Liens Vers :
| | | | | |

Nous sommes actuellement le 17 Déc 2018, 07:24

Le fuseau horaire est réglé sur UTC-1 heure [Heure d’été]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Breaking Bad
MessagePublié: 13 Fév 2018, 17:28 
Hors-ligne
Alien Bounty Hunter
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Sep 2017, 19:23
Messages: 423
Je remarque qu'il semble y avoir de nombreux aficionados de la série Breaking Bad, qui est régulièrement mise en exergue, mais ne trouve aucun topic sur ce sujet.

Que pensez-vous de cette série ?

_________________

tvore.com > Le nouveau réseau social des séries, films & livres ! The X-Files Ultimate > Le site No 1 sur Aux Frontières Du Réel !
Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Breaking Bad
MessagePublié: 13 Fév 2018, 23:32 
Hors-ligne
Conspirateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Avr 2008, 20:35
Messages: 883
Localisation: Entre deux mondes
Regardé les 5 premiers épisodes, pas trop accroché... Faudrait qu'un jour je fasse un second assaut.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Breaking Bad
MessagePublié: 14 Fév 2018, 10:29 
Hors-ligne
Alien Bounty Hunter
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Sep 2017, 19:23
Messages: 423
Bonne idée. En plus, l'épisode 6 est particulièrement excellent. Il est vrai que l'ambition de la série, même si visible dès le pilote, est sous-jacente et augmente au fur et à mesure de la série.
Je suis en train de redémarrer une intégrale et ça reste vraiment ma série préférée, tout série confondue. En guise de comparaison, la moyenne des notes de tous les épisodes d'X-Files donne un 5/10, tandis que j'en suis à 8.8/10 pour Breaking Bad (même si cette note n'est pas encore très mature, vu qu'elle n'est basée que sur quelques épisodes).
J'ai revu hier les épisodes 1, 2 et 3 et je dois vraiment dire que c'est un chef d'oeuvre du genre. Sur ces trois épisodes, le seul bémol minuscule que je fais à la série est le story arc sur la soeur de Skyler, qui n'est jamais vraiment bien développé et qui est totalement redondant et insignifiant en comparaison de l'histoire majeure de la série.
Mais je chipote car dans ces trois épisodes, cela ne prend qu'une scène de deux minutes.
Enfin, vu que tu n'as pas vu la série, je ne vais rien révéler, mais il y a une scène extrêmement forte qui elle-seule vaut le visionnage intégral de la série.

_________________

tvore.com > Le nouveau réseau social des séries, films & livres ! The X-Files Ultimate > Le site No 1 sur Aux Frontières Du Réel !
Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Breaking Bad
MessagePublié: 14 Fév 2018, 11:22 
Hors-ligne
Demi-frère caché de Mulder
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juil 2006, 09:39
Messages: 1623
Localisation: Metz (57)
C'est clair : redonne lui une chance. Moi aussi j'avais arrêté au deuxième épisode la première fois... Puis un jour je suis tombé sur un épisode de la saison 3 et j'ai constaté la puissance de la narration et... de tout en fait... je me suis fais ensuite toute la série et je peux te dire que ça monte en puissance de saison en saison...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Breaking Bad
MessagePublié: 28 Fév 2018, 21:00 
Hors-ligne
Alien Bounty Hunter
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Sep 2017, 19:23
Messages: 423
Et bien c'est la première fois que ça m'arrive, mais après avoir terminé mon intégrale de Breaking Bad, je me suis relancé dans l'intégrale de... Breaking Bad. C'est à ce point que cette série est fantastique. Pour un fan de séries/cinéma comme moi, voir cette série est un festin de tous les instants. Chaque saison est meilleure que la précédente (hormis peut-être la 3) jusqu'à arriver à une apothéose totale en dernière saison.
Quant à Ozymandias, je le mets au même rang que The Godfather ou The Shawshank Redemption. Un épisode tellement sublime et parfait. La résultante de cinq années. Un tour de force magistral.


_________________

tvore.com > Le nouveau réseau social des séries, films & livres ! The X-Files Ultimate > Le site No 1 sur Aux Frontières Du Réel !
Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Breaking Bad
MessagePublié: 02 Mars 2018, 17:41 
Hors-ligne
Conspirateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Août 2006, 07:45
Messages: 717
Bien content de trouver ce topic, il va me permettre de poursuivre ici un début d'échanges commencé ailleurs mais pour lequel j'ai fait preuve de raccourcis un peu simplistes qui ne me conviennent pas.

Pour commencer :
Avant tout chose, il est important de noter que j'ai apprécié cette série. Je le souligne parce que c'est pour parler de ce qui ne va pas et de son aspect sur-estimé selon moi que je poste ici. Ca ne veut pas dire, donc, que je n'ai pas aimé le voyage. C'est une bonne série. Bien meilleure que de nombreux autres programmes. Elle n'a pas à rougir.

Maintenant que c'est acté, je vais expliquer pourquoi cette série ne mérite pas, selon moi, le statut de légende, et surtout pourquoi Vince ne figure pas au même niveau que les Grands AMHA.

Pourquoi Breaking Bad est sur-estimée

Citer:
J'ai vu des séries de David Simon et The Wire... qui trouvent leurs sources dans HOMICE : Life on the street d'ailleurs dont je suis ultra fan... Pour autant Breaking Bad est une série à la tonalité différente mais parfaitement bien construite, jouée, produite et réalisée, au même titre que The Wire.

La différence est que l'une a un côté un peu "pulp" et l'autre est très réaliste. Mais je en vois pas pourquoi, l'une serait supérieure à l'autre vis-à-vis de ce critère.


Le souci n'est pas l'approche, la tonalité ou la forme. Vince assume ses choix. Le réalisme n'a pas vocation à se vouloir meilleur qu'un autre. Même si pour ma part Breaking Bad a une ambiance très similaire à ce que les Gilnitz faisaient précédemment (franchement tu mets Frohike dans la décharge des premières saisons, tu as un épisode de The Lone Gunmen), ce n'est pas la dessus que je souhaite attaquer la série.

Non, ce qui ne fonctionne pas, selon moi, c'est la gestion des starring et des guest starring. Ce sont des poids et des boulets pour Vince qui ne sait absolument pas quoi en faire pendant parfois des saisons entières. Le statut de "starring" fiche la merde. On le sent prisonnier par une obligation de leur donner un rôle continuel. Ca marche pour certains, c'est une plaie pour d'autres.
Je ne me souviens même plus du prénom de la femme de Hank par exemple. C'est dire à quel point Vince a raté quelque chose. Dans combien d'événements a-t-elle vraiment servie ? Combien de fois son personnage a véritablement servi l'intrigue et surtout la profondeur des messages de Vince ? Honnêtement, une fois sorti des 2 persos principaux, qui portent vraiment le show et lui donnent ses lettres de noblesse, le reste tourne un peu à vide. Ca ne raconte pas grand chose.

ALORS QUE

Les séries de Légende, elles, savent parfaitement gérer leurs personnages. Et ce pour une raison bien simple. Les Grands se fichent complètement des types de contrat et du statut. Les personnages servent le récit. Un point c'est tout. Jamais l'inverse. Si un personnage n'est pas pertinent, il dégage. Si son retour permet un approfondissement, alors il revient. Vince n'est pas encore capable de procéder ainsi.

J'ai un exemple frappant en tête. Dans la dernière saison de Six Feet Under, Alan Ball décide de faire revenir tous les ex de Ruth. MAIS il ne le fait pas pour servir le fan service, faire plaisir aux acteurs, justifier je ne sais quoi etc. Non. Il le fait UNIQUEMENT pour servir le psychisme du personnage au travers d'une scène fantasmée. Ca signifie qu'Alan Ball et son équipe se sont embêtés à réunir tous ces anciens acteurs, et tout ça pour quoi ? Pour une scène qui ne dure que quelques secondes. Pour servir ce que ça raconte.

David Simon et Ed Burns, avec The Wire, ont carrément mis en place un système de Point of View characters qui varie d'une saison à l'autre en fonction de la thématique de ladite saison. Ainsi, les personnages ne sont pas centraux mais représentent chacun les cellules d'un corps et héros unique : la ville de Baltimore.

Il me vient en tête cette réponse crue et violente de David Chase à la question de savoir ce que devenait le Russe de la saison 3 de The Sopranos : "On s'en fout du Russe". Point, à la ligne. C'est ça. C'est exactement ça ! Si le personnage ne sert plus, si sa fonction est terminée, il n'a plus rien à faire là.

Vince est incapable de dire "on s'en fout de machin". Il ne sait pas faire. Du coup, malgré son talent et sa maîtrise, sa série n'accède pas au statut de légende et est de fait, et au vu de sa gloire médiatique, sur-estimée.


Pour moi, c'est dans un tout autre registre que Vince est en train de s'imposer sans vol sur la marchandise : la maitrise du spin off. Le mec parvient, envers et contre tout, après avoir encaissé de multiples moqueries, à faire vivre Better Call Saul. Il prouve que réussir un spin off, c'est possible. Et ça, ça a de la gueule. Ca, ça mérite qu'on en parle. Parce que, si encore une fois, Better Caul Saul n'est pas la série du siècle, et bien c'est une bonne série quand-même. Et ça, c'est un sacré coup de génie.

_________________

http://slayersevolutionr.free.fr


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Breaking Bad
MessagePublié: 02 Mars 2018, 20:55 
Hors-ligne
Alien Bounty Hunter
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Sep 2017, 19:23
Messages: 423
Gruic a écrit:
Non, ce qui ne fonctionne pas, selon moi, c'est la gestion des starring et des guest starring. Ce sont des poids et des boulets pour Vince qui ne sait absolument pas quoi en faire pendant parfois des saisons entières. Le statut de "starring" fiche la merde. On le sent prisonnier par une obligation de leur donner un rôle continuel. Ca marche pour certains, c'est une plaie pour d'autres.
Je ne me souviens même plus du prénom de la femme de Hank par exemple. C'est dire à quel point Vince a raté quelque chose. Dans combien d'événements a-t-elle vraiment servie ? Combien de fois son personnage a véritablement servi l'intrigue et surtout la profondeur des messages de Vince ? Honnêtement, une fois sorti des 2 persos principaux, qui portent vraiment le show et lui donnent ses lettres de noblesse, le reste tourne un peu à vide. Ca ne raconte pas grand chose.

J'ai d'abord lu ton message sur un quai de gare par moins 15 et mon rire s'est mélangé avec la neige qui tombait. Un rire positif car même sans être d'accord, nous nous rejoignons précisément sur le même exemple. A savoir celui de Marie Schrader. Ca m'a réchauffé le coeur à défaut de me réchauffer les pieds.
Car lors de ma review intégrale de la série (chaque épisode), j'ai mentionné uniquement deux aspects négatifs dans la série. Et le premier était justement Marie Schrader. Son personnage n'est effectivement pas intéressant mais au-delà de ça, les scénaristes ont tenté de lui donner de l'épaisseur en la rendant cleptomane. Ca a démarré dans le vrai-faux season finale de la première saison (A No-Rough-Stuff-Type Deal - celui où Tuco dit sa fameuse phrase "tight, tight, tight!" et bute un de ses employés) ; vrai-faux car cet épisode ne devait pas être le season finale, mais l'a été pour cause de writer's strike. La même qui a eu un impact sur I Want to Believe ainsi que LOST, pour ceux qui s'en souviennent.
Bref, dans cet épisode, nous passons trois minutes sur Marie qui essaie une paire de chaussures puis qui part avec (et sans payer). C'est inutile, inintéressant. Mais la grande différence avec le revival d'X-Files, c'est que là nous parlons d'erreur et non d'un échec total. Et je ne peux qu'accepter totalement une erreur aussi petite dans une série de 62 épisodes. C'est totalement incomparable avec toutes les errances d'X-Files et de tant d'autres séries.
Et heureusement qu'il n'y a pas d'autres exemples, à part peut-être Hank et ses pierres - pardon, ses minéraux. Ca me rappelle le syndrome Nip/Tuck, où il fallait absolument que chaque personnage vive des trucs super durs épisode après épisode, jusqu'à rendre le tout totalement risible (le fils qui devient nazi, qui brûle, etc. etc.).

Je me permets d'embrayer sur un deuxième aspect négatif de Breaking Bad. A savoir le season premiere de la saison 3. La fameuse très longue scène des deux cousins qui rampent sur le sol. Evidemment, depuis la nuit des temps, le spectateur/lecteur veut être surpris. C'est le sultan qui tranche la tête de ceux qui l'ennuient. Raconte-moi une bonne histoire et tu la garderas sur tes épaules. Donc, dans la grande majorité des bonnes histoires, il se passe des choses, on entre dans un monde imaginaire même si basé sur la réalité. C'est la magie du cinéma et de la littérature. Néanmoins, dans une série réaliste, il y a des limites entre le sensationnel et le trop-plein. Et cette scène est pour moi vraiment too much, pour être terre à terre (je me relis et me rend compte de mon jeu de mot non voulu). Ca ne passe pas. Et ce n'est pas qu'une scène, car ces deux cousins vont passer quelques épisodes à la recherche de Walter White. C'est pour ça que la saison 3 est celle que j'aime le moins. Le réalisme exacerbé dérape de quelques degrés et franchit presque la ligne jaune.

Mais à nouveau, ce ne sont vraiment que deux petits aspects sur un chef d'oeuvre total, selon moi. Car si j'en reviens aux seconds couteaux, ils sont pour la plupart excellents. Saul Goodman, Mike et Gus sont pour moi des personnages fantastiques. La simple scène de Gus jeune face à Don Eladio est pour moi presque aussi forte que Don Corleone face à Bonasera.

J'ai encore beaucoup de choses à dire, mais il faut que je te laisse, car je démarre maintenant une série encore inconnue à mes yeux. The. Wire.
Alors, salud, mon ami !


_________________

tvore.com > Le nouveau réseau social des séries, films & livres ! The X-Files Ultimate > Le site No 1 sur Aux Frontières Du Réel !
Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Breaking Bad
MessagePublié: 02 Mars 2018, 21:54 
Hors-ligne
Conspirateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Août 2006, 07:45
Messages: 717
Citer:
en la rendant cleptomane.


Oh mon Dieu c'est vrai... Purée, j'avais fait un déni. Même les périodes un peu creuse pour le personnage de Meadow dans The Sopranos volaient bien plus haut que ça. C'est exactement cette non maîtrise qui fait que Breaking Bad est en dessous. Vince aime trop ses personnages, du coup il se force. Du coup ça affaibli la puissance du tout. Faire intervenir un personnage qui n'a pas rien à raconter, ce n'est pas lui rendre service. Bien au contraire.

Citer:
C'est inutile, inintéressant. Mais la grande différence avec le revival d'X-Files, c'est que là nous parlons d'erreur et non d'un échec total.


Je n'ai jamais, nul part, à aucun moment, laissé sous-entendre que je mettais le revival de X-Files au même niveau que les Grands non plus. Et ce n'est pas Breaking Bad et X-Files que j'ai comparé. Ce serait ridicule puisque l'un n'aurait pas existé sans l'autre. C'est du domaine de la hiérarchie héréditaire. Non, j'ai simplement souligné que le tapage médiatique autour de la série et les fans hardcore qui hurlent que Breaking Bad est le meilleur chef d'oeuvre de tous les temps ont tord car elle n'a pas la carrure des teneurs du titre. Et le revival de X-Files ne l'a pas non plus.

PAR CONTRE Breaking Bad partage souvent avec eux un élément essentiel, hérité des enseignements de X-Files: une intrigue développée pour 5 saisons. 5, c'est le top. Certains font moins, d'autres ont tenu un peu plus, mais 5 ça ne trompe jamais. Tu fais tomber Oz à 5 saisons tu as un chef d'oeuvre de plus. C'est la double saison qui la fait échouer au pied du podium. Treme n'en a que 4 et elle a le titre de chef d'oeuvre quand-même. Le 5 n'est pas absolu, mais il est la référence.

Citer:
The. Wire


Purée, j'aimerais tellement découvrir cette série pour la première fois moi aussi. Heureusement que la nouvelle série de David Simon vient de sortir. Hâte de m'y mettre.

_________________

http://slayersevolutionr.free.fr


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Breaking Bad
MessagePublié: 03 Mars 2018, 09:00 
Hors-ligne
Alien Bounty Hunter
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Sep 2017, 19:23
Messages: 423
Gruic a écrit:
Citer:
en la rendant cleptomane.


Oh mon Dieu c'est vrai... Purée, j'avais fait un déni. Même les périodes un peu creuse pour le personnage de Meadow dans The Sopranos volaient bien plus haut que ça. C'est exactement cette non maîtrise qui fait que Breaking Bad est en dessous. Vince aime trop ses personnages, du coup il se force. Du coup ça affaibli la puissance du tout. Faire intervenir un personnage qui n'a pas rien à raconter, ce n'est pas lui rendre service. Bien au contraire.

Exactement. Et ca décrédibilise même l'histoire principale. Car je pars du principe que tous les spectateurs ont une acuité visuelle et une intelligence profondes. Nous sommes une génération nourrie aux séries télévisée et au cinéma. Du coup, il suffit qu'un fond vert soit mal placé, et sans même y réfléchir, nous remarquons l'entourloupe. C'est pareil en terme d'écriture, même si moins flagrant. Et quand il y a une histoire dramatique et hors-norme, telle que celle de Walt et Jesse, le fait de rajouter une histoire de cleptomanie là au-milieu dessert le propos principal. Car on sort du réalisme. Il faut que l'histoire principale hors-norme soit ancrée dans un réalisme total. C'est bien pour ça qu'on "root" pour Luke Skywalker lorsqu'il est face aux deux lunes sur cette superbe musique de John Williams. Nous sommes dans une histoire totalement hors-norme, mais au fond, ce n'est qu'un jeune gars qui rêve de sortir de sa cité pour aller voir le vaste monde. Ca parle à n'importe quel spectateur.
Et pour le plaisir des yeux, des oreilles et du coeur :


Il y aura également une deuxième séquence similaire (quand elle s'invente une vie en visitant des maisons et finit par voler une cuillère). Et enfin une scène dont je n'ai toujours pas compris l'utilité lorsqu'elle va chez son thérapeute.

Mais nous chipotons, car mises bout à bout, ces scènes ne durent pas plus de sept minutes. Sur un total (moyen) de 3'100 minutes, nous sommes à 0.23%. Je fais bien sûr le calcul pour la petite blague, mais vous comprenez ce que je veux dire, c'est vraiment infime. Si j'avais ce ratio d'erreur dans mes propres projets, je serais le bienheureux.

Citer:
C'est du domaine de la hiérarchie héréditaire.

Superbe phrase ! Tu as trouvé l'agencement parfait des mots pour expliquer cet aspect. Dieu que ça fait du bien de parler avec toi. Pardons pour les fleurs jetées que je récupère à l'instant.

Citer:
Non, j'ai simplement souligné que le tapage médiatique autour de la série et les fans hardcore qui hurlent que Breaking Bad est le meilleur chef d'oeuvre de tous les temps ont tord car elle n'a pas la carrure des teneurs du titre. Et le revival de X-Files ne l'a pas non plus.

Ce tapage médiatique m'a énormément surpris à l'époque. Quand la série a démarré, je pense que j'étais un des rares à regarder le pilote dès le début, simplement pour Vince Gilligan. Hormis les fans d'X-Files, qui connaissait Vince Gilligan ?
J'ai tout de suite senti une certaine ambition dans le pilote, une qualité quasi artisanale dans le métier, mais je n'aurais jamais ô grand jamais imaginé une ambition aussi folle et au final une oeuvre shakespearienne. Moi, je n'ai jamais rien vu de meilleur à la télévision (je parle bien sûr de la série dans son intégralité).

Citer:
PAR CONTRE Breaking Bad partage souvent avec eux un élément essentiel, hérité des enseignements de X-Files: une intrigue développée pour 5 saisons. 5, c'est le top. Certains font moins, d'autres ont tenu un peu plus, mais 5 ça ne trompe jamais. Tu fais tomber Oz à 5 saisons tu as un chef d'oeuvre de plus. C'est la double saison qui la fait échouer au pied du podium. Treme n'en a que 4 et elle a le titre de chef d'oeuvre quand-même. Le 5 n'est pas absolu, mais il est la référence.

Ca, c'est bien vrai. 5 est définitivement le chiffre magique des séries. En revoyant la série dans son intégralité, je ne pouvais que confirmer cela. A noter que la construction de Breaking Bad est spéciale, à savoir que la première saison n'a que 7 épisode pour cause de writer's strike, et que la saison 5 est en fait deux saisons. Certains les réfèrent en tant que 5a et 5b. Bryan Cranston parlait tout simplement d'une sixième saison (produite et diffusée clairement avec un an d'écart).
Mais comme la saison 1 n'a que 7 épisodes, ça se compense.
Une chose est sûr, il n'y a quasiment aucun épisode filler. Il y a bien Bit by a Dead Bee, qui est un épilogue à l'épisode précédent. Mais les fillers de Breaking Bad font toujours avancer l'histoire d'une manière ou d'une autre. Et c'est bien ça qui rend la série si addictive, comme le mentionnait Guigui. Chaque épisode fait avancer l'histoire. Si la série avait eu simplement une ambition Gilnitz, on serait resté au niveau de TLG. Mais ici, il y a eu une superbe construction narrative qui a duré du pilote au series finale. J'applaudis des deux mains le scénariste Vince Gilligan et son équipe (Peter Gould, George Mastras, etc.).

Et petite mention à John Shiban. Car le type se fait démonter par les fans d'X-Files depuis des décennies. Son épisode Sunset, écrit et réalisé par ses soins, est tout bonnement superbe ! Et le plan final est juste grandiose.

_________________

tvore.com > Le nouveau réseau social des séries, films & livres ! The X-Files Ultimate > Le site No 1 sur Aux Frontières Du Réel !
Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Breaking Bad
MessagePublié: 05 Mars 2018, 09:13 
Hors-ligne
Demi-frère caché de Mulder
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juil 2006, 09:39
Messages: 1623
Localisation: Metz (57)
Ton argument est très pertinent Gruic, pourtant je reste de l'avis de Damien : des ratés comme ça on en voudrait tous les jours, c'est tellement un défaut mineur qu'il n'amoindrit pas le kiffe qu'on peut ressentir à suivre cette série !!!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Breaking Bad
MessagePublié: 05 Mars 2018, 10:10 
Hors-ligne
Alien Bounty Hunter
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Sep 2017, 19:23
Messages: 423
Ayant presque terminé la première saison de The Wire, je comprends bien l'argumentaire de Gruic concernant Breaking Bad et son réalisme qui n'en est pas. Je réserve la discussion pour dans une semaine ou deux.

_________________

tvore.com > Le nouveau réseau social des séries, films & livres ! The X-Files Ultimate > Le site No 1 sur Aux Frontières Du Réel !
Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 messages ] 

Le fuseau horaire est réglé sur UTC-1 heure [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Atteindre:  



cron