Deuxième épisode de la série « que sont-ils devenus? » qui s’intéresse à ce qu’ont fait les principaux créatifs de The X-Files entre l’arrêt de la série (ou la date de leur départ s’ils l’ont quitté avant la fin), et aujourd’hui. Objet du focus de ce second épisode : Kim Manners.

Kim Manners a réalisé son premier épisode de The X-Files au cours de la seconde saison. Il s’agissait de Die Hand Die Verletz, à savoir le dernier épisode des scénaristes Glen Morgan et James Wong alors qu’ils quittaient la série pour créer Space Above and Beyond. Les scénaristes et le réalisateur s’étaient croisés à l’époque de 21 Jump Street, ce sont eux, ainsi que Rob Bowman, qui l’ont recommandé à Chris Carter.

Lors du tournage de cet épisode, Kim Manners impressionne, notamment par son travail sur la scène de la confession de Maddie, dans laquelle la caméra tourne autour des personnages et rompt la règle des 180°, scène qui fut tournée sous le regard intéressé et surpris de Chris Carter, présent ce jour-là à Vancouver. Il faut dire que Manners est un homme d’expérience puisque sa carrière remonte à 1979 (l’épisode Angels remembered de Drôle de Dames). Mais jusque là, peu de séries avaient tiré parti des qualités de Manners aussi bien que X-Files. Après ce coup d’essai réussi, Manners devient presque immédiatement producteur de la série. Carter le recrute au passage, alors qu'ils se croisent dans le hall d'un hotel de Vancouver. Manners intégre les réalisateurs permanents en remplacement de David Nutter, que Morgan et Wong ont emporté avec eux. Et son second épisode n’est autre que Humbug, le premier script de Darin Morgan, ce qui ne fut pas un petit challenge. Mais Manners se tira avec les honneurs de la mise en scène du premier épisode de la série à pencher nettement du coté de la comédie.
Avec Rob Bowman et David Nutter, Kim Manners fait partie de ceux qui ont défini le style de The X-Files. Contrairement à eux, il est resté jusqu’à la neuvième saison, ce qui lui permi de réaliser plus de segments que n’importe qui d’autres : 52 épisodes, soit plus d’un quart de la série a lui tout seul. Entre temps, il a même réussi à réaliser un épisode de Harsh Realm : Reunion.
Manners est un personnage haut en couleur, dont l’habitude de jurer à tout bout de chant fut parodiée par Darin Morgan par le biais du personnage du Detective Manners dans Chose Chung’s From Outer Space. Kim Manners, acteur au début des années 70, devait même interpréter lui-même le rôle avant de renoncer parce qu’il était trop fatigué par son travail quotidien sur la série pour ajouter cette tâche à son emploi du temps.
Kim Manners vient d’une Hollywood family : son père Sam a été producteur notamment de Wild Wild West, et son frère Kelly et sa sœur Tana travaillent tous deux comme réalisateurs à la télévision (Kelly Manners ayant notamment travaillé pour les productions de Joss Whedon)

The X-Files s’arrête en 2002. L’année suivante, Manners réalise le pilote de Alaska, une série avec Michael Ironside, créée par John August, qui ne sera jamais diffusée. En 2004, Kim Manners réalise l’un des épisodes de la mini-série de 3x90 minutes Empire, située dans l’univers de la Rome antique et diffusée sur ABC en 2005. C’est aussi en 2005 qu’il met en scène l’épisode Situation Normal de Over There, la série sur la guerre en Irak de Steven Bochco.

Si Kim Manners est resté jusqu’aux dernières heures de X-Files (il en a d’ailleurs réalisé le dernier épisode), c’est aussi parce qu’il était devenu un membre à part entière de cette famille alternative que Chris Carter avait créée au fil des années. Ce n’est donc probablement pas une surprise que sa carrière l’ait poussé à rejoindre une autre famille en intégrant à plein temps l’équipe d’une autre série. Dès sa première saison, Manners a rejoint la série Supernatural, dont le pilote avait été réalisé par David Nutter. Manners réalise le troisième épisode, après que Nutter ait réalisé les deux premiers. Co-producteur exécutif de cette saison 1, il est promut producteur exécutif dès la seconde, tandis que la série, vue au départ comme une sorte de version teen de X-Files sans intérêt majeur, amplifie ses enjeux dramatiques et approfondit son univers fantastique, gagnant au passage un nouveau public tandis que sa qualité progresse. Supernatural a par ailleurs ramené Kim Manners en terrain connu puisque la saga des frères Dean et Sam Winchester est tournée à Vancouver. Pour cette raison et de part ses thématiques, Supernatural est un repaire d’anciens de X-Files : on citera notamment Mat Beck ou, mais là j’y reviendrai dans un prochain billet de ce blog, John Shiban.
Après une saison 3 réduite à 16 épisodes par la grève des scénaristes qui s’est produite cet hiver, la saison 4 doit arriver en septembre sur la CW. Eric Kipke, le créateur de Supernatural, espère terminer sa série à l’issue de la cinquième saison


Je ne pourrai pas conclure ce billet sans avoir une pensée pour Sebos, créateur du site La Vérité est Ici qui héberge ce blog, et dont on a appris hier la disparition. RIP.