rapidement à ce Gris féroce de poursuivre son cycle de développement, c’est-à-dire sa mue en petit Gris inoffensif.
Ce Gris docile est alors plus facilement capturé (s’il n’était pas déjà retenu captif) et mis en isolement pour être étudié...
Très vite, les études montreront que la biologie de cette créature ne peut être qualifiée que d’extraterrestre...

Ainsi, en quelques jours, dès 1931, ces scientifiques auraient découvert ce que le Syndicat, 16 ans plus tard, mettra plus de 50 ans à découvrir (entre 1947 et 1998).
Près de 67 avant 1998 donc, ces hommes auraient pris connaissance de cette découverte majeure, à une époque où les futurs membres du Syndicat, de leur côté, portaient encore des couches et ne soupçonnaient même pas que nous puissions ne pas être seuls dans l’Univers...

Mais surtout, beaucoup plus important, dès 1931, près de 42 ans avant 1973, ces hommes auraient disposé de tout le matériel génétique nécessaire pour conduire des expériences : des tissus de Gris dociles VIVANTS, mais aussi des tissus de Gris féroces, ainsi que le virus de l’huile noire lui-même, dans une forme non atténuée par le froid !
Et bien sûr, la possibilité de prélever comme bon leur semble des EBE en cours de gestation. Ce qu’on appelle aussi... des fœtus extraterrestres !

Grâce à cela, ils ont pu commencer à mener des expérimentations en tous genres. Il ne s’agissait sans doute pas d’expériences génétiques au début (les connaissances en matière de génétique n’étant pas assez avancées dans les années 30), mais au moins pouvait-ils commencer par des expériences de xénotransplantation (de cellules, de tissus ou d’organes), de fécondations, d’exposition au virus, et autres tests expérimentaux.

Strughold Sénior, dans sa trentaine, aurait fait partie de cette équipe de scientifiques : le pionnier des pionniers ! Les tout premiers expérimentateurs de la biologie extraterrestre !!!

Durant les années qui vont suivre, ces Pionniers ne vont pas se contenter d’expérimentations biologiques. Ils vont aussi s’intéresser plus largement aux questions relatives à l’existence d’une vie extraterrestre, et à la présence éventuelle d’extraterrestres sur Terre.

Vient alors la Seconde Guerre Mondiale. Strughold Sénior est réquisitionné dans les camps de concentration. Ceux-ci lui offrent une opportunité rêvée, bien qu’absolument sordide : il dispose désormais de cobayes en très grand nombre pour approfondir ses recherches.
Au cours de toutes ces années de recherches, entre 1931 et 1945, Strughold Sénior parvient finalement à changer la biologie d’un cobaye humain pour en faire un hybride de type polymorphe.
Un hybride, le tout premier hybride (imparfait mais bien avancé), que l’on connaîtra par la suite sous le nom d’"Alien Bounty Hunter".

On peut ajouter à ça une théorie dans la théorie : le but de fabriquer ce type d’hybride, capable de lire dans les pensées, aurait pu être un moyen idéal pour tenter de communiquer, jusque dans une certaine mesure, avec une des créatures extraterrestres issues de l’entrée en gestation du virus de l’huile noire. Un moyen donc d’en découvrir potentiellement énormément sur les extraterrestres, leurs origines, leurs intentions, etc.
A ce sujet, notons que Gibson Praise est utilisé par le Syndicat dans "The Beginning" pour entrer en communication avec le Gris féroce en fuite.
GIBSON: They were using me because I can communicate with it.
SCULLY: Communicate with what?
GIBSON: You already know. You just don't want to believe it.

Quoi qu’il en soit, à la fin de la Guerre, Strughold Sénior se voit offrir un asile et est exfiltré jusqu’aux Etats Unis par le biais de l’Opération Overcast (plus tard renommée « Opération Paperclip »).
Il est par ailleurs possible qu’à cette période, Strughold Sénior ait eu vent du phénomène inexpliqué qui s’est produit au-dessus de l’Océan Pacifique : la disparition/désactivation de la 3ème bombe atomique convoyée vers le Japon après l’intervention d’un OVNI.

Comprenant que les OVNIs (et donc potentiellement les mêmes extraterrestres que ceux qu’il avait pu étudier à Foum Tataouine) semblent intéressés par les armes nucléaires, Strughold Sénior demande à être envoyé dans une base de recherche d’armement nucléaire (comme le Laboratoire National de Los Alamos, par exemple...) dans l’espoir d’y voir peut-être un jour surgir un autre OVNI du même genre.
Dans la réalité historique, une portion très importante des scientifiques nazis rapatriés aux Etats Unis ont été envoyés dans des bases du Texas (comme Fort Bliss et San Antonio) et de son Etat limitrophe le Nouveau-Mexique, dans les bases de Whitesands (tout au sud du Nouveau-Mexique) et bien sûr... le fameux Laboratoire National de Los Alamos !

Strughold Sénior n’était d’ailleurs pas sans légitimité à demander à se faire embaucher sur des projets de recherche nucléaire : après tout, il avait passé les 15 dernières années de sa vie à manipuler un virus qui était lui-même radioactif (comme le rappelle Scully dans "Vienen"). Nul doute qu’il a dû passer un certain temps à étudier un minimum l’atome et ses propriétés durant toute cette période...

En poste à Los Alamos, Strughold Sénior aurait été le premier à traquer le signe d’éventuels OVNIs, et donc logiquement le premier à en trouver la trace.
Ce qui nous amène bien évidemment à l’affaire du 1er crash de 1947 à High Desert aperçu dans "My Struggle" !

Strughold Sénior est-il l’Homme au chapeau (qui ne semble pas avoir d’accent allemand) ? L’Homme au chapeau est-il simplement un homme de main de Strughold Sénior ? Ou encore son homme de main polymorphe prenant l’apparence du chef de la troupe militaire envoyée sur le site du crash ?
Il est encore trop tôt pour le dire...

Parallèlement, Strughold Sénior aurait investi une bonne partie de sa fortune dans le secteur minier, peut-être dans le but de trouver d’autres gisements d’huile noire dans les roches des Etats Unis, toujours dans l’optique de pouvoir en garder le monopole.
Peut-être a-t-il même confié les rênes de sa compagnie minière (la fameuse "Strughold Mining Company" visitée dans "Paper Clip") à son fils Conrad, une fois que celui-ci a atteint la majorité à la fin des années 40 ou au début des années 50...

Strughold et le Syndicat
Dans cette nouvelle théorie, les Pionniers ne sont donc pas des concurrents du Syndicat extérieurs au Syndicat, mais des concurrents infiltrés en son sein même, pour mieux pouvoir les manipuler dès le départ, depuis l’intérieur, et pouvoir profiter de leur position à des postes clés de la hiérarchie !

Image


Les fausses découvertes du faux crash de Roswell auront en effet entraîné des employés du Département d’Etat (bientôt regroupés sous le nom de Syndicat) à chercher un moyen d’échapper à cette colonisation.
Apparemment, Conrad Strughold a à peu près le même âge que ces jeunes gens (Gorge Profonde, l’Homme à la Cigarette et Bill Mulder, tous dans leur vingtaine en 1953 – cf. "Apocrypha").
Pratique pour faciliter son intégration au sein de ce groupe...

Les hommes du Département d’Etat échafaudent un plan comprenant entre autre le fichage de la population en vue de procéder à des expériences d’hybridation à grande échelle. Pour mener ces expériences ils vont avoir recours à des scientifiques nazis rapatriés aux Etats Unis par le biais de l’Opération Paperclip, tels que Victor Klemper, et peut-être Strughold Sénior lui-même...

Suivant cette conspiration de près, Strughold Sénior parvient donc à s’immiscer parmi eux, et/ou à y infiltrer son fils Conrad, en proposant soit ses services de scientifiques, soit ses moyens financiers (puisque le nom Strughold semble déjà à ce stade être le nom d’un industriel fortuné, que ce soit le fils ou le père...).

Les Strughold proposent ainsi d’utiliser une de leurs mines pour y entreposer tous les résultats des fichages de la population à partir des années 50.

Les Strughold se retrouvent ainsi dans une position stratégique : ils ont accès à tous ces fichiers, à tous les résultats des expériences conduites par le Syndicat (dont Conrad fait sans doute officiellement partie à ce stade), ce qui leur permet de conduire secrètement de leur côté leurs propres expérimentations, tout en espionnant le Syndicat et en suivant l’état d’avancement des recherches du Syndicat.
Pratique !

De son côté, Strughold Sénior (seul ou de concert avec d’anciens contacts en Allemagne ou en Tunisie) continue tranquillement à créer et à cloner des hybrides certes imparfaits mais très utiles pour se fondre dans la population.

Disposant désormais d’une colonie de clones, il peut les disséminer un peu partout dans le pays, à des postes stratégiques, dans des établissements médicaux par exemple.
Les clones Gregor de "Colony"/"End Game" peuvent très bien faire partie de cette conspiration clandestine. Leur date d’arrivée sur le continent américain n’est pas très claire (Ambrose Chapel, c’est-à-dire l’Alien Bounty Hunter, prétend qu’ils sont arrivées dans les années 70 grâce à un seul passeport allemand, tandis que la clone qui se fait passer pour Samantha auprès de Mulder prétend qu’ils sont arrivés dès les années 50).
Toujours est-il que lorsqu’en 1995 le Syndicat découvre ces activités suspectes, ils pensent qu’il s’agit d’expérimentations clandestines menées par des clones autonomes, voire par les « Colons » eux-mêmes, à l’insu du Syndicat. Ils en avertissent les « Colons » et leur demandent de faire eux-mêmes le ménage compte tenu du fait que ces expérimentations sont contraires au pacte qu’ils ont contracté en 1973 (dans lequel – on peut l’imaginer – seuls le Syndicat avait le droit de procéder à des travaux d’hybridation).
Les Strughold, pour éviter que ces activités suspectes ne permettent au Syndicat de remonter jusqu’à eux, choisissent d’éliminer très rapidement toute trace de ces travaux parallèles clandestins...

Tôt ou tard, Strughold Senior décède et laisse son fils seul à la tête de son empire, seul héritier de la conspiration...
A moins que Conrad Strughold ne soit pas si seul que ça...


Le rôle de l’Homme à la Cigarette

"Fight the Future"
A en juger par "Fight the Future", l’Homme à la Cigarette semble être le contact privilégié de Conrad Strughold au sein du Syndicat.
C’est lui qui semble avoir été contacté par Strughold pour organiser la réunion de Londres : Strughold contacte l’Homme à la Cigarette qui contacte ensuite les autres membres du Syndicat, notamment l’Homme Bien Manucuré.
Et surtout, à la fin du film c’est l’Homme à la Cigarette lui-même qui vient remettre la nouvelle de la réouverture des X-Files en main propre à Strughold. Directement sur son site de Foum Tataouine...

Image


L’Homme à la Cigarette semble donc être assez proche de Strughold et cela explique sans doute pourquoi il a accès à des installations sensibles auxquelles les autres membres du Syndicat n’ont peut-être pas accès. A commencer par la Base 1 surplombant le gigantesque vaisseau de l’Antarctique. Une Base dont il semble être le dirigeant...

Cela pourrait expliquer un des points les plus limites de "Fight the Future" : un Syndicat qui n’est pas au courant du processus de gestation mais qui dirige une base au-dessus d’un vaisseau abritant des milliers de pods renfermant des EBE en gestation. Certes, les « Colons » ont peut-être dû interdire l’accès de ce vaisseau au Syndicat, mais quand même... Mulder, en même pas 15min, parvient à trouver un accès qui lui permet d’y pénétrer en douce ni vu ni connu.
Et bien sûr, se pose encore la question de savoir qui a conduit Scully à l’intérieur du vaisseau ? Qui l’a sortie de son caisson réfrigéré, qui l’a déshabillée, qui l’a placée dans un pod, etc. ? Des Gris, des Alien Bounty Hunters, des robots, des esprits frappeurs doués de télékinésie, Big Foot ?

Ou bien est-ce tout simplement l’Homme à la Cigarette lui-même ? L’Homme à la Cigarette qui a tout de même fait l’effort d’escorter en personne le caisson de Scully jusqu’en Artactique (qui n’est pas franchement la porte d’à côté !), jusqu’à la fameuse Base 1. Quelque chose me dit que ses employés de la Base 01 n’ont sans doute pas le droit de descendre dans le vaisseau, et qu’il est le seul à pouvoir y pénétrer, d’où la nécessité d’escorter lui-même Scully plutôt que de déléguer...

Je pense donc que Conrad Strughold a dû, à un moment donné, mettre l’Homme à la Cigarette au courant de la gestation, et sans doute au courant de bien plus encore...
A cet égard, l’expression de l’Homme à la Cigarette lorsqu’il découvre le corps du pompier infecté au Texas, en pleine gestation, n’est pas forcément à prendre comme une marque de surprise, mais plus comme l’expression de quelqu’un qui comprend que ce secret jalousement gardé va désormais être connu du reste du Syndicat, et que ça va compliquer la tâche pour Strughold et lui-même...
L’Homme à la Cigarette est-il entré dans la confidence tardivement, ou dès les premières années ? Difficile à dire...

"The End"
Il y a un détail TRES intéressant à noter sur "The End". Dans cet épisode, le Syndicat décide de faire revenir à lui l’Homme à la Cigarette (par l’intermédiaire de Krycek) pour régler le problème causé par l’erreur du tireur qui était censé tuer Gibson Praise (mais qui a manqué sa cible).
Lorsque les membres du Syndicat commencent à parler de Gibson Praise, l’Homme à la Cigarette dit qu’il est déjà au courant de l’affaire. Ils lui demandent alors de faire le nécessaire pour récupérer la situation. L’Homme à la Cigarette dit qu’il va s’en charger :
Citer:
WMM: There’s been an incident an unfortunate mistake.
CIGARETTE SMOKING MAN: Yes, I’ve seen. I’ve heard. I’ve read.
THIRD ELDER: The boy is a problem to us.
CIGARETTE SMOKING MAN: What would you like me to do? Shoot him dead? Splatter his brains?
WMM: Dear God…
CIGARETTE SMOKING MAN: What’s the matter? Does this sort of business offend you?
FIRST ELDER: It’s in your interest. As in ours.
CIGARETTE SMOKING MAN: You think you know my interests?
FIRST ELDER: Can we count on you?
CIGARETTE SMOKING MAN: Yes.

Ce qui est fascinant ici, c’est que – sauf énormissime erreur de montage – cette scène se déroule APRES la scène de débriefing des agents du FBI à qui l’affaire a été confiée.
Parmi ces agents : un certain Jeffrey Spender.
Plus tard dans l’épisode, l’Homme à la Cigarette confirmera que c’est bien lui qui a fait en sorte que l’affaire soit confiée à Jeffrey Spender :
Citer:
CIGARETTE SMOKING MAN: Agent Spender. I need to speak with you.
SPENDER: Who are you?
CIGARETTE SMOKING MAN: Somebody who’s taken an interest in you. In this case of yours. This case I gave you.

Autrement dit, avant même que le Syndicat ne recontacte l’Homme à la Cigarette, celui-ci avait déjà positionné ses pions sur l’échiquier. Pourquoi ? Pour qui ? Dans quel but, étant donné qu’à ce moment-là, a priori, l’Homme à la Cigarette n’était plus censé faire partie du Syndicat et de sa conspiration ?

Mais il y a plus curieux encore : parmi les agents déjà en charge du dossier avant que le Syndicat ne se réveille, on trouve une certaine Diana Fowley. Celle qui était partie pour l’Europe en 1991, qui y est restée 7 ans (donc au moins jusqu’à début 1998) et qui se rendait de manière hebdomadaire en Tunisie (comme on l’apprend dans "One Son").
De toute évidence, durant toute cette période elle rendait des comptes à Conrad Strughold, qui résidait en Tunisie.
"The End" se passe en mai 1998. Elle semble donc être revenue aux USA spécialement pour cette occasion !

Suite aux évènements de "Redux", qui ont mené à la tentative d’assassinat de l’Homme à la Cigarette par le First Elder, Conrad Strughold a pu considérer que la situation était devenue trop instable autour de son bras droit l’Homme à la Cigarette, qui lui permettait pourtant d’avoir un certain contrôle sur le FBI.
Et même si l’Homme à la Cigarette semblait toujours exercer un certain pouvoir au sein du FBI, il n’avait plus d’entrée directe (étant considéré comme mort aux yeux du Syndicat et ne pouvant absolument pas se permettre d’être vu...).

L’Homme à la Cigarette a bien tenté de faire de Jeffrey Spender son moyen d’entrée par procuration, mais celui-ci continuait d’ignorer ses courriers (cf. "The Red and the Black", qui se déroulait en mars 1998).
C’est peut-être pour cela que Conrad Strughold s’est décidé à envoyer sa propre taupe au sein du FBI, en la personne de Diana Fowley...

Ce à quoi on assisterait dans "The End" serait donc en fait une tentative de Strughold et de l’Homme à la Cigarette de s’emparer discrètement du dossier Gibson Praise avant le Syndicat, et surtout à son Syndicat !!!
Une preuve flagrante que l’Homme à la Cigarette et Conrad Strughold cachent des choses à ce Syndicat et cherchent visiblement à le doubler !
Car on sait à quel point Gibson Praise était important, génétiquement parlant. On peut même se demander si ce n’est pas grâce aux quelques tissus qui ont pu être prélevés sur lui que, quelques mois plus tard, les travaux d’hybridation ont fait un bon inespéré en la personne de Cassandra Spender.
On comprend donc pourquoi Strughold pouvait avoir intérêt à garder Gibson Praise pour lui...

Reste que plusieurs réflexions de l’Homme à la Cigarette dans "The End" nous poussent à nous interroger sur ses intérêts et loyautés :
Citer:
FIRST ELDER: It’s in your interest. As in ours.
L’HOMME À LA CIGARETTE: You think you know my interests?
- - - - - - - - - - - - - - -
WMM: We entrusted you. You failed.
L’HOMME À LA CIGARETTE: Failed. Failed who?


"Redux II"
Bien sûr, dans ces circonstances on peut ajouter de nouvelles pistes pour expliquer la "résurrection" de l’Homme à la Cigarette suite à sa mort présumée à la fin de "Redux II". Est-ce des hommes de Strughold qui sont allés récupérer l’Homme à la Cigarette chez lui pour le sauver ? Ou même l’Alien Bounty Hunter lui-même ? (même si je doute que l’Alien Bounty Hunter aurait laissé une telle cicatrice à la poitrine de l’Homme à la Cigarette – visible au début de "The End" – si c’était bien lui qui l’avait soigné...)
La piste d’un sauvetage par des employés de Strughold reste, dans ces conditions, une piste intéressante à suivre.

"One Son"
Dernier élément très intrigant : la survie de deux uniques personnes durant l’attaque finale des soi-disant Rebelles sans visage dans "One Son" : l’Homme à la Cigarette et Diana Fowley...
Comme par hasard les deux agents de Strughold, qui se retrouvent être les deux seuls à survivre !!!

N’est-ce pas une coïncidence magnifique que Diana Fowley soit la seule à avoir eu la présence d’esprit d’amener sa voiture jusqu’à l’intérieur de la base d’El Rico, pour avoir un bon moyen de s’enfuir rapidement ?
N’est-ce pas un hasard magnifique que l’Homme à la Cigarette se soit mis à l’écart du reste du groupe, bientôt encerclé, dans l’attente de Diana Fowley ?
N’est-ce pas une chance magnifique que l’attaque des soi-disant Rebelles sans visage n’intervient qu’à l’instant précis où Diana Fowley arrive sur place avec sa voiture bien pratique pour fuir ?
Tout cela est quand même trèèèèèèès suspect quand on y pense !
Mais tellement logique lorsque l’on replace tout ça dans le cadre de cette théorie : Strughold voulait se débarrasser du Syndicat dont il n’avait plus besoin désormais, mais rien ne l’obligeait à sacrifier au passage ses deux plus fidèles agents, qui ont donc été mis au courant de l’attaque programmée (du moins l’Homme à la Cigarette a été mis au courant), leur permettant ainsi d’être épargnés.

"Requiem"
Dans cet épisode, l’Homme à la Cigarette envoie Marita Covarrubias récupérer Alex Krycek qu’il a fait incarcérer parce que celui-ci avait essayé de revendre quelque chose qui lui appartenait (il s’agit sans doute ici du fœtus extraterrestre que Krycek avait tenté de voler dans "One Son").
Krycek, emprisonné en Tunisie. Une manière subtile de nous dire que Conrad Strughold est toujours en vie malgré les évènements de "One Son", et qu’il est toujours en lien avec l’Homme à la Cigarette !

Mais pourquoi libérer Krycek pour aller récupérer un vaisseau qui, dans cette théorie, n’est autre qu’un vaisseau de la conspiration Strughold/Homme à la Cigarette ?
Tout simplement parce que cela n’a jamais été le vrai but recherché par l’Homme à la Cigarette : son but était d’utiliser Krycek pour fournir indirectement des informations à Mulder concernant le vaisseau (car l’Homme à la Cigarette savait pertinemment que Mulder ne lui aurait pas fait confiance, tandis qu’il pouvait être prêt à suivre un homme comme Krycek, avide de vengeance envers l’Homme à la Cigarette). Autrement dit, utiliser Krycek pour mener Mulder directement dans la gueule du loup : dans le vaisseau pour se faire enlever.
Si tel était le but, alors mission accomplie !
L’Homme à la Cigarette n’a jamais été un loser qui échouait dans ses plans : il a toujours été plus intelligent que tout le monde. Plus intelligent que ses collègues du Syndicat, que Krycek, que Covarrubias, que Mulder, que Scully...

Mais pourquoi cette machination ? Ça reste une des grandes questions entourant encore l’Homme à la Cigarette.
De même que ses motivations dans "En Ami" d’ailleurs...

"En Ami"
Pourquoi tant de mal pour récupérer une technologie dont il est déjà en possession (comme nous le prouvent à la fois son intervention miraculeuse sur l’enfant malade du pré-générique et sa décision de jeter le CD-Rom dans l’eau à la fin de l’épisode) ?
Là encore une manipulation visant un but obscur. Quelque chose concernant Scully. Qui s’est déroulé pendant que Scully était droguée...
L’Homme à la Cigarette a toujours voulu être scénariste. Il n’y a que des scénaristes pour inventer de telles machinations aussi machiavéliques.

Image


Et comme dirait le Vieil Homme à Mulder dans "My Struggle" : « The "why" is more complicated than you may ever know »

La prophétie
Tous ces agissements inexpliqués sont-ils liés à la prophétie ? A la grossesse de Scully ? A la destinée de Mulder ? A sa propre destinée (en tant que père biologique de Mulder) ?
Pourquoi l’Homme à la Cigarette semble-t-il tant affectionner les mythes amérindiens ? (cf. l’intro de "The Red and the Black")
Qui dans "Amor Fati" a envoyé à Scully le livre sur les prophéties amérindiennes, les Anasazi et la sixième extinction ? Etait-ce l’Homme à la Cigarette ? Diana Fowley ? Que ce soit l’un ou l’autre, c’est forcément un proche de Conrad Strughold...
Pourquoi l’Homme à la Cigarette a-t-il décidé d’aller vivre dans les anciens Pueblos Anasazi après sa mort supposée dans "Requiem" ? Comment en sait-il autant sur les Anasazi ?

L’Homme à la Cigarette en a toujours su beaucoup plus que le reste du Syndicat, et plus que tout le monde d’ailleurs.
Il restera à jamais le grand méchant de la série, et c’est une très bonne chose qu’il soit de retour.
Hâte de l’entendre à nouveau parler...

Mais quelque chose me dit que toutes ces questions trouveront, au moins en partie, leurs réponses dans les bases de données découvertes sur le site d’High Desert...

Dans quelques minutes, peut-être, nous en apprendrons davantage !!!
Ou pas... ;)

PS : j’ai encore plein d’autres théories en stock, notamment sur "Founder’s Mutation", sur les super-soldats, les intentions ultimes de ceux que j’ai appelé ici les « Pionniers », et bien évidemment sur les Walk-Ins !!! ;) Mais pour l’instant je vais m’arrêter là. C’est déjà suffisamment long comme ça et j’attends surtout de voir ce que va donner l’épisode de ce soir pour voir si je peux poursuivre dans cette voie, ou si je dois aller me cacher pour oublier à quel point j’aurai été ridicule dans ce post... :D

_________________

Rien ne disparaît sans laisser de traces... Sauf la qualité dans "The X-Files" !
LA QUALITÉ EST AILLEURS


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: La théorie des pionniers
MessagePublié: 23 Fév 2016, 08:28 
Hors-ligne
Demi-frère caché de Mulder
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juil 2006, 09:39
Messages: 1620
Localisation: Metz (57)
Cool même si tes théories sont fausses, c'est le jeu et on est là pour ça :)
En tout cas, même si je ne l'ai pas suffisamment exprimé je penche beaucoup pour ta première théorie : le syndicat a été induit en erreur et l'homme à la cigarette a manipulé tout ce petit monde. Les aliens n'ont pas forcément les intentions qu'on leur prête... Fascinant ta démonstration, je pense que tu es proche de la vérité :)

Petit bémol :

Citer:
Nous avons vu en outre dans "The Erlenmeyer Flask" que lorsque la chaîne du froid était rompue, le fœtus en question devenait inexploitable (à en juger par la scène finale où l’Homme à la Cigarette vient entreposer le fœtus dans le coin objets trouvés – et désormais inutiles – du Département de la Défense)...
Cela ne posait toutefois pas plus de problème que ça puisque, du fait du pacte, les Colons leur fournissaient aussitôt un nouveau fœtus pour leur permettre de poursuivre leurs travaux.

Il me semble que le foetus mis de côté par l'homme à la cigarette est différent de celui utilisé pour les recherches. Pour moi, il s'agit juste d'une fausse piste visuelle (pour conclure le final de la saison) qui n'est rien d'autre qu'une expérience ratée parmis d'autres.

Et je suis moins chaud pour tout ce que tu imagines concernant Strughold avec son père et cie... Même si il ya peut-être du juste là-dedans, je trouve que tu extrapoles un peu trop :)

En tout cas BRAVO pour ces trèèèèès intéressantes théories. :evolution:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: La théorie des pionniers
MessagePublié: 23 Fév 2016, 23:45 
Hors-ligne
Vieux mégôt du fumeur

Inscription: 03 Juil 2008, 01:16
Messages: 15
Localisation: Québec
Après avoir vu My Struggle 2 je me suis dit WTF mais après avoir regardé l'épisode à nouveau je me suit dit que Carter a réussi à déstabilisé le fan dans la plus plus pure tradition de la série en plus d'être assez cryptique.

La théorie des pionniers est assez intéressante. Dans la scène du cash au nouveau mexique le men in black s'emblait s'avoir pertinament ce qu'il avait à faire comme si c'était pas la première fois.

Et l'alien qui se fait buté est il un colonisateur? une alien bienveillant? une chimère crée par les Russes peut être? Remarquer que son sang ne semble pas être toxique.

Deep Throat EBE, DREAMLAND, etc présentaient une conspiration complètement différente qui cherchait à contrôler la technologie alien et il ne faut pas oublier la résolution 1013 qui constituait une alliance de plusieurs pays bien avant la création du Syndicat et d'on les objectifs ne sont pas les mêmes.

Après tout quand est il de Colony et Endgame ou une flotte millitaire cherche à éléminé le bounty hunter.

Dans Tampus Fugit et Max on a affaire à un contracteur qui cherche à contrôler la technologie alien aussi.


Après avoir vu MS 1 et 2 j'en viens à penser et si le Syndicat ou autre dans un scénario ou l'invasion alien sera vaincu i n'est pas impossible de penser que l'élite mondial cherchera à prendre le contrôle du monde avec la technologie qu'elle dispose.

Carter a pas arrêter de dire en interview qu'il ne voyait pas de résolution à la série parce que dans la vrai vie comme dans X-Files, les choses inexpliqués sont rarement résolus.

Il est vrai que CSM semblait beaucoup en savoir plus que le Syndicat, sa connaissance des légendes Navarro même que j'ai été surpris à la fin de The Truth comme quoi le repaire ou il se trouvait servait de cachette au premier gouvernement de l'ombre. Et j'en reviens au men in black qui bute l'alien en 1947. et si la conspiration existait depuis des millénaires, bien avant la résolution 1013. Avec ce que l'on sait de The End, The begining et la trilogie Biogenesis.

Le plan de CSM dans le revival contrecarre quand même le plans des aliens parce que si 90% de la population crève, le repeuplement de la terre devient impossible.

Et dans la scène entre CSM et Mulder quand il cite God, remplacé God par alien, ça prend un sens différent.



Bref, pour finir, je ne crois pas que Carter renie tout jusqu'il relance la mythologie dans une autre direction en faisant lien avec le passé comme le fait que Roswell était un écran de fumée et ça été dit plusieurs fois dans la série et l'introduction du virus Spartan par le vaccin contre la variole.

Et il ne faut pas oublier que ce que Carter avait prévu pour le 3e film ne fait pas partie du revival.

Et on a encore une autre révélation à propos des Aliens comme quoi ils ont tout prédit et que leurs espèces c'est autodétruite. Un indice sur toutes leurs prophéties, pouvoirs télépatiques et de prédictions comme certains humains ont au cours de la série? ça expliquerait les propheties de fin du monde et celle entourant William. Peut être que dans un lointain passé certains aliens avaient le don de prédirent le futur.

Et quand est il du vaisseau de Biogenesis et Provenance/Providence. Est ce les Gris qui nous ont crée ou bien une espèce qui les précèdent qui a une technologie si évolué qu'elle passerait pour de la magie (voir les manifestations surnaturels de The Sixth Extinction)


Bref, l'impression que tout ce qu'on a vu au cours des années n'est que la pointe de l'iceberg. Après tout Carter et la Fox semblent bien motivé à continuer pendant plusieurs années.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: La théorie des pionniers
MessagePublié: 25 Fév 2016, 08:24 
Hors-ligne
Demi-frère caché de Mulder
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juil 2006, 09:39
Messages: 1620
Localisation: Metz (57)
Si dans le 11x01, l'OVNI est d'origine alien et qui aide à sauver tout le monde, je pense que la direction de tes théories seront validées Zerosum :)

À moins qu'ils ne sauvent tout le monde pour pouvoir se régénérer... Finalement ça ne prouverait rien :p


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: La théorie des pionniers
MessagePublié: 25 Fév 2016, 11:54 
Hors-ligne
Conspirateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Août 2006, 07:45
Messages: 717
Salut Zerosum, content de te relire.

Anne Simon a révélé 2 indices concernant la suite de l'intrigue dans sa conférence qui apporteront peut-être du grain à moudre à ta théorie (possible spoiler si tu n'as pas vu l'épisode 6)

- La première, c'est que la phrase de Einstein disant que si c'était vrai nous aurions tous de l'ADN extra-terrestre est essentielle.

- La seconde, c'est que les extra-terrestres sont probablement au courant de ce qu'il se passe et que ça fait peut-être partie de leur plan global.

C'est du Anne Simon, donc ça reste évasif, mais il est évident que l'équipe sait où elle va.

_________________

http://slayersevolutionr.free.fr


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: La théorie des pionniers
MessagePublié: 29 Fév 2016, 13:42 
Hors-ligne
La Vérité est en lui
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Août 2006, 13:28
Messages: 3444
La soucoupe de fin est surement envoyé par l'Homme à la Cigarette qui doit tirer les ficelles de tout ça

_________________

MULDER: Dear Diary: Today my heart leapt when Agent Scully suggested spontaneous human combustion


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: La théorie des pionniers
MessagePublié: 03 Mars 2016, 19:52 
Hors-ligne
Balayeur au FBI
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Juil 2008, 19:33
Messages: 33
Perso je n'aime pas trop cette théorie sur le fait que le syndicat s'est fait berné et qu'il n'y avait pas d'invasion extra-terrestre de prévue.


Je préfère la théorie qui dit que ce qui se passe dans la saison 10 serait une vengeance du CSM contre les aliens qui précipite le monde à sa fin, les empêchant de coloniser la planète...


L'attente va être longue jusqu'à la saison 11. En espérant qu'elle ait lieu, mais vu les audiences notamment en Angleterre et en France, ça ne devrait pas poser de problème..

_________________

***Nous avons tous nôtre religion, la mienne est The X-Files***


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: La théorie des pionniers (My Struggle)
MessagePublié: 29 Déc 2017, 12:14 
Hors-ligne
Demi-frère caché de Mulder
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juil 2006, 09:39
Messages: 1620
Localisation: Metz (57)
Je viens de relire ton exceptionnel post ZEROSUM et j'abonde complètement dans ton sens. Pour moi, le syndicat a bien été manipulé et le fumeur jouait un double jeu avec lui. Ta démonstration pour rendre cohérent tous les évènements de la série à cette nouvelle configuration est efficace.

Il reste une question que je pose tout de même : pourquoi CGB laisse Jeremiah Smith sortir dans "Thalita Cumi" ? À la base, on imagine qu'il le libère en échange d'avoir son cancer soigné. Pourtant, si on suit ta théorie (que je partage), le fumeur a déjà accès à ces soins, puisqu'il serait finalement le supérieur d'un ABH, lui-même en possession de son pouvoir. Il n'a pas besoin de Jeremiah pour se faire soigner donc. À moins que Jeremiah ne soit au courant de la conspiration dans la conspiration et fasse chanter le fumeur dans une scènes hors-champs... Ce que ne contredirait pas les évènements de la saison 8 avec Jeremiah.

Idem, à la fin de la saison 9 : pourquoi est-il planqué dans les pueblos ? On comprend qui va le sauver et le soigner après, mais à la base : pourquoi va-t'il s'y planquer et pourquoi la "vraie" conspiration veut alors sa mort ? Idem dans REQUIEM : pourquoi est-il si seul et ne se fait-il pas soigner par un ABH ? Y a t'il une discorde entre lui et Strughold ???


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: La théorie des pionniers (My Struggle)
MessagePublié: 26 Avr 2018, 11:55 
Hors-ligne
Nouvel arrivant

Inscription: 16 Fév 2016, 14:23
Messages: 7
Bonjour à tous,

Très intéressante ton analyse Zerosum même si je n'aime pas la notion qu'il y a toujours quelque chose ou quelqu'un qui se cacher derrière (ce que je veux dire c'est qu'on peut aussi nous dire que Strughold s'est fait berner par je ne sais pas qui etc. )

Néanmoins tu l'expliques simplement et ça la rend tout à fait crédible.
Cependant, il y a certains aspects que tu n'abordes pas comme les super soldats infiltrés (création des pionniers ? ) ou pourquoi si les ET surveillaient le développement des armes nucléaires, pourquoi ne sont ils pas intervenus dans le grand jeu des pionniers ?

Et surtout, quel est l'objectif des pionniers si ils savaient les ET bienveillants ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 10 messages ] 

Le fuseau horaire est réglé sur UTC-1 heure [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Atteindre: