Ce billet marque le premier d’une série « que sont-ils devenus? » qui s’intéressera à ce qu’ont fait les principaux créatifs de The X-Files entre l’arrêt de la série (ou la date de leur départ s’ils l’ont quitté avant la fin), et aujourd’hui. Première étape : Vince Gilligan.

Rappelons que Vince Gilligan a un parcours un peu original : la manière dont il a rejoint l’équipe des scénaristes de la série ne ressemble en effet à aucune autre. Avant de signer son premier script pour la série, Vince Gilligan avait été l’auteur de scénarios de long-métrages ciné : Home Fries, écrit à la fin des années 80 et finalement tourné une décennie plus tard, et Wilder Napalm, une réalisation de Glenn Gordon Caron sortie en 1993 dont le sujet était deux frères dotés de capacités de pyrokinésie. Chris Carter avait beaucoup aimé ce film, et c’est pour cela que Vince Gilligan est quasiment le seul scénariste à avoir écrit son premier épisode (Soft Light, 2x23) sans faire partie de l’équipe permanente, en freelance. En fait, à l’époque il a même tout simplement refusé d’intégrer le staff permanent!

Vince Gilligan revint sur sa décision l’année suivante, en cours de saison, après que Chris Carter l’ait relancé alors que la série rencontrait à nouveau de graves difficultés à renouveler son équipe de scénaristes (Charles Grant Craig, scénariste – producteur superviseur quittant l’équipe après 10 épisodes de la saison 3). Cette fois, Vince Gilligan accepte et devient consultant créatif. Il a le temps de livrer un script cette saison (Pusher) et devient un contributeur très régulier et co-producteur dès la saison suivante. Il grimpera les échelons jusqu’à devenir producteur exécutif lors des deux dernières saisons. Avec Frank Spotnitz et John Shiban, il développera également le spin-off The Lone Gunmen, dont il sera l’un des producteurs-exécutif-showrunner. Pour finir sur ses activités pendant les années 1013, signalons enfin que Vince Gilligan a également été producteur consultant sur Harsh Realm. Il a écrit ou co-écrit au total 29 épisodes de X-Files (dont deux qu’il a réalisés), et 6 de The Lone Gunmen. La spécialité de Gilligan était des personnages très travaillés, particulièrement ses méchants aux capacités extraordinaires, à qui il insufflait beaucoup d’humanité.

Après l’arrêt de The X-Files, Vince Gilligan a pu reprendre une activité dans le domaine du long-métrage ciné, tout en tentant de développer des projets personnels pour la télévision. Le tout en se trouvant rarement très loin de l’autre auteur de X-Files qui fut très prolifique ces dernières années : Frank Spotnitz.

Dans le champ du cinéma, Vince Gilligan fut d’abord attaché à Hancock : il fut chargé de ré-écrire le script original de Vincent Ngo à propos d’un super-héros dépressif avec un penchant pour la boisson. Pendant que Gilligan le ré-écrivait, Will Smith s’est mis en position pour tenir le rôle principal, et a participé au développement final. Hancock vient de sortir sur nos écrans après un tournage et une post-production chaotique, avec une de ces batailles autour du montage final dont Hollywood a le secret.
Un autre scénario de Vince Gilligan est en train de se rapprocher d’un éventuel tournage. L’acteur Will Ferrel vient en effet d’être optionné pour tenir le rôle principal de Two Faces, développé au sein du studio Sony. Le scénario de Gilligan est une comédie noire centrée autour d’un personnage qui développe deux personnalités : l’une est un raciste invétéré, tandis que l’autre est un gauchiste convaicu. Mark Johnson devrait être l’un des producteurs (il travaille déjà avec Gilligan sur Breaking Bad), la recherche d’un réalisateur est en cours.

A la télévision, tandis que Frank Spotnitz était avec Michael Mann l’un des showrunner de Robbery Homicide Division, une série vite annulée, Vince Gilligan a co-écrit avec Spotnitz le très estimé épisode Free and Clear (1x04) diffusé en octobre 2002, la saison qui suivit l’arrêt de The X-Files. Vince Gilligan a aussi écrit un épisode pour la série créée par Frank Spotnitz en 2005, Night Stalker, qui réinventait Kolchak pour ABC. Il y signa en effet l’exceptionnel What’s the frequency, Kolchak ? Un épisode qui, suite à l’annulation abrupte de la série, ne fut jamais diffusé sur ABC.

Parallèlement, Vince Gilligan et Frank Spotnitz ont créé ensemble la série A.M.P.E.D, prévue pour la chaîne du câble Spike TV qui lançait ses premières séries de fiction. Le duo a écrit le Pilote, finalement tourné fin 2006. Le temps du développement, aussi bien Spotnitz que Gilligan avaient évolués vers d’autres projets, si bien que Steven Mitchell et Craig Van Sickle (Le Caméléon) devaient être les producteurs exécutifs du reste de la série. Officiellement toujours en développement pour la saison 2007-2008, on est toujours sans nouvelles de A.M.P.E.D, si bien qu’il semble probable que le projet en reste au stade du pilote non diffusé. Située de nos jours à Minneapolis, la série suivait des officiers de police confrontés à l’émergence d’un petit groupe de mutants au sein de la population.

Suite à l’enfermement de A.M.P.E.D dans le development hell, c’est donc finalement avec Breaking Bad que Vince Gilligan est revenu à la création de séries. Là encore, il s’agit d’une création pour une chaîne du câble entreprenant de mettre à l’antenne ses premières fiction, mais cette fois Gilligan est le seul créateur. Il a d’ailleurs aussi réalisé lui-même l’épisode pilote.
La première saison de Breaking Bad a commencé à être diffusée à partir de janvier dernier sur AMC, qui avait connu un grand succès avec sa première série, Mad Men, diffusée l’été précédent. Cette saison ne compte que sept épisodes suite à la grève des scénaristes qui a empêché l’écriture de la saison d’aller jusqu’au bout.

Je reviendrai ultérieurement plus en détail sur Breaking Bad, mais sachez d’ores et déjà que malgré ce nombre limité d’épisodes, la série a fait impression puisqu’elle vient de recevoir deux nominations mérités pour les prochains Emmy Awards, remis en septembre prochain. Vince Gilligan est nommé pour sa réalisation de l’épisode pilote dans la catégorie meilleure réalisateur de série dramatique et Bryan Cranston (qui avait déjà tourné dans l’épisode Drive de X-Files écrit par Gilligan) remporte une nomination dans la catégorie meilleur acteur dans une série dramatique.
Breaking Bad a également été nominée dans la catégorie Meilleur nouveau programme par l’Association des Critiques de Télévision Américains. La seconde saison arrivera en début d’année prochaine sur l’antenne d’AMC, cette fois avec un nombre normal de 13 épisodes.

On ne sait pas encore si une chaîne française a acquis les droits de cette série sur un père de famille qui, se découvrant atteint d'une maladie fatale, décide de se reconvertir dans la fabrication de meth, une drogue dure, dans le but de mettre sa famille à l'abri.