9x08 : Ne faites
confiance à personne

- Monica Reyes : Annabeth Gish
- Dana Scully : Gillian Anderson
- John Doggett : Robert Patrick
- Shadow Man : Terry O’Quinn.


REALISATION : Tony Wharmby
SCENARISTE : Chris Carter & Frank Spotnitz


Le souvenir de Mulder hante Scully, et son absence se fait chaque jour plus cruellement ressentir. Pour tromper sa solitude, elle lui envoie des mails, sachant très bien quel risque elle lui ferait courir ni elle devait chercher à le voir en personne. Ainsi, quand Doggett interrompt un de ses cours pour lui annoncer qu’un mystérieux inconnu désire rencontrer Mulder pour lui communiquer des informations ultra sensibles concernant les Super Soldats, elle est bouleversée. Indignée, méfiante, elle commence par refuser de jouer les intermédiaires. Son coeur basculera cependant lorsqu’elle verra dans ces retrouvailles l’opportunité de comprendre ce qui est arrivé à son fils - leur fils.





Synopsis : Scully découvre que son bébé commence à avoir de bien étranges pouvoirs, c’est alors qu’elle rencontre un couple de personnes qui auraient eux aussi un bébé ayant les mêmes facultés psychiques. Elle se rend compte alors qu’elle est surveillé 24h/24 et ce depuis des années...

Dans les coulisses : - Enquête sur un réseau secret d’espionnage anglo-saxon ”Echelon” (publié dans CI n° 387, du 2 au 8 avril 1998 par Claudio Gatti), proche de ce que l’on voit dans l’épisode tiré du journal ”Il Mondo” (Milan) : Dans le cadre du pacte Ukusa, chapeauté par la NSA - une agence indépendante placée sous la responsabilité du directeur de la CIA -, les Etats-Unis, le Royaume-Uni, le Canada, l’Australie et la Nouvelle-Zélande filtrent conversations téléphoniques, fax et e-mails dans le monde entier.

Surveillance du contenu des messages électroniques, écoutes téléphoniques, satellites-espions. On sait depuis longtemps que le système de télécommunications utilisé chaque jour par les particuliers, les entreprises, mais aussi les ambassades ou les gouvernements n’est pas d’une confidentialité à toute épreuve. On sait aussi que l’on s’espionne et que l’on se contrôle entre pays amis et alliés. Tout cela fait partie d’un jeu complexe et délicat d’après-guerre froide, dans lequel chacun est plus ou moins ami et concurrent de tous. On sait encore qu’il y a un joueur plus malin et plus fort que les autres : les Etats-Unis. Mais, jusqu’à présent, seuls quelques dirigeants et spécialistes connaissaient l’existence d’un réseau de surveillance globale d’une puissance et d’une étendue extraordinaires, que les Etats-Unis gèrent avec la collaboration de quatre autres pays anglophones : le Royaume-Uni, le Canada, l’Australie et la Nouvelle-Zélande.

Cet incroyable aspirateur à communications, baptisé Echelon, est le fruit de la technologie mise au point par l’Ukusa Security Agreement, un pacte de collaboration pour la collecte de Signal Intelligence [renseignement électronique], conclu en 1948 et dont l’existence n’a jamais été officiellement confirmée par ses participants. ”Le plus frappant, c’est que pendant toutes ces années aucun gouvernement, dans aucun des cinq pays membres, n’a jamais rien dit ou admis à propos de ce pacte”, dit le chercheur Nicky Hager, auteur de Secret Power, un livre publié en Nouvelle-Zélande qui rompt pour la première fois le silence sur Ukusa et sur Echelon.



© 1998-2008 SebOS/Guigui/Sir_Ill – LA VERITE EST ICI www.lvei.net, tous droits réservés : tout le contenu écrit (sauf indication) est le droit exclusif des auteurs du site. Il est strictement interdit de le reproduire sous quelque forme que ce soit sans leur autorisation explicite. Cependant ce site n'est pas un site officiel ou à but lucratif et les droits de la série The-X-FILES appartiennent à la FOX, The Ten Thirteen productions et à son créateur Chris Carter.