7x16 : Chimeres
 

- Fox Mulder : David Duchovny
- Dana Scully : Gillian Anderson
- Walter Sergeï Skinner : Mitch Pileggi


Ecrit par David Amman
Réalisé par Cliff Bole


Dans une petite ville tranquille, une entité terrifie et sème la terreur parmi la population. De mystérieux corbeaux rendent visite aux victimes juste avant leur mort... Mulder, seul, enquête.





Synopsis : Dans une petite ville tranquille, une entité terrifie et sème la terreur parmi la population. De mystérieux corbeaux rendent visite aux victimes juste avant leur mort... Mulder, seul, enquête mais ne semble pas se rendre compte dans quelle histoire il se lance...

Dans les coulisses : - Il existe plusieurs definitions de ”Chimère” : ”Chimera” vient du grec qui veut dire ”Chèvre”.

- Une Chimère est un monstre issu de la mythologie grecque possédant une tête de lion, un corps de chèvre et une queue de dragon. Par extension, le terme a fini par désigner toute sorte de monstres hybrides et de curiosités de la nature (on parle parfois de chimères humaines...)

- Le corbeau dans l’épisode est en réalité une corneille africaine (beaucoup plus facile à diriger) dont la bande blanche naturelle autour du cou a été teinte en noire pour ressembler à un corbeau.

- Définition (biologie) : Individu possédant des cellules provenant de deux zygotes différents. Individu qui porte en mosaïque des caractères propres à deux génotypes différents.

- Note :((Terme créé par)) Winckler, ((en)) 1907. Une chimère peut être liée, par exemple, à l’existence d’une circulation croisée chez deux jumeaux hétérozygotes. Le passage précoce du sang, au cours de la vie embryonnaire, entraînera une tolérance vis-à-vis des cellules étrangères qui pourront continuer à se multiplier chez le receveur. On a aussi évoqué la dispermie. Il tolère ces éléments étrangers parce qu’ils ont pénétré dans son organisme très tôt, avant que l’élaboration des anticorps ait commencé.
De telles communications entre les deux circulations embryonnaires ont permis, chez les bovidés, de démontrer que des cellules sanguines souches, issues de l’un des jumeaux, peuvent se greffer chez l’autre, et que ces îlots continuent à proliférer même à l’âge adulte (Owen). Des observations analogues ont été faites chez l’homme.

Organisme (le plus souvent une plante, mais aussi un animal) composé de deux (ou rarement plusieurs) variétés de cellules ayant des origines génétiques différentes.
Organisme dont les cellules dérivent de deux zygotes (ou plus) distincts.

- Note : Terme devant être distingué de celui de « mosaïque » qui désigne également un organisme composite. La différence porte sur l’origine du phénomène. Dans une chimère, les deux populations cellulaires proviennent de deux zygotes différents, c’est-à-dire de deux fécondations différentes, alors qu’une mosaïque dérive d’une fécondation unique suivie par un accident, génique (mutation) ou chromosomique, postzygotique. Ils (les accidents de premières mitoses) sont à l’origine de mosaïques, c’est-à-dire de sujets formés par deux ou plusieurs populations de cellules à caryotype différent mais qui sont toutes issues du même zygote par opposition aux chimères.

- Déf. : Plante composée de tissus adjacents, chacun de constitution génétique différente.

- Note : Cela peut résulter en effet soit de greffage (greffon-hybride), soit de mutations, de mitose irrégulière, ou de la fission des plastes. Les chimères peuvent ou non se reproduire de façon sexuée, selon qu’elles descendent de cellules reproductrices ou de cellules végétatives.((Un)) individu ((peut résulter)) de la prolifération des tissus d’un greffon et d’un porte-greffe d’espèces différentes. De façon générale lorsque les cellules, d’origine parentale différente, sont intimement mélangées au sein du même tissu, on parle d’individus en « mosaïque ».

- Déf. : Masse de tissu en culture composée de parties venant d’individus différents assemblées par greffage expérimental.

- Note : Les individus peuvent appartenir à la même espèce ou à des espèces différentes; dans ce dernier cas, les organes greffés sont de préférence des organes homologues. Ce type de greffe se réalise surtout sur cultures organotypiques. Par exemple un organisme nouveau hybride, est obtenu par greffe d’un matériel génétique ou d’un organe exogène. On obtient ainsi des souris transgéniques (par transfection des oocytes dont elles proviennent) ou des bactéries à plasmide chimère. On parle encore de protéine chimère construite à partir de plusieurs domaines protéiques par « protein engineering ». ((Les chimères sont)) plus fréquentes dans le règne végétal où l’on peut les produire artificiellement par greffe. L’association « in vitro » de cellules homologues d’organes embryonnaires de souris et de poulet aboutit à la différenciation d’une ébauche d’un organe chimère. Plus fréquentes dans le règne végétal où l’on peut les produire par greffe.

- Chimère (zoologie): n. f. Poisson marin cartilagineux, de la famille des chiméridés. Les chimères ont des caractères très particuliers. Elles ont une grosse tête pointue à laquelle fait suite un corps effilé qui peut dépasser 1,20 m. L’œil est globuleux ; la bouche, ventrale, est pourvue de plaques masticatrices massives, aux bords coupants. Les quatre fentes branchiales sont recouvertes d’un repli cartilagineux. La première nageoire dorsale porte à l’avant un long aiguillon venimeux et la deuxième dorsale forme un ruban régulier, qui se poursuit jusqu’à la nageoire caudale. La queue se prolonge en un long filament qui a valu à la chimère le surnom de ”rat de mer”. De puissantes nageoires pectorales en forme d’ailes de papillon assurent la locomotion. Les nageoires abdominales sont plus petites et portent, chez le mâle, un organe copulateur en forme de peigne, très caractéristique du groupe. Lors de l’accouplement, le mâle se cramponne à la femelle grâce à un appendice frontal : le clasper. Les femelles sont ovipares et ne pondent que deux œufs à la fois, dans une oothèque (capsule cylindrique cornée). La famille des chiméridés comprend dix-sept espèces, dont une seule vit dans les mers européennes, généralement entre 200 et 1 000 m de profondeur : la chimère monstrueuse (Chimaera monstrosa). Elle se nourrit de crustacés, d’étoiles de mer, de mollusques et de poissons. Hôtes des eaux côtières des mers du Sud, les callorhynques sont dotés d’une trompe à l’extrémité de laquelle figure une spatule mobile dont ces animaux se servent pour fouiller le fond.[WebEncyclo]



© 1998-2008 SebOS/Guigui/Sir_Ill - LA VERITE EST ICI www.lvei.net, tous droits réservés : tout le contenu écrit (sauf indication) est le droit exclusif des auteurs du site. Il est strictement interdit de le reproduire sous quelque forme que ce soit sans leur autorisation explicite. Cependant ce site n'est pas un site officiel ou à but lucratif et les droits de la série The-X-FILES appartiennent à la FOX, The Ten Thirteen productions et à son créateur Chris Carter.